Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

maxx57

Une soirée ...

Recommended Posts

Bonsoir à tous. :lal:

Nouveau membre sur ce forum, mais le suivant depuis quelques temps en tant que « voyeur », je me permets de vous raconter une des histoires qu’il met arrivée .

Depuis quelques temps, cette jeune demoiselle ne cessait de m’envoyer des messages. Enfait, tout avait commencé ce soir là…Oui, je m’en souviens parfaitement.Pour faire court, c’était une sorte de fête chez un ami, de nouvelle rencontre dont cette fille, prise de numéro de téléphone par la suite, et j’étais rentré seul.

2 semaines plus tard, une soirée était prévu le vendredi soir. La pencarte sur laquelle j’avais appris la nouvelle parlait d’une fête énorme. Dans les minutes qui avait suivi, j’étais allé chercher ma place,pour me permettre de rentrer plus aisément.

Après de longues discutions avec mes camarades, pendant des heures interminables de cours en amphi, la décision fut prise. Une bonne pré-chauffe chez l’un deux, puis on s’y rendrait tous à pied, et dormirait chez un autre. C’était parfaitement organisé…enfin, ça le devait.

J’en avais discuter avec cette demoiselle, mais sans lui demander si elle s’y rendrait. Je n’y avais pas songé. Ce « jour J » arrive, on se met sur son 31. Petite chemise à très petits carreaux gris, pantalon de ville gris etc. J’arrive chez mon ami, en dernier. Le retard et moi, ça ne fait qu’un. La soirée s’annonce bien, nous sommes nombreux, et il y a de quoi se mettre dans l’ambiance. Quelques heures plus tard ( quelques verres plus tard aussi…), nous voilà sur le chemin, joyeux, mais loin d’être bourrés.

Déjà la musique se fait entendre, plus nous nous rapprochons, et plus nous accélérons. Enfin, nous sommes devant, et déjà, je pars faire la bise à des amies. Nous entrons dans cette sorte de chapiteau, où tout le monde dance. Nous voilà alors partis dans le rythme. Je me retrouve rapidement entouré de mes amies, qui s’amusent à me coller en dansant. Interessant… Puis je remarque un autre groupe de filles, que je connais également, je m’en vais à leur rencontre, et m’aperçois, avec surprise, que la jeune demoiselle est là. Elle était donc venue. Je ne regardais qu’elle, avec ses talons aiguilles, sa robe noire qui s’arrêtait à quelques centimètres en dessous de ses fesses… Ah ses fesses, parlons en… D’une rondeur parfaite, ni trop grosse, ni trop plate, qui vous donne envie d’y déposer une caresse dès le premier regard. Son décolté permettait de voir un petit bout de dentelle, appartenant à son soutien gorge. Ce bout de tissus recouvrait sûrement une belle poitrine, à première vue, j’aurai dit un 90C, quelque chose comme ça. Ses longs cheveux chatains en recouvrait une partie. Elle était ravissante, et vu le nombre de mec qui lui tournaient autour, je n’étais pas le seul à l’avoir remarqué. Pourtant, en me voyant, elle se détacha de l’un d’entres eux, et vint à ma rencontre par un sourire radieux. On se fit la bise, et commença à parler dans le creux de l’oreille de l’autre pour s’entendre. Bob Sinclar passa, et nous fit comprendre qu’il était temps de dancer.

Je suis très mauvais danceur, mais l’alcool qui circulait en moi m’enleva rapidement cette peur d’être honteux devant une telle réussite de la nature. On rigolait, on faisait n’importe quoi sur la piste, ses copines nous avaient rejoint, et il m’arrivait parfois de me mettre entre deux voir trois filles, qui ne se privaient pas de me coller comme j’aime… La tekno/House nous faisait encore bouger, quand une nouvelle musique passa, une de celles qui poussent nos hormones à bout, où toutes les demoiselles se doivent de faire jouer leur talents de danceuses sensuelles. Ma jeune demoiselle ne s’y manqua pas, et le fit contre moi, en commençant à se mettre de telle façon que son dos était collé à mon torse, ses bras entourant mon cou. Elle descendait et remontait contre moi, tout en bougeant et frottant ses fesses… j’étais au paradis. Puis elle se retourna, une main contre mon torse, l’autre derrière ma tête, elle me souriait…Ses lèvres se déposèrent alors sur les miennes, avec une douceur, une délicatesse incroyable… Malheuresement, il se faisait tard, mes potes voulant rentrer, je dûs la laisser là… Je devais, et pourtant…

La suite un peu plus tard... :lal: :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.