Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest ispana

Envies...

Recommended Posts

Guest ispana

Je suis seule, chez moi... et j'aime ces moments de liberté où mon esprit s'évade et vagabonde par des terres inavouées.

Ce soir j'ai envie d'imaginer que je vais flancher face aux avances de mon charmant voisin.

Ce charmant voisin qui me caresse la joue à chaque fois que nous nous croisons, en fait il ne le fait pas, mais en secret j'imagine ce geste et je tremble à chaque fois que le hasard nous réunit.

Mais ses sourires, ses frôlements, ses bonjours langoureux ne me trompent pas, quand il me regarde, il me dévore des yeux et j'adore ça!

Il est beau, fort, brun, souvent mal rasé. Il est papa depuis peu et son air fatigué depuis la naissance de sa fille le rend encore plus sexy à mes yeux.

Puis, un soir, je rentre chez moi après ma séance de yoga, il fait nuit et soudain, je le vois ouvrir la porte de l'entrée de notre immeuble. Il se retourne, me voit et me sourit: je vous attends charmante demoiselle, notre rencontre va égailler ma journée!

Je frémis... mauvaise journée? Je lui demande d'une toute petite voix?

MMM... longue surtout, j'ai besoin de me détendre.

Il me sourit encore et son sourire me fait fondre, et si j'osais?

Vous êtes seul ce soir? Pas de maman ou de bébé?

Et oui, ma femme est chez ses parents avec ma fille, je me suis accordé un we tranquille!

Alors je vous propose de boire un verre, si c'est moi qui vous le prépare ça va sûrement vous détendre...

Silence... il me regarde, pensif, un léger sourire qui a quelque chose de dangereux, flotte sur ses lèvres.

Vous ne savez pas à quoi vous vous exposez chère voisine, je suis un carnassier!

Je ne peux m'empêcher de tressailler puis je souris, je n'ai pas peur...

Peur... me répond il, mais ce n'est pas de la peur que j'ai envie de vous voir ressentir à mes côtés... vous n'êtes sûrement pas aveugle au point de vous douter que si j'accepte de prendre ce verre avec vous ce ne sera pas en tant que gentil voisin du dernier étage!

Il s'est rapproché de moi en disant ces mots, nos corps se frôlent, je ne peux m'empêcher de laisser échapper un gémissement. Maintenant son sourire dévoile ses dents, il ressemble vraiment à un fauve en quête d'une proie.

Comme je ne le repousse pas, il avance encore d'un pas, je sens son souffle sur mon front, je n'ose lever la tête, j'ai les jambes molles et mon souffle s'accélère.

Il lève la main et caresse ma joue. Ou plutôt, c'est ma joue qui vient caresser sa main, je viens de capituler, je le sais.

Je crois que ce soir c'est moi qui vais vous offrir un verre, montez devant moi, j'aime vous regarder monter les escaliers surtout lorsque vous portez une jupe si intéressante!

Je me félicite intérieurement d'avoir eu le courage de me rhabiller après le yoga et de n'être pas avec mon vieux jogging tout déformé, vive les jupes!

Je commence à gravir les marches, je le sens derrière moi, je sens son regard fixé sur mes jambes. Je l'entends monter deux marches d'un coup, je retiens mon souffle quand je sens une main caresser mon mollet, elle monte jusqu'à la moitié de ma cuisse, juste là où commence le tissu de ma jupe. Je continue mon ascension fébrile et chancelante.

Vous avez des jambes bien jolies...

On arrive devant sa porte au dernier étage (heureusement il n'y en a que trois), il passe devant moi, en me frôlant intentionnellement, ouvre sa porte et se place sur le côté pour me laisser passer. Je dois le coller pour entrer chez lui et visiblement ce contact lui procure le plus grand des plaisirs à en juger par son sourire.

Il allume, me fait passer au salon et me prie de m'assoir.

Qu'est ce que je vous sers?

Un martini, blanc, si vous avez.

Bien sûr, j'ai de tout.

Il se sert un ti punch et revient avec nos deux verres. Il me tend le mien et reste debout devant moi à m'observer d'un regard qui est loin de celui d'un simple voisin invitant une voisine par politesse. Je le regarde m'observer, il plonge effrontément les yeux dans mon décolleté, puis ses yeux descendent vers mes jambes sagement repliées, je sens la chaleur de son regard me caresser comme s'il me touchait vraiment.

Finalement, après les quelques secondes qu'a duré cet instant qui m'ont paru une éternité, il s'assoit, très près de moi, tout près.

Nous trinquons? Je le regarde en souriant, les lèvres légèrement tremblantes.

Au plaisir d'un verre en charmante compagnie me répond-il.

Il me laisse boire quelques gorgées avant de me prendre le verre des mains et de le poser sur la table, puis il se retourne vers moi.

Il se rapproche encore plus et d'une voix douce comme du miel me demande de l'embrasser.

Timidement d'abord, je frôle ses lèvres, les mouille avec ma langue, puis je m'enhardis, je le prends à pleine bouche, lui mordille les lèvres, quémande sa langue entre deux gémissements de plaisir.

Il se laisse faire au début, mais très vite avec une sorte de grondement, il m'enlace d'un bras pendant que l'autre part à la recherche de mon décolleté qu'il caresse avec une lenteur énervante.

Il arrête de m'embrasser pour regarder ses mains se promener sur moi. Très vite, il délaisse le décolleté pour venir caresser ma poitrine à travers le fin tissu de mon chemisier, toujours aussi lentement, comme s'il voulait prendre tout son temps et savourer chaque seconde...

et voilà pour ce soir... c'est mon premier écrit... dois-continuer?

*Aéré et corrigé par Pascual

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:twisted: :wink:

mais aère tes textes, ils n'en seront que plus lisibles ! :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Votre message a été déplacé par un modérateur.

Raison: c'est un fantasme non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest RQT

Très joli récit. Bien sur qu'il faut continuer :twisted: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Tali

vi je t'encourage a continuer moi aussi ! :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

tres sympa.......moi je suis un voisin au dernier étage...... :twisted:

ca m'est pas arrivé ca encore :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

tiens tiens, un voisin du dernier étage... quelle étrange coincidence!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

Je reprends mon récit là où je l’avais laissé…

Il arrête de m'embrasser pour regarder ses mains se promener sur moi.

Très vite, il délaisse le décolleté pour venir caresser ma poitrine à travers le fin tissu de mon chemisier, toujours aussi lentement, comme s'il voulait prendre tout son temps et savourer chaque seconde...

Un à un, les boutons sautent et bientôt mon chemisier tombe à terre.

Je porte un soutien gorge de dentelle transparente noire, très balconné qui semble l’hypnotiser pendant quelques secondes.

Sa bouche remplace ses doigts et c’est avec délice que je m’offre à ses lèvres en me cambrant le plus possible.

Sa langue se promène le long de mon soutif et ses mains me caressent les hanches et le ventre, c’est trop bon, je ne peux m’arrêter de soupirer et de gémir. Je caresse ses cheveux, je guide son visage avec mes mains.

Mais ce petit jeu ne me suffit plus, je veux plus !

Je dégrafe mon soutien gorge et je m’attaque en suivant à sa chemise que je lui arrache presque tellement j’ai hâte de sentir sa peau contre mes seins !

Il se laisse faire, ravi. Je me relève pour pouvoir m’asseoir sur lui.

Ca y est, je suis à califourchon sur ses genoux et je me relève pour que mes seins arrivent à la hauteur de sa bouche.

Je lui ordonne d’une voix entrecoupée par l’émotion : lèche-moi !

Ce sera avec plaisir madame, me répond-il.

Ses lèvres se rapprochent de mes tétons, il les embrasse très chastement d’abord puis les titille du bout de la langue, je me cambre de plaisir : encore, oui, lèche moi !

Soudain, il se met à me gober les seins d’une façon plus énergique, je gémis, c’est si bon, il s’aide des mains et me caresse et me lèche les seins.

Je n’arrête pas de bouger sur lui, me frottant contre son sexe que je sens en pleine érection dans son pantalon, je me balance lui offrant une caresse des plus voluptueuses et je le sens réagir en se soulevant vers moi.

Il est temps d’aller plus loin, j’ai très envie de le voir nu !

Je me lève et avec un sourire, débout, devant lui, je descends très lentement la fermeture éclair de ma jupe que le fais glisser sur mes jambes. Je porte des bas auto fixants noirs et un minuscule string noir aussi. Il émet un grognement de plaisir en me regardant ainsi offerte.

Je deviens de plus en plus coquine, je me sens de plus en plus excitée.

Caresse toi devant moi, me demande t’il, je te sens toute chaude ma belle.

Je suis chaude, je lui réponds en le regardant dans les yeux tout en m’asseyant devant lui sur la table basse du salon, et toute mouillée aussi…

J’écarte les jambes et commence par me caresser les seins, mes doigts titillent les tétons déjà très excités, puis descendent vers mon sexe que je caresse à travers le tissu.

Je le regarde m’observer avec un plaisir non dissimulé.

Déshabille toi, je veux te voir nu, je veux voir comme tu bandes.

Bien madame, il me répond tout en se relevant pour enlever son pantalon qu’il retire avec son slip. Nu devant moi, il reste debout et moi assise.

Je regarde avec gourmandise ce sexe gonflé et dur qui bande pour moi, il est beau, long, épais, veineux, je sais déjà le plaisir que je vais avoir à la caresser et à le sucer. J’en meurs d’envie.

Approche, lui dis-je, il sourit et fait un pas en avant. Sa bite est tout près de ma bouche, je me rapproche pour souffler légèrement dessus et je l’entends soupirer. Mes mains délaissent mon string pour l’enserrer, je le prends, le tâte, le caresse, je caresse ses bourses, le début de la raie des fesses, reviens à sa bite. Je rapproche ma bouche et embrasse son gland. Je l’entends gémir avec satisfaction.

Ma langue commence alors un lent voyage le long de son sexe, je titille le gland du bout de la langue.

Mets-la dans ta bouche ! Il crie presque ! J’obéis, je gobe sa bite, j’aspire, je joue avec ma langue et entreprends un va et vient lent et profond.

Il m’attrape les cheveux avec force et m’oblige à aller à son rythme : oh oui, tu es une sacré coquine, une belle cochonne, tu aimes ça sucer des bites hein, ça se voit !

Au moment où je sens son sexe se gonfler il m’arrête et se retire de ma bouche.

Pas trop vite… il faut que ça dure… à toi maintenant. Il se penche vers moi pour m’enlever mon string et avec mes pieds sur la table je me relève pour l’aider. Je suis étendue de tout mon long sur sa table basse, le dos à plat et les hanches relevées, ma chatte offerte et les jambes écartées.

Reste comme ça, me demande t’il : il s’accroupit vers moi et rapproche son visage de mon sexe, le caresse d’une main légère, je frémis.

Avec deux doigts, il écarte les lèvres et caresse mon bouton du bout d’un doigt, très doucement, il le presse, tourne autour, revient dessus, je gémis de plaisir.

Lèche moi, je le supplie presque ! Je me couche complètement sur la table.

La suite à la prochaine inspiration...

:wink::wink: :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

c'est super! continue! moi aussi j'aime bien les voisins du dernier étage :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

tiens tiens, un voisin du dernier étage... quelle étrange coincidence!

fantasmons ma chere.......je suis également jeune papa......quelle coincidence.....!

peut etre suis je ton fantasme.... :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

Je me couche complètement sur la table, les jambes écartées, impudiquement offerte. Il se penche vers ma chatte et l’embrasse du bout des lèvres. Puis sa langue commence un va et vient enivrant, il me lèche, descend jusqu’à mon vagin, me pénètre avec sa langue, remonte vers mon clitoris. Il s’aide aussi de ses mains qui tantôt me doigtent le vagin tantôt mon trou du cul.

Je n’en peux plus, je mouille comme une folle, ma chatte me fait mal tellement je suis excitée.

Prends moi, baise moi, je le supplie gémissante et haletante.

Il se relève et me tend la main pour m’aider à me lever. Puis il s’assoit sur le canapé, je ne peux quitter les yeux de son sexe en érection.

Viens par ici, m’invite t’il, empale toi sur moi, ça va rentrer tout seul vu comme tu mouilles.

J’obéis et l’enjambe avec un frisson de plaisir, je me place au dessus de sa bite et descend jusqu’à la sentir à l’entrée de mon vagin.

Mais je fais encore durer le plaisir, prenant sa bite à pleines mains je me caresse le sexe avec, le promène sur mon clitoris, fait rentrer le gland dans mon vagin, caresse mon anus avec… il soupire.

Quelle cochonne tu fais, ça ce voit que ça te plait !

Je l’embrasse, nos langues s’entremêlent avec douceur d’abord puis entament un ballet endiablé dans sa bouche. Le désir nous rend presque agressifs et violents.

Je n’en peux plus, je m’empale sur lui d’un seul coup avec un cri de plaisir. Je prends le temps de sentir son sexe prendre possession de moi et je me mets à bouger, je me relève, m’abaisse, danse sur lui.

Il pose ses mains sur mes fesses et se met à les malaxer en soupirant, puis me faisant comprendre qu’il veux plus, commence à me donner des petites tapes de plus en plus fortes comme s’il voulait me donner la fessée.

Ca m’excite encore plus.

Tu aimes mon cul ? Tu veux le voir aussi ?

Oui ! Vas y !

Je me retourne, les pieds sur le canapé et m’accroupis sur lui, je m’empale à nouveau et me penchant en avant pour qu’il puisse voir et toucher à loisir mes fesses offertes.

Il les attrape et en me tenant fermement m’inflige un rythme endiablé qui me fait crier de plaisir.

Je sens que je vais jouir, mes doigts caressent mon clitoris de plus en plus vite et cette bite en moi me procure une jouissance affolante.

Je vais jouir, je n’en peux plus, c’est trop bon !

Viens, viens, me répond t’il d’une voix rauque qui laisse sous entendre que la jouissance est au rendez vous pour lui aussi.

Je me laisse aller et le plaisir m’envahit par vagues brûlantes, je crie et je l’entends pousser lui aussi un cri rauque, plus retenu que le mien.

Nous nous laissons retomber sur le canapé, étendus l’un à côté de l’autre et je caresse son sexe luisant de mouille et de sperme jusqu’à ce qu’il débande doucemnet.

Nous nous regardons, un sourire complice aux lèvres et il se penche vers moi pour me murmurer à l’oreille : il va falloir que nous poursuivions cette agréable conversation un jour prochain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Il fait maintenant trés chaud par ici, je vais allé me prendre une petite douche rafraîchissante....

Bravo à toi pour ce récit trés agréable, cela va me transporter vers des moments coquins à souhaits... :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest K@thy

Il fait maintenant trés chaud par ici, je vais allé me prendre une petite douche rafraîchissante....

Bravo à toi pour ce récit trés agréable, cela va me transporter vers des moments coquins à souhaits... :twisted:

N'en profite pas ! :wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

N'en profite pas ! :twisted::wink:

Je suis toujours sage et sérieux.... :wink::wink::wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

merci à tous pour tous ces messages d'encouragement, I'll be back :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:chut: :clap::clap:

no coment...

je ne vais pas tarder à aller me coucher... ça me laisse songeur... :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ispana

fais de beaux rêves alors.... :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les pensées m'ont permis de bien dormir... et de bien m'amuser avant... avec tout ce que j'avais lu aussi.... :clap: :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.