Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

betakornes

....jour de chaleur.....

Recommended Posts

Etant adolescent, J'ai passé une grande partie de mes vacances dans le jura, dans la maison de campagne familiale situé dans un petit village d'une centaine d'habitant, disposant de plusieurs gites ou chaque année de nouveaux locataires venaient passer leur vacances.

Cette année là, un couple et leur fille venant de la région parisienne occupaient un gité situé juste en face de ma maison. Mes parents travaillaient et étaient restés sur Lyon, j'étais donc seul pour 15 jours et l'arrivée d'une voisine donnait un peu de piments à mon séjour car il ne se passait pas grand chose dans ce petit village. Je ne manquais pas une occasion pour essayer de me faire remarquer par cette nymphette qui malmenait mes hormones indisciplinés d'adolescent tourmenté... ce qu'il faut dire c'est que cette fille était particulièrement pulpeuse et le faisait savoir malgré la présence de ses parents en arborant des tenus très sexy genre fuseau moulant et tee shirt très court mettant en valeur ces formes au courbes parfaites à mon goût.

Le lendemain en début d'après midi, la petite famille prenait son repas devant la maison. Nous échangeons quelques politesses et entamons une conversation rapide sur la région avec le père de la jeune fille dont j'ai vraiment du mal à décoller les yeux pendant la conversation. Au bout de quelques minutes, le père annonce qu'il envisage d'effectuer une bonne sieste pour laisser passer les heures les plus chaudes de la journée. Sa mère me propose une tasse de café puis se lève et déclare qu'elle va rejoindre son mari et qu'elle nous laisse entre jeunes. nous entamons une conversation assez banale avec Nathalie, c'est son prénom, et de fil en aiguille nous décidons de continuer cette discussion en faisant une petite ballade jusqu'à la rivière. Je connais bien le coin et prémédite un peu le parcours que nous effectuerons afin de croiser des petits coins à l'ombre et à la fraicheur...

Après une ballade d'une dizaine de minutes en discutant de choses et d'autres, nous décidons de nous assoir au bord de l'eau sous un épais toit de saule pleureur, pour continuer la discussion. Nathalie parle beaucoups, elle me parle de son soit disant copain qui est très infidèle et tatati et tatata.....Je la regarde en souriant, un peu bêtement surement car je n'écoute plus ce qu'elle me dit vraiment. Au bout d'un moment elle s'arrete de parler et me regarde en déclarant : si je t'enmerde faut le dire !!" et là je lui avoue que je la trouve vraiment très attirante ( sa passe ou sa casse!!) et que j'aimerai beaucoup l'embrasser. Un grand silence se passe et je devine dans ces yeux son étonnement, qui ne durera pas très longtemps car sans un mot elle se leva, se figea devant moi debout, me regardant droit dans les yeux en arborant maintenant un sourire plutot coquin. Toujours sans un mot elle se baissa sur moi et s'assit sur mon ventre. Mon coeur battait la chamade, la chaleur de ses fesses sur moi commençait à devenir très excitant et je ne pu retenir plus longtemps la montée d'une éréction quasi instantanée. la belle le sentit rapidement vu sa position, et son sourire changea encore au contacte de se membre incontrollable. Elle se baissa vers ma bouche et me donna un baiser longoureux et profond, je sentais sa poitrine frotter contre mon torse et je fis remonter mes mains le long de ses hanches puis je passais mes mains sur sa belle poitrine enfermée dans un splendide soutien gorge en dentelle blanc. Je sentais sa respiration s'accélérer et elle commença un léger va et viens sur mon ventre ce qui provoqua une éréction presque douloureuse tellement j'étais excité.

J'entrepris de dégraffer son soutien gorge tout en l'embrassant, et ses deux seins comprimés par ces morceaux de tissus vinrent en contact direct avec mon torse, je sentais ces tétons gonfler au fur et a mesure que mes mains glissait sur le côté de sa poitrine; je la poussait légèrement en arrière afin de pouvoir admirer cette poitrine ferme et provocante, j'entrepris alors de les lècher tendrement ce qui provoqua chez Nathalie des petits gémissements qui lui fire accélérer son va et viens plus prononcé à présent. Elle me repoussa lègèrement en arrière, m'embrassa à nouveau puis recula un peu afin d'accèder au bouton pression de mon bermuda qu'elle fit sauter d'une main experte, elle me regardait droit dans les yeux, mordillant sa lèvre et aletant de plus en plus fort elle descendit mon bermuda qui laissa place à une bosse conséquente sous un boxer moulant qu'elle contempla un instant avant de se décider à l'enlever. Là, elle effleura d'abord mon sexe avec son index de haut en bas, s'attardant sur la base du gland qui provoque chez moi un plaisir énorme et indescriptible, puis elle saisit mon gland en l'enveloppant avec la paume de sa main, c'était divin....Elle fit alors un demi tour, m'exposant ainsi ses fesses divines moulées dans un short en cotton gris et avala ma verge au plus profond puis elle remontait en laissant trainer ses levres pulpeuses sur mon gland. J'avais des contarctions incontrollables au niveau du bas ventre mais c'étais le Nirvana...mes mains remonterent le long de ces cuisses puis je caraissais doucement ses fesses de déesse avant de me diriger entre ses cuisses et de lui careser l'entre jambe avec la plus grande douceure. Je sentais sa respiration s'accélerer encore, elle se cambrais de plus en plus raprochant ses fesses de mon visage encore un peu plus. C'est alors que j'entrepris de faire glisser son short puis sa culotte sur ses cuisses découvrant un cul de reve.... et là, je plongeais ma langue dans ses délices humides et poivrés, c'était l'extase !!!! au bout d'un moment, je pris les choses en main et je tentais la phase ultime de la pénétration. Elle se bascula en avant, se cambra, m'offrant sa croupe ferme et tendue, je la pénétrais en douceur, juste avec mon gland au début, puis progressivement jusqu'au bout....elle se pliait sous le plaisir laissant échapper des râles de bonheur, je malaxais fermement ses fesses puis promenait de temps à autres mon doigt sur son petit orifice provoquant chez elle des frémissements qui ne trompe pas....elle me demanda juste de me retirer avant d'éjaculer, ce que je fis sur ses fesses que je contemplais pendant qu'elle finissait le travail avec sa petite main douce....Nous sommes restés allongés l'un à coté de l'autre pendant un long moment, sans parler, puis elle s'est levée et m'a simplement dit : on se voit ce soir ?.....

La suite si ça vous plait...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est trés sympas,

la suite avec plaisir.

cependant un peu d'aération dans le texte permettrait une lecture encore plus plaisante :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:clap: se faire prendre comme ça par une sexy nana en pleine nature...mmmmm :clap::clap::aime: simplement formidable!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le soir venu, j'étais très impatient de retrouver Nathalie. Après ce qu'il s'était passé cet après midi j'avais un peu d'appréhension à croiser ses parents, j'évitais alors de trop me montrer dans la cour pour éviter une éventuelle conversation.

La nuit tombait doucement et la fraicheur faisait remonter les bonnes odeurs de la campagne. C'est alors que le grincement familier du portail me fit comprendre qu'elle arrivait...

j'étais dans la cuisine et finissait ma petite vaisselle quotidienne, quand elle entra, arborant un sourire radieux et une petite robe fleurie en tissu très léger mettant en valeur ses hanches et sa taille de guêpe. "c'est mignon un homme qui fait la vaisselle !!!" dit elle en m'offrant un doux baiser dans le cou. Son odeur était un doux mélange de vanille et d'arômes indéfinissables qui me faisait perdre la tête, je sentais mon sang battre dans mes tempes et une douce chaleur montait lentement en moi. Je me retournait alors pour la regarder et l'embrasser langoureusement.

C'était la première fois pour ma part que tout allait si vite avec un fille, nous nous connaissions depuis quelques heures seulement et une sorte de complicité c'était déjà crée entre nous. Je n'avait pas trop envie de me poser d'autres questions, j'étais juste bien dans l'instant, et je voulais profiter de ces moments merveilleux sans me prendre la tête.

La vaisselle terminée, je lui propose de boire un petit verre et nous discutons un long moment, de tout de rien, puis je me lève pour m'approcher d'elle et je commence par un léger massage de sa nuque en lui faisant un compliment sur le choix de sa robe. Elle vint blôtir sa tête contre mon torse et je déplaçais alors mon massage sur ses bras tout en lui faisant quelques bisous. Mes mains remontaient alors le long de son buste caressant sa taille, je sentais la douceur de sa peau à travers ce tissu si léger. Elle se tourna face à moi et m'embrassa férocement, a pleine bouche. Sa langue se faisait très entreprenante, elle me léchait le lèvres et me mordillait tendrement. J'entrepris alors de faire glisser les bretelles de sa robe et commença à lui lécher le haut de sa poitrine. Je terminais de mettre a jour cette poitrine ronde et ferme et goutait enfin a pleine bouche ces tétons dressés vers le ciel...La respiration de ma partenaire devenait des râles et plus je léchait ses seins plus elle serrait l'étreinte de ses bras. Elle me releva et m'embrassa encore, puis elle leva mon teeshirt et commença a me lecher le torse avec une langue toujours aussi déterminée. Elle descendait de ma poitrine jusqu'a la limite de mon short qu'elle finit par saisir avec ses dents puis elle le tira vers le bas tout en me regardant droit dans les yeux, comme une panthere ! Elle commença à me lecher a travers mon caleçon, elle remontait le bout de sa langue de mes testicules jusqu'a la base de mon gland. Elle me suça divinement. Je la remontait alors à ma hauteur et je la tournais de façon à ce que je puisse la pencher en avant sur la table de cuisine. Je collais tout d'abord mon sexe sur ses fesses et elle se mit naturellement a tortiller et à se frotter avec une douceur et un déhanché à faire bander une momie !! Je remontait alors ma main le long de sa jambe et retroussa sa jupe. Je découvris ses fesses de rêves a peine vétue d'un petit string rouge vif. Mon doigt glissa doucement sous ce petit bout de tissu et remonta jusqu'a son clitoris déjà très mouillé qui gonfla encore sous les assauts de mes doigts déterminés. Elle se cambrait sous l'action de ce va et viens et ses gémissements se transformait par des petits cris tres brefs mais intenses. Je la débarrassai alors de son string et continuais mes caresses qui humidifiait de plus en plus son sexe. Mes doigts remontèrent alors sur son anus, et je sentis la belle trembler légèrement au contact. Puis elle pris les devant et me guida avec sa main. Elle posa un de mes doigts, déjà bien lubrifié, au centre de son anus, et je la sentie reculer. Je n'ai pas eu de mal a laisser pénétrer ce doigt et je sentit que Nathalie étais au bord de l'orgasme. J'effectuais lentement des vas et viens, elle saisie alors violemment le bord de la table et tout son corps se tordait de plaisir. Je décidais alors de présenter mon sexe à l'entrée de ce petit orifice. Je caressais son anus avec mon gland pendant quelques minutes, elle était aux anges, les torsions de son corps en disait long. Elle s'offrait de plus en plus précisément en me présentant ses fesses bien écartés, et là, je décidait une poussée vers l'avant, pénétrant tout en douceur cet étroit orifice ou je ne tarda pas à tout lâcher....la sensation était trop forte et la vue de cette fille me troublait énormément.

Je me suis alors laissé aller en avant sur son dos, et nous sommes resté un certain temps comme ça, sans rien dire, une heure peut être, ou plus... en fait peu importe, dans ces moments là le temps n'a plus d'importance et seul la beauté de l'échange reste.....

Bonne soirée et a bientôt peut être.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.