Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Altamhyr

Une fiction juste histoire d'écrire (un lemon quoi)

Recommended Posts

C'est le soir, il est relativement tard, les rues sont pour la plupart désertes, mais c'est l'heure idéale pour une balade dans la fraîcheur de la nuit, éclairé par la lune.

Je suis là vêtu comme à mon habitude d'un jean noir et d'un pull moulant de même couleur, avec par dessus mon cher imper noir qui me donne une démarche fantomatique en ballotant dans mon dos, le baladeur sur les oreilles je me proméne sans penser à rien, quand je croise une jeune fille qui me parle, je retire mes écouteurs et lui demande de répéter, elle me demande une cigarette, je lui donne celle que j'était en train de rouler, et en roule une seconde pour moi, je reste sur place, car rouler en marchant, de nuit en plus c'est vraiment agaçant, la jeune fille me regarde faire avec un air amusé, et me dit que j'ai des mains de femme, je léche ma cigarette en souriant pour la coller, et tout en l'allumant, je répond que ça me donne une certaine agilité, cette jeune fille et sympathique, et me demande si elle peut se joindre à moi pour cette promenade, j'accepte, un peu de compagnie ne fait pas de mal.

On se proméne un long moment, discutant de tout et de rien, puis le sujet dévie sur le sexe, et je me rend compte que mon interlocutrice est loin d'être la fille sage que son style vestimentaire laisse à penser, aprés m'avoir demandé mes positions favorite elle avance de quelques pas et me regarde en souriant et en me disant quelque chose comme "ano sa, ecchi ne ?"

Je ne peut m'empêcher de rire et de traduire ce qu'elle m'as dit en citant l'animé d'ou elle tire cette expression, un hentai en fait, et elle rit à son tour en faisant mine d'être gênée que j'ai compris, puis elle me regarde et me demande quelle est ma réponse.

Je suis légérement surpris par le côté brusque de sa question, toutefois je répond en riant que ça serait avec plaisir, croyant à de l'humour, elle rit et me prend par le bras m'entraînant chez elle, l'endroit me paraît familier, mais j'ai pas le temps d'admirer la décoration que je me retrouve dans sa chambre avant de comprendre quoi que ce soit.

Je lui demande si elle est sérieuse, et elle me regarde avec un air dépité en me demandant si je l'était, pour toute réponse je la prend par la taille, et l'attire à moi en lui déposant des baisers dans le cou, elle rit et me retire mon manteau, oubliant tout le reste je continue à embrasser tout ce qui passe à portée de bouche pendant que nos habits finissent éparpillés dans sa chambre, elle finit par m'arrêter et va s'allonger sur son lit dans une pose provocante qui me donne un éléctrochoc.

Je la rejoint, puis me décide à embrasser chaque parcelle de son corps, arrivé à sa poitrine, je sent par ses frissons qu'elle est trés sensible, j'y vais donc doucement pour pas lui faire de mal, ma langue tourne autour de ses tétons les titillent, puis je dépose des baiser sur le sein, avant de descendre tout doucement, jusqu'a son nombril sur lequel je m'attarde quelques instants, puis je descend encore, croyant que je cherche à atteindre son sexe elle m'ouvre le passage, mais je décide d'embrasser ses belles jambes, ce qui lui arrache un frisson de plaisir, lors de ma remontée elle me demande de lui faire un cuni, je lui sourie et m'applique à contenter sa demande.

Son plaisir est grand, et le mien aussi, sentant ma pression monter elle me demande de lui faire l'amour, je m'exécute, une fois encore nous prenons de concert un plaisir énorme, puis au bout de quelques moments, je me retire, lui disant que je vais jouir, elle me sourie, et me masturbe jusqu'a ce que mon bonheur se répande sur son ventre en de longs jets chauds, aprés cela nous échangeons notre premier baiser avant de nous endormir côte à côte.

Le lendemain je me reveille, et manque de pousser un hurlement en voyant son visage à la lumiére du soleil, pas ettonant que j'ai eu l'impression de reconnaître la maison, cette jeune fille était ma meilleure amie il y'a quelques années, amusée par mon choc elle se colle contre moi et me dit que elle, elle m'avait reconnu, et qu'elle avait enfin pu accomplir son fantasme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

hééhééé la surprise !

j'aime !

c'est très respectueux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.