Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • 0
Guest affable

cunni pour vous Mesdames!

Question

Guest affable

préambule: Vous mesdames qui ne souhaitez pas me laisser ...........vous ..... entreprendre, vous Mesdames qui ne désirez pas que je m'immisce en votre sein, vous Mesdames qui ne souhaitez pas vous offrir à ma pâture........ne me lisez pas.....pas cette fois.....

Je vais tenter, je vais m'essayer à..........je vais tout faire pour...............je vais, MESDAMES dans un tout début vous présentez mes préliminaires à votre , ou plus exactement à mon cunnilingus mais à Votre endroit!!!

Vous êtes là sous mes yeux, là à mes yeux, la plus belle femme du monde, celle à qui je veux prodiguer mon intérêt, celle à qui je veux offrir mes attentions , toutes mes attentions.

Mais ce soir, je ne veux ni me noyer en votre chevelure déferlante de luxure si chère à mes sens, ni pétrir et pétrir plus et encore plus vos divines fesses si tendres, si lestes, si nerveuses et si épanouies, je ne veux point non plus, pas plus , pas mieux m'arrêter à contempler votre joli minois, vos yeux narquois et votre sourire enjôleur, je ne veux non plus parcourir votre poitrine qui à mon contact se tend .................

Stop là !!!!!!!!!!!, je veux juste, tout juste me satisfaire, me repaître de votre petit minou, de votre entrejambe, de votre sexe doré...................................je vais ...je viens.....j'arrive à l'orée de votre entre cuisse.............sachez que j'y pénétrerai bientôt....... tout bientôt ........et en vainqueur, en combattant victorieux de votre désir et de votre plaisir à venir........

Tu sais, tu sens que dès à présent j'ai , je vais prendre le temps.....le temps de te ........de te regarder........de voir ce que j'ai devant les yeux. Magnifique spectacle ......... Rien ne me rend une femme plus unique que son tendre et doux minou .........incomparable ......... remarquable ...........particulier et si.......... saisissant.

Je regarde, j'observe et je vante............je vante les formes opulentes, les formes graciles, les formes fines que tu me prêtes à voir je parcours ton corps de mes yeux bien avant que de mes mains, et bientôt tu le sais .........tu le sais bientôt ...........de ma langue aussi ..............là ...juste elle te parcourt littéralement le corps mais de vive voix..... elle en parle, elle verbalise pas encore elle ne .......touche........

J'aime à te contempler, et toi ferme donc les yeux tu n'en as pas l'utilité.......... je verrai pour eux, j'en parlerai devant eux.......chuttttttttttt écoute, et entends, chutttttttttt comprends et goûte.........

Sachez donc madame, qu'outre apprécier la vision de votre corps tout entier, je vais m'immiscer , je vais initier mon regard entre vos cuisses, entrouvrez vous ...........que ...........que je Regarde mieux , écartez ..........;écartelez vous......... laissez vous pénétrer de mes yeux , de mon regard pénétrant, de mes yeux fouillant, de mes envies fouineuses, de mon regard vulgaire et outrageant qui déjà vous possède...........Je vous regarde, je vous vois, je vous détaille , je vous fouille encore, écartez de nouveau , écartez vos cuisses, écartez vos barrières mentales ridicules, écartez........., ouvrez vous à mes intentions à toutes mes intentions, vous savez, vous ne savez pas, vous ne savez plus , ce que je vais vous faire, ce que je vais voir, ce que je vais mettre à nu, ce que je vais découvrir , découvrir à moi, à vous, au monde, ÉCARTEZ vous dis je écartez d'avantage !!!!!!!!!

J'entre en vous du désir et des yeux, je me jette sur vous, je n'infiltre patiemment et innexorablement ........le sentez vous? ........vous le sentez, cela vous brûle déjà..............

JE m'enfonce mieux encore ..................., je reluque votre intimité............intimité nue offerte à ma concupiscence, je me glisse en vicieux que je suis................ je dévisage ce cône de sensualité à venir, je m'engage à ne rien rater, je sais , je vous gêne , je vous dénude, je vous déshabille encore, je vous envahis hardi que je suis, je m'introduis m'engage, m'engouffre.......... ôtant les foulards, les voiles de votre pudeur.......... Écartez et taisez les mots , écartez et donnez vous, donnez moi et vous et votre accès donnez vous à moi , que je me faufile plus avant , donnez vous à mes désirs lubriques obscènes et dépravés, ouvrez vous que je m'ingère, offrez vous j'accède, offrez vous à moi intégralement ........offrez vous je viens..........je vais vous prendre completement , parfaitement et lorsque je vous aurais en bouche globalement , pleinement, vous serez reduite à cette portion extrême et par là en absolu , radicalement je vous ferais mienne......vous serez totalement prise profondement saisie et quand il me plaira je vous acheverai ............offrez moi , offrez vous , offrez vous à moi de façon accomplie.......

Votre vulve toute entière se tends déjà vers moi, elle se donne, je pose mes yeux, mon regard, mon vouloir et puis finalement dites vous ma main, juste le plat de ma main, qui prend possession de sa conquête, votre vulve je couvre de ma main, votre vulve je prends, votre vulve, je capture, votre vulve je fais mienne.........tiens donc votre bassin , vos reins se cambrent, ils viennent offrir , m'offrir mon présent, donne toi donne moi, donne.......que je prenne que je vous attrape, que je vous saisisse .........

j'ôte la main qui n'a qu'à peine effleuré, je retire la paume que vous vouliez tellement rencontrer, juste....délicatement.........je la reprend et ne me laisse porter que par la vue...............vos grandes lèvres!!!!!!!!!!!!!!!!! j'observe, elles vibrent presque , elles sont si particulières , chaque femme à les siennes et je peux, je veux pouvoir reconnaître les vôtres ,il me faut donc en prendre la marque, la signature, l'empreinte, le dessin............Je vous donne à lécher, à sucer, à humidifier mes doigts, léchez! mouiller, humidifier mieux, plus, encore et encore ..........je sais que mieux vous prendrez mes doigts en votre bouche mieux, plus fort sera baignée votre intimité, arrosez donc mes doigts, aspergez, douchez moi la main, inondez moi, je veux en vous patauger...........

et m^me si déjà votre vulve pleure de désir, je veux que mes doigts vous trempiez, les voilà dégoulinant de votre salive, ils coulent mes doigts , je vais pouvoir enfin .............toucher, enfin peut être, peut être................;si ........................

je prends ..........j'appuie ma paume sur votre vulve qui se presse à sa rencontre, tout deux se reconnaissent, s'admirent............Mais je ne bouge pas , je suis juste poser immobile et attentif toi tu n'en peux plus tu presses, tu te presses , tu t'empresses.........

Tourne toi donc , je veux te voir le dos, je veux te voir les fesses,je veux voir tes reins se creuser, je veux voir ta croupe s'arrondir, je veux avoir la vue sur le dos nu et attiser qui se durcit qui se rigidifie, qui me prête, qui me donne accès à la vue , au toucher, à l'odorat, à tout ce qu'il me plaira...........

écarte tes cheveux, je ne veux rien qui cache, qui obère la vue de cette magnifique descente de reins...... et tes épaules et ton dos et tes fesses tendues............

écarte les jambes que je puisse y reposer ma main, ma paume offerte , ma paume qui englobe et enserre ta vulve ............

voilà regarde , sens plutôt, ressens donc ce que ma main possède en son sein, comprends que ta féminité, que ta sensualité, non que ton désir, je le tiens dans ma paume, ressens le et laisse entonner à ton bassin la petite danse .............;;oui frotte toi à ma main, oui sois donc une belle femme toute désir, oui sois celle qui se frotte, se cherche le plaisir à ma paume à ma main, sois celle là , sois celle ci , frôle mes doigts, frotte ma main, reçois mes phalanges une à une...........

mon autre main flatte tes fesses,je les aiment bien ces fesses tendues, je caresse aussi tes cuisses ou je sens les muscles saillirent, je caresse, je presse, je flatte, je frôle, je griffe, je malaxe.........

Mais je ne t'entends pas ............pas assez ............trahir en petits cris les maux que je te suscite, parle, crie, gronde, feule, miaule, soit ce petit animal apeuré, excité, qui geint de n'avoir pas encore, d'avoir trop , de n'avoir pas, de .........de............de..................

parle, susurre plus haut, plus fort, je veux que tes oreilles perçoivent le chaloupé de l'exitation qui grimpe, je veux que tu t'entendes ahaner, je veux que ton plaisir s'en nourrisse.............

prend

prend en bouche mes doigts , ma main, ma paume, mouille, lèche, suce, crache , et humidife là cette main

tu le sens elle sent toi, elle sent ta salive, mêler de ta cyprine, de tes sucs des perles de tes menus plaisirs qui déjà t(inondent peu à peu............

tu aimes et lécher et mouiller, continue donc un peu , sois donc attentionné, sois contentieuse, allez lèche lèche lèche

stop

stop

ma main quitte ta bouche, ta langue et tes lèvres pour se diriger vers d'autres, plus intimes, plus fiévreuses, plus excitée de l'attente

écarte les cuisses, tourne toi ...............je te prends encore toute entière et tu n'attends plus que je te donne le décompte pour t'y frotter, je te prends en main ........encore ............, et tu n'attends plus ............;tu danses........tu bouges sur ma main, tu bouges de mieux en mieux, de plus fort en plus fort........tu t'émeus, tu te meus , tu pousses , tu portes, tu t'ébranles , tu remues ..........

je te veux tanguer, je veux et je vois ton bassin onduler, tu oscilles contre ma peau, tu trembles de sensations, tu te dandines inpudique, tu t'agites et je jouis du spectacle, bouge encore, BOUGE...........

....................... laisse toi aller, laisse toi pénétrer par le plaisir qui monte.......laisse moi voir en tes yeux, en ton visage les marques de cet intense vague qui pourrait te submerger..............

Chuttttttttttttchuttttttttttttttt, tu crois pouvoir là , maintenant, te reposer en paix, tu crois que s'en est fini de nous, tu crois..........tu crois?

Mais je t'emporte, je te porte, je te dépose là sur ce buffet haut, les fesses contre les assiettes, les jambes écartelées à me laisser voir à me laisser pénétrer, à me laisser accès à ce petit monde inondé............

et mes doigts plus que mouillés entament leur conquête, et mes doigts écartent, fouillent, caressent, frôlent, effleurent, et j'entrouvre ces lèvres là gonflées elles aussi, et je distingue tout là haut , le petit clitoris déjà bien grand à m'attendre et toi tu t'allonges sur ce qui reste de place et moi j'ai à proximité de ma bouche tout ton sexe prêt à me nourrir...........et toi tu es prête à me laisser m'abreuver de tes plis ..........replis, de cette petite hampe, et de ces jolis méats.....................

art ou plaisir !!!!!!!!! art ou désir !!!!!!!!!! art du désir et du plaisir aussi.............

Vous, ma Dame êtes , presque à point, j'aime vous voir ainsi en équilibre précaire entre le plaisir , la douleur presque, la folie, la fureur, la tension, le laisser aller, le lâcher total......juste en equilibre je veux vous garder le plus lontemps.......

Je cherche dans vos yeux , aux mimiques de vos traits si révélatrices , au doux chant du son de votre respiration , je cherche à connaitre le chemin que vous avez pris, je cherche à savoir où donc vous en êtes de votre promenade orgasmique...je cherche, j'écoute, j'entends, je me joue de....

Pourtant pour l'instant, je pourrais presque dire que je n'ai rien encore vraiment entamé, j'ai juste posé quelques jalons, j'ai juste posé quelques bandrilles , je vous ai taquiné, je vous ai poussé à ne plus rien me refuser, je vous ai ammenée à vous rendre , à deposer les armes et à me tendre les cléfs de votre citée des plaisirs............

Le premier terme de mon syllogisme était que pour vous possèder toute entière il me fallait vous rendre folle, vous émoustiller, vous laisser et vous prendre, vous cueillir bientôt ........ Vous allez pénétrer le deuxième terme , la femme au paroxisme du désir ne saurait rien me refuser, le pouvez vous? le sentez vous?

voulez vous que je continue?

Voulez vous...........Me voulez vous?

je veux vous entendre geindre.........vous entendre trépigner d'impatience.........

Sortez donc de vos gonds et faites vous de la tendre et douce amante, faites vous la bête lubrique et impudique ............dites moi!!!!!!! faites moi voir votre autre vous ! lâchez vous donc!

ah vous voilà donc petit animal !!!!!!!!!

je vais donc entamer le deuxieme terme..............

Je fonds tête la premiere sur votre entrejambes ecartelé et ruisselant , je fonds langue pendante , langue affamée, langue assoiffée de vous et de vos pigmentées secretions...........

Mes mains parcours vos cuisses et l'interieur et parfois juste l'exterieur , j'adore varier et surprendre, alors je vous surprends de la langue, je lèche avidement vos lévres, juste et seulement ....encore vos lèvres, vos grandes lèvres dissymétriques , je suce , je lèche mais aussi je ne sers de mes levres pour faire rouler les vôtres, pour les etirer, l les prendre en bouche , les écarter et vous faire gouter le profil de mon nez qui s'insinue sans y etre totalement invité mais qu'importe non, nos transports nous guident là où nous ne savons encore..........

Je reprends haleine, je jette un petit coup d'oeil à votre visage, vous roulez des yeux c'est etrange un peu flippant au premier abord mais finalement valorisant .......;vous aimez , vous degustez, vous appreciez mes petits ouvrages..........je pratique avec délectation, je procède avec minutie, je m'exécute avec entrain , je manoeuvre avec aise pour ne pas dire aisence.......

Vous Vous me laissez entreprendre me délégant la conduite et le loisir........même si .......vous ........vous en voudriez toujours d'avantage toujours d'avantage ............je replonge en ce sacro saint triangle, j'ai pris une grande aspiration, je vais pouvoir me prendre un peu en ces contrées sauvages que je veux maitriser...........

Vos secretions se melangent à ma salive, je ne sais plus ce qui est quoi ce qui est à qui , mais justement j'y prends toute mon impétuosité.......et je parcours deci de là de ma langue tantôt sensuelle et douce, tântôt avide et pressante, tantôt langoureuse, tantôt hysterique .......déjà j'envisage de m'imisser plus profond , de vous visiter mieux, mais pas si vite .........pas déjà , alors je vous baise, je vous embrasse et le mont de venus, et l'aine, et le pourtour de votre vulve et votre vulve encore ............un instant même j'ai délaissé vos levres vos grandes lèvres pour vous embrasser les autres et partager avec vous le goût de nos transports respectifs, je sais , je sais , je sais je vous fais là goûter à votre cyprine aussi, nous partageons cela et vous n'etes pas en position de ne pas apprécier, vous vous en delectez même , vous êtes là , une petite cochonne prête à tout pour que je retourne .....vosu êtes pétulante et fougeuse, mes assauts vous sont émulations, .....vous gigottez vosu demenez pour que...........pour que j'y retourne, pour que je continue, pour que je vous prenne encore , tout et n'importe quoi, mais diantre que vous voulez que je m'occupe encore de vous, que je prenne, triture, que je baise, que j'embrasse, que j'etire , que je..............

Ma langue retourne enfin enfin au triangle d'or, et j'ai quelques doigts qui penetrent votre bouche , vous sucez, vous lechez avec avidité, vous etes pressée ....;pour quoi? pour où? je ne sais, enfin si je sais..........mais vous y mettez et du coeur et de l'envie à ce stade de mon entreprise, je glisserais n'importe quoi en votre bouche qu'avec véhémence vous vous attaqueriez aux hauts faits de la sucion du lèchage et ce avec la même ardeur, la même ferveur, la même jubilation ...........et j'aime que vous soyez ainsi là maintenant du fait de mes exercices audacieux et empressé

Je joue à ce point encore avec vos lévres , vos méats , et les suintements qui s'ecoulent , j'attends que votre manége avec mes doigts soit efficace et et et ..........

Je reprends mes doigts et vous ecarte les levres pour decouvrir vos muqueuses acqueuses plus qu'aqueuses même à ce moment précis..............vous vous tortillez , vous entonner avec insistance de petits sons agréables à mes oreilles , d'un doigts j'ecarte , je repousse, je me debarasse du cabochon qui protege encore juste un peu mais quand même ce petit clitoris gonflé qui ne demande qu'à me rejoindre............Me voilà......... vous etes ecartelée prête à me recevoir, et ma langue circule de haut en bas et de bas en haut , elle se perd aussi entre les chairs, les replis.

J'ai la tête entiere entre vos cuisses et vous n'avez de vue que le haut de mon crâne......

Ma langue et mes lèvres apprennent en aveugles à connaitre, à reconnaitre vos atouts , et je parcours et vos lèvres, et l'orée de votre vagin et votre petit sexe tendu........... j'y prête attention car bien que gonflé, humidifié et offert à mes turpitudes , je ne lui adresse encore que quelques coups timides et éparces de langue..........

Je voudrais d'ailleurs avoir trois langues, cinq levres et 43 mains, car j'ai beaucoup à faire et je delaisse souvent tel ou tel pour telle ou telle et ne voudrais me priver, vous priver de quelques manipulation , de quelques assauts, de quelques prouesses...............

Je sais, je vous sais maintenant prête prête à subir mon chatiment suprême........

Vous tremblez encore, vos jambes flageolent et parfois mes mots aussi , je vuos veux, je vuos ........je bataille avec vos ardeurs, votre ferveur, votre enthousiasme à me donner , j'opére ça et là quelques embardées , je vous sais sur le fil, basculant d'aise à allégresse, de contentement à vaillance , de jubilation à fougue à exultation et et .......et j'adore cela , alors je ....................

JE le prend, lui , je le suce doucement tout d'abord, j'en fais le tour de ma langue ensuite,........je le sonde, je le presse aussi et je .....;je le prends , le reprends , le laisse le delaisse pour le reprendre en bouche et je l'aspire, je le presse de mes levres, je le torture....., il ne se defend pas empli qu'il est de bravoure et de panache... je le tête........je l'aspire encore, je le suçote, je le tire, je l'étire, et je le suce encore..............je passe du délicat au forcené, du diable à l'ange.... je suce, je lèche, je presse, je force........j'y jette mes pas encore dernieres forces , je lâche mes prouesses, je tente l'exploit, je suis audace et impétuosité, zèle et vaillance....

Ce petit clitoris me plait et il se defend bien avec brio et maestria........je ne le lâche plus, je triture , le contrainds , je tente de mes lèvres et ma langue de le pressurer davantage afin qu'il laisse s'écouler les sucs qu'il contient, je le veux grain de raisin bien mûr et juteux, je le veux prêt à fondre...........je suce, je lèche, je presse, je force, je le goute avec empressement d'autant, d'autant que je te sens, je t'entends, je te ressens, monter, monter, planer, entre ciel et enfer, prête à exploser, je cesserais bien tout d'un coup rien que pour t'entendre dire, NON NON NON continue , s'il te plait, je t'en prie!

J'aime t'entendre implorer, implorer encore, promettre ,prier, supplier...........

mais cette fois, je persiste.....;je precise, je poursuis, et je suce j'aspire, je presse, et ..........................et..........

tu cries................tu cries.....................soulevée par maints soubresauts, tu te tends encore .......arc tendu à l'exes ...... prêt à rompre............tu te tends, au paroxisme , au faîte de.....................tu..............................

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

8 réponses à cette question

Recommended Posts

en espérant que tu soit aussi "doué" en pratique.moi, j'adore quand mon homme m'observe de près, m'oblige un peu ou encore se joue de moi en me titillant.Déciment messieurs il suffirait de peu pour nous faire jouir à tout les coups

C'est même la facon la plus facile pour faire jouir une femme :langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest affable

alors euhhhhhhhhh pounita.............................. suis je aussi doué en pratique qu'en ecriture ou l'inverse suis je aussi doué en ecriture qu'en pratique ? sourire .............pourquoi ne pas imaginer l'inverse?............

????????????? je ne sais.............sourire................... je sais juste que je ne peux décrire que ce que j'ai vécu et le vivre encore de l'esprit en l'ecrivant en esperant que la lecture puisse aussi donner quelques..............sensations...............

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en espérant que tu soit aussi "doué" en pratique.moi, j'adore quand mon homme m'observe de près, m'oblige un peu ou encore se joue de moi en me titillant.Déciment messieurs il suffirait de peu pour nous faire jouir à tout les coups

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest affable

manque toujours de commentaires.............sniffffffffffffffffffff du cabotin.............

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest affable

Les gantes dames DAMES préferent donc lire ce qui pourrait leur servir pour parfaire leur techniques que ce que J'imagine leur donner?

Pourtant je suis persuadé que celles qui viennent ici lire sont déjà experte , ne serait ce que parcequ'elles ont envie .........l'

ENVIE ................

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest affable

C'est gentil Messieurs.........

Mais je voudrais des dires féminins, savoir si VOUS MEsdames avez ressenti quelques bribes de mes mots................

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest TITOUNET.36

C'est touchant !

Une pensée pour Gainsbourg........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:P :wink::wink: Description formidable!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.