Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Nio

Ma Mystérieuse

Recommended Posts

[Avant que je n'attérisse sur ce forum, j'étais sur un autre forum sexo où je me nommais Neptune. C'était pour un concours où la condition était d'intégrer 2 membres du forum.

D'ailleurs, j'ai gagné le concours d'écriture.

Vous allez vite comprendre pourquoi. De l'érotisme dans un monde médiévale-fantastique.]

Ma Mystérieuse

La lune était haute, la température avait baissé.

rabbitfinalbyskylowvw8sl5.jpg

Une elfe qui était arrivée dans cette taverne, se trouvant au port, bien avant qu'un drap noir ne couvrent le ciel, sortit de la chambre qu'elle avait loué pour la nuit, réveillée par des sons de voix venant de la salle à manger de l'auberge et de son estomac qui criait famine. Elle se rafraîchit un peu le visage puis descendit afin de se restaurer un peu. Arrivée sur les dernières marches, elle aperçut nombres de voyageurs et en fut étonnée... cette auberge à son arrivée était vide à faire peur. Elle traversa la salle en saluant sur son passage toutes ces personnes qui semblaient avoir été conduites ici à cause de l'obscurité. Au comptoir elle héla le tavernier.

« Mon bon sieur, auriez vous quelques nourritures chaudes ? »

La tavernière sortit de sa cuisine, c'était une petite femme toute rondelette affichant un sourire gracile. Tout le contraire de son époux. Lui était grand et costaud et une énorme barbe cachait toute sa bouche et lui donnait un air d'ours mal léché.

« Bonsoir dame tavernière, que proposez vous au menu de ce soir s'il vous plaît ? »

« Ma petite demoiselle, appeles-moi Mist, pas de manière au sein de cette taverne, j'ai toujours préféré la convivialité, pour en revenir à ce que tu désires, mon mari l'a rapporté 3 beaux lapin de ses pièges... un bon civet et une potée aux choux et du potage ça t'iras t-y ? »

« Autant pour moi, je me nomme Claire. Je prendrais juste un potage avec un verre de boisson pourpre si tu veux bien, merci »

« Bien petite Claire, poses toi là bas près de la cheminée. »

Mist sortit un verre, le pichet, versa la boisson pourpre et lui tendit le verre.

Claire le prit l'a remerciant et alla s'installer à sa table près du feu. Elle regarda quelques minutes les braises crépiter dans l'âtre puis fit le tour de la salle du regard. Les personnes présentes allaient du simple paysan, jusqu'aux nobles. Elle était assise comme souvent dans la vieille auberge, les jambes allongés sur un coin de table près du feu, sirotant une bière à sa facon si singulière avec un ustensille bizare qu'elle aimait à nommer "paille". Ca faisait peut etre une semaine qu'elle avait "fugué", se retrouvant seule sans un sous, adoptant un style de vie neuf, d'errance de taverne en taverne. Mais on s'y faisait vite aprés tout.

La soirée ne promettais rien d'extraordinaire...

Elle avait remarqué ce type bizzare dans un coin à une table, arborant sa flamboyante armure et son lourd trident à deux mains posé à son coté, il aurait été difficile de ne pas le voir, d'autant plus que le regard insistant qu'il s'echinait à poser sur l'elfe laissait supposer qu'il ne demandait qu'à être remarqué. Elle se contente d'un sourire en restant focalisé sur ses pensées, il a du prendre cela pour une invitation et se lève pour la rejoindre. Un échange de grande saveur s'en suis, tandis qu'elle examine l'être, mi-homme mi-mamifère aquatique [atlante] de plus pres... Belle prestance, dans la force de l'age, son trident et les comportements laissaient supposer qu'il était tres doux, et la nature du regard qu'il posait sur elle suffisait déduire que ses pensées était bien loin de celle d'un saint.

Neptune la dévisagea alors avec attention. Cette elfe semblait doté d'une beauté vraiment hors norme, dépassant de loin les plus belles elfe, qui plus est, elle n'avait pas coutume d'être abordé aussi spontanément.

En tout cas d'un regard on voyait qu'il n'était dans le besoin.

Le type s'enhardie, ils étaient perdus chacun dans le regard de l'autre alors que leurs mains jouaient ensemble, s'effleurant, se séparant, se rattrapant encore... Il glissa une main sur sa cuisse, ce geste la hérisse mais sur l'instant elle ne reagit pas et quand il l'invita à une balade sur les berge du lac voisin, une autre idée vien à germer dans son esprit et c'est presque docilement en reprenant un sourire qui eu pu lui paraitre sincère, qu'elle le suis.

C'etais à priorie un habitué des lieux, ca ne devait pas être la première balade du genre qu'il s'offrait dans le coin. Une fois sur les berges, ses mains ne tardaire à pas à se faire plus baladeuse, pressante voir opressante, c'etait le bon moment...

Il se recula un peu en saisisant les mains de Claire...

« Non Non, pas comme ça, laissez moi faire et je vous promets une nuit inoubliable... »

Claire sembla apprecier l'offre et ne protesta nullement. Elle sembla plus qu'impatiente... Ses yeux aux reflets bordeau s'illuminèrent de plaisir en lui jetant un regard appréciateur, ne pouvant malgré tout empêcher son regard de s'attarder sur la moindre parcelle du corps de Neptune...

De plus, ce désir qu'elle semblait provoquer chez elle, et qu'elle provoquait à coup sûr chez tout ceux qui la croisaient, avait quelque chose de beaucoup trop inévitable. Une telle beauté, pouvait s'avérer dangereux.

purplenightcopieqy1uv8.png

Une tache claire sur une toile obscure, les étoiles ce soir s'eclipsent de la scène pour laisser une nuit profonde servir de coccon aux âmes perdues du port de l'île de Marmo. Le port est silencieux, le ressac de l'océan s'échouant sur les marbres sonna à aux oreilles de Claire, comme un chant trop longtemps oublié, une plage de sable blanc, léchées par un océan d'un bleu sombre comme elle n'en avait jamais vu, les quelques passants se hâtent, glissant en ombres froides sur les quaies pour rejoindre leurs couches ou le relais de charettes. Un navire aux voiles sombres baigne encore dans ce port qu'il n'a pu quitter depuis des mois. Il eut pu paraitre désert à priorie, et rares étais les "matelots" qui venaient à passer à son bord à présent, à quelques exeptions pres.

Mais le soir une lueur emmanait de la cabine, une fine chandelle laissait filtrer une lumière douceatre dans les ténébres, éclairant la chambre agréablement chaude et aromatisée, un espace confortable.

Claire se leva du lit, ce qu’elle l’obligeait à porter constamment la grattait terriblement. Elle se dénuda, de ses mains expertes dégrafa le haut de son soutien gorge avant de détacher le bas qui glissa sur ses cheville et marcha jusqu’à la fenêtre de la chambre, contemplant l'immensité marine aux couleurs changeantes, s'enivrant de sensations familières, puis soupirant, sereine, le sourire aux lèvres, le vent qui lui fouettait le visage et faisait s'envoler ses cheveux d'or, presque trop brillant ondulèrent sur sa nuque agréablement dessinée, tous ses problèmes s'évenouirent d'un seul coup comme chassés par l'air du large. Une corbeille de fruit attira son attention, elle en prit un qui semblait parfumer la pièce et le dévora, son jus coulant de sa bouche sur sa poitrine, puis son ventre. Elle sentait son énergie se diffuser dans son corps, la revigorante.

Son regard rubis se posa sur le corps de Neptune en détail, un sentiment d’oppression la saisit.

635328xw5.jpg

« Pas encore, ma Mystérieuse, pas encore. Sois patiente. » La voix de Neptune était douce et réconfortante, Claire se détendit et eu des envies plus fortes et presque irrépressibles...

Neptune de sa langue, léchait le jus coulant tout en souriant, la fenêtre, laissant les rayons de la lune caresser leur corps nu. Claire, lui prenant le menton avec douceur, déposa un baiser sur ses lèvres entrouvertes, l'air pensive.

Elle était serrée contre lui, ses cheveux d'or perdue sur les draps blancs en le couvant de ses prunelles sombres, à présent il dormait paisiblement, son torse se soulevant au rythme lent et et hypnotique de sa respiration. C'etais sans doute le moment qu'elle affectionait le plus, quand elle l'avait pour elle seule, il n'y eut entre eux que la place d'un silence lourd de désir, dans un refuge discret où les regards ne venaient pas s'égarer. Neptune eut un mouvement de recule et se releva d’un bon, sans un mot, verrouillant la porte et se remit au lit.

Neptune, d'une voix langoureuse et suave à souhait : « Hmmhum... j'ai comme l'impression que la nuit est à nous ma Mystérieuse... C'est pourquoi je vais en profiter pour te toucher, te caresser, t'enlacer, et pour finir, te faire mourir de plaisirs... »

Claire en éprouva soudain des frissons, et lui répondit en chuchotant d'un ton sensuel : « Humhmm... Ca m'a l'air tres, tres intéressant, mais je veux que tu saches, c'est que toutes choses se méritent... »

Il murmura d'étonnement : « Ha bon ? »

Elle, à voix base, disait d'une façon sensuel : « Oui... Si tu es si expert que tu le dis, il se pourrait bien que ce soir... Tu sois l'homme de la situation... »

lvresau1.png

Elle exquisse un sourire, il sentait déja la sueur et le rhum quand il étaient entrés dans la cabine, elle le trainait gentillement, marchant à reculons en le tirant par la ceinture, un sourire malicieux aux lèvres. Elle s'etait vite approché de lui, elle l'attira tendrement contre sa poitrine et leurs corps se frôlèrent. Posant la tête contre son épaule, Claire effleura sa peau de ses lèvres et ne put s'empêcher de goûter d'une langue légère sa peau salée par l'air marin. Ses mains glissèrent le long de Neptune et s'attardèrent un instant sur les muscles longilignes de son corps souple, leurs cuisses et leurs épaules se touchaient et une légère tension régnait, leurs visages s'effleurèrent une fraction de secondes qui provoqua chez Claire l'émotion d'un désir violent, ses levres venant froler les siennes un instants, avant de s'offrir chaleureusement à l'etreinte douce d'un baisé.

Leurs doigts aussi se denouent, se degourtissant respectivement en hotant grade à grade les vetements encombrants qui genent les retrouvaillent de leur corps. Il retrouve ses mains, frissonant quand il glisse le long de son dos pour parcourir la chutte de ses reins, alors qu'il prolonge leur baisé à l'infinie en l'entrainant vers le lit, exigeante et gourmande. Leurs paumes s'harnardissent et elle exhale un soupir quand ses levres glissent dans son cou en douceur , puis plus bas encore pour parcourir la peau délicate de ses seins. Elle se pellotone et l'attire avant de chutter avec lui sur le lit, leurs peaux glissant et s'épousant, se frolant et s'echauffant en douceur sour l'ardeur mutuelle de leurs mains qui s'evadent de glissades en gestes plus osées, plus possessifs, plus doux et plus ardents, plus tendres et plus passionnés. De chaques gestes, chaques mouvements, il redessine les moindres méandres de son corps qu'il explore, decouvre et redecouvre chaleureusement des ses paumes et de ses lèvres. Claire laissa échapper un gémissement et se mit à trembler de plaisir lorsque s'emparant dans un même élan de sa bouche, Neptune glissa entre ses cuisses ses doigts fins et déliés. Elle se serra plus fort contre lui et bientôt, au-delà de leurs souffles, leurs bouches, leurs doigts, leurs corps se mêlèrent emportés par la passion. Ils se donnèrent l'une à l'autre, oublieux de tout. Il lui murmure quelques mots à peines audible au fur et à mesure que sa respiration se trouble alors que leurs bassin s'echauffent et s'épousent dans une étreinte douce et passionée.

De va et vien en caresses brulantes, leurs respirations s'embalent sur des timbres plus vifs alternant entre rauques et aigues, plaintes feutrés ou félines, en accord avec leurs reins qui s'enflamment, en quête d'un plaisir fulgurant dont l'explosion les pétrifient un instant. Le plaisir embruma soudain l'esprit et le corps de Claire, une douce chaleur monta de son ventre, se transformant bientôt en un feu puissant. La main de Neptune glissa le long du ventre de Claire. Leurs mains s'emparèrent de celles de l'autre et leurs corps se collèrent l'un à l'autre. Leurs bouches se trouvèrent et leurs langues entamèrent un long et savoureux échange. Leurs cuisses emmêlées se séparèrent juste le temps de laisser leurs doigts glisser vers leurs intimités respectives qu'ils explorèrent avec délices. De sa main libre, Claire mis une jambe enroulée autour de la hanche de Neptune, Neptune caressa, pinça, joua avec douceur des extrémités fermes des mamelons de son amante jusqu'à lui arracher un gémissement rauque. Puis sa langue vint remplacer ses doigts qui, à l'unisson de son autre main glissèrent entre les cuisses de Claire et la caressèrent jusqu'à la sentir secouer de spasmes de plaisirs. Mais, loin d'être épuisée par l'émotion, Neptune, qui se sentait tonifier et d'envie de désir corporel plus intense, glissa dans le dos de Claire, épousant de ses formes chaque parcelle du corps de l'elfe et alors que leurs bouches se trouvaient à nouveau, entrepris de la satisfaire de nouveau. Sa main gauche virevoltait d'un sein à l'autre, arrachant à son amante des gémissements de plaisir puis sa main libre retrouva la chaleur de son ventre, s'insinuant en elle, émergeant de nouveau, revenant chaque fois caresser un peu plus le bourgeon prêt à éclore sous les effleurement de plus en plus appuyés. Claire se cambra sous la caresse. Des matelots ivres crièrent quelque chose mais Neptune n’entendait plus que les gémissements de sa Mystérieuse au loin qui se mêlaient à ses propres cris de plaisir. Il se saisit de Claire au paroxysme de son plaisir. Claire fiévreuse de plaisir n’opposa aucune résistance, ronronnant doucement tandis que le plaisir quittait lentement ses muscles, les laisser chancellant, au bord de l'abime quand en douceur la brulure s'estompe pour ne laisser place qu'a une douce chaleur.

mintimatedream04jm2.jpg

Et ils restaient la encore un moment, les heures passèrent et le temps n'avait plus d'emprise sur eux, leurs doigts degourdies se mouvant encore lacivement en quelques caresses jusqu'a ce que le sommeil ne le surprenne, alors qu'il murmure tendrement au creux de son oreille : « Mon corps est hypnotisé par toi, ravissante elfe, toi, ma Mystérieuse »

« Je savais que je te faisais de l'effet mais je ne m'attendais pas à celui la » Fit Claire un instant apres, Neptune éclata d'un rire qui fit chavirer le coeur de Claire.

Neptune la coucha sur le lit et couvrit son corps dénudé, Claire, épuisée, sombra dans le sommeil. Il la regardait pendant de longues minutes, parfois se coulant en heure, en se serrant contre sa peau tiede, ne fermant les yeux que pour laisser des images plus enivrantes encore envahir son esprit, en respirant l'odeur de sa peau.

Claire, quelques temps apres, ouvrit doucement les yeux, elles rencontrèrent les siens et dit : « Tes massages sont si bons que j'ai du m'assoupir, halalah. »

Neptune pencha la tête vers Claire dans son dos. Elle se pencha et vint déposer un doux baiser sur les lèvres offertes, savourant un interminable baiser avec délectation, main dans la main...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te remercie beaucoup !

Il est assez rare de trouver des textes érotiques dans un univers héroïque fantasy.

Le soucis avec mon texte est le nombre de fautes assez... conséquent... et je ne pense pas que les petits yeux de Weby pourrait endurer cela.

M'enfin, je peux toujour proposé ^^ !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ne t'inquiète pas,

pour protéger ses (beaux) yeux, le Weby a toute une "armée" de correcteurs/trices, et avant de plublier un texte, il le soumet à leurs "bons" yeux et doigts agiles !!!

ou sinon, tu peux aussi demander leur aide directement.

Au plaisir de te lire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour toutes tes infos Momotte ^^ !

D'ailleurs, je compte bientot faire un texte où je demanderai un sondage des noms de certains membres pour y developper une scene, avec justement ces membres désignés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci encore !

Comme vous l'aviez remarqué, j'ai délibérément ajouté des images à ce texte pour qu'il paraissent moins "chiant et long" à lire, mais surtout pour vous donner une petite idée atmosphérique de l'histoire ^^

Momotte, j'ai envoyé un MP à Weby concernant ta proposition, nous vérrons bien ce qu'il en pensera.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nio, tu m'avais déjà bluffé avec ton "voyage dans la 4eme dimension", et voilà que tu remets ça avec de l'heroic-fantasy.

C'est souvent un plaisir de lire ta belle plume. Faudrait que tu poursuives, maintenant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est super de nous faire découvrir ce texte tout droit sorti des fin fonds de FI...

Mais l'auteur n'est pas repassé depuis 3 ans, je doute qu'il te réponde^^

Il nous reste le plaisir de le lire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.