Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

pitit_canard

Intime moment au restaurant

Recommended Posts

C’est ma main aventurée entre tes cuisses qui t’impose de me regarder.

Tu me vois, tes yeux encore grand ouvert , immense qui se plonge dans les miens. Mienne je te force un peu quand tes cuisses veulent se fermer. Je sais que tu as un peu honte de te montrer si facile sur ce sofa, ou d’autres te regardent. Ma main se fait plus présente et mes doigts se mouillent dans le creux de ton sexe inondé. Ton ventre est chaud. Tu me regardes.

Ils regardent ton impudeur.

Je viens a ton oreille pour te dire que je veux ma bouche sur ta vulve, y glisser ma langue en même temps que ma main, mais que je prendrais ta bouche. Nos bouches s’approchent. J’ai envie de violer tes lèvres, d’arracher ta langue. J’enfonce mes doigts et te mord l’ourlet de ta lèvre.

Ils attendent ton indécence.

Ma main se plaque entre tes cuisses, elle s’incurve pour coller a ton sexe irradiant d’un désir honteux. un, deux, puis trois doigts ma paume a plat, je te pénètre, t’investie le bas ventre, nos dents se cognent dans un baiser rageur et impérieux. Je te dis combien tu es impudique a te montrer si lascive. Te délivre des mots crues en faisant de toi le jouet de mes mains sous leurs regards.

Ils veulent ta jouissance.

C’est doux. Tu ruisselles. Tu trésailles. Tu me fixes. Je joue de ma main qui tourne de leurs extrémités sur le fouillis de tes lèvres ouvertes. Je modère mes élans, tourne lentement, part et reviens. j’ai envie que tu me suces, tu m’embrasses tremblante. Tu veux ma queue, je roule la petite bille de nacre et t’arrache un cri. Je te dis garce, tu me mords l’oreille. Je te dis salope, tu me supplies.

Elle plisse ses lèvres, il sourit.

Les effluves me parviennent fortes et consentantes. Tu acceptes. Tes cuisses compas s’écartent et me ménagent accès a ton intimité.

Tes mains attrapent mon visage, tu me soufflent des non de vaincu. Je te fouille, je m’enfonce dans le satin de tes petites lèvres. Je te lèche le cou, je te branle. Tu te contracte, tu vas jouir. Tu t’arques et attrapes ma main pour qu’elle te prenne davantage.

Ils approchent de nous.

Le souffle m’irradie l’épaule ou tu caches ton visage. Tu trembles et bafouilles quelques mots incompréhensibles. Tu jouis. Je laisse mes doigts immobiles. Ton sexe se resserre sur eux. Tu les avales et ondules encore un peu. Je les laisse inonder de ton jus et caresse lentement ta bouche et son contour. J’attends ton retour et la fin de de tes soubresauts.

Ils arrivent.

J’ôte mes doigts mais laisse ma main entre tes cuisses. Tu me dis que je vais le payer, je te dis oui. Tu me dis Salaud, je te répond garce. Tu es rouge dans ce restaurant afghan pourtant les épices étaient légères. Je souris. J’ai envie que l’on te parle, ma main encore sur toi caché sous la table et ta jupe remontée.

:wink:Vous avez choisi madame :wink:

petite dédicace à ma jolie Émilie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

magnifique et bien racontee !!!!c'est tres excitant merci!!!! :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Et oui beaucoup regardent mais ne commentent pas.

Très bien écrit, félicitation! Ton texte est original, sensuel, un peu troublant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympa récit, avec une chouette chute qui devoile tout le mystere de l'environnement, m'enfin tu n'aurais pas du le mettre dans le titre ceci dit...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

:-D :content: "Expérience" (ou fantasme ? :-D ) très suggestive :roll::roll::-D:-D et bravo aussi à ta muse ! :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.