Aller au contenu
junine

Tour de la tour de Notre Dame

Messages recommandés

Le toit se vide, le tumulte est maintenant dans l’escalier quand une brise m’amène un doux parfum vanillé.

La brésilienne me presse l’épaule me demande avec un geste vague vers la tour Eiffel, dans quel direction est le Louvre. Je m’approche de la fille en respirant à pleine goulé l’air aromatisé et lui indique à bout de bras le grand bâtiment ocre qui émerge au dessus des arbres, quai de Seine.

« Sorry, I can’t see it !

- See, it’s very easy », je m’approche derrière elle et passe un bras par-dessus son épaule pour facilité la visé au bout de mon doigt. Le nez dans ses cheveux, je sens alors son cul qui cherche la contact en se tortillant…. « Please everybody, ‘time to go down!! Hurry up! »

La fille sourit, je dis : « you’re not cold dressed like this? »

- no, I’ve got quite hot charactere …Une mama italienne fixe son sac-à’dos N___ à son petio et s’éclipse dans la tourelle, laissant le toit libre de tout commentaire.

« Pierre-Yves, tu m’entends : la dernière personne est une dame en veste matelassé beige.

- Tu peux descendre aussi, y a plus personne en bas…

- Dac, va prendre une pause va, j’arrive »

Retour à lamasse de cheveu brun moulé bleu : elle scrute le panorama en pressant ses seins contre le maillage : reprise à la position précédante : « So, where we were? Ah yeah, le Louvre…tend le même bras, la bouche près de son oreille : « There… just after the trees…Le Palais du Louvre » mon bas-ventre retrouve son cul qui tortille, accroche sa hanche de ma main libre pour l’attirer plus, le bas bande.

Elle tourne la tête à effleurer de ses lèvres ma bouche « say it again …

- Le palais du L… ». Sa pulpe se jette sur le mot, j’attrape la premier nichon à ma portée et je sens une de ses mains agripper ma braguette et en extirper ma flûte.

Aussi rapide que possible, j’attrape la capote de secours dans une de mes poches arrières et j’enfile l’affaire dans le sac, m’engageant à taton dans la gaine bleu.

Pénétration-Traction

Je fourage sa nuque en léchant la moindre parcelle de peau aromatisé en pétrissant sa poitrine à pleine main.

La fille se tend, se cambre et trimouse du cul en reine de carnaval. Je fixe la Sainte Chapelle quand j’arrive au but, plus rien d’autre que moi gondole.

Un bonnet rouge passe derrière moi avec des « Soli, soli… »Regarde dans un état second, ou plutôt triple au alentour à savoir si le chinois n’a pas laissé des camarades fasciné sur le carreau. La fille se crispe et tout se tend en moi - je crache comme jamais…

La fille à déjà baissé sa gaine bleu, extirpé un appareil numérique de je ne sais ou et me prend en cours de « décapotage ».

Surpris et géné je n’ai pas le temps de protesté qu’elle m’embrasse et trottine jusqu’à la sortie en riant.

Je remballe aussi sec en scandant « merde, merde! , merde!! » et cours à sa suite dans l’escalier : « Hey miss wait a sec’ ! please… la pute!! » mais j’ai beau dévalé les marches trois par trois, j’ai pas pu la rattraper avant le niveau de la galerie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Waouah! :clap: Par contre, just a question please! vécu ou fantasme? ou mélange des deux? :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.