Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

iZno

Une autre premiere fois

Recommended Posts

Voilà, j'ai franchi la limite. Sonia me l'avait dit: "ca va t'arriver et plus vite que tu ne le penses".

C'est vrai que je suis, sexuellement parlant, ouvert à tous types de relations, plutôt curieux,... Mais non, cela restait impossible, inimaginable...

Nous avons fais l'amour.

Bon d'accord, ça reste un coup d'un soir, mais j'ai vraiment aimé. Si le temps de mieux nous connaître nous était donné, je suis certains que je serai vite tomber amoureux.

Demain ce sera fini. Peut-être qu'un jour le destin fera que nos chemins se recroiseront, mais pour l'instant je sais qu'ils vont se séparaient dès que le jour sera lever.

Je ne veux pas dormir. Je veux profiter pleinement des quelques heures qu'il nous reste, oublier la douleur de plus en plus présente, ne penser qu'au plaisir que nous avons partagé, remplir mes yeux des courbes de son corps, de ses fesses si ferme, garder dans ma bouche le goût de sa peau, conserver sur moi l'empreinte de ses mains, si douce, si chaude, me perdre à nouveau dans le bleu de ses yeux, y sombrer, ne jamais refaire surface.

Non, ne pas dormir.

Revivre le souvenir de ses lèvres brûlantes sur ma peau, de sa langue experte, de ses doigts qui m'ont fais jouir.

Garder intact les éclats de rire qui ont transpercés mon coeur, fais fondre ma volonté. Ne jamais oublier son sourire, cette façon de pencher la tète qui m'a fait craquer, ses baisers sur mon cou, son souffle chaud sur ma nuque, son cri quand l'orgasme l'a emportait.

Je veux me souvenir de tout ça. Le graver dans le marbre. Ne jamais oublier.

Garder au fond de moi son image, sa voix, son accent, son prénom que je n'ai jamais réussi à prononcer correctement mais qui raisonne encore dans ma tête.

Non, il en faudrait peu pour que je tombe amoureux de toi. Toi qui viens de faire découvrir de nouveaux plaisir. Toi qui étais encore en moi il y a à peine une heure, sans jamais me faire souffrir. Toi, le premier homme de ma vie.

Je ne peux plus le nier.

Je suis gay, et j'ai aimé coucher avec toi, mon beau surfeur Danois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau récit de cette expérience entre hommes.

Précis, concis, presque trop court... :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a des fois, quand c'est trop intense, on ne peut trouver les mots pour décrire ce qu'on a vécu.

Désolé que se soit si court, mais j'ai envie de garder pour moi certains détails ... plus croustillants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest forever

Logique que tu te gardes certains instants bien à vous deux,heureuse pour toi :roll::roll::roll::roll::roll::roll: pour ton récit....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste parce que je ne pouvais pas passer mon chemin sans rien dire. Ce texte est une perle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci.

je suis content que cette histoire vieille de presque 20ans vous touche.

omg, j'ai bientôt 38ans...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai beaucoup aimé ta façon d'entretenir le suspens, jusqu'à la fin de ton écrit.

C'est plein de tendresse, très touchant :shock:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.