Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Aureus

Une rendez-vous manqué, enfin presque...

Recommended Posts

Attendu pour un rendez-vous, je franchit la porte de l'agence en silence, comme à mon habitude, j'ai de l'avance. Depuis le couloir aucun bruit ne se fait entendre, un instant je me demande s'il y a bien quelqu'un, je m'avance et t'aperçoit au travers de l'encadrement d'une porte.

Assise à ton bureau en train de scruter ton écran, je ne peux m'empecher de te regarder, tu portes un pull noir et un jean qui mettent ta silhouette en valeur. Ta main droite s'affaire sur la molette de la souris faisant certainement défiler un texte car de ma position je ne vois pas ton écran, rapidement je devine ton autre main passer sous ton pull, un instant j'imagine que quelque chose te démange, mais je la vois insister et rester dessous, commençant à caresser tes seins.

Je jette un coup d'oeil rapide dans les autres bureaux et constate qu'il n'y a personne d'autre en ce milieu d'après midi, j'en profite alors pour me positionner afin de te voir sans être vu et continuer à profiter du spectacle que tu m'offres. Ta bouche est à présent entre ouverte, ta langue passe sur tes lèvres, ta respiration semble s'accélerer. Moi même, cette situation commence à m'exciter, je sens ma queue se durcir et devenir bien dure dans mon jean.

Je regarde ma montre, j'avais rendez vous à 16h00 c'est à dire dans 5 minutes et il n'y a personne à part toi dans ces bureaux et vu le jeu que tu as entrepris j'imagine que tu es consciente d'être seule pour un petit moment.

Je retourne vers la porte d'entrée, elle dispose d'un verrou intérieur, avec délicatesse je le tourne, il emet un petit grincement lorsque je fini de le tourner mais pris dans tes caresses je pense que tu n'as rien entendu.

Je reprend place et m'appercoit que tu n'as pas perdu ton temps, ton pull gise au sol me laissant découvrir le haut ton corps, seul ton soutien gorge turquoise recouvre encore tes seins que ta main gauche continue de caresser, j'observe tes doigts passant sous la dentelle, pinçant le bout de tes seins que je devine gonflés.

D'un geste, je défait les boutons de mon jean et libère ma queue en érection, j'entreprend de me caresser tout en continuant de t'observer, j'ai envie de pénétrer dans ton bureau et de prendre sauvagement sur le bureau, mais sur le moment je n'ose pas et reste dans l'ombre à profiter de toi.

Le mouvement de tes doigts sur ton clitoris s'accèlere, j'arrive à le voir, gonflé de désir, sur le point d'exploser, ta bouche emet toujours des râles de plaisir qui se font de plus en plus entendre, tes seins pointent sous l'assaut de tes doigts, tu les caresses, les enpoignes, en pince le bout.

Je suis sur le point de jouir, à chaque instant je sens qu'un flot de sperme va innonder la moquette bleue qui recouvre le sol. Tu te cambres un instant sur ton fauteuil et pousse un cri de plaisir suivi d'un "ooohhh ouiiii", tu as finis par te faire jouir. J'ai joui en même temps me semble t-il, je regarde la moquette immaculée de ma semence, il y'a en partout devant moi. Je rentre ma queue et reboutonne mon jean. de ton côté, je re regarde remettre tes vêtements et reprendre ton boulot comme si rien ne venait de se passer, tout est redevenu calme.

Discrétement, je me dirige vers la sortie, dévérouille la porte sans faire de bruit et pars, en me demandant si tu n'avais pas tout simplement prémédité ce qui venait d'arriver. En y repensant, c'etait une femme qui avait confirmé mon rendez vous pour cette heure là...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.