Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Mysteria

Une visite attendue

Recommended Posts

Je n'avais pas écris depuis un bon moment déjà mais voilà un de mes petits récits que je prend plaisir à écrire et à relire :wink:

__________________________________

Il m'avait prévenu qu'il viendrait, je le croyais plus ou moins, jusqu'à ce qu'on frappe à ma porte par ce bel après-midi de juillet.

J'étais vêtu d'une jupe et d'un débardeur comme à mon habitude lorsque le soleil chauffe si fort. Lorsque j'ouvris la porte mon étonnement devait être palpable. Quelle surprise de le voir là, en face de moi, j'étais sans mot, je n'arrivais plus à bouger.

Il avança d'un pas, entra chez moi et m'enlaça directement, ses bras autour de mon corps il me pressait tout contre lui. Aucun mot n'avait encore été échangé, je crois qu’on n’avait pas besoin de parler. Depuis le temps ou chacun de notre côté on pouvait y rêver, le moment était enfin arrivé.

Il m'embrassa sur la bouche, caressant mes lèvres de sa langue chaude et douce, sa main dans mes cheveux. Il n'en fallait pas plus pour que mon corps retrouve sa mobilité, je caressais son dos, doucement mais fermement, ma main passa sous son chandail pour sentir sa peau.

Nos respirations ne tardèrent pas à atteindre le même rythme, l'excitation montait à souhait, le chandail et le débardeur ont eu vite fait de regagner le sol tandis qu'il me dirigeait, presqu'à tâtons vers la table de cuisine tout près.

Doucement il me retourna et me fit pencher sur la table, il s'agenouilla derrière moi et ses mains habiles commencèrent à remonter ma jupe le long de mes cuisses, je sentis son souffle entre mes jambes, j'agrippai le bord de la table tandis qu'il remontait le long de mes fesses, laissant sa bouche explorer ma peau de bas en haut.

Il était maintenant à ma hauteur, je pouvais sentir son membre sur mes fesses dénudées et je n'avais qu'une envie c'était de le voir, le sentir, le gouter, plus rien d'autre n'existait. Il me retourna doucement en m'embrassant dans le cou, je le poussai légèrement de façon a m'assoir sur cette table, j'entourai sa taille de mes jambes et l'embrassai passionnément.

Mes mains se frayant un chemin pour défaire son jean question de libérer le fruit de mon désir. Je le fis assoir sur cette chaise à ses côtés et m'agenouillai devant lui, admirant cet objet de convoitise et en salivant de désir. Mes mains s'amusait déjà a le caresser, mes lèvres ne tardèrent pas a les rejoindre, enfin je pouvais le gouter.

Ma langue s'approcha doucement de ce membre bien érigé devant moi, elle en fit le tour doucement, longuement, avant de descendre juste un peu plus bas je ne pouvais pas résister à l'envie d'aspirer goulument ses bourses qui m'était si joliment offerte. Ma langue remonta langoureusement le long de sa hampe jusqu'à ce que mes lèvres touchent son gland gonflé et rougit par le désir.

Je fis des petites pressions sur le bout du gland avec mes lèvres avant de le prendre dans ma bouche entièrement, bien au fond, je montais et descendait ma bouche sur son sexe raide, j'entendais sa respiration s'accélérer, ses mains s'agripper a moi de plus en plus fort. Juste au moment ou je retournais aspirer ses bourses, il m'empoigna par la taille et me guida à nouveau vers la table, il remonta a nouveau ma jupe et écarta mes jambes, ses mains allèrent vérifier si j'étais prête à le recevoir, est-ce qu'il en doutait... je ne crois pas.

J'accrochai mes jambes à sa taille, mes pieds bien appuyé sur ses fesses, une onde de choc parcourra mon corps lorsque son sexe entra en moi, je retins à peine mon cri, je l'entendais gémir doucement ce qui m'excitait encore plus. Il allait et venait en moi, variant la cadence, mon bassin faisait des mouvements circulaires pour amplifier la sensation. Je pressais mes pieds de plus en plus fort sur ses fesses, le forçant à aller toujours plus loin, plus fort. Il ralentissait son rythme de temps à autre pour venir lécher mes tétons durcis par toute cette excitation. Je l'entendais gémir, je gémissais moi aussi, il allait de plus en plus vite, nos respirations et nos râle se mélangeaient. Je ne pouvais plus me retenir, j'allais me laisser aller, lorsque je senti cette chaleur m'envahir, ses râles se transformer, il n'en fallu pas plus pour que j'explose à mon tour.

Je gémissais, je grognais presque, je l'agrippais par les épaules tandis qu'il plaçait en moi les derniers coups, coup ultime qui envahit mon corps entier. Il se laissa doucement retomber sur moi, m'embrassant dans le cou, moi toute ébranlé, me demandant presque ou j'étais, je le pris dans mes bras, le serrai fort et fermai les yeux pour profiter de ce doux moment...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:twisted: :oops::clap:

bien ecrit en effet... et je croyais que c été toi mysterya :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Erotisme, passion ... très bien. Pendant la lecture je sentais durcir mon penis!!! :twisted: :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.