Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

luigi78

Réveil sensuel

Recommended Posts

Mon premier récit sur ce forum et j'ai choisi de laisser s'exprimer une narratrice.

Bientôt le week-end ! je vous souhaite, mesdames, de nombreux réveils sensuels... :aime:

Dans la chambre parcourue par un filet d'air frais, les voiles du lit à baldaquins flottent et jouent au-dessus de moi une danse sensuelle. La fenêtre est ouverte sur un océan bleu turquoise s'étendant à l'infini. Le refrain des vagues qui s'échouent sur la plage en libérant leur écume me berce tendrement. Allongée nue sur un drap léger, je suis pleinement, profondément heureuse.

Je rêve. Je sais que je rêve mais je m'accroche à cette petite expérience de paradis en prolongeant autant que possible mon sommeil heureux.

Je ne l'ai pas vu arrivé celui-là, cet Apollon à la peau dorée. Assis à côté de moi en tailleur, il laisse ses mains glisser le long de mon corps. Je sais qu'il n'est là que par les facéties de mon imagination, mais ses caresses font vibrer ma peau et je ressens des décharges de plaisir alors que ses doigts s'attardent sur les lieux sensibles de mon anatomie.

Je rêve. Je sais que je rêve mais cette sensation semble de plus en plus réelle. Et la chambre exotique est devenue un décors pâle que je n'arrive plus à fixer.

Absorbé par le confort ouaté de mon rêve, mon esprit n'a pas encore pris conscience de son retour à la réalité. Pourtant je dois me résoudre : ce sont bien des mains faites de chair qui remontent maintenant le long de mes cuisses et ont eu raison de mon sommeil. Elles sont fines avec de longs doigts, mais fermes. Je suis vaincue mais je garde les yeux clos et je m'abandonne à l'excitation naissante dans le bas de mon ventre pendant que mon esprit reconstitue les morceaux du puzzle.

Ces mains sont celles de Pierre, j'en ai mantenant la certitude. Elles m'ont tellement parcourue que je les reconnaitrais entre mille. Et ce doigt qui se faufile maintenant entre mes lèvres humides, suivi aussitôt par son petit frêre...ce n'est pas une découverte pour eux, ce sont des retrouvailles. Mon souffle s'est accéléré et je gémis doucement lorsque leur mouvement devient plus viril. J'écarte doucement mes jambes que je découvre endolories.

Les doigts de Pierre sont habiles mais ils ne sont plus les seuls à me procurer du plaisir. Mes seins gonflés d'envie sont pétris par deux mains larges et mes têtons frémissants sont pincés délicatement par des doigts que je devine épais. Encore assoupie, je dois faire un réel effort pour saisir ce qui se passe. Puis un corps athlétique, couleur ébène, m'apparait comme seule réponse plausible. C'est le corps de Fred...voilà, son prénom me revient. Je me rends compte qu'il se tient à genoux derrière moi et qu'il a posé ma tête sur ses cuisses larges. Penché au dessus de moi, il s'occupe tendrement de mes mamelles pendant que sa bouche s'approche de mon visage. J'entr'ouvre mes lèvre et je sens sa langue s'engouffrer avec fougue. Qu'il est doux ce baiser, pendant que ses mains serrent mes seins puis les relachent pour parcourir mon bassin cambré. Pendant ce temps, imitant son acolyte, Pierre laisse sa langue jouer avec mes lèvres les plus sensibles. J'ai enroulé mes jambes autour de sa taille et je l'ai plaqué contre la chaleur qui se répand entre mes reins et mes cuisses.

Fred s'est relevé et il me masse le front et les tempes. Ma gorge ainsi libérée peut laisser échapper des râles de plus en plus francs tandis que la bouche gourmande de Pierre joue à l'entrée de ma vulve. Mes paupières se sont ouvertes. Je tourne la tête sur le côté et mon visage frôle le sexe de Fred, un amas épais de chair et de muscle.

Celui de Pierre est maintenant en train de m'enflammer le bas du ventre. Ses mouvements de va et vient sont amples et nourris, c'est tout mon corps qui vibre à chaque coup de butoir. Fred me masse toujours la tête et je fixe ce phallus ainsi offert.

"Tu l'aimes mon pieu, hein ma petite chatte ?"

Fred manie les mots crus avec des gestes doux, une merveilleuse façon de donner confiance à une femme qui va lacher toutes ses inhibitions. Pour seule réponse, j'esquisse un sourire et glisse l'extrémité de son sexe entre mes lèvres. Je le laisse alors disparaitre dans ma bouche d'un mouvement très lent, me délectant de chaque repli. Je le sens se gorger de sang et prendre vie dans la moiteur de ma gorge. J'initie alors un mouvement de va et vient et me saisis de cet appendice puissant. Penché sur le côté pour favoriser la pénétration, ses mains tenant fermement ma tête, Fred m'accompagne de petits coups de reins complices.

Livrée aux coups de balancier de mes deux partenaires, je ne contrôle plus mon corps qui vibre, se tortille et se crispe sur ces corps haletants. Sentant l'explosion arriver, je provoque des mouvements plus vifs accompagnés par Pierre et Fred, parfaitement à l'écoute. Une décharge me paralyse alors quelques secondes, puis une seconde et ce sont de longues secousses qui m'agitent maintenant. Pierre a joui en moi et je sens la semence de Fred se répandre dans ma gorge. Je manque de suffoquer, mon coeur résonne dans ma poitrine.

Ils se retirent et je me laisse retomber sur le lit, essouflée, l'esprit chancelant et encore tremblante. Revenus à ma hauteur, chacun m'offre alors un baiser et Fred me glisse à l'oreille :

"Il est 11h00, on doit y aller. Mais on ne pouvait pas partir comme ça...Adieu ma petite chatte."

Je ferme les yeux, les images de ma folle nuit me reviennent en vrac. La boîte de nuit, le bruit, la musique, Pierre qui danse en frolant mon corps...Un premier verre, nous rions ensemble, nous dansons, nous buvons à nouveau. Puis Pierre me présente Fred et je ressens de suite le désir de ce corps magnifique. Ils m'ont raccompagnée et je me suis retrouvée entreprise par leurs bras très vite. C'était ma première expérience avec deux hommes, je m'y suis abandonnée sans aucune arrière pensée. Je ne sais pas combien de fois ils ont joui en moi avant que je ne tombe, exténuée, chaque muscle de mon corps me faisant souffrir.

Je sens le sommeil revenir et je tire la couette sur mes épaules. Je m'assoupis en espérant que mes rêves seront, une fois de plus, à la hauteur de la réalité...

Partager ce message


Lien à poster

Tu as bien fait de laisser ta narratrice s'exprimer, elle le fait très bien ! Merci de nous avoir fait partager son réveil si sensuel :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

:D :aime::D Très belle narration toute en émotions sensuelles typiquement féminines :???::D:D:-D

Encore ! :o

Partager ce message


Lien à poster

effectivement vous etes plus fortes que nous pour narrer c moments...

Partager ce message


Lien à poster
Guest maxence76

hum super sympa^^

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.