Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Aureus

Emilie - 1ère Rencontre Chapitre 1

Recommended Posts

Bonsoir,

C'est ma première contribution, alors j'espère que cela vous plaira, c'est une histoire que j'ai écrite il y a quelques mois et avec le temps je me suis dit qu'il serait bien de la partager.

Bien entendu, tout est fictif!

Bonne lecture à vous en espérant que cela n'est pas trop long... et ce n'est que le 1er chapitre, il y aura une suite si certains le demande.

[align=center]Chapitre 1 - 1ère Rencontre[/align]

Ce jour là Emilie sortait du bureau comme à son habitude, mais aujourd’hui il y avait quelque chose de différent en elle, habituellement elle se dirigeait d’un pas décidé vers la station de RER pour rentrer chez elle, mais là elle avait pris la direction opposée tenant à la main un papier sur lequel des indications avaient été retranscrites manuellement, une adresse à laquelle elle devait se rendre. Avant de quitté son bureau elle avait pris le temps de noter comment s’y rendre, et d’après le plan qu’elle avait pu voir sur internet avait jugé que ce n’était pas bien loin, une dizaine de minutes à pied tout au plus.

Arrivée à l’adresse indiquée, elle poussa la grande porte et entra dans un hall et se dirigea vers le couloir qui se trouvait dans le fond. Elle déplia une dernière fois le papier qu’elle tenait afin de vérifier qu’elle n’avait pas fait d’erreur, elle n’en avait pas fait, elle était bien là où elle était attendue. Saisissant la poignée, elle l’a fit tournée et entra.

La pièce n’est ni trop grande, ni trop petite, à peine éclairée par la lumière diffuse qui passait encore à travers les rideaux en cette fin de journée. Malgré la pénombre, elle pris le temps d’examiner rapidement l’intérieur, le sol était recouvert d’une moquette de couleur rouge foncé, il n’y avait pas de meuble ni de table, seulement des rideaux ornant les fenêtres et une chaise au milieu de la pièce. Dans le fond, elle pouvait distinguer une silhouette, celle d’un homme, celle de cet inconnu qui lui avait donné rendez-vous en ce lieu précis. Son visage restait dans la pénombre alors qu’il s’avançait lentement vers Emilie.

Emilie était vêtue pour l’occasion d’une jupe et une veste en cuir noire, un chemisier blanc. Un voile de soie noire recouvrait ses jambes et avait opté pour des bottes en cuir à talons hauts, c’était ses préférées. Sa tenue avait d’ailleurs fait sensation auprès de ses collègues de bureau, toute la journée elle avait prétendu avoir un rendez-vous d’anniversaire avec son mari, et que sa tenue était une surprise, elle n’avait d’ailleurs pas quittée son bureau de la journée afin de se faire discrète au final tout le monde l’avait laissé plus ou moins tranquille.

L’inconnu s’approcha encore puis s’immobilisa trois mètres devant elle.

-Installez-vous sur la chaise ma chère Emilie

Elle déposa alors son sac à main au sol près de la chaise et pris place sur la chaise, prenant soin une fois assise de réajuster sa jupe qui avait toujours tendance à remonter dans ces moment là.

-Merci d’avoir accepté de venir, et avant toute chose je vous rappelle que vous devez garder le silence.

Elle fit un signe de la tête, faisant comprendre à son inconnu qu’elle avait bien compris. Elle avait l’air détendu mais en réalité elle était très angoissée.

-J’aimerais que vous remontiez votre jupe.

Emilie fut un peu surprise, mais s’exécuta, remontant sa jupe de quelques centimètres et dévoilant par là même le haut de ses cuisses galbées par ses collants de soie noir.

-Remonte là encore, jusqu'en haut de tes cuisses.

Délicatement elle se positionna sur le bord de la chaise afin de permettre à sa jupe de remonter encore plus, toujours plus, jusqu'à la limite de son intimité qui était maintenant visible bien qu’elle restait toujours à l’abri de son string blanc que l’on devinait à travers les collants.

-Enlève ton blouson maintenant

Saisissant la fermeture éclair, elle la fit descendre lentement jusqu’en bas dévoilant le chemisier blanc qu’elle portait en dessous, elle le fit descendre dans son dos et le retira. L’inconnu en avait profité pour se glisser derrière elle, saisissant au dernier moment le blouson afin de le poser sur le dossier de la chaise. Le chemisier laissait apparaitre et deviner le soutien gorge noir qui maintenait les seins de Emilie en place, une poitrine belle et généreuse telle était la pensée de l’inconnu à ce moment là.

Toujours placé dans son dos, l’inconnu sortit un bandeau de soie de sa poche droite.

-Emilie, je vais te placer un bandeau sur les yeux.

Elle sentit alors le voile de soie se déposer sur son visage, recouvrant ses yeux, la sensation était douce et mais l’idée de se retrouver aveugle ne la rassurer pas. Pour la première fois, elle avait senti le corps de son inconnu la toucher, et ainsi placée dans le noir, les sensations qu’elle ressentait était devenues différentes, concentrées sur l’ouïe et le tactile. Emilie sentit alors l’homme lui saisir sa main droite, au contact elle constata la douceur de ses mains, délicatement sa main fut dirigée vers l’arrière et le bas de son corps, elle sentit alors de nouveau le contact doux de la soie sur son poignet, elle comprit rapidement que son inconnu était en train de l’attachée. Une fois qu’il en eut fini avec l’autre bras, elle était à présent sous son emprise.. La position qu’elle avait prise sur le bord de la chaise afin de remonter sa jupe et la façon dont elle avait été attachée lui avait fait prendre une posture légèrement cambrée en arrière mettant en avant son opulente poitrine.

Elle avait jusqu’à présent joué le jeu, s’était laisser faire, une expérience nouvelle pour elle, une expérience qu’elle avait toujours eu envie de vivre, c’est pourquoi elle avait accepté ce rendez-vous avec cet inconnu, enfin pas si inconnu au final puisqu’elle avait échangé avec lui de nombreux mails partageant désirs et envies avant d’en arriver là. Elle avait accepté qu’il lui fasse vivre ses fantasmes, lui promettant d’être doux et d’y aller petit à petit avec elle, elle avait fini par se laisser convaincre et succomber à ses démons intérieurs ne sachant pas vraiment à quoi s’attendre.

Emilie sentit le souffle de son inconnu se rapprocher de sa nuque, de doux baisers vinrent se poser sur son cou, une main passa sur le devant de son chemisier déboutonnant l’un après les autres les boutons, laissant au fur et à mesure apparaitre l’encolure de ses seins. Le chemisier était à présent complètement ouvert, les mains de son inconnu le fit glisser dans le dos de Emilie. Dans cette posture et ainsi dévêtue, il la trouvait très sensuelle et désirable. Ses baisers reprirent sur son cou, parcourant ses épaules, sa nuque et le haut de son dos. Elle ressentait chaque baiser, chaque caresse, son corps tout entier vibrait à chacune des sollicitations de son inconnu. Les mains de l’homme se posèrent ensuite sur ses seins, les caressant, ils sont toujours enfermés dans leur cage, le plaisir ressenti par Emilie prend tout son sens lorsque l’inconnu remarque à quel point ses seins ont pris du volume, il est temps de les libérer penses t-il.

La main droite de l’homme se plaça sur son épaule, il la caresse encore, descend doucement et trouve enfin l’attache du soutien gorge. Elle laisse échapper un soupir de plaisir lorsqu’elle sent les agrafes de son soutien-gorge céder sous les doigts de son inconnu, ses seins sont enfin à l’air libre, mais rapidement elle sent de nouveau chacune des mains venir se placer sous chacun d’eux, les caressant avec délicatesse, ils sont fermes et pointent de désir ouvrant la voie à l’inconnu qui comprend très vite qu’il peut aller un peu plus loin.

Emilie sentit alors que la main droite de l’homme avait quitté son sein droit, sa main descendait, parcourant son bas ventre, remontant de temps en temps et descendant à chaque fois un peu plus bas pour au final atteindre l’entrejambe de sa soumise. Ainsi couverte de baisers, dominée, caressée, elle prenait un plaisir extraordinaire, lorsqu’elle sentit la main de son inconnu se poser et caresser son intimité elle se sentait déjà était au bord de l’explosion, elle savait pertinemment que cette main qui lui caressait son intimité allait la faire jouir rapidement, un peu trop vite pensa t’elle, mais elle n’y pouvait rien, ne maitrisait plus rien, et le fait de s’être retrouvée dans cette situation n’avait fait qu’accélérer le processus.

Son rythme cardiaque s’était emballé, elle sentait les caresses de cette main sur son intimité qu’elle devinait trempée à travers ses collants, ses seins gonflés étaient toujours sous l’emprise de l’autre main, la bouche de son inconnu s’affairait aussi dessus, elle sentait cette langue les lécher et en mordiller le bout de temps en temps, elle avait finit par en perdre la tête, à ne plus savoir où elle était, elle imaginait les doigts de son inconnu passer à travers ses collants, contourner son string et enfin sentir le contact de ces doigts sur son intimité, caresser son clitoris.

Perdue dans ses désirs, Emilie fut prise d’un orgasme qui la libérera de tous ses envies et de toutes ses peurs, elle mit quelques minutes à reprendre ses esprits, Elle s’était entendue criée lorsque l’orgasme l’avait atteinte, mais elle était incapable de se souvenir si ces cris avaient été réels ou si les mots qu’elles avaient entendus n’avaient résonné que dans son esprit.

-J’espère que cela était à ton goût ma belle, je dois te laisser maintenant, prend ton temps tu ne risques rien ici, pense juste à fermer la porte en partant. Pour le bandeau si tu le souhaites tu peux le garder en souvenir.

Elle aurait voulu lui dire à quel point elle avait apprécié ce moment, mais elle savait aussi qu’elle n’avait pas le droit de s’exprimer et elle désirait jouer le jeu jusqu’au bout. Elle l’entendit sortir de la pièce et se retrouva seule.

Elle passa ses mains sur son visage et remit ses cheveux en arrière, un peu surprise elle venait juste de remarquer que ses bras étaient libres de toutes actions, elle n’avait pas sentie son inconnu la libérer. Elle enleva le bandeau et le déposa à côté de son sac, remis son soutien gorge ainsi que son chemisier, avant de remettre sa jupe à la longueur d’origine, elle constata en passant sa main qu’effectivement son entrejambes étaient trempé, son string et ses collants avaient limités les dégâts et une fois la jupe en place elle estimait que personne ne devrait rien voir.

Elle plaça le bandeau dans son sac à main, pris le temps de se remettre et de reprendre une couleur plus naturelle avant de sortir de la pièce, elle se dirigea vers la porte, prit soin de bien la refermer derrière elle avant de retourner vers le grand hall et la porte qui la séparait du monde extérieur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo Aureus ! :aime:

Un permier chapitre bien écrit qui donne très envie de découvrir les autres

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:???: :-D:o quelle belle première fois, cela me rappelle tant de bon souvenir :aime:

c'est trés bien écrit, vivement la suite :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de lire : C'est superbe de sensualité

:aime::-D:???::o

Vite le chapitre 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

J'ai retenue ma respiration tout le long de ma lecture...

Sensuel, suspense, craignant le pire mais étant prit dans cette aura de sensualité...

MErci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Belle histoire qui mérite de remonter à la surface.....

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Belle histoire qui mérite de remonter à la surface.....

Merci

Merci de l'avoir déterrer ;) Bises

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plus tard Je lirais les suites aussi pour les déterrer ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plus tard Je lirais les suites aussi pour les déterrer ...

j'espère que tu as une bonne pelle,;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sandra : Bravo!! Quel récit ! J'ai hâte de lire la suite :P

Merci Sandra.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

très agréable à lire, j'aime beaucoup. C'est sensuel, torride et les mots sont délicatement bien choisis. Bravo !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Récit sensuel qui m'a emporté dans l'action de cette scène :hi:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.