Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Khayman

Petit massage et sa suite...

Recommended Posts

On m'avait demandé une suite...

Suite de mon premier texte, petit massage. Je vous le montre à nouveau, suivi de sa petite suite, en espérant qu'elle vous plaira :twisted:

Tu es allongée sur le ventre sur le lit. Les draps remontent jusqu à la naissance de tes fesses. Ton corps, tes courbes, tout me fait envie chez toi. Il fait bon. Ni trop chaud, ni trop froid. Je serai ton chauffage personnel ce soir. J'ai envie de te masser, de te détendre, de faire de toi une femme heureuse. 

Je me place à califourchon de part et d'autre de tes cuisses, et je pose d'abord mes mains sur tes épaules. Détends toi mon coeur, laisse toi aller. Tu sens mes doigts se refermer et épouser ta peau, appuyant juste ce qu'il faut pour que tu te sentes bien. Mes pouces appuient cherchant les points qui feront que ton souffle ralentira. Tes épaules, ta nuque, mes mains prennent possession de toi. 

Je me penche et dépose mes lèvres dans ton cou. Je respire ton parfum, dépose de doux baisers sur ta peau. Je me releve, recule un peu, et mes mains descendent sur ton dos, te massant doucement. De petits mouvements circulaires, mes mains t'explorent au rythme de ton souffle. Je masse le haut de ton dos, si doux, ta nuque, tes épaules. Tu sens la chaleur de mes mains sur ton corps, le monoï qui se libère doucement dans la chambre. Ce parfum qui te plait, qui réveille tes sens. 

Elles descendent suivant tes courbes, et lorsqu elles arrivent à la chute de tes reins, mes lèvres sont à nouveau attirées par le délicat parfum de ta peau. Ton cou est irrésistible, ton dos est délicieux, tu sens mes lèvres le parcourir, et mes lèvres remontent jusqu au creux de ton oreille pour te murmurer que j'ai envie de toi..Je me releve et mes mains reprennent le chemin de ton corps. Revenant à tes épaules, elles redescendent à nouveau ton dos, tout doucement, prenant le temps de te détendre pour que tu te laisses aller. 

Arrivées au creux de tes reins, je recule encore pour tirer le drap qui recouvre ce corps qui me fait tant envie. Ma bouche sur le sillon de ton dos, tu sens mes lèvres déposer des petits baisers pendant que mes mains caressent tes fesses. Puis ces mains qui ne sont là que pour toi te quittent un bref instant pour venir s'occuper de tes jambes. D'abord ta cheville gauche où mes doigts cherchent à te soulager. Puis elles remontent à ton mollet, l'entourant, mes pouces se rejoignant pour te masser délicatement. Puis je remonte sur ta cuisse que mes mains caressent doucement, très vite rejointes par mes lèvres qui découvrent un une autre partie du paradis. Ma bouche remonte, remonte encore pour venir bisouter amoureusement tes fesses, et remonter ton dos, lentement, mon corps se collant contre le tien au fur et à mesure, et j'arrive à nouveau dans ton cou. Tu m'entends te murmurer que je n'ai pas encore fini, et ma voix disparaît à nouveau, mais tu sens mes lèvres et mes mains te parcourir de haut en bas, se régalant de ton corps. 

Ta jambe droite sera ma prochaine étape. Ta cheville subit le même traitement que la gauche. Mes baisers te font sentir que j'aime ce que je fais, pendant que mes mains remontent sur tes mollets, tout doucement, cherchant à relâcher tes muscles. Des petits cercles, montant et redensendant. Ta peau, nos sens. Et je remonte à nouveau. Ta cuisse se verra entourée par mes doigts et recouverte de baisers. Je serai doux, j'irai tout doucement, guidé par ton souffle et le rythme de ta respiration. Tu me sentiras m'approcher de la naissance de tes jambes, mes doigts d'abord, mais très vite ce sera ma bouche qui voudra te masser. Je te demanderai de me faire une petite place, tu releveras un peu ton bassin en écartant un peu les jambes. Nous déposerons un coussin sous ton ventre, et mes lèvres, ma bouche, ma langue, commenceront leur massage plus intime qui t'est destiné, pendant que mes mains se loveront sur ta peau...

Tu es mouillée, signe que tu apprécies mes gestes, mes lèvres se déposent sur ta peau, ma langue en sort et se darde pour te gouter, tu es delicieuse. J'entame un doux câlin en te lapant doucement d'abord, de bas en haut, écartant tes lèvres et en enfonçant à peine ma langue. Tu te cambres sous ma caresses, tu soulèves tes fesses où sont posées mes mains. Je les saisis plus fermement et me mets à les malaxer. J'adore tes fesses, les caresser, les saisir, ce que je fais d'ailleurs, et au moment où je resserre mes doigts, j'enfonce ma langue dans ton intimité, te visitant avec ardeur et gourmandise. 

Tu écartes les jambes, tu gigotes, tu viens à ma rencontre, mais je m'arrête d'un coup en déposant un baiser sur tes fesses. 

Je me redresse et m'allonge un instant à côté de toi, admirant ton corps brillant par l'huile de monoi qui te fait ressembler à un bijou. Tu me regardes en te demandant ce que je fais, puis tu vois mon index s'approcher de toi. 

Je le dépose sur ta nuque, et il descend le long de ta colonne vertébrale, arrivant à ton sillon fessier, s'insinuant entre tes courbes et descendant, d'abord en te frôlant, jusqu'à ton petit bouton. Je monte et descends ma main entre tes chairs, m'attardant entre tes lèvres qui sont maintenant trempées, et je te vois relever ton ventre à chaque fois que je remonte, comme si tu accompagnais mon geste afin que je n'arrête pas mon geste. Je prends plaisir à appuyer ma caresse, à chercher ton clitoris, du bout de mon index, puis recommencer quelques allers et venues. Lorsque je te vois te cambres encore une fois je ne peux m'empêcher lorsque tes fesses sont bien relevées et ton dos creusé, de glisser d'un seul mouvement deux de mes doigts dans ton intimité trempée de plaisir et d'envie.

Je commence alors à te fouiller, avec facilité dans ton puit d'amour, les effluves de monoï réveillant encore plus mes sens. Tu avais raison, cette odeur est décidément très sensuelle. 

Je me penche vers toi, je suis allongé à côté de toi, sur le flanc. Tu as la tête sur tes bras croisés, te laissant faire. Tu sens mes doigts se retirer, et tu repose ton ventre sur le coussin, avec une certaine frustration, mais tu me sens bouger et venir me mettre entre tes jambes, m'allongeant sur toi, mes bras de part et d'autre de ton visage. Tu me sens brulant, me frottant tout contre toi. Tu peux sentir le fruit de mon désir se frayer un chemin entre tes fesses, excité par cette femme si desirable. Je fais quelques mouvements du bassin, mon membre se glissant dans ton sillon, je n'en peux plus, j'ai envie de te prendre, là tout de suite. 

Je dépose un baiser sur ton épaule, puis rapproche ma bouche de ton oreille, puis te murmure "j'ai envie de toi, très envie, je veux baiser ma petite salope si elle le veut bien". 

Tu prends alors ma tête dans ta main et l'attire vers ta bouche, et tu m'adresse un baiser sauvage, nos langues se mêlant dans nos bouches. C'est à ce moment là que je te pénètre d'une seule poussée, me glissant entre tes lèvres comme si elles m'aspiraient, et je reste tout au fond de toi. Notre baiser s'arrête, nos souffles se coupent, nos lèvres se frôlent mais ne se touchent pas, on se cherche, se jauge.  

Ce moment semble durer longtemps, je ne saurai dire. Ce n'est que lorsque je recule pour venir à nouveau à ta rencontre que tu acceptes à nouveau de me prêter tes lèvres, avant de détourner légèrement le visage et de te laisser faire en savourant l'instant. 

J'ai toujours les mains de part et d'autre de ton visage, j'ondule mon bassin, glissant en toi, sur toi, j'accellere. Je me redresse et me pose sur mes genoux, glisse mes mains le long de ta colonne vertabrale avant de les déposer sur tes fesses et de les saisir. Je recommence alors mes va et vient, plus virilement, te tirant vers moi. Ce bruit est divin. Je suis en toi, allant et venant, j'accélère, ralentis, accélère à nouveau, tu sens mes doigts se crisper sur ta peau, l'envie est à son comble. 

Puis je te vois te redresser doucement sur tes genoux, je te laisse faire, tu ecartes les jambes, ton dos se creuse, tu te retournes et me regardes avec ton regard brulant et ton sourire mutin. Tu sais que je peux venir à n'importe quel moment, je ne contrôle plus, et tu en profites pour rouler des hanches devant moi... Te voir faire ça me rend fou, il faut que je me calme sinon je me viderai de mon plaisir dans l'instant. 

Je ralentis un instant, faisant glisser mes mains sur ton dos, me penche en avant et prends tes seins en mains. Tes tétons sont durs et pointent, j'ai envie de les lécher, les sucer, les recouvrir de mes lèvres et de jouer avec ma langue. Et toi tu continues à bouger tes hanches tout contre moi, tu vas me rendre fou...

Je me redresse, dépose une main sur le creux de tes reins, et approche mon pouce de ton sens interdit. A son entrée je vois que tu bouges moins, attendant la suite, comme si tu ne savais pas si j'allais le faire ou pas. Je glisse mon pouce un peu plus bas afin de le rendre luisant, et le remonte, pour le glisser doucement en toi. Tu es calmée semble-t-il, t'habituant à sa presence, et j'en profite alors pour recommencer mes va et vient, mon pouce toujours immobile et cette vue qui fait de toi la femme la plus desirable qui soit...

J'avance et recule, faisant alors délicatement bouger mon pouce dans ton écrin, m'en servant pour te tirer vers moi lorsque j'imprime à nouveau une cadence plus rapide. Je t'entends gémir, souffler, et m'apercois que ton bras a glissé sous t'en ventre... Tu te laisses aller à ton plaisir j'adore ça. 

Tu bouges à nouveau tes fesses et viens à mon contact, je n'en peux plus, je ne peux pas me retenir, tu le sais, tu me glisses un regard complice et c'est en te regardant dans les yeux que je me laisse vider de mon plaisir tout au fond de toi, m''enfoncant jusqu'à la garde et me libérant par saccades. C'est exquis, divin, tu souris, te frottant tout contre moi, je suis aux anges...

Mais je n'ai pas fini, je me retire doucement, dépose mes lèvres sur ton dos, approche mon visage de ton intimité et y dépose un baiser, avant de glisser mes doigts dans ton vagin brulant. Je fais quelque va et vient, t'arrachant un petit soupir, et dirige mes doigts vers tes lèvres, que tu accueilles, rejoints par les miennes, et nous partageons ce moment, mon plaisir, tous les deux, dans un moment gourmand. 

Mais je n'ai toujours pas fini avec toi, je te retourne et tu te retrouves sur le dos, les cuisses légèrement écartées, et tu me regardes glisser entre tes cuisses, où je te recouvre avec ma bouche et libère ma langue pour te faire un petit plaisir que j'adore te prodiguer.

Je te suce, te lape, me glisse entre tes lèvres, montant et descendant, avant de me concentrer sur ton bouton d'amour. Tu es brulante, je le sais, et je sais que tu viendras vite à ton plaisir ainsi. J'ai envie de te faire voler, je te goute, tu es délicieuse, je suis gourmand, je dépose mes lèvres autour de ton bouton à nouveau pour me concentrer dessus, j'adore jouer avec ma langue, te faire vibrer, te faire chavirer, mais j'en veux plus et glisse deux doigts entre tes lèvres pour te faire un massage plus intime. Tu sembles apprécier car j'entends un "oui", suivi d'un "plus fort". 

J'entame alors des va et vient avec mes doigts, m'arretant par moment lorsque je suis en toi pour les agiter et te faire vibrer de l'intérieur, tu sembles apprécier, et je cherche à trouver les bons mouvements, les bons endroits où te titiller pour t'emmener au plaisir. Tu gémis. 

Je remonte, dévore ton cou, et te dis à l'oreille "je veux te faire jouir" dans un souffle animal. 

Je redescends, ma bouche s'attardant sur tes seins, j'ai toujours mes doigts en toi, je te fouille, mes va et vient sont rapides, tu resserre les jambes et pose ta main sur la mienne m'indiquant qu'il faut que j'accelere, ce que je fais. 

Mes lèvres reviennent à ton clitoris que je me mets à sucer en jouant avec ma langue, en le reveillant, ralentissant lorsque tu me le fais comprendre et plus fortement lorsque tu presses mon visage contre toi. 

Mes doigts s'activent toujours en toi, j'ai mal au bras mais je n'arreterai pas, je continue à glisser et bouger dans ton intimité si chaude, si mouillée. Le bruit que nous faisont m'excite, je te dévore, tu es à bout. Je sens alors ta main me plaquer tout contre toi, et dans un dernier souffle tu te laisses aller, penchant la tête en arrière, fermant les yeux, les lèvres entrouvertes, relevant les cuisses, les resserant de part et d'autre de mon visage. 

Mes doigts sont serrés, je ne bouge plus, ou alors très doucement, ma langue se faisant plus douce, plus câline. Tu me relâches enfin en reprenant ton souffle. Je te lape alors doucement, comme pour te calmer, dépose de petits bisous sur ton intimité, tendrement. Mes doigts te quittent et je caresse alors ta cuisse, avec douceur. Tu reposes tes jambes, je remonte, embrassant ton ventre, et m'allonge en te recouvrant. Mon sexe tendu se dépose sur le tien, mais là je veux t'embrasser, je veux être doux... Je fonds dans ton cou, y déposant mille baisers, aspiré par ton parfum, ton odeur, mais de tes mains tu saisis mon visage pour m'embrasser, tendrement, mes doigts se glissant dans tes cheveux, nos lèvres jouant alors à leur petit jeu favori, je t'évite mais je te veux...

Voilà pour la suite, j'espère qu'elle vous aura plu :oops::pardon:      

Partager ce message


Lien à poster

Très beau, très sensuel... :twisted:

Ta muse a bien de la chance :pardon:

Partager ce message


Lien à poster

Des moments de partages très forts, d'autres plus doux, le tout baignant dans une atmosphère très sensuelle, toujours pleine de tendresse. :twisted:

J'adore, tout simplement...

Partager ce message


Lien à poster

Des moments de partages très forts, d'autres plus doux, le tout baignant dans une atmosphère très sensuelle, toujours pleine de tendresse. :pardon:

J'adore, tout simplement...

merci ça me touche venant d'une jolie plume :twisted:

Partager ce message


Lien à poster

Très joli texte, qui nous emporte loin, très loin... :twisted:

n'oublie pas de revenir :pardon:

Partager ce message


Lien à poster

si tu écris une suite, j'y penserais... :ange::wink:

d'accord :roll: :oops:

Partager ce message


Lien à poster

dous brulant sensuel et frissonant :furax:

Partager ce message


Lien à poster
Guest Anonymous

oh je l'avais pas lu celui là^^ magique frissonnat en ce matin ou j'ai bien froid!

bisous Khayman :furax:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.