Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Arlequin

Séance de rasage particulière

Recommended Posts

Après plus de quinze ans, je me suis finalement décidé à reprendre la compétition cycliste, mais en amateur. Comme vous avez certainement pu le remarquer, tous les cyclistes ont les jambes rasées ; contrairement à une certaine légende, ce n’est pas pour aller plus vite, mais, en cas d’accident, il est nettement moins douloureux de se faire retirer un plâtre, ou un simple strap, sur un endroit non poilu. Dans un premier temps, je n’étais pas très convaincu de l’utilité de me raser pour de simples courses en amateur, puis, après mûres réflexions, je me suis décidé : après tout, nous ne sommes jamais à l’abri d’un accident, même sur une banale sortie dominicale.

J’avais oublié combien c’est long de se raser deux jambes ! Ou alors je manque sérieusement de pratique. En revanche, ma copine s’était beaucoup amusée à me voir faire et fut aussi très impressionnée en se rendant compte que je n’avais pas la moindre coupure une fois le travail terminé. Elle fit glisser ses mains sur mes jambes, appréciant cette douceur toute nouvelle pour elle.

- Tu as de très belles jambes, me dit-elle d’une voix suave, de quoi rendre jalouse une femme !

Tout ceci était en train de réveiller en moi une ardeur bien masculine qui, peu à peu, dessinait une belle bosse dans mon caleçon.

- Sais-tu ce que j’aimerais ? continua-t-elle.

- Dis-moi.

- J’aimerais que tu me laisses te raser le sexe.

- Me raser ?

- Oui. J’ai très envie de voir ta verge, tes bourses, toute ta virilité débarrassée de tous ces vilains poils.

Avec ma petite amie, nous avons une relation sexuelle que l’on peut qualifier de débridée, mais je ne serais jamais attendu à une telle demande de sa part. Ma stupeur devait se lire sur mon visage car elle se mit à rougir, se confondant en excuses.

- Oublie ce que je viens de te dire… Je ne sais pas ce qui m’a pris.

- Non, non… Tout va bien, ma chérie ; c’est juste que… que je suis un peu surpris, troublé. Tu ne m’avais jamais parlé de cette envie.

- Cela veut dire que tu acceptes ?

Bien qu’adorant les femmes ayant le pubis rasé, je n’avais jamais envisagé d’en faire de même sur mon propre corps ; du reste, je n’avais jamais envisagé qu’une femme puisse aussi éprouver le désir de voir un homme au sexe épilé. Mais l’idée ne me rebutant pas plus que ça, je finis par accepter cette nouvelle expérience.

Ma copine n’attendit pas que je répète deux fois mon approbation. Elle me demanda d’ôter mon caleçon, tandis qu’elle allait chercher une paire de ciseaux et l’un de ces rasoirs dont la lame crée son propre gel en la trempant dans l’eau.

Elle se mit à genoux devant moi et, avec les ciseaux, elle commença à couper les poils trop longs pour les attaquer d’entrée au rasoir. Je voyais à l’expression de son visage qu’elle prenait un réel plaisir à cette tâche ; bien entendu, sa main libre tripotant ma verge et mes testicules en permanence, je fus très rapidement pris d’une belle érection. Ma copine me lâcha un sourire qui en disait long, puis remplaça ses ciseaux par le rasoir.

Contrairement à ce que je pensais, la lame glissait en douceur sur ma peau. Tout en rasant minutieusement chaque recoin de mon anatomie masculine pouvant cacher un poil, ma copine s’amusait à faire quelques va-et-vient sur ma verge, jamais bien longtemps, juste ce qu’il fallait pour la conserver en érection. Je commençais à prendre beaucoup de plaisir, dans tous les sens du terme, à ce petit jeu totalement imprévu.

Elle me demanda d’écarter un peu plus les jambes, ce que je fis sans me faire prier, afin de pouvoir s’assoir entre elles. Je sentais le souffle de sa respiration venir caresser mes testicules ; mon excitation était à son paroxysme, ma verge dure comme du roc. Je sentis la lame se diriger lentement vers la raie de mes fesses et compris que ma copine avait décidé d’éliminer les poils qui y étaient logés. Elle trempa plusieurs fois le rasoir dans l’eau afin d’en dégager un maximum de gel, puis s’attaqua au poil masquant l’entrée de mon anus. Je découvrais une sensation toute nouvelle ; c’était la première fois que quelqu’un venait toucher cette partie là de mon corps ; je fus surpris de découvrir que je trouvais cela très agréable.

J’eu un léger sursaut lorsque je sentis les lèvres de ma copine venir se poser dans le creux de mes fesses ; la pointe d’une langue chaude et humide se mit à flirter avec mon anus ; je me surpris à écarter un peu plus les jambes tout en me penchant légèrement vers l’avant. Je fermais les yeux, sentant un plaisir nouveau gagner tout mon corps. La langue se faisait de plus en plus hardie, pénétrant mon anus de plus en plus profond, tandis qu’une main masser tendrement mes testicules.

Ma copine finit par se relever, se glissant derrière moi, me déposant plusieurs baisers dans le cou, puis je sentis un doigt venir caresser mon anus pour finir par me pénétrer avec une grande facilité ; le gel du rasoir y était pour quelque chose. Je poussais un râle de plaisir et voyais tous mes sens s’affoler sous l’excitation. Très rapidement, un deuxième doigt vint rejoindre le premier et ma copine se mit à me fourrager avec une ardeur qui montrait son propre état d’excitation. De son autre main, elle avait saisi ma verge qu’elle branlait au même rythme que les va-et-vient qu’elle effectuait dans mon cul. Je ne fus pas très long à venir ; je ressentis une jouissance très forte, en tout cas différente de toutes celles que j’avais connu jusqu’à présent, un orgasme qui me fit tomber à genoux, le souffle court. Je levais la tête vers ma copine et je vis beaucoup de tendresse, d’amour, d’excitation dans son regard, mais aussi un peu d’inquiétude : sans doute avait-elle peur de s’être laisser aller trop loin avec moi. Je me relevais, la serra dans mes bras.

- Je t’aime comme un damné, lui dis-je.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J 'ai pris beaucoup de plaisir à lire ton histoire, réelle ou pas ?

:twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J 'ai pris beaucoup de plaisir à lire ton histoire, réelle ou pas ?

:twisted:

Je suis content que tu ais aimé cette histoire. Un début de réponse à ta question : je fais du cyclisme sur route en amateur :aime2:

Mille et un baisers

Arlequin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest egan

Et bien moi j'aimerai bien qu'elle soit vrai !!! :)

je la trouve exitante à souhait et tout à fait plausible !!! :twisted:

Hormis les scrupules rétroactif de ta copine

car lorsque l'on ose jusque là on hésite plus

et avec tes réactions on n'a aucune doute sur les bienfaits d'un rasage pareil !!! :aime:

Encore que ce ne soit pas le rasage qui fut l'action la plus hardi :P

et je te trouve bien coopératif pour quelqu'un qui n'imaginé pas

une si intime carresse l'instant d'avant :aime2::D:aime2::oops:

En tout cas :ange::roll: :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Egan,

Je deviens toujours très coopératif lorsqu'il s'agit de bonnes choses :twisted:

Mille et un baisers

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

g connu des séances de raseage coquine mais pas sous cette forme, à aprofondir, merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

très sympa ton histoire.

J'aime bcp la stimulation anale, mais malheureusement, ma femme ne partage pas vraiment.

très excitant!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

très excitant ! cela me donne des idées pour des séances de rasage souvent ennuyantes!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest coquin9362

bonjour,

moi qui fait aussi du vélo, ca me donne des idées

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.