Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Private-Ily

Profitez de la vie.

Recommended Posts

Ni larme ni tristesse, l'indifférence... Voilà tout ce qu'elle ressent à cette instant... Elle se sent étrangère, regardant défilant le paysage sous ses yeux rougis, ce qu'elle appelait son quotidien encore la veille a disparu, disparu avec celui qui tenait sa vie entre ses mains, celui pour lequel elle vivait. Elle comtemple l'air lointain les passants se bousculant, une masse informe emportée dans le tourbillon de la vie, pris dans un quotidien qui leur semble invincible. Elle ne pense plus, son coeur envolé avec celui qu'elle aimait. Hier, une journée comme les autres, elle se réveille, l'odeur du café lui chatouillant les narines, ne pas ouvrir les yeux, profiter de cette instant si fragile quelques secondes de plus, prolonger le rève... Les bras de son ange, sa bouche contre son cou, son odeur ennivrante. Elle ouvre les yeux, un rayon de lumière, le sourire de son homme. Un baiser, ses mains partout sur elle, la bouche de celui qu'elle aime, encore et encore, qui descend son ventre, pour aller se perdre dans son intimité. Un réveil de rève, tout simplement. Sa langue sur elle, chatouillant son clitoris, il remonte pour l'embrasser à pleine bouche, un baiser remplit d'amour et de douceur, elle sent le sexe d'un ange battre contre son intimité; celui de son ange. Il la pénètre, doucement, alternant ses mouvements, profonds ou lents. Elle se sent tellement bien, un sentiment de plénitude l'envahit. Elle jouit, son bassin animé de soubresauts, serrant son homme entre ses jambes. Il l'embrasse encore et encore, mais le retour à la réalité est proche... Elle est en retard, s'habille en vitesse , plaque un petit baiser sur le coin des lèvres de son homme et file, courant pour attraper son bus. Elle est heureuse, un sourire en coin sur ses lèvres. Une journée de travail comme les autres, jusqu'à un coup de téléphone qui brise en quelques secondes sa vie, l'hôpital, celui qu'elle aime, un accident, mort sur le coup, c'est tout ce qu'elle parvient à comprendre. Pas de larmes, c'est quand elle rentre dans le petit appartement vide qu'elle prend conscience, elle ressort immédiatement, les lèvres tremblantes, les yeux embués, elle est perdue sans lui, il était toute sa vie, tout ce qu'elle avait. Elle marche sans s'arrêter, le vent fouettant son visage, ses mains glacées, elle a envie de crier, d'hurler toute l'injustice du monde mais aucun son ne sort. Elle se retrouve dans le lit d'un autre plus tard dans la nuit, pas de sentiment, pas d'amour, pas de plaisir, rien, juste l'envie d'oublier, les yeux dans le vide. Le matin, elle part sans se retourner, son monde s'est écroulé en l'espace d'une minute. Ce monde n'est plus le sien, elle part au travail, son nouveau quotidien. Un quotiden infernal qu'elle tente de fuir sans y parvenir, qu'elle tentera de fuir tout le reste de sa vie sans y arriver...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu veux me faire peur c est ça... :roll:

Me voila rassuré ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne dis pas le contraire, mais la c'est triste, et t imaginer vivre ça n est pas très joyeux.... enfin tu sais ce que je pense...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fiction ou pas, ce texte m'a énormément touchée. C'est exactement ça, la douleur qui lentraine la colère, le manque, la culpabilité, parfois... Se jeter dans les bras d'autres personnes, hair le monde entier, et surtout se sentir remplir de cette tristesse déchirante. Bref, là n'est pas le sujet.

très bien écrit, bravo, je vois qu'il y a pas mal de talents d'écrivains sur ce forum :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.