Aller au contenu
corsoangelo

La documentaliste

Messages recommandés

La nuit tombe doucement sur le centre d’études agricoles , une à une les lumières des salles de documentation s’allument

Les rares visiteurs terminent de prendre des notes et remettent les livres dans les rayons et sortent.

Assise derrière son bureau, Cinzia regarde une fois de plus sa montre. 18 heures 40. Encore 20 minutes avant qu’elle puisse fermer sa documentation générale.

Elle s’étire et décide de se lever. La baie vitrée lui renvoie l’image d’une femme de 45 ans, petite, les cheveux courts, avec une poitrine un peu développée moulée dans un pull noir, mais avec des jambes qui ont gardées un galbe parfait.

Plus par habitude que par envie, elle fait un tour dans les rayons, remet machinalement un livre qui dépasse, quand le bruit de la porte d’entrée la sort de sa rêverie.

Elle remonte les rangées d’étagères rapidement, les talons de ses bottes claquant sur le carrelage.

« Ah c’est toi ! je croyais que c’était l’emprunteur de la dernière minute ! »

Devant elle se tient Philippe, un de ses collègues qui à la responsabilité de la documentation

technique.

Ils se croisent de temps à autres car leurs bibliothèques sont dans deux parties différentes du centre.

Ils ont à peu près le même age. Philippe est grand, dégarni, avec une petite bedaine naissante qu’il n’essaye pas de cacher d’ailleurs.

« je venais voir si tout va bien, l’hiver on se demande pourquoi on reste aussi tard, il n’y a plus personnes à partir de 18 heures »

« c’est bien que tu sois là Philippe, j’ai un petit soucis avec le logiciel, je ne comprends pas la base, l’indexation des nouveaux documents est plus compliqué »

elle s’installe devant son ordinateur, Philippe dans son dos et commence les manipulations.

2 ou 3 fois la main de Philippe se pose sur la sienne pour prendre la souris mais absorbée par gestion du logiciel, Cinzia n’y fait pas attention.

Philippe a remarqué que la jupe avait glissée et qu’elle découvrait le haut de la cuisse mais l’hiver aidant, le collant était trop opaque pour laisser deviner quoique ce soit a part la forme fuselée de la jambe.

A un moment Philippe lui met les mains sur les épaules dans un geste machinal, Cinzia frissonne au contact de ces mains. Il les enlève pour reprendre la souris ; jusqu'à l’heure de fermeture ils travaillent sur le logiciel.

Ils se quittent sur le parking. Pendant le trajet, Cinzia repense a ces mains sur ses épaules. Arrivée chez elle, elle se prépare un repas léger, un habitude qu’elle a pris depuis son divorce et le repas vite expédié elle se fait couler un bain .

Elle enlève son pull, son soutien gorge qui découvre des seins un peu lourd, elle fait glisser sa jupe et se retrouve devant la glace vêtue seulement de ses bottes d’un collant largement ouvert au niveau de son slip dont la blancheur tranche avec le noir qui gaine ses jambes.

Elle a toujours adorée les bottes depuis qu’elle a eu ses premières expériences dans un club hippique.

A regret elle enlève ses bottes, son collant, sa culotte et se glisse dans l’eau chaude.

La chaleur l’assoupit un peu, et dans son semi sommeil elle croit sentir les mains de Philippe parcourir son corps, dans sa semi inconscience elle écarte ses jambes comme pour le recevoir, sa main se glisse entre ses jambes.

Le contact de son sexe réveille brusquement Cinzia. Rapidement elle termine de se laver. Elle sort de la baignoire, se sèche, enfile un pyjama et se love dans un canapé devant la télé.

C’est la même routine depuis maintenant 3 ans. A la suite de son divorce elle a quitté Paris et est venue se perdre dans cette région agricole. Elle se demande encore pourquoi elle a accepté ce poste de documentaliste dans ce département loin de tout.

Heureusement la télé est là pour éviter qu’elle ne réfléchisse trop à son isolement. La multitude de chaînes l’aide a passer les soirées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

:wink: :wink::wink: Très beau début bien écrit et plantant le décor avec moults détails suggestifs :wink::wink::wink: ... vite la suite !!! :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'adore, mon imagination est en pleine effervescence, écrit avec une grande sensibilité, vraiment très bien, merci :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour tous ces compliments :wink::wink::wink:

la suite donc

Elle zappe sur différents programmes, dehors la neige s’est mise à tomber doucement

Les images s’enchaînent le long de la soirée.

Cinzia ne se sent pas fatiguée. Elle zappe sur une chaîne d’automobiles qui retransmet des courses. Pour avoir travaillé quelques temps chez Delonay compétitions elle suit les retransmissions des courses automobiles. Elle entrevoit Djemilla dans les stands (clin d’œil a mon précédent récit)

Mais rapidement la course devient monotone. Elle reprends la télécommande et laisse son doigt sur la touche. Les images s’enchaînent rapidement. Un sexe en érection passe soudain sur son écran. Cinzia se redresse et entreprends de retrouver cette image.

Ayant récupéré la chaîne, elle voit qu’une blonde a englouti le sexe qu’elle avait aperçu fugitivement. D’habitude Cinzia zappait les films X mais ce soir elle reste fasciné par le mouvement des lèvres sur ce sexe dressé. Lorsque la femme vient lécher le gland, Cinzia sent une chaleur qui commence a lui irradier le bas ventre. Elle glisse une main sous son pantalon et commence a se caresser doucement le ventre. Son autre main se pose sur son sein et elle commence à le pétrir a travers la veste du pyjama

Sur l’écran, la femme a écarté les jambes et l’homme la pénètre avec ses doigts. A la vue de ces doigts qui disparaissent dans la chatte humide Cinzia se lève, enlève son pyjama et s’installe largement ouverte face à sa télé. Elle enfonce son majeur dans son sexe au même rythme qu’a l’écran. Rapidement elle commence a se tordre sous sa propre caresse. Sur l’écran l’homme se redresse son sexe en main et il pénètre la femme qui pousse un long cri.

Cinzia n’en peut plus. Elle monte le son de sa télé, se lève et se précipite dans sa chambre.

La maison, heureusement à l’écart d’autres habitations, retentit des cris de la femme. Cinzia ouvre fébrilement un placard et sous une pile de vêtements sort un long godemiché. Ce qu’elle entend depuis le salon l’excite au plus au point. Elle sent un liquide chaud couler le long de ses cuisses.

Lorsqu’elle revient dans le salon, la femme est maintenant en levrette et l’homme lui enfonce profondément son sexe ; Cinzia s’allonge sur son canapé, les jambes ouvertes et, après avoir sucé rapidement son gode , l’enfonce dans sa chatte totalement trempée.

La sensation de pénétration lui arrache un long cri de plaisir. Sa main fait aller et venir le vibro lentement. Sa respiration s’accélère au fur et a mesure que l’objet se glisse plus loin dans son sexe.

Cinzia voit maintenant sur l’écran que l’homme enfonce son pouce dans la petite rosette de sa partenaire qui se tord sous le plaisir.

Nerveusement et attendant la suite de l’action avec envie Cinzia met en marche doucement la vibration du gode. Elle crie de plaisir mais reste fasciné par l’écran.

L’homme s’est redressé et enfonce maintenant son sexe dans l’endroit le plus intime de la femme qui hurle de jouissance sous la pénétration.

Cinzia n’en peut plus. Son corps est traversé par des ondes de plaisir. Elle s’enfonce maintenant le gode au plus profond d’elle même dans un mouvement rapide. Elle se met a crier à chaque fois que le vibro vient buter au fond de son sexe totalement trempé.

Cinzia est maintenant complètement hypnotisé par les images. La femme hurle maintenant a chaque fois que l’homme est au plus profond de son intimité

Cinzia est maintenant au bord de l’orgasme. elle maintient enfoncé le gode dans son sexe.

Sur l’écran le sexe de l’homme est en face du visage de la femme. Cinzia a maintenant mis la vibration au maximum. Elle attend ce qui va suivre avec impatience. Et lorsque les premières gouttes de sperme viennent s’écraser sur la langue de la femme, Cinzia hurle de jouissance, son orgasme l’anéantit. Elle retombe semi inconsciente son corps agité de tremblements.

Elle se réveille plus tard dans la nuit. Elle coupe la télé et va se coucher.

Le lendemain, après avoir pris une douche et son petit déjeuner elle s’apprête a partir.

Elle voit le gode oublié sur le canapé. Elle le prends et le remets dans son placard.

Arrivée au centre, elle s’installe a son bureau. La journée est pluvieuse, des grandes rafales de pluie balayent le paysage. Cinzia frissonne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne suite, Vivement qu'elle renconte l'autre documentaliste ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne suite, Vivement qu'elle renconte l'autre documentaliste ...

qui sait ??? :wink: mais ce serait trop convenu mais d'un autre coté pourquoi pas ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La semaine se termine calmement. Vendredi au moment de fermer, Philippe surgit.

« j’étais en formation ces derniers jours tout c’est bien passé ?

-oui sans problèmes majeurs, la routine.

- que fais tu ce week-end ? on doit aller avec Danièle au chalet pour vérifier si la neige n’a pas trop fait de dégâts. Tu veux venir avec nous ? »

Cinzia avait fait la connaissance de l’épouse de Philippe. C’était une sportive accomplie à l’opposé de son mode de vie.

« - allez pourquoi pas ?

- super on passera te prendre demain matin tôt . Prends des affaires chaudes, dans les Vosges en cette saison ça caille.

- ok à demain ! »

Le lendemain matin Cinzia était prête bien avant l’heure. Et quand la voiture du couple s’arrêta devant la maison, elle mit son sac dans le coffre et rentra dans la voiture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très belle narration.

Vivement le récit du week-end

:wink::wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

« bonjour tout les deux

-bonjour Cinzia bien dormie ? lui réponds Philippe

-merci et vous ?

-un peu court car il a fallu que l’on prépare pour aujourd’hui" reprends Danièle

et la route commence, monotone. après les conversations d’usage sur le temps, un silence se fait dans la voiture. Les forêts enneigés défilent a travers un brouillard qui se déchire par endroit. Ils ne croisent qu’une ou deux voitures.

Cinzia regarde Danièle. Elle est vêtue d’un survêtement bleu marine qui met en valeur la blondeur de sa chevelure ramenée en queue de cheval. Son visage est fin, délicatement maquillé. Elle somnole, bercée par le roulement de la voiture. Philippe ne dit rien, concentré sur la conduite difficile par ce temps neigeux.

Nous y sommes !!!

Cinzia sursaute, elle s’était assoupie a son tour.

Le chalet est en pleine forêt.. Ils se frayent un chemin jusqu'à la porte d’entrée car la neige est abondante autour de la maison.

Philippe ouvre la porte. C’est une chalet tout simple avec une grande pièce et une cuisine américaine et une cheminée

Une petite salle de bains avec douche complète le premier niveau

A l’étage 3 chambres.

« Bon les filles il va falloir s’occuper de déneiger un peu les alentours si on veut repartir » décide Philippe

Ils se mettent à l’ouvrage. Pour Cinzia c’est difficile, elle qui ne fait pas de sport

Danielle évacue la neige avec entrain, elle a même tombé sa doudoune. Cinzia regarde avec envie ce corps svelte.

Après la neige ils partent chercher du bois en foret et revienne au chalet la nuit tombée.

Philippe allume la cheminée. Une douce chaleur envahit la pièce.

« je vais allumer le chauffage pour cette nuit sinon les chambres vont être un vrai frigo leur dit Philippe »

il revient 3 minutes après

« la chaudière refuse de partir. Mais le pire c’est que pas de chaudière pas d’eau chaude »

« comment vas t on faire pour la douche » répond Danielle ?

« on va faire chauffer de l’eau dans une casserole et après on verra bien. Je vais mettre le radiateur électrique dans la salle de bains au moins il fera chaud »

« et pour ce soir ? » demande Cinzia

Danielle la regarde et lui dit

« ne t’inquiètes pas cela est déjà arrivé dans ces cas la on descends les matelas ici et nous dormons face à la cheminée »

cette perspective trouble un peu Cinzia. A l’idée de dormir dans la même pièce que ce couple elle se sent un peu gênée mais curieusement elle a envie de ce moment.

Le repas se passe calmement.

« Cinzia, si tu veux aller prendre ta douche » lui dit gentiment Danielle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vivement le récit de la soirée devant la cheminée.

:o :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est clair vivement la suite.

Le decors est bien planté, on veux la suite !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cinzia passe dans la salle de bain. Après s’être déshabillée, elle commence a s’asperger d’eau chaude qu’elle prends dans une bassine et se savonne.

Elle est pleine de mousse quand la porte s’ouvre. Danielle entre. Elle se déshabille et sans aucune gène se glisse dans la douche.

Cinzia est fasciné par le corps de Danièle. Il est superbe musclé sans un brin de graisse mais ce qui trouble le plus Cinzia c’est le sexe entièrement épilé de sa compagne de douche.

De voir cette fente exposée sans aucune pudeur la déboussole un peu

Danielle s’en aperçoit et éclate de rire

« c’est la première fois que tu vois un sexe entièrement épilé on dirait »

« euh oui

-c’est vrai que pour toi c’est plutôt la foret vierge lui répond Danielle en lui mettant sa main sur sa toison pubienne, il faudra couper tout ça un de ces jours ! »

Cinzia bredouille un vague réponse assez déconcerté par cette main qui est venu se placer sur son sexe

« Je vais te rincer reprends Danielle et ensuite un bon repas et après dodo !!!

La jeune femme asperge d’eau et rince Cinzia de la mousse qui recouvre son corps et Cinzia sort de la douche en laissant Danielle se savonner. Elle ne peut s’empêcher de jeter un coup d’œil furtif sur les fesses de la jeune femme.

Peu de temps après ils se retrouvent tous les trois à table . Philippe a placé d’énormes bûches dans la cheminée.

Il fait chaud maintenant dans la grande salle du chalet. Au cours du repas Danielle indique qu’elle vient d’ouvrir un centre de bien être.

Les discussions sont animées mais la fatigue se fait sentir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les discussions sont animées mais la fatigue se fait sentir.

Alors allons vite au lit, voir ce qui se passe :police:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le campement est vite installé. Cinzia a les honneurs du canapé. Le couple, lui s’installe devant la cheminée sur des matelas descendus des chambres. Philippe remet du bois pour que le feu dure toute la nuit.

La pièce est maintenant dans la pénombre. seule les flammes de la cheminée projettent des ombres mouvantes dans le salon.

Ils continuent a discuter mais petit a petit Cinzia sombre dans le sommeil. Les voix de ses amis s’estompent. Elle s’endort.

Au milieu de la nuit elle se réveille en entendant des faibles gémissements. Elle ouvre les yeux et là, se silhouettant en contre jour sur les flammes, elle voit la silhouette de Danielle qui chevauche Philippe. Cinzia est fasciné par ce qu’elle voit. Le contre jour met en évidence les pointes des seins de Danielle durcis par le plaisir. Danielle maintenant donne de grands coups de reins et alterne avec de longs va et vient verticaux.

Cinzia commence a sentir une moiteur lui envahir le sexe. Elle est complètement excité par le spectacle qui se déroule sous ses yeux.

Danielle a maintenant attrapé le sexe de son compagnon et commence à le sucer.

A la vue de la langue parcourant la hampe de Philippe, Cinzia glisse sa main sur son sexe et commence doucement a caresser son clitoris. Elle se sent un peu voyeuse et honteuse mais le plaisir que lui procure le spectacle est trop fort. Elle se mord les lèvres pour ne pas crier

Elle a peur que si ils s’aperçoivent qu’elle les regarde ils arrêtent, ce qui lui gâcherait son plaisir.

La bouche de Danielle va et vient de plus en plus vite maintenant sur le sexe dressé.

Cinzia est au bord de l’orgasme, ses doigts ont déjà depuis longtemps pénétré son sexe humide.

A la contraction du corps de Philippe elle comprend qu’il vient de jouir ; La bouche de Danielle toujours rivé a cette hampe

A la pensée qu’elle est en train de le boire, Cinzia explose dans un orgasme muet.

Lorsqu’elle se réveille le matin, la pièce a repris son apparence normale. L’odeur du café et du pain grillé l’incite a se lever rapidement.

Danielle et Philippe sont en train de prendre leur petit déjeuner.

« Alors bien dormi ? lui demande Danielle

Euh oui le canapé est confortable » répond elle un peu décontenancé ; le doute commence à l’envahir, et si ils avaient vu qu’elle les regardait et qu’elle s’était donné du plaisir cette nuit ?

Mais la matinée se passe normalement

Ils ferment le chalet et reparte pour un longue route monotone. Au moment de laisser Cinzia chez elle, Danielle descend pour l’aider a porter son sac et ouvrir sa maison.

Au moment de partir elle lui glisse « alors ça t’as plu cette nuit petite coquine ? Philippe et moi on a vu que tu te caressait »

Cinzia est rouge de honte. Mais Danielle la prend dans ses bras et lui dépose un baiser sur les lèvres.

« Il faut absolument que tu vienne dans mon centre de fitness un de ces jours, tu me raconteras tes sensations »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une superbe suite :police::aime::aime::wink:

On en redemande encore et encore

Très belle écriture :cry: :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:police:

Et les jours se passent, ennuyeux, froids.

Elle entrevoit Philippe. Mais sitôt fini le travail, chacun se réfugie chez soi, la neige et le froid n’incitant pas à ressortir.

Le printemps revient et la chaleur explose dans cette région rurale.

Cinzia en profite pour ressortir ses jupes et autres tenues plus légères.

Le soleil inonde la médiathèque. Elle savoure la chaleur, son bureau étant près d’une des baies vitrées quand se présente un jeune homme d’une vingtaine d’années.

« bonjour je suis Renan, je viens pour le stage de documentaliste »

enchanté moi c’est Cinzia, bienvenue ! »

elle détaille le jeune homme. Il est grand, des cheveux bouclés.

Jour après jour, elle le met au courant des techniques documentaires. Pour plus de facilitée, Renan a mit son bureau en face de celui de Cinzia.

C’est l’été maintenant. La chaleur est étouffante. Les usagers désertent la médiathèque de plus en plus tôt.

En revenant des rayonnages, elle voit le dos de Renan, mais ce qui l’intrigue c’est le mouvement répétitif du bras du jeune homme

Elle s’approche silencieusement et ce qu’elle voit la sidère

Le jeune homme est en train de se caresser sous son bureau. Elle est fasciné par le large sexe de Renan. Le jeune homme a du sentir sa présence, il se retourne et face au regard fixe de Cinzia sur son sexe, il explose.

« Pardon ! pardon ! je ne croyais pas que tu étais là ! je suis désolé ! » dit il en se rhabillant en hâte

Cinzia ne sait pas quoi dire. La dernière heure se passe dans un silence gené.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle rentre chez elle un peu choquée par cette scène. Apres avoir dîner, elle s’installe pour passer une soirée aussi monotone que les autres quand la sonnette la fait sursauter

Elle va ouvrir et se trouve en face d’un énorme bouquet de fleurs.

Le bouquet s’abaisse et Renan lui dit d’un trait : « c’est pour m’excuser pour cette après midi, je ne voudrais pas que tu m’en veuille, j’adore travailler avec toi, j’ai été ridicule, je te promets que cela ne recommencera pas »

Cinzia se sent un peu déconcerté par ce cadeau et cette visite tardive

Elle fait entrer le jeune homme. Ils s’installent sur le canapé

Et Renan reprends « excuse moi encore je ne sais pas ce qu’il m’a pris, la chaleur peut être

Cinzia lui répond « bon ce n’est pas grave mais tu avoueras que c’est quand même une situation bizarre »

« Oui c’est vrai mais… il faut que je te dise que …. »il s’arrête et prenant une grande respiration il va pour dire quelque chose mais reste muet

« -oui tu dois me dire ? » reprends Cinzia

Renan devient rouge et balbutie des euh a n’en plus finir

« -c’est si difficile que çà ? »

« -c’est très euh gênant »

-comment çà ?

ben c’est a dire que ….. »

Cinzia commence a s’amuser de l’embarras du jeune homme. Elle essaye de lui faire avouer ce qui le bloque

« -Vas-y je t’écoute »

« Ben euh » alors et brusquement il se lâche

« Depuis qu’il fait chaud tu met des tenues de plus en plus légères. Je passe mon temps a essayer de voir ton corps, tes seins quand tu te penches, et cet après midi tu étais assise en face de moi et j’ai entre aperçu plusieurs fois ta culotte blanche et j’ai craqué C’était tellement intense et douloureux à la fois que j’ai dû me soulager quand tu es arrivée »

A cette déclaration Cinzia sent un trouble monter en elle. Le jeune homme a baissé la tête comme honteux de son aveu.

Elle viens se mettre contre lui. « alors comme ça je te fais cet effet »

Elle lui relève la tête. Renan évite son regard

Cinzia lui caresse les cheveux presque maternelle « c’est beau ce que tu viens de m’avouer tu sais je ne t’en veux pas du tout »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Renan reste silencieux. Elle se lève et va chercher deux verres. Elle en profite pour ouvrir deux boutons de son chemisier mettant en évidence la naissance des ses seins un peu lourd

Lorsqu’elle revient elle voit tout de suite que Renan a le regard attiré vers son décolleté.

Elle se penche lentement pour déposer le verre sur la table basse et va s’asseoir sur le fauteuil en face du canapé. Au moment ou elle croise très haut les jambes, le regard du jeune homme se fait plus inquisiteur.

« tu sais c’est très flatteur qu’un jeune homme s’intéresse à moi à ce point là ! ça fait longtemps ?

euh depuis le premier jour …..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.