Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

naughty_girl

Vole!!!...

Recommended Posts

Parce que l'homosexualité est-ce qu'elle est, que certains la vivent et que d'autres la regardent.

Parce qu'il y a le Monde, et l'Histoire, et notre Humanité, et qu'on ne changent pas ce qu'on a pas créé.

Je dédie ce poème à celles ou ceux, qui dès lors qu'ils ont aimé, on ressentit la honte bien avant la fierté.

Je le dédie aussi aux autres qui, malheureusement, marcheront sur leur pas.

Puisse un jour la tolérance faire Loi dans les coeurs comme elle le fais ici... :roll:

Il y a ce feu en moi qui se transforme en vide

comme un souffle vitale qui se charge de mort

Comme l'oiseau qui se meurt de ne pas être libre

et qui regarde le ciel, en espérant encore.

Je sens pourtant souvent cette force anarchique

qui sous ma peau bouillonne, expire dans mon souffle!

dans ses battements de coeur que j'entends erratiques

et sous ces noms de Fleurs qui me mettent en déroute

Je ne sais plus vraiment pafois où est le bien

de se sentir titan mais de rester en cage

une explosion de vie, mais à n'en faire rien

n'est-ce pas faire une insulte par tant de gaspillage?

L'amour qui vit en moi, il est comme un geyser

et mon âme me crie de ne pas le garder

mais comment ne pas fuir sous ses barreaux de verre?

quand le monde n'Aime pas comme je voudrais aimer?

Les doutes sont cinglants, sur mes entrailles si tendres

et mes croyances luttent d'avoir été blessées

et moi, qui voulait tant apprendre,

je brûle de vouloir mais tremble d'essayer.

Entre chaos et vide, espoir et déception

j'écoute le rossignol, et la force qui m'escortent

et puisqu'ils sont en moi, je veux qu'ils aient raison

et je sais qu'ils brilleront, un jour quand au Soleil levant,

on ouvrira la porte...

:roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tes mots résonnent en moi, ils font méchamment écho à ce que je ressens...

Naughty, tu as le chic pour me fiche le cafard... :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tes mots résonnent en moi, ils font méchamment écho à ce que je ressens...

Naughty, tu as le chic pour me fiche le cafard... :roll:

Suis désolée... :roll:

Mais si tu sais... si tu sais vraiment... alors tu t'envoleras! :roll::roll:

:roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Suis désolée... :bbl:

Mais si tu sais... si tu sais vraiment... alors tu t'envoleras! :roll::roll:

:roll:

:roll:

:roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Résidus des bienfaits de notre éducation qui, dès le plus jeune age, nous dit que tu devras aimer comme on te le dit, un point c'est tout.

Entrez dans le moule, respectez la norme...

:roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Résidus des bienfaits de notre éducation qui, dès le plus jeune age, nous dit que tu devras aimer comme on te le dit, un point c'est tout.

Entrez dans le moule, respectez la norme...

:roll:

Je voulais pas suscité non plus la colère... :roll:

Ce poème, véhicule bien sûr une vérité difficile, mais aussi certaine façon, un message d'espoir.

Nietzsche disait:

"celui qui un jour veut apprendre à voler, celui-là doit d'abord apprendre à se tenir debout et à marcher et à courir, à grimper et à danser - ce n'est pas du premier coup d'aile que l'on conquiert l'envol!"

Les derniers mots du texte sont définitivement rivés vers le ciel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'était pas de colère, plutôt de l'agacement.

En tout cas, c'est très joliment écrit.

Seul l'amour compte, qu'importe celui ou celle qui t'accompagne le long du chemin, l'important c'est la beauté du chemin :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup...

Que ton chemin quel qu'il soit, continue à t'inspirer des textes aussi splendides!

:roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Merci pour tes poèmes Naughty, c'est sur celui-ci que je m'arrête pour écrire un mot.

Celui-ci qui exprime l'amour "interdit", notre éducation et nos coutumes nous conduise sur un chemin. Dés que tu le quittes, les personnes te regardent différemment...

L'amour n'a pas de frontière et ne se dicte pas. On le prend comme il vient avec ces moments de bonheur et ces moments d'incertitude.

L'important est de trouver son chemin à soit, afin de pouvoir prendre son envole...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ton poème très touchant, j'étais passée au travers. :wink:

Nul n'a le droit, en vérité, de me blâmer, de me juger

et je précise que c'est bien la nature qui est seule responsable

Si je suis un "homme ho" , comme ils disent.

[Charles Aznavour]

Paroles de la chanson Comme ils disent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Fanie d'avoir fait remonter ce topic ;-) ;-)

Merci à ceux qui l'ont commenter avant toi et que je n'ai pas remercié.

Il me semble que ces poèmes datent d'une éternité :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon bin je dois être dans une période nostalgique :aggressive:

Je fouille, je découvre des écrits au travers desquels j'étais passée, j'en redécouvre certains, comme celui ci.

Et celui-ci me touche toujours autant qu'à ma première lecture.

Un up s'impose, pas de raison que des membres moins anciens ne puissent en profiter ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest LadyRose

Je découvre ce texte émouvant au possible, il m'a pris au tripes même si je ne connais pas ce problème...

Tes mots mont émue tu ne peux pas savoir :roll:

Maintenant que tu vies cet amour épanoui, je te souhaite tout le bonheur dont tu peux avoir envie :-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.