Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

NileFloyd

La tempête (partie 2)

Recommended Posts

(Bonne lecture !)

Après tant d’action, ils prirent une longue douche chaude collé l’un sur l’autre. Ils se lavèrent en s’embrassant lorsque l’envie leur en prenait. Le temps s’était arrêté et quand ils sortirent, aucun des deux n’auraient pu dire combien de temps ils y étaient restés. Il prit une serviette et frotta la peau blanche et douce de la jeune fille pour la sécher. Il y passa plus de temps qu’il ne le fallait, prenant le temps de la caresser doucement et d’embrasser gentiment chaque partie de son corps.

Elle se sentait envelopper par la chaleur de son corps qui augmentait au rythme des caresses et par toute l’attention qu’il lui donnait. Elle s’abandonna plusieurs minutes aux plaisirs de ses mains et de ses baisers, sur sa bouche, sur son cou, sur ses seins, sur ses fesses, sur ses cuisses. Elle l’embrassa à son tour dans le cou et sur la joue et lui dit : « Tout cela m’a donné faim, on mange quelque chose ? »

« Avec plaisir, répondit-il » Et, après un dernier baiser sur la nuque, elle sortit de la chambre de bain sans précipitation et sans ses vêtements. Sa délicieuse peau blanche contrastait joliment avec la pénombre dans laquelle le chalet était maintenant plongé, le soleil s’étant couché alors qu’ils se câlinaient dans la douche. Il se sécha à son tour avec la serviette et l’enroula autour de sa taille. Il la rejoignit à la table de la cuisine, elle portait une robe de chambre bleue légère avec un décolleté en V qui laissait voir le haut de ses seins. La chaleur s’était répandue partout dans le chalet et il y faisait partout aussi chaud que dans la chambre de bain. Il s’assoie sur une des quatre chaises en bois tandis qu’elle s’affairait tranquillement à placer ses provisions dans les armoires. Il prenait beaucoup de plaisir à la regarder faire et à admirer son si jolie corps et les jolies traits de son visage.

Elle lui jeta un coup d’œil et captant son regard elle lui dit en souriant : « Au lieu de rester la à admirer la vue, tu pourrais nous mettre un peu de musique. »

« Bien sûr », répondit celui-ci sans vraiment arrêter de l’admirer. Il se leva et alla fouiller dans la pile de cd sur le système de son. Il choisit le cd live Pulse de Pink Floyd et emplit l’atmosphère chaude et apaisante du chalet avec les mélodies splendides du groupe. Lorsqu’il revint à la table, elle y avait placé deux assiettes, du pain, du fromage, toutes sortes de bonnes choses pour des sandwiches de roi et une bouteille de vin. Ils mangèrent dans cette ambiance magnifique qui berçait leurs esprits en discutant de choses et d’autres. Ils étaient tout les deux en totale confiance l’un avec l’autre et aucun des deux ne pensa à autre chose qu’au moment présent et à la personne en face.

Les yeux brillants et la tête un peu plus légère avec une demi bouteille de vin dans le corps, elle se leva, s’approche et l’embrassa sur la bouche. Leurs langues se touchèrent et se caressèrent longuement. Les langues et les lèvres goûtaient le vin et le fromage. Toujours assis, il la colla à lui en l’entourant de ses bars au niveau des fesses. Elle détacha sa robe de chambre et l’ouvrit, laissant une ouverture sur le devant.

Il passa ses bras sur sa peau nue plutôt que sur la robe de chambre et l’attira à lui le plus près possible. Puis il détendit son étreinte et lui embrassa longuement les seins. Il les prit l’un après l’autre dans sa bouche et les suça gentiment. Sa langue jouant avec des petits cercles sur ses mamelons durs tandis qu’il lui caressait le dos de ses mains sous la robe de chambre.

Elle s’appuya sur lui et lui caressa les cheveux, prenant plaisir à ses caresses dans son dos et sur ses seins. Elle sentait ses mamelons durcir dans sa bouche et de petits chocs de plaisir montaient de ses seins à son cerveau. Ils restèrent longtemps dans cette position, il changeait de seins parfois et lui caressait les cuisses en plus du dos et des fesses. Le désir montait de plus en plus en elle tandis qu’il lui caressait ainsi les seins. Son entrejambe se lubrifiait et demandait lui aussi de l’attention.

Il embrassa tout le haut de son corps, une main sur un sein faisant rouler doucement le mamelon entre ses doigts et l’autre main caressant ses cuisses et s’approchant de plus en plus du bouton de plaisir. Il la pénétra gentiment avec un doigt, à ce geste, elle poussa un petit gémissement de plaisir et de désir à la fois. Mais il retira son doigt après quelques minutes. Il recula sa chaise et appuya la jeune fille à demie nue sur la table.

Comprenant un peu son intention, elle poussa l’assiette et prit place sur la table, sa robe de chambre entièrement ouverte sur le devant. Puis ils s’embrassèrent longuement tandis qu’il titillait agréablement son clitoris avec ses doigts. Il entra sa langue dans sa bouche et les deux langues s’élancèrent dans une valse sur l’air de High Hopes. La sensation de ses doigts était extraordinaire, mais elle s’imaginait la langue qu’elle avait dans sa bouche lui caressant le clitoris et elle en avait déjà des frissons. Le baiser se continua sur son cou, sa poitrine magnifique, son ventre, puis finalement, la langue lui effleura le bouton rose et une douce sensation de plaisir envahit tout son être.

Il ouvrit la bouche et donna un gros baiser sur sa vulve. Il ferma ses lèvres doucement et se concentra sur son clitoris. Son érection était de retour en force, mais il n’en prit pas conscience à tel point il prenant plaisir à manger le plus délicieux des desserts. Il fit pénétrer sa langue dans l’entrée de son vagin avec un long mouvement de va et vient. Lui faisant l’amour avec sa langue. Puis il redonne toute son attention au clitoris. Il entendait la belle jeune fille pousser des petits cris de plaisir et elle lui caressait doucement les cheveux, attirant sa tête de plus en plus prêt de son corps nue et brûlant de désir pour cette langue. Du bout de sa langue, il faisait de grand mouvement, léchant tout autour du bonbon rouge, de bas en haut.

À chaque fois que la langue effleurait son clito, des frissons de plaisir lui montait à la tête et elle poussait de petits cris au même rythme que sa langue. Tout son corps répondait aux caresses, elle poussait de plus en plus, sans s’en apercevoir, son bassin sur la bouche du jeune homme. Elle caressait ses cheveux au même rythme que ses gémissements de plus en plus rapides. « Oui, Oui, Hmmmm… » Elle l’encourageait à continuer et lui ne semblait pas du tout dans l’intention d’arrêter. Même qu’elle sentit la langue se concentrer exclusivement sur son clitoris. Il jouait avec lui, le poussant en haut et en bas, le faisant rouler avec sa langue, un peu comme il l’avait fait avec son mamelon plus tôt. Le plaisir et l’intensité des frissons doubla et elle n’essaya même pas de retenir le cri qui monta dans sa gorge.

Ce cri l’encouragea à augmenter le rythme un peu et à continuer de jouer avec ce bonbon délicieux. Faisant des petits ronds avec sa langue, il la voyait bouger le bassin et pousser des petits cris de plus en plus rapidement.

Elle ne pouvait plus se retenir, elle prit sa tête entre ses mains et la colla encore plus prêt de son clitoris. Un plaisir intense semblait sur le point de prendre possession de son corps et de son esprit. Elle sentit la langue redoubler d’ardeur sur son clitoris, adoptant un mouvement régulier et rapide de bas en haut. Elle se sentait sur le point de jouir et gémit de plus en plus fort et de plus en plus rapidement. Les mouvements de langues la rendaient folle de plaisir. Puis, ce fût le sommet, un puissant orgasme s’empara d’elle, elle poussa un long cri de jouissance et tout son corps de raidit pendant un instant. L’orgasme la posséda durant plusieurs secondes et les vagues de plaisir intense ne semblait pas vouloir s’arrêter tandis que la langue avait ralentit, mais continuait toujours de la caresser. Une fois la dernière vague passé, il se leva, elle le sentit la prendre dans ses bras et l’amener doucement vers le divan pas très loin. Elle s’y étendit et se remis de cet intense orgasme qui venait de la terrasser. Sa respiration était rapide et elle écoutait la douce musique de Another brick in the Wall tandis qu’il l’embrassait tendrement partout sur le corps.

Partager ce message


Lien à poster

Une suite superbe, ça a valu la peine d'attendre.

:twisted::wink::wink:

On en redemande... A quand la suite de cette tempête ?

:wink:

Partager ce message


Lien à poster

ça réchauffe et c'est dépaysant...

c'est génial de lire avec les petites expressions locales

même le sympathique accent québécois à accompagné ma lecture

merci :P

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.