Aller au contenu
paulanderson

Après le réveillon

Messages recommandés

Un souvenir de réveillon, ça s'impose.

Comme c'est un peu long, je le découpe en 2 parties. Hésitez pas à réclamer la suite. C'est un peu cru, mais bon, faut bien appeler un chat, un chat. Merci.

Il est 3h30 et la fête est terminée. Il ne reste que 5 personnes dans le salon. Les autres sont partis se coucher. Laurent et Marc me disent bonsoir à leurs tours, avec leurs yeux rouges et leurs haleines puant l’alcool. Je suis certainement le seul qui est tenu la soirée sans avoir été terrassé par mon alcoolémie. Camille et Sophie sont prises d’un fou rire depuis la fin de la soirée. Sophie est la plus pompette des deux, ses yeux sont entrouverts. Je continue à siroter ma bière bon marché en essayant de m’immiscer dans leur bonne humeur. Au bout de 10 minutes, Sophie s’affale dans le canapé. Impossible de se lever et d’aller se coucher. Camille me regarde à peine. Elle est quasiment dans le même état. Je lui propose de l’aider à rejoindre son lit. Elle est partante, mais me prévient qu’elle ne peut pas tenir debout. Ni une, ni deux, je la porte sur mon épaule. Elle a peur de vomir. J’entre rapidement dans la chambre et la pose sur le lit. Lorsque je vais pour sortir de la chambre, elle me demande de lui retirer ses vêtements pour se glisser sous la couette. Je retire son chandail, puis fais de même avec ses chaussures et chaussettes. Elle roupille déjà lorsque je déboutonne la fermeture de son pantalon. Pas facile de retirer le pantalon d’une personne qui n’est qu’un poids mort. Tant bien que mal, j’y parviens. Elle porte un string en dentelle. Une pensée perverse me traverse l’esprit. Je tente d’enlever son t-shirt en levant ses bras. Le tissu se déchire au passage de la tête. Elle est torse nu, affalée sur le lit, respirant bruyamment d’un sommeil éthylique. Elle a un corps superbe. Je passe ma main sur sa peau douce. Je ne peux m’empêcher de caresser la rondeur d’un de ses seins. Mon doigt frôle son mamelon. Le téton durcit au contact. Dans mon caleçon, ma verge mouille. Il faut que j’arrête ce petit jeu avant de faire une grosse bêtise. J’ouvre la couette et fais rouler le corps de Camille au milieu du lit. Elle est sur le ventre. Ses fesses charnues sont magnifiques. La fine dentelle de son string passe dans sa raie. Je touche le velours de sa peau. Ça y est, mon caleçon est trempé. Ma bite est dure. Je ne peux réfréner une envie de plaisir. Doucement, j’écarte les cuisses de Camille, laissant apparaître le mince fil du string qui cache à peine son anus. Plus bas, la forme de son sexe est modelée par le tissu tendu. Quelques poils blonds en dépassent. Je déboutonne mon pantalon. Ma verge pointe aussitôt par l’ouverture de mon caleçon. Je grimpe sur le lit et m’agenouille derrière Camille. Je caresse son entrejambe, puis frotte ma main sur le tissu du string. Avec le pouce et l’index, je déplace la ficelle de quelques centimètres et découvre une fine toison blonde. J’aperçois les lèvres de sa vulve qui font monter en moi un feu démoniaque. Mon doigt frotte délicatement son intimité. J’écarte ses lèvres et glisse mon doigt puis vient sentir son clitoris. Je me penche et ma langue vient lécher sa vulve, puis son anus. Camille émet un léger murmure. Ses lèvres gonflent. Je place mes mains sous ses cuisses et soulève son bassin. Ses fesses ainsi rehaussées, j’enfouis ma bouche entre ses jambes. Ma langue remue furieusement dans la vulve chaude de Camille. Son bassin commence à bouger. Je vérifie qu’elle ne se réveille pas. Je m’acharne sur le clitoris en l’avalant goulument, le mordillant frénétiquement. Je n’en peux plus. Je repose son bassin sur le lit. J’approche ma verge près de sa fente, mon gland dégoulinant vient toucher ses lèvres. Je pénètre lentement. Un plaisir immense m’envahit. Je vais et viens calmement dans son utérus. Je déguste chaque mouvement à l’intérieur de cette endormie. J’accélère un peu mon rythme. Sa respiration devient saccadée. Je penche mon torse, j’embrasse son dos. Me tenant sur un bras, l’autre bras se glisse sous son ventre. Ma main caresse son pubis et je touche d’un doigt le haut de sa fente. Inconfortablement, j’arrive à titiller son clitoris tout en ramonant consciencieusement son vagin avec ma queue. Forcément, Camille commence à réagir à mes assauts. Je ne m’arrête pas pour autant. Ses fesses se font plus rebondies, plus écartées. Son bassin se soulève pour s’offrir généreusement à mes coups de reins. À mon tour, mon souffle devient saccadé, et je fais mon possible pour en atténuer le son.

La porte derrière moi s’ouvre soudain. Je me retourne et aperçois Sophie dans l’entrebâillement...

La suite bientôt :police:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Meph

Vu comme c'est raconté... Je n'aurais jamais fait ça...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement, ton texte pourrait me plaire si elle avait été consentante, mais là... :police::oops:

Dommage, t'écris pas trop mal sinon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça c'est mon fantasme dans tous ses moindres détails :D:D

je reve que dans mon sommeil quelqu'un me tombe dessus et fasse de moi sa chose, que je le suprenne entrain de me ramoner sauvagement et qu'on termine de maière consensuelle, ce qu'il a commencé sans mon consentement :D

:D:D:D

en même temps si ça risque de choquer celle dont il est question ici,là ce n'est plus vraiment interressant!!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah chère Kim, tu me ravis, tu as tout à fait compris ma démarche !!

Loin de moi l'idée de décrire ce que certain ont presque nommer "un viol", mais bien plus décrire un fantasme débridé (après tout, je ne suis pas un parfait inconnu pour la jeune fille mentionnée, mais un ami très coquin). Et je suis heureux d'avoir pu contribuer à citer un des tiens. On est fait pour s'entendre :D

Si tu le souhaites, je mettrai la dernière partie sur ta messagerie privée, pour éviter d'avoir des reproches ici :D

Merci à toi, tu me rassures.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Meph

Je suis aussi interessé pour avoir la deuxieme partie :D

Tu peux peut être la mettre ici, ça devrait certainement adoucir la premiere partie :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, puisqu'on me le demande, voici la suite. J'espère que vous ne serez pas déçu ou choqué.

Toujours aussi éméchée qu’auparavant, Sophie me demande où se trouve sa copine. Je lui réponds de baisser la voix, Camille dort profondément. Elle s’avance vers moi en titubant et voit son amie allongée sur le lit. Puis me regarde, toujours à genoux collé au derrière de Camille. « Tu fais quoi ? » me dit-elle. « Mais… mais t’es en train de la niquer, là ! » lance-t-elle d’une voix aiguë. « Chut ! Je n’ai pas pu m’en empêcher, elle est trop belle… » Elle me répond « T’es super gonflé... Eh Camille, lève-toi ! » Mais Camille est décidément impossible à réveiller. « Depuis le temps qu’elle me promet de faire des cochonneries avec, j’ai un peu pris les devants ce soir», dis-je fièrement avant que cette discussion ne tourne au vinaigre. « Approche… Approche et viens caresser ses fesses.» Elle pose timidement sa main et caresse délicatement les rondeurs de son amie. Je lui prends la main et l’entraîne sous le ventre de Camille. « Son ventre est doux… Tiens, tu sens son pubis ? Ses poils sont d’une finesse… Et tu sens sa fente ? Elle est trempée ». Sophie lance un petit rire espiègle sans trop savoir comment juger cette situation inattendue. « Tu veux toucher ses seins ? » « Euh ? … oui» murmure-t-elle. Je retire mon sexe. Sophie jette un regard sur mon érection. « Mince…Tu m’étonnes que tu lui fais plaisir… Je… Je peux venir ? » Abasourdi, je réponds tout de même par l’affirmative. Elle enlève son pull, son t-shirt, puis dégrafe son soutien-gorge. Ses seins ronds et lourds tombent gracieusement. Pendant que je retourne Camille sur le lit, Sophie retire sa jupe et sa culotte. Sa chatte est rasée, ce qui m’excite énormément. « Vraie brune ou pas ? » dis-je. « Pourquoi tu demandes ça ? » dit-elle surprise. « T’as pas un poil, impossible de savoir ta vraie couleur… » Elle rit de bon cœur. « Je suis brune… Mais j’aime avoir la chatte propre. » Sophie s’approche alors de Camille et commence à lui lécher les seins. J’ose avancer une main vers les fesses de Sophie qui se laisse faire. Ma main descend vers son entrejambe et lui caresse la fente. Elle répond par un petit miaulement d’approbation. Elle enfourche Camille en venant s’accroupir face à moi et en me présentant manifestement son cul. Ma bouche parcourt sa fente, tandis qu’elle continue de lécher le torse de Camille. D’une main, je me masturbe énergiquement et de l’autre, mes doigts s’enfilent dans la vulve de la blonde endormie. Sophie se retourne et vient empoigner mon sexe dans sa paume. « Laisse-moi essayer ! » Elle me branle lentement. Je lui caresse les seins. Elle se retourne, m’embrasse, sa langue envahie ma bouche « Vas-y, fais voir comment t’enfiles ta queue dans sa chatte… J’veux assister à ça». Elle écarte les lèvres humides de Camille tandis que j’enfonce doucement mon membre. « Putain, ça glisse comme dans du saint doux… Elle coule comme une fontaine la petite garce. » Camille gémit. « Puis elle aime ça, on dirait. Hi hi hi !» Sophie vient vers moi. « Arrête. Arrête… Prends-moi plutôt. J’en peux plus de voir tout ça». Je sors ma verge du vagin de Camille et Sophie me présente le sien. Je la pénètre sans aucun mal. Elle m’attire vers elle. « Vas-y, hésite pas à aller à fond. Je suis vaginale ». Elle m’agrippe les fesses pour maintenir un rythme soutenu. Je sens alors ma sève monter. « Pas trop vite. Sinon j’vais venir tout de suite… », lui dis-je. « Non, ben non. Retiens-toi, j’ai pas encore ce qu’il me faut». Elle commence à crier comme si je la torturais, mais à son bonheur affiché sur le visage, je sais qu’il n’en est rien. Je lui fais signe de calmer ses ardeurs. Camille ouvre un œil, alerté par les cris. « Qu’est-ce qui se passe ? Que… qu'est-ce que vous foutez là ? » dit-elle. « Ferme-la, j’vais jouir ! » dit Sophie au bord de l’explosion. « Mais… ça… Ça vous emmerde pas de venir baisser dans ma chambre ?» dit-elle. Sophie donne pour toute réponse « Oui, oui, plus fort, oui, ça y’est presque !! ». Pour ma part, je suis en pleine montée. Je grimace pour me retenir le plus longtemps possible. Je souffre. « Si t’es pas contente, t’es pas obligé de nous regarder », dis-je sur un ton éraillé par le plaisir . Soudain, Sophie arrache un cri. Elle est en larmes tellement son orgasme est intense. Son corps tressaute comme une possédée. Je peux enfin me retirer et j’éjacule abondamment sur le torse de Sophie. « Merde ! Vous êtes dégoûtants ! » crie Camille. «Ça me débecte !» ajoute-t-elle. Sophie se tourne vers son amie en rigolant « Oh la ferme, je parie que t’es jalouse… T’inquiètes, ton tour viendra… D’ailleurs, il a déjà commencé. Pas vrai ? » susurre Sophie face à moi en clignant d’un œil complice. Camille ne comprend pas du tout l’allusion. « Allez, laisse-toi faire. Dès qu’il aura récupéré, il pourra terminer ce qu’il a démarré». La pauvre Camille dubitative, tente d’éclaircir ses idées pour saisir ces propos nébuleux. Sophie ne lui en laisse pas le temps. Elle agrippe la main de sa copine pour la déposer sur mon sexe épuisé. «Vas-y, redonne-lui de l’ardeur, tes yeux puent l’envie... Je te connais trop, ma biche.» Camille joue son effarouché un court instant et se colle à moi. Au moment où ses doigts enserrent mon membre, elle me regarde droit dans les yeux et me dit : « Va falloir m’expliquer ce qu’il s’est passé… Après ! »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Meph

Bon, le moins que l'on puisse dire, c'est que tu jettes des gros pavés d'écriture. Bon maintenant, je vais me jeter dans la lecture de ce pavé.

Et après, je vais essayé de continuer mon écriture (si mon patron n'ose pas me demander de bosser :wink:) .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Meph

Ah ouai !!

Il va aussi falloir que tu nous expliques ce qui se passe après. :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Meph

@Meph ,il va pas oser ça ton paaatron???

:wink:

Bon, j'en suis à une page et demi, et j'ai encore pas mal de chose à raconter, je ne sais pas quand j'aurai fini. Mais vous serez les premiers à le savoir :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé à toutes et tous pour la mise en forme de ce texte, mais comme dit Meph, mon boss aussi regarde parfois ce que je fais sur mon écran :wink:

Pour la suite Meph, je laisse ton imagination débridée partir en live !! :wink:

Merci beaucoup d'avoir apprécié (tout de même ^^).

Vivement que je vous montre d'autres récits coquin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité TITOUNET.36

Comme meph, je ne l'aurais pas fait ! Mais bon, c'est une histoire fantasmagorique pour la seconde partie.

ceci dit, quelle belle écriture !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle histoire! Deux filles en même temps ! Et tu l'as fait après avec Camille? Elle ne s'est pas rendu compte de la première partie???

:wink::wink: :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la suite est aussi très bien :wink::wink::P

et comme tu l'as si bien dit je crois qu'on pourrait s'entendre.

à quand d'autres recit?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.