Aller au contenu
swissboy

Anniversaire de mariage

Messages recommandés

Ma femme Jessica et moi avions toujours voulu essayer une partie de jambes en l’air à 3, mais on n’a jamais trouvé la troisième personne idéale. On était même pas décidé si on voulait «inviter» un homme ou une femme. Finalement un weekend, le hasard nous a fait un beau cadeau.

On avait décidé d’aller dans un grand palace de la capitale pour fêter notre anniversaire de mariage. On est arrivé le samedi en milieu de journée. On prend notre chambre. Après avoir posé nos affaires, on décide d’aller faire un peu de shopping. L’après-midi passe, on finit dans un beau restaurant. On rentre dans notre chambre à l’hôtel. Au début du weekend, on espérait faire l’amour le samedi soir, mais l’alcool consommé durant le repas nous a un peu coupé notre effet. On a décidé de se «réserver» pour le lendemain matin.

Le dimanche matin, je me réveille en premier. Je vais aux toilettes. En revenant dans la chambre à coucher, je remarqua que Jessica se réveillait. Comme d’habitude, on avait dormi nus. Voyant le corps dénudé de ma moitié, je me souviens que la veille, on avait décidé de passer à l’acte ce matin. Je m’assis sur le bord du lit, je passa ma main dans les cheveux de ma femme. «Tu as bien dormi, ma chérie?», lui demande-je. Elle me réponds par l’affirmative en me regardant de manière coquine.

Elle se mis en position assise et on s’embrassa langoureusement. Je commençais à caresser son ventre. Doucement, mes doigts remontèrent vers ses seins. Ma femme passait ses mains dans mes cheveux. Au bout de quelques secondes, ma femme voulait juste aller aux toilettes.

Profitant de son absence, je m’allongea sur le lit tout en touchant ma bite et mes couilles, histoire de préparer le «matériel». Quand Jessica revint, elle me regardait et remarqua que ma bite commençait à durcir. «Eh bien, tu ne m’attends pas, on dirait?» me dit-elle.. Elle était toujours nue. Elle vint sur le lit et s’allongea sur moi. On s’embrassa de nouveau très langoureusement. Ses seins pointaient sur mon torse. Je posais mes mains sur ses fesses. Je sentais que ma bite était dure. Ma femme était coquine ce matin.

Elle descendit sur mon torse. Elle embrassait mes tétons, allant même jusqu’à les mordiller. Elle savait que j’aimais cela. Je me laissais faire. Elle lécha mon ventre et arriva devant mon sexe. Elle me décallota et commença à me sucer. Je lui dit que je l’aimais. Je commencais à lui caresser ses cheveux pendant qu’elle me sucait. Ca commençait bien.

A suivre....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement ca commence bien

Continu maintenant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voila la suite:

Pendant ce doux moment, j’oubliais que je n’étais pas chez moi. Je n’entendis pas la porte de la chambre s’ouvrir. C’était la femme de chambre. Elle nous voya dans cette position de fellation. Elle s’excusa de suite et voulait partir. Ma femme et moi réagirent tout de suite et on alla vers la femme de chambre et on lui dit de rester un peu avec nous.

Il fallait se rendre compte que ma femme et moi étions nus devant la femme de chambre. Elle nous parlait avec un accent ibérique (appelons-là Conchita) et nous dit qu’elle resterait, mais sans participer. Nous voulions qu’elle participe, alors on allait chercher à l’exciter pour l’inciter à venir nous rejoindre.

Ma femme alla sur le lit et je m’allongea à coté d’elle. On recommença à s’embrasser en se caressant. Jessica me masturbait pendant que je lui caressais ses fesses. C’était bon. Ma femme arrêta de me branler et commença à me caresser mes fesses et mon dos.

Mon épouse se tourna vers Conchita et remarqua qu’elle semblait prendre du plaisir à nous regarder. Ma femme dit : «Viens vers nous, ma chérie!». Conchita s’approcha et on commença à la déshabiller tous les deux. L’espagnole ferma les yeux. Visiblement, elle n’avait jamais participé à une expérience à 3.

Ma moitié resta allongée sur le lit pour défaire la jupe de Conchita, pendant que je m’occupais de son chemisier. Conchita ne portait plus que son soutien-gorge et son string. Je la poussa sur le lit et elle se retrouva allongée à côté de ma femme. Les deux femmes se regardèrent dans les yeux. Ma femme caressa la joue de Conchita qui lui répondit en souriant. Ma femme approcha son visage de notre «invitée». Conchita ne la repoussa pas. Finalement les lèvres des deux femmes se touchèrent. Je me doute que leurs langues se touchaient aussi.

Ma femme passa ses mains dans le dos de Conchita pour dégrafer son soutien-gorge. Les seins de Conchita se libèrèrent. Quant à moi, je posais mes mains sur les fesses de Conchita pour lui enlever son string et elle se laissa faire.

Voir ces deux femmes nues sur le lit m’excitait énormément. Il fallait que j’assure. Mais pour le moment, je les laissais faire. Mon épouse passa sur Conchita et je voyais leurs bassins à la même hauteur. Ma chérie frottait son minou sur celui de notre invitée tout en lui roulant un patin langoureux. Je resta sur la chaise à côté du lit pour regarder ce magnifique spectacle quand ma femme me regarda et me dit : «Chéri, tu ne viens pas nous rejoindre?».

Je m’approcha du lit, caressa les fesses de ma chère et tendre, puis je présentais ma bite entre les deux visages des femmes. Les deux me sucèrent une partie de ma bite et je gémissais. Je ne pus tenir cette position que quelques secondes, car je sentais déjà une jouissance proche et je voulais me réserver pour les parties intimes de ces femmes.

Je décida d’aller entre les jambes des femmes. Je plaça ma queue entre les deux vagins. Je commença des va et viens, puis ma bite pénétra l’un des deux vagins. C’était celui de Conchita. Mon ventre tapait contre les fesses de ma femme. Les deux femmes gémissaient. C’était bon. J’accélérais et je sentais ma jouissance arriver. Je dit à Conchita que j’allais venir et elle me dit qu’elle ne voulait pas tomber enceinte, je lui dit que j’allais changer de trou. Je poussais ma femme, je pris Conchita par ses hanches et je la retourna. Je fis remonter son bassin, j’écarta ses fesses et je mis ma queue entre ses fesses. Je commença la sodomie et Conchita hurla quand ma bite fut entièrement dans son cul. Ma jouissance arriva vite et je remplis son anus de ma semence.

Conchita poussa un cri rauque en même temps que moi. Une fois notre jouissance terminée, ma femme en voulait aussi. Vu que j’avais pénétré l’anus de Conchita, j’allais laver mon sexe. Ma femme embrassa Conchita qui reprenait ses esprits. En se faisant, elle nettoya le cul de la femme de chambre avec les draps.

Quand je retourna dans la chambre, Conchita disait à Jessica qu’elle avait aimé ce moment. Mon épouse l’embrassa langoureusement comme pour lui dire que ce n’étais pas fini. L’espagnole savait qu’elle devait continuer son travail, mais elle voulais aussi rester encore un moment avec nous. Je m’allongea sur le lit et je caressa les seins de Conchita. «Suce-moi, belle espagnole!». Elle me regarda et accepta. Elle vient entre mes cuisses et commença à me caresser mon sexe. Je dit à ma femme de venir sur mon visage.

Mon épouse posa son bassin sur mon visage et je commença à lécher son minou tout en caressant ses fesses. Elle bougeait son bassin pour m’aider à l’exciter. Pendant ce temps, je bandais à nouveau et Conchita me suçait divinement.

Jessica avait son vagin sur ma bouche. Mes mains lui caressaient ses fesses. Conchita arrêta de me sucer et vint à côté de mon épouse. Les 2 femmes s’embrassèrent langoureusement pendant que je léchais toujours ma femme. Quel beau spectacle!

La femme de chambre poussa Jessica sur le lit et elles se mirent dans la position où elles pouvaient de frotter le vagin l’une contre l’autre. Je voyais que Jessica aimait ça. De mon côté, je me coucha sur Conchita en position 69. Comme ça, l’espagnole pouvait me sucer et moi, je pouvais lécher le minou des 2 femmes.

Mon épouse me caressait mes cheveux, c’était le signe qu’elle aillait jouir. Conchita me tapait les fesses comme si c’était bon pour elle aussi. J’accéléra mon mouvement dans la bouche de Conchita et je jouis en même temps que les 2 femmes. Un cri rauque commun remplit la pièce. Quel bon moment passé ensemble.

Le temps de reprendre nos esprits, on remercia Conchita pour sa contribution. Elle commença à nettoyer la chambre pendant que Jessica et moi allions prendre une douche. Avant de quitter l’hôtel, on échangea nos numéros de téléphone avec Conchita en se promettant de rester en contact.

(PS: Dites moi ce que vous en pensez, merci)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.