Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

didam4

Une cliente très provocante

Recommended Posts

Je suis masseur à domicile, et parmis mes clientes il y en a une qui me provoque à chaque séance, m'attendant à la porte juste vêtue d'une serviette.. qu'elle s'empresse d'enlever dès que j'ai installé ma table, et exigeant que je lui masse longuement les fesses parce qu'elle adore ça.. Moi, pas contrariant, je m'exécute (un muscle est un muscle, fut-il fessier) Mais je dois avouer que, quand elle se cambre sous ma main, qu'elle écarte les cuisses ostensiblement pendant que je lui pétris les fesses.. je suis souvent en érection !

Pourtant elle n'est plus très jeune et elle ne me plait pas spécialement, mais elle a un beau corps, des petits seins aux mamelons charnus (et réactifs!) et surtout, surtout, un cul magnifique ! Il n'est pas très gros, plutôt bien dessiné, très féminin, ferme et tendre à la fois. Quand je lui masse les hanches elle se cambre bien pour que je puisse les attraper, comme si je la prenais par derrière. Et lorsque je masse ses jambes, elle écarte systématiquement les cuisses au moment où je remonte, me présentant ainsi sa fente qui, je ne peux m'empêcher de le remarquer, devient toujours humide assez rapidement !

Les premières fois, elle s'est contentée de me provoquer ainsi, puis elle a commencé à me faire des propositions de plus en plus explicites, allant même jusqu'à poser sa main sur mon sexe (d'ailleurs me suis un peu fait griller, vu qu'à ce moment-là je bandais!)

D'un point de vue déontologique ça ne se fait pas de coucher pas avec les clients, mais j'ai un fantasme sur elle :

J'imagine que je l'appelle alors qu'elle est à son boulot. Lorsqu'elle me répond je lui dis que j'ai une envie folle de baiser et lui demande de m'attendre chez elle le soir même, entièrement nue sous sa serviette, comme d'habitude pour une séance, et que je lui dirai ce qu'elle doit faire sur le moment.

Je l'imagine se préparer, m'attendre derrière la porte, sa chatte trempée par anticipation.

De mon coté je me rends chez elle à la fois un peu tendu (sans mauvais jeu de mots) et terriblement excité.

Elle ouvre dès que j'ai sonné, j'entre sans un mot tandis qu'elle referme la porte derrière moi. Nous sommes face à face. Je lui demande "Tu ne porte rien sous ta serviette ?" Elle fait non de la tête. Pour

vérifier je passe une main sous sa serviette, entre ses cuisses...vérifiant au passage son degré d'excitation du bout du majeur : elle mouille effectivement déja, la coquine, et le fait de sentir mon doigt glisser le long de son sexe humide me donne un début d'érection.

(á suivre)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après lecture, me sent toute bizarre... peut-être besoin d' un massage, non ??? :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest lyloo

sympa ton histoire, j'ai hate d'avoir la suite

ça me rappelle dans l'idée une aventure avec un charmant kiné

en tout cas j'imagine tres bien la scene

vite vite vite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:twisted:

Tiens tiens...étrange coîncidence, je pensais poster le même type de fantasme que le tiens, mais inversé :) envers ma kinée que j'ai rencontré ce soir... pour la première fois, elle remplace le titulaire.

Elle effectuait son massage de manière si sensuelle... :D elle était si douce dans ces gestes, un vrai délice... :o J'ai imaginé bien des scénarii :wink:

Merci de ton post en tout cas, c'est vrai que cela doit être dur, sans mauvais jeux de mot

:D , de résister à une patiente comme la tienne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- Fanie : je pourrai te faire un massage en virtuel..c'est peut-etre un concept à développer ! "Allez-y Madame, prenez votre souris et frottez-là sur vos trapèzes"

- Lyloo : ça pourrait faire l'objet d'un post plutot sympa :wink:

- Nzo : pas la 1ère fois que je constate des parallèles dans nos posts :twisted:

.. et effectivement c'est pas toujours facile de résister.. Surtout quand on est un "obsédé sexuel" lol.

Et en même temps je trouve sa façon de faire assez violente finalement : si on inversait les rôles (une masseuse avec un client qui demande avec insistance à être masturbé/sucé ou de baiser, on verrait probablement un consensus disant que le gars est lourd, irrespectueux, voir insultant (je vois bien comment mes collègues féminines réagissent à ce type de demande)

Tout ça pour dire que ce fantasme est aussi une façon de me défouler et de compenser le pouvoir qu'elle essaie de prendre sur moi..au-delà de l'excitation que la situation crée en moi, sans que je me laisse aller au passage à l'acte (mais j'avoue m'être masturbé plus d'une fois en y pensant;)

Et merci pour vos commentaires. J'ai bientôt terminé la suite de ce fantasme, qui devrait être en ligne dans la journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Mets-toi à genoux et caresse mon sexe"

Elle s'exécute de bonne grâce et commence à me branler doucement à travers le tissu de mon pantalon. Elle s'y prend si bien que je commence à trouver mon caleçon drôlement serré ! "Maintenant sors-le"

Elle ouvre ma braguette, saisit ma queue déjà bien raide, avec un petit grognement de satisfaction. De mon coté je ne peux retenir un gémissement de plaisir en sentant ses doigts l'empoigner pour l'extraire de mon caleçon.

"Prends-la dans ta bouche"

Là elle marque un temps d'arrêt car (ainsi qu'elle a réussi à le glisser au détour d'une conversation!) elle n'aime pas "ce genre de pratiques".

J'insiste "Si tu veux que je te baise, il faudra me sucer avant".

Après une brève hésitation, elle approche ses lèvres de mon sexe qu'elle tient toujours d'une main, et ouvre la bouche pour y glisser mon gland. Nouveau gémissement de plaisir en sentant ses lèvres se refermer sur ma hampe et commencer de lents va-et-vient.

Aprés avoir profité pendant de délicieuses minutes je la fais se relever et repasse la main sous sa serviette : je crois que ce petit jeu l'a passablement excitée car elle dégouline littéralement. J'adore sentir la cyprine glisser sous mes doigts, ça me plonge toujours dans un état d'excitation indescriptible !

J'enlève rapidement mon t-shirt et mon pantalon, avant de replonger les doigts dans la délicieuse onctuosité de sa chatte. Je la masse lentement, m'aventurant toujours plus profondément dans son intimité. Elle commence à gémir, et me glisse à l'oreille "caresse mon cul s'il te plait, tu sais à quel point j'adore ça !". Son envie coincidant assez avec la mienne je saisis ses fesses charnues à pleine mains et les malaxe lentement mais fermement, les écartant parfois pour venir chercher la cyprine entre ses cuisses et masser son petit trou.

Son souffle s'accélère, elle reprend ma queue en main et entreprend de me branler d'une main pendant que l'autre me caresse les couilles. Je fais tomber sa serviette pour venir embrasser et lécher ses seins, mordiller ses tétons dressés tout en continuant de la masser, à la fois par devant et par derrière.

Elle me supplie alors "prends-moi s'il te plait, j'ai envie de sentir ta queue en moi ! Baise-moi autant que tu veux, j'ai envie que tu me prennes !"

(à suivre)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- Nzo : pas la 1ère fois que je constate des parallèles dans nos posts :)

.. et effectivement c'est pas toujours facile de résister.. Surtout quand on est un "obsédé sexuel" lol.

Et en même temps je trouve sa façon de faire assez violente finalement : si on inversait les rôles (une masseuse avec un client qui demande avec insistance à être masturbé/sucé ou de baiser, on verrait probablement un consensus disant que le gars est lourd, irrespectueux, voir insultant (je vois bien comment mes collègues féminines réagissent à ce type de demande)

Tout ça pour dire que ce fantasme est aussi une façon de me défouler et de compenser le pouvoir qu'elle essaie de prendre sur moi..au-delà de l'excitation que la situation crée en moi, sans que je me laisse aller au passage à l'acte (mais j'avoue m'être masturbé plus d'une fois en y pensant;)

Et merci pour vos commentaires. J'ai bientôt terminé la suite de ce fantasme, qui devrait être en ligne dans la journée.

:o Ah bon tu as fait des parallèle de nos posts ??? Ils ne se sont donc jamais croisé... :D

Faudra que tu m'explique cela bello :wink:

Vivement la suite de ton fantasme :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:twisted: La suite, pleaseeee !!!

Par contre, pour ta suggestion de massage à distance, va savoir pourquoi, elle ne m' a pas trop emballée :arrow:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(Merci pour vos commentaires, voici la suite et fin de mon fantasme)

Encore une fois nos envies sont plutot synchrones. Je m'écarte d'elle et la suis dans la chambre, où elle saisit une préservatif sur la table de nuit. Tout en s'allongeant sur le lit elle me dit "Enfile-le vite, j'ai très envie de sentir ta queue en moi !". Je ne me fais pas prier, et à peine mon membre recouvert, je m'allonge au-dessus d'elle et entreprends de me glisser entre ses cuisses : ma queue pénètre facilement sa fente trempée de désir, d'une seule traite, nous arrachant un gémissement simultané.

"Vas-y baise-moi, fais-toi plaisir, j'ai envie que tu me prennes comme je le mérite!". L'exhortation suffit à me faire lâcher la bride de mon excitation, et je commence à lui donner de grands coups de boutoir. Elle me dit à quel point c'est bon et comme elle en avait envie depuis longtemps, et m'encourage à continuer plus vigoureusement encore ! Je lui défonce littéralement la chatte, réduisant ses paroles à de brèves onomatopées.

Je sens mon souffle devenir court, et marque une pause..tout en lui demandant de se retourner : j'ai envie de voir ce cul qui m'a si souvent excité, pendant que je la baise.

Elle s'allonge alors sur le ventre et se cambre au maximum tout en me suppliant de la prendre vite, de revenir dans son sexe.

Je me place au-dessus de son corps et elle guide ma queue toujours au garde-à-vous entre ses fesses. Je la pénètre profondément, poussant de toute la puissance de mon bassin, les mains aggripées à ses hanches.

Elle gémis plus fort que tout-à-l'heure, alors que j'accélère, elle s'aggripe aux draps tout en serrant les dents. A présent j'ai envie de jouir, de me décharger en elle. Mes coups de bite se font plus puissants, plus amples, je sens monter l'orgasme alors qu'elle halète et gémis sous moi.

Je le lui dis, et elle me crie "oui, vas-y, viens ! Viens !"

Je me raidis et sens ma semence gicler en de long spasmes de plaisir, tout en pressant mon bas ventre contre son cul.

Je me relève encore haletant, enlève la capote que je jette aux toilettes. Je reviens dans le hall ramasser mes vêtements et termine de m'habiller quand elle me rejoint, couverte d'un peignoir.

"Merci, me glisse-t-elle avec un demi sourire, à bientôt pour un massage".

Je sors et me retrouve dans ma voiture un peu sonné par la jouissance et aussi par le fait d'avoir transgressé "l'interdit".

Dans une sorte d'état second je ne suis pas encore en état de trop me demander comment je vais gérer la suite avec cette cliente, dont l'odeur de la cyprine imprègne encore le bout de mes doigts..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Suis contente d'arriver à la fin et de découvrir le récit en entier :welcome:

Récit très excitant et très bien écrit. J'aime beucoup quand tu décris tes sensations et j'adore la phrase de fin!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest David rugit

J'ai très envie d'un massage la, c'est quand tu veux!!!!

tj fane des massages?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si j'étais à ta place, je serai en face d'un cruel dilemme :clap:

Remarque j'ai été masseur c'est peut être pour cette raison :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah je me suis peut-êtr trompé de métier. C'est une situation très intéressante. MAis moi je ferais bien languir le plaisir de cette femme. Je trouve ça tellement agréable qu'elle cherche ainsi à plaire... :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon ptit Dam, ravie que tu recommences à nous régaler de tes textes...

N'oublies pas que malgré les kilomètres, ma porte t'es ouverte, pour le cas où tu passerais pas loin de chez moi... Pour un massage, bien sur... :???: :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai revu cette cliente la semaine dernière... et je suis allé explorer des territoires que je ne masse pas habituellement : séance très intéressante ! :langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai revu cette cliente la semaine dernière... et je suis allé explorer des territoires que je ne masse pas habituellement : séance très intéressante ! :langue:

Salut didam4

Je crois que tu en as trop dit ou pas assez :arrow: Va falloir donner quelques explications :roll::lal:

:arrow:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A oui, la tu en a trop dit ou pas assez, on veut savoir maintenant! :langue: Que c'est il passé ? :arrow:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai beaucoup de travail en ce moment, mais dès que j'ai un peu de temps je vous raconterai par le détail ce qui s'est passé :momotte:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trop de clientes? :roll:

Plus tu attends et accumules les clientes, plus ça fera d'histoires à raconter... C'est pas que ça nous dérange, hein! Mais faudra assumer :momotte:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai un peu moins de boulot en ce moment (et non Missunderstood, je n'ai pas beaucoup d'autres clientes de ce genre, donc rien de croustillant à raconter par ailleurs :furax:) et donc enfin le temps de me poser pour vous raconter en détail cette fameuse séance...

Selon son habitude, ma cliente me reçoit en fin de soirée, juste vêtue de son peignoir. Elle attend que j’aie fini d'installer ma table de massage pour se déshabiller et s'allonger entièrement nue sur le ventre.

Je commence comme toujours par le dos, le massant longuement et en profondeur avec des huiles essentielles pour en faire lâcher les tensions.

Puis je descends vers ses fesses bien dessinées, rondes juste ce qu'il faut, que je couvre de la suave volupté de l’huile de massage. Je sais qu'elle apprécie énormément que mes mains s'y attardent, alors je prends mon temps : je lui prends les fesses à pleines mains et les pétris longuement l'une après l'autre (effleurant au passage son petit trou). Elle ne tarde pas à réagir, se cambrant légèrement, pour que je puisse passer librement mes mains sous ses hanches et en suivre les contours.

Après quelques minutes de ce traitement (qu'elle semble apprécier si j'en juge par ses légers soupirs de plaisir), je passe aux jambes et reste un long moment au niveau des pieds pour la délasser de sa journée.

Puis, les mains remplies d'huile, je remonte à l'intérieur des jambes, pour un effleurage tout en douceur.

Comme à chaque fois, elle écarte sensiblement les jambes, me donnant une vue imprenable sur ce qui était jusqu'alors caché par ses cuisses resserrées. Je glisse jusqu'à empaumer ses hanches, et redescends vers les pieds.

Je remonte, cette fois plus lentement et de façon plus appuyée. Pour atteindre ses hanches, je suis obligé de me pencher au-dessus d'elle. Mon visage se trouve alors à quelques centimètres de son entre-jambe... je l'aperçois d'autant mieux que, lorsque je l'effleure du bout des doigts, elle se cambre fortement comme pour chercher le contact de mes mains.

Mon massage se fait plus lent, plus sensuel. Je descends le long de ses hanches et, arrivé à mi-cuisses, remonte par l'intérieur des jambes. Je parcours ce trajet à plusieurs reprises, ne cherchant plus à éviter son intimité quand elle se cambre au passage de ma main.

Je n'ai pas encore terminé la suite. Je la posterai très bientôt... si ça vous intéresse :furax:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici enfin la fin de mon récit :

J'en avais l'intuition, maintenant j'en ai la certitude : elle prend beaucoup de plaisir à être touchée de la sorte. A chaque passage le long de sa vulve je sens sous mes doigts une humidité onctueuse qui ne doit rien à l'huile de massage !

Ma main suit à présent ce doux sillon avec plus d’insistance, s’y attarde toujours plus et je dois avouer que ça ne me laisse pas indifférent : mon propre sexe commence à prendre du volume : je suis un professionnel, mais n’en suis pas moins un homme.

De son côté elle émet des soupirs plus profonds, et ne se gène plus pour frotter son sexe et sa rosette contre ma main, en un lent mouvement de bassin. Elle se cambre tellement que je ne peux manquer de remarquer que sa vulve est très ouverte… et très humide !

Pris d’une impulsion subite, tout en continuant de lui masser les fesses, je glisse un doigt plus profondément le long de sa fente… il s’enfonce presque malgré moi à la faveur d’une de ses ondulation de hanches. Mon majeur est maintenant à moitié enfoncé dans sa grotte douce et chaude. Il nage presque dans cette tendre onctuosité.

Je suis partagé entre l’éthique professionnelle, l’excitation, et aussi le sentiment d’étrangeté que me donne la situation : explorer lors d’un massage cette zone à laquelle seules mes amantes me donnent l’accès... Et cette cliente qui non seulement me laisse faire, mais prend visiblement beaucoup de plaisir à cette caresse si j’en juge par la façon dont son corps réagit.

D’ailleurs elle ne se cache plus pour manifester son désir. Toujours allongée sur le ventre, sans même me regarder elle me demande à voix basse « t’es sur que t’as pas envie de moi ? ». Joignant le geste à la parole, toujours sans un regard, elle tend une main vers mon sexe qu’elle commence à caresser à travers le pantalon. Elle ne peut manquer de sentir que je bande, et fais des va-et-vient assez appuyés le long mon membre dressé.

Mais étrangement, malgré le caractère excitant de la situation, je suis encore dans le massage… sauf que je la masse de l’intérieur.

Je me penche simplement vers son oreille et lui répond « Oui je suis sûr… laisse les choses se faire ».

Elle pousse alors un long soupir, et je sens son corps se relâcher d’un coup, comme si elle abandonnait quelque chose. Sa main quitte mon sexe, et mon doigt sort aussi spontanément qu’il était entré en elle. Guidé par mon intuition je poursuis le massage un peu dans un état second, puis lui demande de s’allonger sur le dos.

Son corps est à présent pris de frissons, elle grelotte et me demande de la couvrir : je pense que quelque chose a « lâché », et elle me confirme d’ailleurs que ce n’est pas seulement lié au froid. Est-ce le contrecoup nerveux ou autre chose, en tout cas il se passe quelque chose qui la secoue.

Tout en lui massant la nuque avec bienveillance et une infinie douceur, une main posée sur son cœur je la fais respirer jusqu’à ce qu’elle s’apaise. La séance se termine en silence, de façon beaucoup plus sereine et paisible, son corps se relâchant comme jamais auparavant.

Je pense que si j’avais accédé à son désir (et cédé à mes pulsions) nous n’aurions pu explorer ce terrain masqué par l’excitation sexuelle : cette parcelle en elle qui manque cruellement de contact et d’amour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:wink: :wink::P

Bravo Dam, beaucoup de retenue dans ton récit, une très jolie fin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.