Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Coquinou10

Première gourmandise.

Recommended Posts

Première gourmandise.

Marine est câline, douce, sensuelle, ...timide aussi.

Avant notre premier vrai rendez-vous, elle m'a avoué ses déceptions sentimentales et son

manque d'expérience dans les bras d'un amant. Nous savions pourtant que ce soir allait être le

bon : nos discussions, nos messages coquins ont fait naître en nous un désir immense. Notre premier

baiser fut le reflet de notre timide impatience : fougueux dans l'étreinte et d'une sensualité rare

dans le contact de nos lèvres.

Nos câlins furent d'abord timorés, hésitants. Je sentais bien que la belle appréciait mes caresses,

mais sa déconcertante nonchalance fît de moi un pantin maladroit, handicapé par mon corps

abandonné sur elle. Dans ces instants, je doute beaucoup : que faire de mes mains, de ma bouche,

dois-je la regarder, dois-je la brusquer?

Je mis longtemps avant de la pénétrer. Même très humide, son sexe est étroit et ma crainte de

lui faire mal m'obsédait. Mon gland resta de longues secondes à chercher le chemin de l'Eden.

Je n'osais regarder, préférant plonger mes yeux dans les siens pour chercher un signe

d'acquiescement.

Il vînt alors, cet encouragement tant désiré : il vînt de sa main frêle, empoignant ma verge

pour la guider dans elle! Cette première fois fut fabuleuse! Le chant de ses soupirs dans mon

oreille rythmait mes va-et-viens comme une partition guide les gestes d'un musicien.

Après notre étreinte, ses baisers et ses tendres caresses me rassurèrent alors. Pas un mot,

que des gestes affectueux et délicats, des longues respirations et son visage posé sur ma poitrine.

C'est là que furtivement, je la vis faire l'insoupçonnable : du bout de son index, elle prit

délicatement une goutte de mon liquide d'amour coulant de mon méat et la porta à sa bouche,

refermant ses lèvres sur son doigt, comme une enfant volant le caramel d'une patîsserie

encore brûlante! ...Celà m'a subjugué! ...je n'ai rien dit! J'ai bien vu qu'elle se cachait,

pensant que je fermais les yeux. Son geste fut furtif, mais tellement sensuel!

La belle a sans doute apprécié! Sans aucun doute, même! ..la suite de notre nuit d'amour me le

montra. Elle me prit dans sa bouche, peu après! Je savais qu'elle n'était pas habituée à ce genre

de caresse intime, elle me l'avait dit! Ses gestes me le prouvèrent : imprécis, timides, trop

doux, même! ...Mais l'excitation était trop forte pour moi! J'encourageais sa fellation de légers

mouvements de reins, et ne tarda pas à sentir l'orgasme arriver! .... "je vais jouir", lui dis-je!

...J'ai failli me repéter! ...cet instant dura une éternité! j'ai tout fait pour retarder mon

éjaculation mais en vain! ...elle l'a fait! ...elle m'a gardé dans son écrin buccal, a avalé ma

semence, se suppliciant elle-même ai-je pensé un instant. Mais sa curiosité était trop forte,

sans doute : l'envie de connaitre de nouvelles choses, oser avec moi ce qu'elle n'a jamais osé avec

son premier amant!

...Je crois n'avoir jamais été autant flatté de ma vie. Son dégoût pour cette caresse, je l'ai

peut être changé en plaisir, en gourmandise, qui sait?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.