Aller au contenu
Invité Anonymous

Souvenir d'Ado

Messages recommandés

Invité Anonymous

Serge se souvenait des bruits que sa mère faisait certains soirs dans sa chambre porte close avec son père, lorsqu'il était jeune. Et des sons qu'elle faisait surtout. Et quels sons?! Les pr,emières fois, il désirait que ça s'arrête, l'empêchant vraiment de dormir.

Pourtant, peu à peu il s'y était fait, qu'il s'endormait assez vite. Et les cris de son père jamais cela ne l'avait dérangé. Même qu'il ne l'entendait pas à chaque soir. Ce détail, lui resterait toujours un mystère. Oser demander une telle question, il aurait vite fait de recevoir une baffe en pleine joue.

Cependant, il se souvenait parfaitement de la première fois où tout avait basculer et qu'il avait sentit son machin dans son boxer qui s'était mis a grossir. Il en avait eut peur. S'interrogeant sur ce qui se produisait. Ho, pas longtemps! Car les sensations qui accompagnaient ce fait étrange étaient des plus agréables.

Il se vit soudain prendre son machin, qui a partir de ce jour, il appela vraiment par son nom, pénis. Sa mère n'aimait pas entendre les vrais mots. Disant que ça faisait trop cru, vulgaire quoI!. Mais, lui, en prenant son pénis dans sa main et qu'il fit un va et vient d'un naturel qui le surprit il en avait décidé d'etre parfaitement à l'aise avec la réalité

Plus sa mère criait dans la chambre voisine, plus il se caressait. Il avait sentit son bout de pénis, le gland, émettre un liquide translucide et quand il voulut le nettoyer, il sentit une décharge électrique le surprendre dès que ses doigts touchèrent ce bout qui était des plus sensible.

Pour la première fois, il s'entendit gémir... et onduler du bassin. Mais que se passait-il ? Là il ne chercha pas la réponse, il se laissa aller à ce plaisir, qu'il apprendrait, dit, solitaire.

Sa mère criait dans la pièce a coté.... OUIII DÉFONCES MOI.... et crier encore crier... Qu'il gémissait davantage, son membre en main le sentant encore grossir au point qu'il vit et sentit cette petite veine....

Il voulait se calmer par une petite peur qui le prit en voyant son sexe si dur et sur le point d'éclater, mais trop tard.... Dans un dernier va et vient.... Un liquide plus abondant, sortir de l'extrémité de son gland le faisant crier à son tour... Giclant ce liquide à l'odeur étrange et visqueux.... Mais HOOOOOO combien savalteur.

Il sentit une paix si merveilleuse... qu'il s'était endormi son pénis en main se foutant du liquide qui sèchait et raidissait sa peau..... Ce doux instant de la découverte de son corps, toujours s'était il dit qu'il s'en souviendrait. Et ce soir, 20ans plus tard, à ce souvenir, il avait radicalement bander. Parce que sa mère, avait il comprit, était une femme des plus chaudes qu'il lui eut été d'entendre.

Comme quoi, les mères peuvent laisser des souvenirs qu'elles sont loin d'en connaitre l'Existance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Mais comment fais-tu ?? :wink:

Je me revois dans ce récit ado, tu es très très doué Tigresse pour trouver les mots

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Récit bien écrit et si vrai !

Il me fait penser à ma toute première éjaculation d'adolescent . Ce n'était pas en entendant des bruits mais en me souvenant des photos vus dans un magazine de charme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Mmmmmm le comment n'est pas important... c'est la découverte de cette première fois où on découvre ce qu'il en est de ce membre ou cette chatte qui a des droles de réactions... :wink:

Il me faudra bien faire le pendant féminin.... :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

magnifique histoire tres excitante!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Mmmmmm le comment n'est pas important... c'est la découverte de cette première fois où on découvre ce qu'il en est de ce membre ou cette chatte qui a des droles de réactions... :wink:

Il me faudra bien faire le pendant féminin.... :wink:

Oui c'est d'ailleurs assez drôle que tu ais commencée par la version masculine. C'est le côté un peu plus mystérieux qui t'as stimulée?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Oui c'est même une version assez originale, maintenant la première fois d'une femme :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Honnetement, je ne me souviens pas étant ado de m'etre livré a la masturbation, pas a cause de l'éducation de ma mere... car dans la chambre a ma mere a l'époque il y avait un beau male au mur avec la queue en évidence.... et des play girl qui trainaient...

Aujourd,hui c,est drole ma mere est loin de tout ça

Ceci pour ajouter, que je n'étais pas encore porté sur la chose... ma sexualité s'est éveillée sans que j'ai eu recourt a la masturbation et meme aujourd,hui c'est pas une chose que je fais sans avoir envie d'un homme... sinon je m'en passe aisément.... Je ne suis pas accroc a la masturbation

Seulement, je vous ferai une petite mise en scène féminine...

L'homme est plus aisé de le faire.... vous avez les memes pulsions ... :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Oui les mêmes pulsions, la masturbation féminine raconté par un homme

Un concept qui peut être intéressant :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Alors racontes nous... :wink: Je te lirai avec plaisir.... :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Mon premier texte :wink:

Je le post ici, puisque je me suis inspiré beaucoup de tigresse :wink:

Si cela vous plait, je finirais demain...

Un soir d’automne…les nuits commencent à se rafraîchir. Léa, s’était emmitouflé dans sa couette. En cette nuit douce et calme elle sent en elle monter une chaleur intérieur, celle-ci bien que nouvelle et étrange lui parait familière…

Laissant cette chaleur l’envahir petit à petit, elle laisse échapper un courant d’air froid dans le lit. Celui-ci faisant frémir tout son corps, ces seins se dressent sans prévenir dans son petit haut blanc laissant se dessiner la forme de ces tétons. Voulant rabaisser ces petits fripons, elle commença à passer ces mains le long de sa poitrine afin de la réchauffer. Malheureusement cela eu l‘effet inverse ceux-ci se gonflèrent de plus belle, elle ne pu s’empêcher de se les caresser encore et encore. Passant une main sous son haut elle glissa jusqu'à son téton est commença par effectuer de petit cercle autour de celui-ci. Elle ne pu s’empêcher de gémir doucement…

Ces cuisses serrées l’une contre l’autre elle sentait cette chaleur inconnue envahir son bas ventre, ces cuisses se frottant inlassablement. Son souffle devint plus haletant, laissant la place de temps à autre à des gémissements plus persistant. Une bué âpre apparut sur la fenêtre de sa chambre…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

mmmmmmm j'ai hate de voir la suite Libre esprit.... :wink: Tres bon....exquis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vous êtes doués tous les deux pour vous mettre dans la lubricité, l'excitation de l'autre sexe! :wink:

Très troublant tigresse! :lal::wink::wink:

et libredesprit, continue nom de diou!!! :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Voici la suite, en espérant que cela vous plaise :wink:

…Celle-ci qui en ce soir de pleine lune, était illuminée d’une lumière blanche laissant apparaît les ombres du corps de Léa.

Après quelque instant, elle desserra peu à peu ces cuisses. Se rendant compte de l’humidité qu’elles avaient dégager, laissant son autre main sur sa poitrine elle glissa la deuxième le long de son corps afin d’arrivé à son entrejambe. Là sa main passa instinctivement dans sa culotte blanche descendant ainsi jusqu'à son fruit jusqu'alors encore défendu, qui gonflé par l'excitation était doux et humide à la fois.

D’une main elle se caressait son téton dur et dressé comme jamais auparavant et de l’autre elle parcourait sa petite chatte à la découverte de nouvelles sensations. Effleurant son petit bouton elle sentit un frémissement l’envahir, qui crispa ça main sur son sein. Commençant par de petit va et vient sur celui-ci qui sous cette impulsion se dressa, à ce moment là elle fit de petits cercles délicats autour de celui-ci. Sentant la chaleur s’intensifier, son ventre était en feu. Malgré cela un frisson aussi intense que doux la fit frémir de tout son corps laissant un gémissement remplir la pièce si calme…Se sentant libéré et heureuse elle s’endormie tout en douceur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.