Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

dric35

Pensées coupables

Recommended Posts

" Bonjour , tu vas bien ? "

Le large sourire de Miriam l' accueillait chaque jour dans l' entreprise . Le rouge à lèvres mettait en valeur la blancheur de ses dents .

Il la saluait en retour avant de s' en aller , car il n' était pas dans le même service qu' elle.

Miriam passait pour une pipelette aux yeux du personnel, mais il la trouvait attachante . Elle proposait de lui donner un coup de main quand elle était libre avec une telle spontanéité .

L' autre jour , elle l' avait aidé à pousser une porte récalcitrante et dans l' effort ses seins avaient touché le corps de son collègue . Après qu' elle s' était éloigné , il ressentait encore ce contact troublant de deux boules de chair fermes .

Il remarquait depuis comme sa poitrine était belle , bien que dissimulée sous un pull épais et une blouse de travail rébarbative .

Le désir s' ajoutait à la sympathie .

Une femme mûre originaire des îles à la poitrine généreuse comme il aimait .

Il se focalisait sur son travail pour refouler ses sentiments et ses pensées égarées. Car Miriam n' était pas un coeur à prendre .

.....

.....

Il était assis sur le lit , enlaçant sa collègue par derrière et regardant un coin de ciel bleu à travers la fenêtre . Leurs vêtements étaient soigneusement pliés sur une chaise . L' odeur vague et enivrante du fond de teint flottait dans la torpeur de la chambre .

Si seulement ce rendez vous pouvait durer des heures !

Ses doigts caressaient la poitrine tombante mais bien galbée, frôlaient longuement les tétons saillants comme des bourgeons .

Miriam sourit : " tu les aimes ? fais toi plaisir " . Sa voix était gentille comme d' habitude .

" Miriam ... " murmurait il .

Il massait les seins lourds de la femme pendant que son coeur battait très fort, faisait sa besogne en la parcourant du regard. La minuscule boucle qui brillait sur l' oreille , les grains de beauté sur la peau mate , la courbure des seins et les pieds dont les ongles étaient coupés au carré .

Il humait le léger parfum mêlé d' effluves animales . L' odeur de la peau , d' une présence féminine .

Miriam sentait le sexe de l' homme contre son dos . Dur ,chaud et déjà décapuchonné , il faisait obstacle entre les deux corps .

Elle baissa les yeux . Sous une toison noire , la fente de sa chatte s' entr' ouvrait , en attente .

Allait-il la prendre par les épaules , l' allonger et la pénétrer ?

Adultère ... amants coupables ...

Ces mots résonnaient sévèrement dans sa tête . Il se leva et prit son caleçon tandis que son sexe débandait doucement .

.....

.....

En ouvrant les yeux , un mélange de frustration et de soulagement l' envahit. Ce n' était qu' un rêve dans la sieste du dimanche , aucun péché n' avait été commis.

Il restait de longues minutes à regarder la lucarne de son appartement avant de s' arracher du lit .

Dans la salle de bains , l' eau froide chassa finalement ce film virtuel de sa tête .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

ohhhhh tres excitant!!!! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Reves quand tu me tiens par les sens...... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime beaucoup ta façon d'écrire.

Merci de nous conter ce joli rêve :)

... et la suite, please !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.