Aller au contenu

Recommended Posts

Voici une petite histoire d'une femme.. je tenais juste a vous la faire partager car, perso elle ne me laisse pas indifférente...

Adieu Paul !

Comment vous dire, moi qui n'avais jamais regardé les femmes, je n'ai pas pu m'empêcher de fixer ses longs doigts fins, blanc de savon, aller et venir entre ses cuisses, rondes et fermes. Pour mieux s'atteindre, elle pliait parfois les genoux et, le temps d'une caresse brève, son doigt le plus long disparaissait au plus profond d'elle. Elle fermait les yeux. L'eau plaquait ses cheveux mi-longs sur ses joues creuses et rebondissait sur ses seins blancs pour glisser sans bruit le long de ses hanches pleines. Elle était très jolie.

A mon tour, je me suis mis sous la douche. Nous n'étions que toutes les deux, dans le grand vestiaire vide mais elle se croyait seule.

Je l'avais déjà remarquée dans le grand bassin. Elle ne portait que le bas de son maillot et chaque fois qu'elle me croisait au cours d'une longueur, elle me souriait, complice.

L'eau me fit du bien. Le spectacle de sa caresse sans fin finissait par me troubler. Elle était tellement sensuelle, tellement femme que les idées les plus folles me traversaient l'esprit.

Je l'imaginais sous un homme, le sexe plein d'une verge ferme, appeler le plaisir par un ton autoritaire. Je voyais son corps souple onduler sous les coups de ventre. Ses ongles labourer les fesses tendues de son partenaire. A quoi pensait elle ?

Brusquement, sa main glissa sous la toile de sa culotte. Maintenant elle se masturbait véritablement. Tout son corps tremblait sous ses doigts. Ses seins lourds ballotaient au rythme des spasmes de son ventre. Je l'entendis meme grogner.

Mon émotion était trop grande. Il fallait que je sois raisonnable et que je parte, sous peine d'avoir, moi aussi, a recourir aux mêmes méthodes pour calmer mon désir grandissant. Et pas question de téléphoner à Paul qui était en voyage d'affaires.

J'eus mal fou a l'abandonner. A contre cœur, je finis par partir à la recherche d'une cabine. inconsciemment, je pris la plus calme. Ma serviette me fit le plus grand bien. Je la fis aller et venir entre mes cuisses, lentement et longuement, jusqu'à ce qu'au lieu de me sécher, elle finisse par me tremper. Je revoyais les longs doigts de mon inconnue fouiller sa culotte. Je l'imaginais en train de jouir, les cuisses serrées. C'était la première fois que je me masturbais en pensant a une femme. Elle m'avait troublée. Jamais avant un corps semblable au mien ne m'avait fait envie. Au contraire, il me fallait plutôt des hommes forts, un peu violents même. Paul me dominait incontestablement, parfois il me forçait même a faire l'amour. J'aimais sentir ses mains forcer mes cuisses, son corps écraser le mien, son sexe dilater ma fente humide. Que m'arrivait il ? Pourquoi me faisait elle tant d'effet ? Ma caresse se précipita et je m'entendis gémir. Au même moment, ma porte s'ouvrit.

J'étais debout, la serviette entre mes jambes écartées. C'était elle. Elle avait les joues rouges de désir. Ses deux seins étaient encore tout mouillés.

" Oh pardon !" fit elle sans refermer la porte.

Elle resta là, plantée devant moi a me regarder. Etrangement, ça ne me gêna pas le moins du monde. Je continuais à faire aller et venir la serviette comme si elle n'était pas là.

"Ca t'as plu tout à l'heure ?" me demanda t elle.

Je murmurai un "oui" surpris. Elle ferma la porte et m'ordonna :

"Assieds-toi, je vais te lécher."

Le mot me donna des frissons partout. Je m'assis sur le petit banc de bois, et j'ouvris mes jambes en compas. Elle tomba a mes genoux et me tira un peu on avant pour que je puisse me renverser.

"Mets tes cuisses sur mes épaules."

Sa voix était douce mais ferme. Elle m'attrapa les hanches et plongea sa bouche vers mon sexe trempé. Elle me lécha d'abord lentement l'intérieur des cuisses. C'était horrible, j'avais envie de la sentir me sucer, et elle tourna autour de ma chatte sans jamais vraiment la lécher. Je creusais un peu plus les reins pour que mon sexe s'ouvre encore plus a sa langue. Elle releva la tête et me regarda dans les yeux

"-C'est la premiere fois ?

- ... Oui ...

- Sois patiente..."

Elle continua encore un instant à frôler mon sexe de ses lèvres, puis brusquement, l'aspira entre ses dents. Ce fut si bon et si surprenant que je ne pus m'empêcher de hurler. Jamais Paul qui pourtant léchait bien, ne m'avait sucée comme ça.

on aurait dit qu'elle devinait mes moindres désirs; elle me buvait littéralement. Elle prenait entièrement mes grandes lèvres dans sa bouche et les suçotait. Puis sa langue se faisait dure et s'enfonçait très loin dans mon vagin pour ressortir aussitôt et glisser plusieurs fois dans ma fente sur un rythme effréné. Comme j'haletais, elle glissa une main sous mes fesses et un doigt remplaça sa langue. Elle me branla longuement, très profondément. Sa bouche continuait a aspirer mon bourgeon dardé, prêt a éclater.

Maintenant je la guidais de mes mains agrippées dans ses cheveux encore mouillés. Elle aspirait mon suc au fur et a mesure qu'il coulait d'entre mes cuisses. J'avançai un peu les fesses dans l'espoir qu'elle devine ma nouvelle envie. Je voulais qu'elle explore mes fesses, qu'elle y glisse un doigt délicat et qu'elle me branle lentement mon petit trou jusqu'à ce que je jouisse aussi par là. Comme par magie, elle me comprit et m'explora par là. Je jouis presque instantanément. Elle déclencha l'un de plus mes violents orgasmes. Sa bouche se souda à ma chatte et elle m'aspira jusqu'à ce que je la supplie d'arrêter. Alors seulement elle se releva et m'embrassa amoureusement. Ma vie venait de changer.

Adieu Paul, je n'avais plus besoin de lui. J'avais trouvé plus doux, plus fort, plus violent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tres belle histoire et divinement bien raconté .. elle m'a re plongé dans une de mes relations bi ... C'est un de tes véçus ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, c'est un texte que j'avais trouvé dans un bouquin ^^ mais elle m'avait rappelé une des mes expériences homo aussi d'ou le fait que je ne sois pas indifférente a cette petite histoire :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tres belle histoire en tout cas !! on sent tres bien cette sensualité qu'il peut y avoir entre femme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ah oki...j'allais te demander d'où venait ce texte...parce que je crois que de tous les textes que j'ai pu lire, c'est l'un des plus beau (et pourtant à y lire 2 fois, y'a rien de bien compliqué) qu'il m'ait donné l'occasion de lire..

en tout cas, merci de nous l'avoir fait partager...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, c'est un texte que j'avais trouvé dans un bouquin

merci de mettre le nom de l'auteur, sinon, je me verrais dans l'obligation de le supprimer pour cause de plagiat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.