Aller au contenu
ADYX

Deux inconnus

Messages recommandés

J'avais l'habitude de retrouver mes amies tous les mardi à la piscine. Mais, ce jour-là, je m'y étais rendue seule. Faire l'amour avec un inconnu est à la fois effrayant et exaltant.

Cela devait faire environ une heure que je nageais dans le bassin. C'était le matin, et il y avait peu de nageurs. Mais seul, une personne suscita mon attention : le maître nageur. C'était un homme à la silhouette très avantageuse et il ne cessait de me regarder du coin de l'œil. Il était assis sur sa chaise, un sifflet autour du cou, et une serviette blanche sur l'épaule. Ses cheveux en bataille étaient bruns, ses tâches de rousseur intensifiaient son regard bleuté. Embarrassée, j'évitais de croiser son regard, puis peu de temps après je m'aperçus qu'il n'était plus là. Je décidais alors de rentrer chez moi.

J'entrais alors dans une cabine individuelle, le verrou fermait mal. Je pousse le bouton d'eau chaude. J'étais face au mur, l'eau dégoulinait le long de mon bikini, cette sensation de frisson à chaque contact d'une goutte avec ma peau, me fis trembler. Cette eau si bouillante qui détend tous les muscles et qui provoquait un son différent à chaque contact avec le sol. Sans faire un bruit, un homme ouvra la portière et rentra dans la cabine. Je n'avais rien entendu, ni rien senti jusqu'au moment où des mains se sont posées sur mes hanches. Je me retournai immédiatement et j'aperçu le maître nageur, sans sifflet ni serviette, juste en caleçon de bain noir. Son corps d'athlète était magnifique. Je leva mes yeux pour observer de plus près son visage. Je ne comprenait pas ce qu'il se passait, mais ses yeux captivaient mon regard. Il glissa tout doucement sa main dans mes cheveux mouillés avec un petit sourire charmeur. Puis, suite à une pulsion incontrôlée, il m'embrassa avec une telle force que je ne pouvais bouger. Nos langues se rencontrèrent violemment explorant chaque recoin de nos bouches respectives. Il était le maître. Mes yeux étaient fermés, mais j'entendis que l'eau avait cessé de couler. Il décolla ses lèvres des miennes, puis reprit son souffle. Ensuite, il m'embrassa plus tendrement en me plaquant contre le mur. L'eau se déclencha à nouveau.

Parmi toutes les gouttelettes d'eau ruisselant sur ma peau, je pouvais sentir sa main frôlant mon haut de maillot de bain, puis descendre le long de mes fesses. Il me mordilla la lèvre inférieure. J'enroulai spontanément mes bras autour de son cou pour lui caresser les cheveux au même rythme qu'il me caressait les fesses. Ses lèvres atteignirent mon cou, il me mordit, je pouvais sentir ses dents exerçant une pression sur mes muscles. Un frissonnement me parcouru tout le long de la colonne vertébrale, il avait des dents de vampire, sa mâchoire était extrêmement puissante, ses morsures me brisèrent presque le cou. Je sentis sa main frôlant le haut de mon bikini pour atteindre le nœud du maillot et le défaire. Mon haut tomba par terre. Il empoigna ma poitrine avec ses deux mains, et effectua plus gentiment, un petit massage avec ses grandes et fortes mains sur mes seins qui pointaient déjà. Il me murmura à l'oreille : « Je te veux. » Ma respiration commença à devenir irrégulière. Je parcourus de mes doigts les courbes de son dos, je pouvais sentir ses vertèbres, sa peau si douce et si lisse et ses fesses si dures et si musclées. Je lui baissai son maillot. Il m'embrassa les seins langoureusement. De ses mains, il retira le bas de mon maillot. Instinctivement, je passai une de mes jambes autour de sa hanche. Il pressa mes fesses contre lui, et je le sentis dur. Je lui chuchotai alors : « Prend moi. » Il attrapa ma deuxième jambe d'appui et l'enroula autour de sa hanche. Je n'avais plus pied, pourtant l'eau continuait de couler et mes bras enlaçant son cou, mon dos collé au mur, je pouvais ressentir son torse nu contre le mien.

Il tenait mes cuisses écartées, et naturellement il me pénétra. Je sentis en même temps de l'eau rentrer. Sensation bizarre, un petit cri de douleur mais qui finit par s'intensifier de plaisir avec ses mouvements de va et vient qu'il opéra. Il accéléra la cadence, mon dos se frottait au mur, le plaisir monta, sa respiration devenait forte, il poussa quelques bruits de plaisirs. Il s'appuya sur la pointe des pieds, je pouvais sentir tous ses muscles tendus, jusqu'au dernier moment, où il cessa de re retenir et jouit . Je m'extasiai de plaisir. Cet homme m'avait presque violé mais je ne pouvais m'empêcher de crier de plaisir. Quand, tout à coup, une bonne femme gueula « Non mais, c'est pas bientôt fini ! » Elle balança par dessus la porte un shampoing qui arriva sur la tête du beau maître nageur qui perdit connaissance. [ LOL ]

A .D.Y. X.

P.S : Si ceque j'écris vous plait, allez sur mon blog :

Si vous en voulez plus, signalez- le moi :twisted:

Je suis ouverte à toute suggestion et avis !!

pas d'adresse url dans les messages sauf si vous faites un lien en direction du forum

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi j'ai pas de beau maitre-nageur comme ça à la piscine... :oops:

:oops:

J'ai adoré la ptite pointe d'humour de la fin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.