Aller au contenu

Messages recommandés

Je suis assistant maternel, un des seul de ma région et ceci est encore plus vrai sur mon département où nous ne sommes que deux a faire cette profession.

Bref, mon statut d'homme, loin d'être un handicape, intéresse particulièrement les mères célibataires. En effet, sur les quatre enfants que je garde, trois sont issus d'une famille mono-parentale et sont gardés par leur maman. C'est le cas de S. dont la maman, A. vient de s'installer dans le département (22).

Bref, cette maman est noire et est vraiment très jolie. Elle possède cette sensualité que dégage, je trouve, les femmes noires en général. Je ne sais pas d'où cela provient: peut-être de leur cheveux d'une noirceur insondable, de leur yeux dont une étrange intensité se dégage du fait qu'il tranche sur leur visage foncé, ou bien encore et surtout de leur peau couleur chocolat.

Bref, vous l'aurez compris, cette maman me plait. Elle est grande, un peu plus grande que moi je pense (je mesure 1.75m, peut-être est-elle un peu forte mais cela ne lui confère que plus de charme.

Hier soir, elle est venue chercher son fils tard, vers 21h30, car elle était d'inventaire. J'aurais voulu que les choses se passent de cette façon plutôtque de la façon normale...

Elle frappe à la porte. Je cours lui ouvrir. Après les banalités d'usage et diverses questions relatives à la soirée, elle me demande si S. est réveillé, ce à quoi je réponds que non, il dort, mais que je vais aller le réveiller. Je monte à la chambre où je tente de réveiller le petit garçon, mais rien à faire, il dort d'un sommeil de plomb.

Je redescend tout penaud en disant à A. que son fils dot bien et que j'ai un peu de mal à le réveiller, mais que si elle le désire, elle peut monter le réveiller à ma place, car le réveil du petit sera alors plus doux.

Elle me dit que non, qu'elle peut attendre un peu. Je lui propose donc d'aller dans le salon et lui propose du café ou du thé. Elle me demande si je n'ai pas plutôt un peu d'alcool, argant de sa journée difficile et de son besoin de décompresser.

Je lui dit qu'il n'y a pas de problème et vais lui chercher un alcool dans la cuisine. Elle me demande, de loin, si ma femme est là et je lui réponds que non, qu'elle est absente et qu'elle ne reviendra que très tard.

De retour dans le salon, je constate qu'elle a enlevé sa parka noire et qu'elle est vêtue d'une chemisier lui faisant un très beau décolleté et un pantalon de toile.

Je lui sers son verre, déconcentré par son sublime décolleté. La peau de sa poitrine semble si douce et les reflets de la lumière sur sa peau moite me fait ressentir comme un frisson d'excitation....

On commence à discuter, de tout est de rien. Mes yeux reviennent sans cesse vers son décolleté, me faisant bégayer plus d'une fois lors de la discussion. Elle le remarque et ne semble pas s'en offusquer. Elle semble apprécier devrais-je même dire. Elle me demande où sont les toilettes car elle vient de faire une petite tâche sur son chemisier et qu'elle aimerait la rincer rapidement avant que le tissus en soit imprégné.

Je lui indique les toilettes. Pendant ce temps, j'essaye de me calmer en me disant que je me fais des films etc...

Bref, au bout de quelques minutes, elle revient. Une auréole montre qu'elle a bien frotté son chemisier, mais je remarque surtout que ses tétons pointent sous le tissus. Elle a enlevé son soutien gorge, libérant ainsi sa poitrine que je devine ferme et de proportions généreuses.

Elle s'assoit en face de moi, remarque que mes yeux sont posées sur sa poitrine et me demande si me plait qu'elle ait enlevé son soutien gorge. Je lui avoue que oui, que cela me va parfaitement. Cela l'a fait sourire et nous continuons notre conversation comme si de rien n'était.

Elle me redemande un second verre, puis elle commence à me parler d'elle, de son divorce, de la difficulté d'être seule et de trouver un homme. Sans que je le remarque, elle fait sauter un bouton de son chemisier, ouvrant encore un peu plus son décolleté. Je vois ses seins s'abaisser et remonter un peu plus vite sous le tissus, et je devine de temps en temps le contour d'un mamelon....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...

Mon excitation commence à monter sérieusement tandis qu'elle fait la conversation. Elle me parle toujours des difficultés à trouver un homme et ce faisant, elle me regarde intensément de ses yeux où pétille une étincelle malicieuse.

Tout en parlant, elle se trémousse sur le fauteuil et, ramassant quelque chose tombé par terre, elle se penche en avant me dévoilant ainsi sa poitrine dans toute sa beauté. En se relevant, un autre bouton de son chemisier à été ôté et ses seins son désormais nettement visibles. Elle me regarde en me disant qu'elle n'a pas fait l'amour depuis longtemps, ce à quoi je réponds que c'est dommage qu'une aussi belle femme n'ait pas d'amant.

Elle se lève alors et vient s'assoir à mes côtés, sur le canapé, me prend la main et la glisse dans son chemisier presque grand ouvert.

Sa peau est douce, chaude et ses seins, comme je l'avais devin, sont rond et généreux. Je passe ma main sous eux, les soupèse, avant d'aller titiller ses tétons. A. est maintenant contre moi, je sens son souffle dans mon cou, qu'elle ne tarde pas à embrasser. Je frissonne de plaisir sous ces baisers rendu tterriblement sensuels par ses lèvres pulpeuses.

N'y tenant plus, j'ôte totalement son chemiser, laissant ainsi ses seins totalement libre. Je me penche vers eux et commence à lécher et a mordiller ses tétons qui sont désormais durs d'excitation.

Pendant ce temps, elle entreprend d'enlever mon t-shirt et de me caresser le torse. Je sens ses mains remonté vers ma poitrine où elle se met à pincer mes tétons. J'ai toujours ma bouche sur ses seins, mais déjà mes mains descendent le long de ses hanches, avant de trouver un obstacle: son pantalon.

Alors, je m'empresse de le défaire, enlevant sa ceinture et ses boutons, pour voir apparaitre un joli string rouge qui tranche sur sa peau ébène. Je la caresse à travers le tissus de son string et elle écarte ses jambes afin que mes doigts aient le plus de surface de contact possible. Elle gémit...

Elle entreprend elle aussi de défaire mon jeans et bientôt, elle voit mon sexe tendu en sortir. Elle me dit d'un air taquin: si j'avais que vous ne m'étiez pas de slip.

Puis elle se saisit de mon sexe qu'elle masturbe avec précaution, douceur. Il ne tarde pas à être dur comme de la pierre et c'est à cet instant qu'elle décide de le prendre dans sa bouche.

Sa langue monte le long de ma verge, partant de mes bourses pour finir sur mon gland où elle dessine des arabesque invisibles avec le bout de sa langue.

De mon côté, ma main est passé sous sa culotte et je caresse son sexe déjà humide de plaisir. Je passe délicatement sur son clitoris avant d'aller plus bas et de venir explorer son vagin de mes doigts. Nous gémissons de concert sur le canapé. Notre position est inconfortable, aussi elle s'allonge surle dos. Je me mets en position de 69 et vient alors lui lécher le sexe. Je me régale de son nectar et tandis que mes lèvres saisissent ses lèvres, elle me masse les bourses tout en me suçant d'une manière divine.

Ma langue et mes lèvres continuent l'exploration de son sexe. Je dépose un baiser humide sur son clitoris que je lèche délicatement. Puis, je l'aspire dans ma bouche, délicatement, et le suce comme le plus précieux des bonbons. Sa mouille abonde dans ma bouche et je m'en régale.

Elle me demande de la prendre, et ce disant, elle se redresse et se met à quatre patte, m'offrant une superbe vision de ses fesses et de son sexe.

Je m'approche d'elle et alors qu'elle pense que je vais la prendre en levrette, je recommence à la lécher, en allant jusqu'à lécher son petit trou. De surprise, elle crie plus qu'elle ne gémit. Puis, enfin, je la prends en levrette!

Mon sexe entre sans difficulté dans son vagin détrempé. Je place mes mains de part et d'autre de ses hanches. J'aime voir ma verge entrer et sortir de son sexe, le blanc dans le noir provoquant un plaisir des yeux que je n'avais jamais soupçonné!

Mes mains l'attirent vers moi et je rentre profondément en elle, elle gémit doucement. C'est alors que je lui attrape les cheveux que je tire délicatement vers l'arrière. Elle se cambre et mon sexe rentre au fond d'elle. Elle ne retient plus ses cris et ne tarde pas à jouir.

Une fois son plaisir consommé, je l'allonge sur le canapé afin de venir au dessus d'elle. En quelques va et vient, je sens le plaisir monter...Je donne alors de violent coup de rein avant de sentir le début de mon éjaculation. Alors, je me retire vivement et vient inonder son bas ventre de ma semence...

Nous restons l'un au dessus de l'autre durant un instant, échangeant un baiser voluptueux, puis nous nous rhabillons et elle part réveiller son fils.

A demain, me dit-elle en sortant, un petit sourire accroché aux lèvres...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouffff... il fait chaud tout d'un coup... :tomate::wink:

Merci pour cette délicieuse suite... :lal::tomate:

Tu as une façon de raconter qui permet de s'imaginer dans la même pièce que vous, à vous regarder vous amuser !!!!

Et il y a eu une suite ou ça ne s'est passé qu'une fois ???

PS / HS : désolés d'être un peu rabat-joie, tu as pensé à la tite capote ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chouette voilà déjà la suite.... :tomate:

un vrai régal,tu décris si bien les choses :tomate:

@ melafred

Je pense que c'est une histoire qu'il aurait voulu vivre et pas une histoire vécue non?

soit très.... :wink:

la suiiiiite!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouffff... il fait chaud tout d'un coup... :tomate::wink:

Merci pour cette délicieuse suite... :lal::lal:

Tu as une façon de raconter qui permet de s'imaginer dans la même pièce que vous, à vous regarder vous amuser !!!!

Et il y a eu une suite ou ça ne s'est passé qu'une fois ???

PS / HS : désolés d'être un peu rabat-joie, tu as pensé à la tite capote ??

C'est juste du fantasme, je te rassure, et non du vécu...Quoique, si un jour... :tomate: :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ahhhhh autant pour nous !!!! On pensait franchement que c'était du vécu tellement c'etait réél !!!!! :tomate::lal::lal:

Donc tu as super bien développé ton fantasme, du pur génie !!!!!

Merci :tomate: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ahhhhh autant pour nous !!!! On pensait franchement que c'était du vécu tellement c'etait réél !!!!! :tomate::lal::lal:

Donc tu as super bien développé ton fantasme, du pur génie !!!!!

Merci :tomate::wink:

Argh, faut pas me dire des choses comme ça, je vais avoir les chevilles qui enflent!

Merci beaucoup, je suis content si ça vous a plu!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité TITOUNET.36

:P :P:P:P:P:P:P:P:P:P:P

Mais j'avais raté ça mon poooooooooote !!!!! :P:P:P

Non mais laisse tomber ton récit, il est tip top comme tous les autres d'ailleurs !!!!! :P

oh lala !!!!!! :P:P un peu d'air là, ...............

.............................je sors là !!!!! :P:P :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.