Aller au contenu
Adeternam

Soirée coquine

Recommended Posts

Bonne soirée mon amour.

Le jeune couple monte en voiture rapidement, ils ont un peu bu et sont très excités.

Lors de leur dîner en tête à tête, chacun à chauffer l'autre, allusions coquines, souvenirs érotiques, tout y est passé et madame en a même profiter au dessert, pour flatter, sous la table, les parties génitales de son époux avec son pied nu faisant mon montée la pression en peu plus. Elle sait qu'il adore et que cela le rend fou.

Ils n'ont pas fait 10 mètres que la main de la jeune femme caresse l'entre-jambe du conducteur à travers son pantalon, faisant de long va et vient sur le membre tendu.

Celui-ci essaye vainement de contenir son épouse jusqu'à leur appartement situé à quelques pâtés de maison de là, mais quand celle-ci plonge dans son caleçon pour saisir à pleine main l'objet de ses désirs, le contact chaud le fait fondre, il est vaincu.

La montée des escaliers est périlleuse, chacun caresse l'autre et madame ne veut à aucun moment lâcher la verge turgescente de son époux, sur la palier du 2e étage, elle le plaque contre le mur avec violence, s'agenouille devant lui, avalant goulûment son membre tendu, faisant des vas et viens rapide, lui arrachant des soupirs qui emplissent la cage d'escalier, elle veut le faire jouir, là, tout de suite, dans sa bouche et sentir son sperme coulé dans sa gorge et elle met en œuvre tout son savoir pour cela, massant alternativement les testicules et le périnée de son homme, plus rien ne pourra l'arrêter, elle domine son homme et aime ça.

La lumière se rallume soudainement, le couple s'immobilise, un bruit de porte claque, des voix montent de l'entrée de l'immeuble. Profitant de ce répit, l'homme attrape sa femme sous les bras pour la relever, celle-ci pousse un gémissement de mécontentement et lâche la colonne de chair avec un bruit de suçon.

Un bruit de clé se fait entendre, une porte s'ouvre, ouf, il s'agit du couple du premier.

Elle souhaite continuer sa caresse, mais il l'entraine vers leur nid d'amour à l'étage au dessus.

Ils s'approchent de la porte, fébrilement il cherche ses clés, mais madame fait barrage, elle veut être prise maintenant, ici, elle reprend en main ce sexe qui se tend vers elle, qui l'appelle, lève une jambe la plaçant sur les fesses de son homme et le guide au plus profond de son antre.

Une furie sexuelle s'empare du couple, il ne résiste plus, plaçant ses mains sous ses fesses, il la soulève et la plaque contre la porte sous les gémissements victorieux de son épouse.

Chaque coup de boutoir profond et puissant résonne en un son sourd, leur jouissance est proche elle monte inexorablement, madame enlace son fougueux amant et lui plante ses ongles dans le dos.

A suivre....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Suite...

A tâtons, il cherche ses pantoufles, droit dans son pyjama de soie sans un faux pli, il quitte silencieusement la chambre conjugale, madame dort. Il se dirige vers la salle de bains d'un pas lent, une fois de plus, son épouse à repoussé ses avances, leur vie sexuelle est au point mort et il doit prendre ses calmants pour pourvoir enfin dormir, demain, rdv et réunions importantes.

Lorsqu'un bruit l'interpelle, un son sourd et répété. Il s'immobilise et écoute, cela vient de la cage d'escalier. Inquiet, il s'approche de la porte d'entrée et place son œil sur le judas.

A la vue de la scène d'un pure érotisme qui s'offre à lui, sa première réaction est la stupeur, ce jeune couple, nouveaux arrivants dans l'immeuble, est scandaleux, faire l'amour sur la palier, en public.

Il a envie d'ouvrir la porte et de leur dire ce qu'il pense, mais reste là à les contempler, le visage de la femme à une expression de plaisir intense, il voit ses lèvres entre ouvertes bouger en rythme avant que la lumière ne s'éteigne. le couple devient une ombre mouvante, son cerveau s'enflamme et les souvenirs de ces premières années de mariage resurgissent, une sensation oubliée depuis trop longtemps lui chauffe le sang et son sexe se détend rapidement faisant une bosse à son pyjama sans pli.

Sa main glisse sur la soie, frottant son appendice dressé, noyé dans son travail, il avait oublié ce plaisir, cette sensation merveilleuse au creux de ses reins.

Quand un petite voix dans son dos se fait entendre. Son épouse s'est réveillée, devant le lit vide, elle a cherché son époux et le regarde immobile contre la porte d'entrée, lumière éteinte.

Il a été surpris de sa présence, sa main a arrêté sa caresse pourtant si voluptueuse. Il se demande quelle réaction sa femme va avoir, l'a t-elle vu se donner du plaisir, va t-elle le traiter de pervers ou de vieux vicieux ?

Il lui fait signe de se taire et de regarder par le judas. Elle s'approche en silence et sursaute en mettant son œil sur le judas, mais reste immobile, sans un mot, lui pose sa tête sur la porte et écoute.

Sur le palier, les sons sourds deviennent plus rapide, plus fort,les gémissements du couple résonnent, la délivrance arrive, la femme pousse un long cri étouffé suivi de son époux qui a double la cadence, le calme revient, leurs corps s'immobilisent, un bruit de clés, la porte s'ouvre et aspire le couple qui disparaît dans un claquement.

Immobile, elle n'a pas quitté le judas un instant, le silence est pesant. Le souffle court, ils attendent chacun la réaction de l'autre. Les secondes s'égrainent lentement et leur démons intérieurs emprisonnés depuis des années se réveillent et demandent réparations.

Elle se rapproche doucement de son époux, levant la tête, elle cherche ses lèvres, une envie monte au creux de leur reins, une flamme qui grandit près à tout consumer.

Le premier contact est électrique, leurs lèvres s'effleurent, se frôlent dans un balai sensuel, puis leurs langue s'entremêlent, leurs mains se cherchent, effleurants elles aussi leur peau brûlante qui vibre au moindre attouchement.

Elle se colle à son amant, prenant ses fesses à pleines mains pour mieux sentir le contact de son désir contre son ventre qui maintenant affole ses sens trop longtemps refoulés.

Son plaisir monte, il a envie de fusionner avec ce corps qui s'offre à lui, avec fougue et passion, il la déshabille fébrilement, tendrement, la couvrant de tendres baisers, de ses lèvres, il glisse vers son oreille dont il mordille le lobe, redescend le long de son cou, sur lequel il s'attarde avec la pointe de sa langue, écoutant les plaintes et la respiration saccadée de son épouse. Puis prend possession de sa poitrine de ses mains puissantes, léchant leur extrémité avec gourmandise.

- Prend moi, mon amour.

Il l'amène doucement au sol et s'installe entre ses jambes qu'elle croise autour de lui, la pénétration est lente, il veut prendre son temps, pouvoir contrôler son envie afin qu'ils profitent ensemble de cet instant devenu rare.

Arrivé au plus profond de sa grotte d'amour, il s'arrête, regardant sa compagne dans la pénombre, il l'embrasse tendrement et commence un va et vient langoureux, long et profond, il écoute son souffle s'accélérer et ses gémissements monter peu à peu.

Leurs corps s'embrasent et le plaisir monte par vague, les jambes de la femme se contractent sur le bassin de son amant qui en réponse accélère la cadence. Il aimerait que leur communion charnelle dure indéfiniment, mais le plaisir monte trop vite.

Dans une explosion fulgurante, son épouse pousse un cri long et intense, tout son corps se contracte et l'enserre, déclenchant son propre orgasme qui le secoue de pars en pars. Son va et vient ralenti, les corps se relâchent, ils reprennent leur souffle, se caressant et s'embrassant tendrement.

Elle soupire de bonheur, des ondes de plaisir lui parcourent encore le corps, son envie est toujours présente, elle le sent au creux de ses reins, toujours vaillant et lui chuchote à l'oreille :

- Laisse moi reprendre mon souffle mon cœur, la nuit n'est pas fini.

Ils roulent sur le sol, échangeant leur place, il aurait souhaité rester plus longtemps dans cet écrin soyeux ou il se sent si bien, mais elle en a décidé autrement, une petite idée vient de fleurir dans un coin de sa tête, elle se dégage et descend le long du corps de son amant, le parcourant de caresses et de multiples baisers jusqu'aux objets de ses désirs.

Là, commençant tendrement par les testicules, elle les prend en bouche quelques instants, une à une, les faisant rouler doucement avec sa langue, se rappelant combien cette caresse plait à son homme.

Elle remonte la hampe qui vibre sous ses lèvres, léchant et aspirant avec gourmandise le fruit de leur jouissance jusqu'au gland qu'elle avale au plus profond, sous les râles de plaisir de son époux. Après quelques vas et viens rapides, de la pointe de sa langue, elle joue avec le méat du membre qui semble gonflé d'avantage marquant l'état d'excitation avancé de son homme. Il est encore trop tôt pour qu'elle goute de nouveau à sa semence.

Elle se relève et lui tend les bras.

- Viens mon amour, nous avons encore tant de choses à faire.

* * *

- Bonjour ma petite chatte, je t'ai ramené des croissants

- mmmh, c'est gentil, je ne t'ai même pas entendu te lever.

- J'ai aussi trouvé un bouquet devant la porte, regarde.

- Oh mon dieu, mais il est énorme ?

- Il y a une carte dessus qui dit « vous souhaitant beaucoup de bonheur » et c'est signé de nos voisins de palier.

- C'est très sympa de leur part, il faudra les inviter à dîner un soir.

- Bien sur, dès leur retour.

- Leur retour ?

- Oui la logeuse m'a dit qu'ils étaient parti ce matin faire un grand voyage, en commençant par Venise.

- Que c'est romantique, tu crois qu'à leur âge on sera toujours aussi amoureux ?

- Je ne sais pas, mais pour l'instant, j'aimerais que l'on finisse notre petite conversation d'hier soir. Dit-il en se déshabillant.

- Bien sur mon cœur, d'ailleurs rappelle moi, ou en étions nous ? Dit-elle en jetant la couette au pied du lit découvrant ainsi sa nudité.

Merci de m'avoir lu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh bien voilà, il ne faut pas oublier les bons moments! Et un petit rappel peut faire des merveilles!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:twisted: tres bien ecrit et original bravo

Si tu es inspiré ecrit nous la suite avec la rencontre entre les couples

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une bonne idée Leloup, je vais me pencher sur la question et rajouter cela à ma liste.

Juste après la chantilly en fait :twisted: .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest angegigi

Mmmmm ton récit est trés captivant....excitant....fantasmant.... :P

On s'y croirais. :P ...bienvenu à tes nouveaux voisins.... :P

Tu écrits divinement bien...bravo :P:P :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Lynk

Superbe récit, très excitant et très érotique

Vivement la suite.... :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.