Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Gildedcrotch

soirée écolière racontée par mon amie

Recommended Posts

Voici le récit d'une soirée très excitante passée avec mon homme, dans la rubrique jeux érotiques pratiqués à deux...

il avait lancé le jeu par sms, me disant que je n'étais pas une bonne élève et que je serai "punie".Vu que nous sommes toujours connectés, j'ai tout de suite compris qu'il voulait jouer, en profitant de mon petit costume d'écolière que je lui avais fait découvrir lors d'un "shooting façon private show" durant lequel il tenait le rôle du photographe.

c'était un de ces soirs où il finit tard, j'avais tout le temps de me préparer et de mettre le paquet niveau tenue; j'avais vraiment envie de lui faire plaisir, et qu'il soit déjà très excité au premier regard :wink:

Je portais donc des chaussures à talons aiguilles assez hautes pour me faire de très longues jambes que j'avais habillées de bas blancs auto-fixants, une jupe plissée écossaise rose très courte (longueur manga...), un chemisier blanc lacé dans le dos et qui se dégraffe par devant, au décolleté plongeant sur ma poitrine bien arrondie, et pour que le costume soit vraiment complet, je m'étais fait deux couettes avec des rubans en satin rose, laissant quelques mèches retomber dans mon cou et sur mon front...

Quand il est entré, je l'attendais assise à mon ordinateur, l'air faussement calme et décontractée (j'étais en fait très excitée et impatiente de voir sa réaction!), je me suis levée, l'ai aidé à enlever son manteau, l'ai embrassé et lui ai fait comprendre que j'étais à lui et qu'il pouvait prendre les devants...

il m'a photographiée, s'est réchauffé les mains et m'a entrainé tout doucement dans la chambre, m'a doucement allongée sur le lit, sur le dos.

il m'a attaché les poignets et a commencé à membrasser et à mes carresser la poitrine, a dégraffé tout doucement mon corsage et mon soutien-gorge, m'a embrassé et fait glisser sa langue en descendant de long de ma gorge, de mes seins, de mon ventre..

il m'a ensuite embrassé les chevilles puis est remonté le long de mes jambes en m'emrassant; les baisers devenaient plus intenses avec son excitation qui montait, il a soulevé ma jupe, a joué un peu en me caressant et en m'embrassant à travers ma petite culotte en dentelle, qu'il a ensuite retirée...pour commencer à me carresser et à me lécher doucement d'abord, puis de plus en plus intensément, en me carressant les seins, jusqu'à me donner un premier orgasme :doh: .

Il s'est ensuite déshabillé rapidement et s'est agenouillé près de moi; j'ai pris son sexe en bouche un petit moment, puis il m'a prise avec fougue, de plus en plus fort; je sentais toute son excitation et sa virilité passer en moi comme une onde de pur plaisir... aboutissant à mon second orgasme :doh: .

Il m'a ensuite détachée une main pour me tourner sur le ventre et me prendre par derrière, toujours aussi fougueusement, en me tirant un peu les cheveux, et en me donnant une bonne fessée qui accéléra mon ... et oui troisième orgasme :wink: !!!

Ensuite il m'a détaché l'autre main pour que puisse le prendre en bouche et le faire venir, pour finir par une étreinte pleine de tendresse, et la photo de mes seins!!!

J'ai vraiment beaucoup aimé cette expérience car c'est toujours très flatteur de voir qu'on peut exciter l'autre; et le fait de jouer est aussi un bon moyen d'augmenter notre complicité.

je lui ai juste dit que je pensais qu'on allait d'abord jouer un peu pour vraiment se mettre dans la peau des personnages, ce à quoi il m'a répondu en disant qu'il aurailt bien aimé, mais que quand il est entré et m'a vue, :wink: , il a un peu perdu sa maitrise de lui!!! :doh:

Voilà pour notre petite expérience, j'espère en inspirer quelques uns et unes!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

:wink: Belle complicité à deux :wink::doh::doh: indispensable pour que de tels jeux érotiques se passent en toute harmonie :doh:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce soir je mettrai MES impressions sur la même soirée, pour que vous ayez le point de vue masculin de la chose.

Mais tout s'est bien passé comme elle l'a dit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon tour.

Je suis rentré ce soir_là épuisé par mon travail à 21h30 ou peu s'en faut.

Je savais que j'allais voir une femme superbe m'attendant dans l'appartement.

S'était-elle cachée ? Etait-elle devant la porte, guettant mes pas dans l'escalier ? Je n'en savais rien...

Je me suis donc dépêché, j'ai ouvert la porte et je l'ai apperçue, assise nonchalamment devant l'ordinateur, ne me regardant pas, ne faisant même pas mine de m'avoir entendu. La poignée de la porte refusait de me lacher. (Ou alors c'est moi qui ne parvenais pas à desserrer mes doigts raidis par la tension...)

Je parviens finalement à lacher cette :wink: de poignée et j'enlève ma veste que j'accroche au porte-manteau.

"Tu es le maître et c'est l'élève, tu dois garder la maîtrise..." Je me répétais cette phrase comme une litanie, pour parvenir à détacher mes yeux de la déesse qui était assise en face de moi.

Une déesse ? Non ! Elles auraient été jalouses de sa beauté "innocente". Ses yeux bleus pétillaient de malice alors qu'elle tournait le regard dans ma direction. Ses jambes superbes, gainées dans des bas blancs montaient très haut jusqu'à sa ceinture... Non ! sa jupe rose à petits carreaux. Un tout petit bout de tissu pour masquer tant de peau exposée... Avec une boule dans la gorge mes yeux remontent un peu, s'attardent sur ce petit haut, évaluant tous les moyens de le dégraffer le plus rapidement possible, tout en sachant pertinemment que je prendrais tout mon temps.

La suite dans un instant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très sympa cette double narration, on voit les deux points de vues et les préoccupations typiquement masculines d'un côté et délicieusement féminines de l'autre... J'adore !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout mon temps... Présomptueux que j'étais !!!!

Je n'ai pas pu m'empêcher de m'approcher d'elle, de la dévorer, d'abord du regard, puis des lèvres que j'ai passées sur les siennes, puis sur sa joue, ses oreilles et son cou, avant de revenir glisser ma langue contre la sienne en un long baiser langoureux. Et pendant tout ce temps je me disais : "Tu es le maître et c'est l'élève, tu dois garder la maîtrise..." la maîtrise... TU PARLES !!!!

Je n'ai rien pu arrêter. La machine était lancée, et ma libido venait de franchir une étape décisive, bloquant toute pensée cohérente.

Je l'ai entraînée vers la chambre, sans même prendre le temps de retirer mes chaussures ce que je fais toujours. Je l'ai allongée sur le lit, et elle m'a demandé, d'un petit air "apeuré", si j'allais l'attacher.

"Mais oui", me suis-je dit ! "C'est ce que j'avais prévu !!! Gilded, ressaisis-toi ! Tu oublies tout !"

Je lui ai répondu d'un air naturel que j'étais loin de ressentir que bien entendu j'allais l'attacher. Ce que je me suis empressé de faire avec fébrilité.

Lorsqu'elle a été attachée par la bras aux pieds du lit, je me suis allongé près d'elle et ai commencé à parcourir son corps sublime avec mes doigts, en évitant les zones le plus érogènes, afin de faire monter la tension sexuelle qui était pourtant tellement palpable qu'elle rendait l'air aussi épais qu'un soir de brume...

A SUIVRE...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.