Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest ispana

Une visite surprise...

Recommended Posts

Guest ispana

Une visite surprise

Je suis seule chez moi. J., l’homme qui partage ma vie et surtout mes nuits ne rentrera pas avant une bonne heure.

Je m’ennuie un peu et laisse mon esprit vagabonder sur les images de notre dernière nuit.

J’aimerais lui faire une surprise, mon fantasme le plus cher serait de l’exciter à le rendre fou puis de l’attacher, de lui bander les yeux et d’aller chercher une fille qui attendrait discrètement cachée dans un coin.

L’idée me provoque un frisson le long du dos et sagement assise sur le canapé, je commence à me caresser.

Je ferme les yeux pour savourer la caresse. C’est l’été et je porte une robe minuscule et si légère que mes doigts n’ont pas beaucoup d’efforts à faire pour me procurer du plaisir.

C’est si bon…

Ma robe se retrouve vite par terre, j’enlève mon string.

Je me caresse les seins avec volupté, agace les tétons puis reviens sur mon clitoris que je caresse avec une lenteur étudiée….

Soudain, la sonnette de la porte me fait sursauter. Je me lève d’un bond et me rhabille à toute hâte en poussant mon string sous le canapé. Qui ce peut bien t’il être ? Je n’attends personne…

J’ouvre et je découvre L., une amie d’enfance. Elle est petite, très brune, la peau mate, mince et voluptueuse à la fois, très belle, avec une bouche pulpeuse à faire damner un saint !

-L. ! Quelle surprise, rentre !

- Je passais par là et je me suis dit que j’allais venir te faire un coucou…

Nous bavardons gaiement pendant quelques minutes lorsque je la vois se baisser pour ramasser quelque chose.

Elle se redresse avec un sourire coquin. Elle laisse pendre d’un doigt mon string tout mouillé par mes caresses de tout à l’heure.

- Oups, découverte ! Tu m’as dérangée en pleine conversation avec moi-même.

Elle sourit et une lueur de convoitise s’allume dans son regard. Dans ses yeux je revois nos soirées d’étudiantes où nous finissions parfois par nous caresser mutuellement lorsque nous n’avions pas trouvé d’homme pour nous contenter.

- Coquine me dit-elle, tu ne changeras pas… elle se penche tendrement vers moi et me susurre à l’oreille, je savais que la vie de couple ne ferait pas disparaître la salope qui est en toi !

- Mmmm, arrête L., tu vas m’exciter et J. ne va plus tarder à présent.

- Mais je cherche à t’exciter ma toute belle… tu te souviens de nos baisers ?

- Bien sûr que je m’en souviens !

Je lui caresse la joue, mes doigts s’attardent sur ses lèvres qu’elle entrouvre. J’en profite pour glisser un doigt dans sa bouche qu’elle lèche avidement.

- Je vois que tu es toi aussi restée aussi salope qu’autrefois….

Une idée se met à germer dans ma tête. Quand je suis excitée comme ça, je me mets à avoir des idées folles. Mais…. Et si j’osais….

J’ose. Je me jette à l’eau et lui raconte mon fantasme tout en lui administrant de petits coups de langue sur ses lèvres pulpeuses que je mordille aussi. Je la connais, je sais qu’elle ne résiste pas à ces caresses là.

Je cherche à l’amadouer et elle le sait bien et fait durer le plaisir et l’attente.

- Et J., il va bien le prendre si je dis oui ? Je lui plais au moins ? Je ne suis peut être pas son type…. (elle cherche des excuses pour gagner du temps la coquine)

- Son type… les salopes c’est son type…

Clin d’œil, j’ai gagné, je le sais à son sourire rêveur et ses lèvres entrouvertes déjà offertes à toutes les caresses.

Pour mettre un terme à toute possibilité de retour en arrière, je me laisse glisser par terre, à genoux devant elle et lui relève sa jupe.

Elle me regarde, alanguie et se laisse faire. Je caresse le bout de tissu transparent qui cache mal sa chatte épilée.

- Tu es vraiment une sacrée cochonne, lui dis-je, tu mouilles déjà !

- C’est ta faute ! Je suis en manque moi, je n’ai pas un homme à disposition à la maison moi ! Et tu me fais tout un tas de propositions indécentes que je n’ai pas la force de refuser ! Oh !!!

Elle s’arrête de parler parce que j’ai écarté son string et j’ai commencé à lécher son minou avec de grands coups de langue, lents et profonds.

Elle gémit et se cambre vers moi.

J’arrête soudain ma caresse et me relève.

- Hey ! Tu fais quoi là ! Tu n’as pas le droit de me laisser comme ça !

- C’était juste pour te mettre en situation… J. ne va pas tarder et tu vas devoir aller te cacher… Ce ne sera pas long fais moi confiance.

Elle me regarde suppliante, se caresse distraitement le clito et sourit d’un air déterminé.

- Je sens que cette soirée va être très agréable, une soirée mémorable !

A cet instant, j’entends la clef dans la serrure. Une montée d’adrénaline nous embrase toutes les deux et L. se précipite dans la pièce d’à côté en gloussant d’excitation.

Je n’ai que quelques secondes avant de prendre l’air dégagé et de sourire à mon homme qui vient d’entrer et s’avance vers moi sans savoir dans quel piège il vient de tomber.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:confu: ... date d'inscription... :confu: ... nombre de messages... :confu: ... déjà 1 ?! :wink: :confu: ... ba, c'est du joli.... :confu:

:wink::wink:

En tout cas.... bienvenue!!! ça promet de jolies lectures.... bien sympathiques.... :wink::twisted:

Il doit bien se marrer Ispano....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

:confu: que de points d'interrogation! :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

qui ne demandent qu'à s'exclamer... :wink:

lol alors je te souhaite de joyeuses exclamations! :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

cela dit...je lirais bien la suite, moi! :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

elle ne devrait pas tarder... mais il va vous falloir un peu de patience, c'est ce qui fait le charme du suspense :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

J. adore cette idée....... à quand sa réalisation?.....

J. veut aussi savoir qui est cette L. :-? :-? :-? :-? j'ai beau fouillé ma mémoire, j'ai pas de prénom à mettre dessus....Argh elle n'existe pas....c'est un fantasme....Argh argh argh :wink::wink:

la réalité nous cueille si durement parfois......surtout après de si délicieux écrits :wink::wink::wink::wink:

petite contribution à la définition du mot "salope"...........: il y a des situations où c'est comme une sorte de compliment...... :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Votre message a été déverrouillé par un modérateur.

Raison: Pour la suite du débat voir au lien suivant : http://www.forum-intime.com/confession_intime/sutra119040.php#119040

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Huuummm que c'est bon de te lire :clap::clap:

SI seulement j'avais la liberté de me toucher :clap: Mais il y a trop de monde ici :chut:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Maïram Torrado

Vivement la suite... on l'attend avec impatience.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

Il s’approche de moi et se penche pour m’embrasser.

- bonsoir ma chérie, comment s’est passée ta journée ?

- mmm, bien mais longue sans toi, je me suis ennuyée tu sais… j’aurais préféré t’avoir à mes côtés…

Il me regarde et sourit de plus belle, à mon air langoureux il a vite compris que j’avais une idée en tête.

- Et que comptes tu faire pour compenser l’ennui de cette longue journée ?

- Mmmm, je ne sais pas… peut être que si tu venais t’asseoir sur le canapé j’arriverais à trouver l’inspiration.

Il m’obéit et je m’approche de lui en me caressant les seins à travers le fin tissu de ma robe.

Il me regarde comme hypnotisé, ses yeux ne perdent pas un seul de mes mouvements.

Je baisse mes mains et fais doucement remonter ma robe sur le haut des cuisses, rabaisse le tissu légèrement et le remonte cette fois un peu plus haut.

Je sais à son regard qu’il se demande si je suis nue dessous… je frissonne de plaisir et monte ma robe jusqu’à la naissance de mon sexe.

Il ne peut s’empêcher de se baisser pour satisfaire ma curiosité et me retourne un regard plein de convoitise en voyant que je suis bel et bien nue.

Je m’approche de lui, lui caresse le torse et me met à déboutonner un par un les boutons de sa chemise, à chaque morceau de peau dévoilée je dédicace un savant coup de langue qui le fait tressaillir.

Je lui enlève sa chemise et commence à déboutonner son jean, il m’aide en se soulevant pour que je lui enlève complètement.

Son slip est gonflé, mes caresses ont visiblement eu l’effet escompté.

Je le regarde d’un air gourmand et tout en lui glissant ma langue dans la bouche, j’entreprends de lui ôter ce dernier bout de tissu.

Il soupire d’aise lorsque ma main se referme sur sa queue et commence à le branler presque distraitement.

- Je peux te sucer ? (je connais très bien la réponse)

- Mmm oui, fais ce que tu veux de moi, me répond-il.

Il ne croit pas si bien dire…

Je commence donc par un baiser sur son gland et je le caresse de ma langue. Mais très vite, en gourmande avérée, je le gobe en entier et commence un va et vient qui fait gonfler son sexe encore plus.

Soudain, je m’arrête et me relève. Il me regarde surpris.

- Ce soir j’ai envie d’un peu plus de … piquant.

Il ne répond pas et se contente de me regarde d’un œil interrogatif et coquin.

Je me précipite dans la chambre (où est cachée L.) pour prendre des ceintures de soie (ce sont les ceintures de mes pyjamas que je garde au cas où) et je découvre L. sur le lit en train de se caresser.

Je ne peux m’empêcher de l’embrasser et elle en profite pour me murmurer :

- Fais vite !

Je repars auprès de mon homme et lui montre les ceintures. Il y en a deux.

J’attache ses mains avec la première et lui bande les yeux avec la deuxième.

Il se laisse faire, docile. Je commence à le caresser d’une main aérienne un peu partout, il sursaute à chaque fois parce qu’il ne sait pas où ma main va se poser.

Une épaule, le ventre, la cuisse, son sexe, la bouche, le cou… Je l’allume comme ça pendant quelques minutes en lui accordant de temps à autre une caresse de ma langue sur sa queue.

- Tu te souviens quand nous fantasmions sur une expérience avec une autre fille ?

- Oh oui, moi et deux filles… quel rêve…

- Alors imagine que c’est le cas mon chéri.

L. qui, depuis que je l’ai attaché, s’est approchée lentement, me sourit d’un air de prédatrice. Je lui fais chut d’un doigt et lui fais signe de venir nous rejoindre.

Je me pousse pour qu’elle vienne se placer à mes côtés devant J.

- Imagine que nous sommes deux…

Je l’embrasse puis me pousse pour laisser la place à L. qui lui glisse à son tour la langue dans la bouche.

Il sursaute.

- Mais…

L. entreprend de lui rouler une pelle pendant que je recommence à le branler, lui coupant ainsi la parole.

- Je te présente ton fantasme, mon chéri…

Il gémit, son sexe dans ma main est plus dur que jamais.

Je tapote délicatement l’épaule de L., qui est toujours en train de dévorer la bouche de mon homme et lui fais un signe.

Toutes les deux nous nous baissons vers sa verge tendue et commençons à lui donner de petits coups de langue.

Nos langues se mêlent et nous nous embrassons sur son gland.

J’entends J. gémir de plaisir.

Nos mains et nos bouches se disputent cette queue offerte, tantôt L. tantôt moi l’engloutissons pour la plus chaude des caresses.

- Je crois que nous allons lui rendre un peu de sa liberté…

Je me relève et lui détache les mains.

Il n’attendait que ça ! Il commence à caresser d’une main les cheveux de L. qui n’a pas cessé de le sucer pendant que l’autre main me recherche.

Je m’approche de cette main et y dépose un baiser, puis je la guide sur ma poitrine.

Il attrape un téton et se met à le malaxer tendrement me faisont pousser des soupirs de plaisir.

Puis je le délaisse et prend la place de L.

Elle, ravie, se met debout sur le canapé et pose sa chatte devant la bouche de J qui se met à la lécher avec un grognement de satisfaction.

- Tu ne crois pas qu’il est temps de lui rendre ses yeux ? me demande L.

- Vas y, dis-je entre deux coups de langue.

Elle lui détache la dernière ceinture de soie alors qu’il est toujours en train de lécher son minou.

Nous nous poussons toutes les deux pour qu’il nous regarde et commençons à nous embrasser, en prenant bien soin de laisser nos langues s’enrouler en dehors de nos bouches pour le faire saliver.

Tout au long de ce sulfureux baiser, nos mains s’explorent et trouvent les recoins qui nous font gémir au grand plaisir de J., admiratif.

Il s’approche de nous et commence à lécher la poitrine généreuse. Je me baisse pour lécher son minou qui coule de plaisir.

- Je peux faire ce que je veux ? me demande J.

- Tout ce que tu veux….

- Mettez vous à quatre pattes sur le canapé, je veux voir vos jolis petits culs offerts.

Impatientes, nous obéissons.

Il s’approche de mes fesses et se met à me lécher, pendant ce temps, après avoir léché ses doigts, il se met à doigter L.

Nous gémissons à l’unisson, nous cambrant le plus possible pour lui offrir toute notre intimité.

Il varie ainsi ses caresses de l’une à l’autre, c’est trop bon !

Puis il se relève, n’en pouvant plus, et s’approche de la croupe de L., il la pénètre sans douceur, d’un seul coup tout en me doigtant habilement.

Elle gémit de plaisir et se met à onduler sous ses assauts.

Puis il se retire et se place derrière moi et commence la même torture.

Il passe ainsi de l’une à l’autre, nous prenant, nous pilonnant avec force ou douceur.

- Je vais jouir…

- Attends, nous nous retournons et L. reste couchée pendant que je branle J. devant son corps offert.

Il lui éjacule dessus, elle en a sur les seins, sur le minou, sur le ventre.

J. s’écroule à côté et je commence à masturber L. à la caresser afin de répandre le sperme sur tout son corps. Ses doigts cherchent ma chatte et se mettent à la caresser également.

J. nous regarde faire et sourit de contentement en nous voyant jouir presque ensemble.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

Un moment très agréable ispana :clap:

Merci

merci à toi :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Maïram Torrado

Vraiment trés beau et trés bien écrit... quand on commence, on est obligée d'aller jusqu'au bout... et ça permet de s'évader....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest minou

Bravo, j'ai adoré... je crois qu'on a beaucoup de fantasmes en commun, tu sais... :clap: :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je dis, que cette Ispana, elle a des fantasmes en commun avec beaucoup de monde je pense... :clap::clap:

Bon courage la miss.... :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

zut alors tu m'as cernée! :clap::clap::clap:

des fantasmes de trios?

nous pour le moment c'est n'est malheureusement resté qu'un fantasme... snif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

:clap: Merci de ne pas déraper dans les échanges, je viens de supprimer les posts inutiles au sujet initial.

Si vous souhaitez échanger, il existe les mp pour cela !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Maïram Torrado

Il y a des textes comme celui là... qui vous aident à sauter le pas....

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

mais sautez sautez chers amis! plus on est de fous plus on rit :clap:

:clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.