Aller au contenu
Invité Anonymous

"Friend cunni"

Messages recommandés

Invité Anonymous

J’ai fait la connaissance de ma meilleure amie sur le net il y a 8 ans.

On se soutien moralement depuis ce temps là et nous n’avons eu l’occasion de nous rencontrer en vrai que 3 fois à cause de la distance ou de nos conjoints respectifs selon les moments. Lors de la première fois, son ami de l’époque nous a fait glissé vers un début de trio sensuel…

Son dernier compagnon vient de la quitter non sans l’avoir laissée dans une situation indigne. La sachant si mal, je lui propose de venir passer quelques jours chez moi vue qu’à chaque fois c’était elle qui me recevait. Me voilà donc à traverser la France pour aller la chercher.

Le premier jour, la petite part de timidité s’estompe peu à peu et on retrouve notre aisance que nous avons par téléphone ou par messagerie électronique. On fait quelques photos au bord de la piscine et dans l’eau, je suis toujours fan de son corps fin et de ses fesses à faire « bander un mort » comme je lui répète depuis toujours. Elle s’amuse, elle joue la sirène tournoyant nue sous l’eau et j’utilise les reflets du soleil pour donner des effets aux images : si elle se trouve belle en photo elle sera contente et son moral ira au positif.

Elle se plaint qu’elle n’a pas pu finir son épilation des jambes, n’osant aller visiter le coin en touriste. Je lui propose alors, comme je lui avais promis, de m’occuper de tout et d’essayer ma cire (puisque je m’épile le torse).

Allongée, elle se laisse faire. Petit à petit ses jolies jambes deviennent douces. Sa peau déjà halée brille et je lui passe de la crème. Elle est allongée sur le ventre et mes mains parcourent ses cuisses. Je la sens gênée au contact de ses fesses et lui annonce qu’il faudra que je lui fasse un massage relaxant que l’on programme pour plus tard.

Le lendemain soir, après quelques visites et une nouvelle baignade, je lui propose ce fameux massage à tendance tantrique. Je la fais s’allonger sur le ventre, munie seulement de son string. J’enduis mes mains d’huile d’amande douce, et sous une lumière tamisée et une douce musique je lui masse les mollets. Le massage ne se veut pas vigoureux, il ne doit pas être énergique mais doit relaxer. La pression doit se faire dans le sens de remonter du sang vers le cœur sans toute fois quitter le contact. J’utilise mes avant-bras en plus des mains. En me penchant pour mes mouvements, parfois le bras entier procure une caresse aider tantôt par mon torse.

Après quelques minutes c’est au tour du fessier de recevoir. J’imprime des mouvements avec la paume ou le dos du poing. Elle me dit que c’est bon alors que je dessine des ronds. Petit à petit je remonte de ses reins jusqu’à la nuque et les épaules en parcourant son dos tatoué. Son petit corps est un régal pour mes yeux et mes mains. Mon massage se veut sensuel sans pour autant chercher un acte sexuel mais une tension est perceptible ce qui est agréable. On s’endort à moitié nus et apaisés.

Une nouvelle journée, puis une soirée où après un bon apéritif notre séance photo devient plus sexy. Elle se maquille et prend des poses en changeant régulièrement de lingerie. Elle rigole et me taquine en voyant la bosse entre mes jambes. Elle décide d’inverser les rôles et se découvre des talents de photographe et prend cette fois plaisir à me mettre en scène érotique. Pour la dernière série, elle se retrouve allongée sur moi en position équivoque, me léchant le torse ou mordillant un téton. Les photos qui en résultent sont des plus sexy…

Pour tenter de se calmer, on se connecte sur notre tchat préféré. Après une ou deux heures elle finit par entrer en discussion avec un ami homosexuel qui nous parle de sa relation. Elle le taquine en lui disant que s’il avait été hétéro ou bi elle aurait bien aimé un truc avec lui ou à trois avec moi. Elle part dans ses délires et nous fait rire.

Soudain, elle dit au revoir à notre contact qui doit partir et me dit : « on parle cul et maintenant je suis excitée, mais on est potes et je peux pas ».

Nouvelle proposition de ma part : lui faire découvrir ma panoplie de sex-toys. Elle découvre comme un enfant qui ouvre des cadeaux à Noël et semble intéressée par un œuf vibrant. « Tu veux essayer ? » lui dis-je. « Ca craint » elle me répond, mais son envie est plus forte. Je la fait s’installer sur la canapé ouvert, elle quitte son haut et je lui retire son string. Elle me dit qu’elle est très sensible du clitoris, ce que je confirme aux premières caresses de l’œuf enduit de gel lubrifiant. Je modifie les vibrations électriques du jouet et elle dit qu’elle ne pensait pas que ce soit possible de prendre du plaisir avec un objet pareil. Elle est à la fois amusée et excitée dans un climat spécial puisque amical et érotique. Puis, elle fini par dire que c’est tout de même pas naturel, du coup je continu sa masturbation par mes doigts pour finalement déposer ma langue sur sa fente. Je joue lentement avec son clitoris. Je trouve que son goût est sucré et titille son capuchon. Je ne pense plus qu’à son plaisir et en oublie mes mois d’abstinences et l’occasion d’avoir une relation plus poussée.

Elle gémit et me dit que c’est la première fois qu’un homme la lèche ainsi. Seules ses relations lesbiennes de passage lui avaient procuré une telle douceur et sensualité, mais il faut dire que ses mecs ont toujours été ce que j’appelle des bourrins pensant uniquement à leur propre plaisir ou ayant un côté trop cru, trop hard dans le sexe ce qui l’avait dégoutée des hommes.

Elle commence à se contracter et me dit qu’elle risque de venir trop vite et que maintenant elle a envie de « baiser », qu’elle ne pensait pas en avoir envie aussi tôt mais que le plaisir que je lui procurait lui donnait envie d’une pénétration. « Tu vas mettre un préservatif parce que j’ai envie de ta queue, je veux que tu me baises maintenant, même si j’ai honte de dire ça…. ».

Je me redresse et alors que j’attrape une boite de préservatifs, elle me retire mon caleçon et malaxe mon sexe et mes bourses avec une agilité que j’ai rarement connu, ses mains enduites de gel…

Une fois capuchoté, je frotte mon gland entre ses cuisses mais elle me force à la pénétrer et me serre les fesses. Nous « baisons » alors que nous sommes les meilleurs potes. C’est bizarre pour tous les deux et j’ai du mal à prendre du plaisir alors que je suis excité à mort par la vue de mon sexe entrant et sortant de son corps de rêve et qui jouit très vite en silence sous les spasmes de ses muscles… Je me retire et on se sent encore plus gênés, comme deux gamins qui viennent de faire une bêtise. On se sent presque incestueux et elle essaye de vérifier si c’est clair pour les deux que ce n’est pas le début d’une relation. Je lui fait comprendre qu’on avait envie de se faire plaisir et qu’après tous il n’y a pas de mal. Elle semble rassurée et apaisée elle s’endort contre moi.

Au réveil, je n’ose la toucher alors que chaque matin je la réveille par de petites caresses sur les cuisses ou dans le dos. A ma respiration elle doit réaliser que je ne dors plus et sans bouger, à plat ventre, la tête dans l’oreiller elle dit « bonjour » auquel je répond… Après un court silence elle rajoute « t’es con, j’ai le clito tout excité encore… lèche-moi comme hier soir, c’était trop bon ».

De nouveau, sans me soucier de mon érection, je descend entre ses cuisses où sa fente est effectivement déjà humide. Je dépose ma langue sur sa peau qui s’électrise aussitôt. Elle gémit en étouffant le bruit dans le pauvre oreiller qui se fait tordre dans tous les sens. J’aspire son clitoris, je suce ses nymphes, j’essaye de me mettre dans la peau d’une femme qui lui donnerait ce plaisir. Assez rapidement elle fini par se contracter juste au moment où le réveil sonne nous rappelant qu’on est en retard pour notre journée piquenique.

Durant les deux jours qui suivent nous évitons de recommencer nos petits jeux. On discute en se disant que cela fait bizarre car nous ne voulons pas nous mettre en couple ni mettre en péril notre amitié. Je lui propose de prendre cela comme un acte d’amitié poussé, c’est notre friend-cunni à nous. Ca la fait rire tout en disant qu’elle ne s’était pas reconnue au réveil avec sa demande mais qu’on ne recommencerait plus.

Le soir, après la fatigue de la chaleur de la journée, allongée devant la télé je lui propose un nouveau massage. Elle a beaucoup appréciée celui que je lui avait prodiguée mais précise que je ne dois pas dépasser les limites. Je lui rappelle que je sais me tenir et que ce n’est pas le but.

Me voilà à l’endure d’huile alors que nous sommes éclairés par les lueurs de la télévision et de la rue puisque nous n’avons pas tiré les stores. Elle est en string, moi en boxer. Malgré ma promesse je ne peux retenir mon érection qui est toujours instantanée face à son corps d’adolescente malgré ses 33 ans.

Cela fait maintenant presque une trois-quarts d’heure que mes mains, mes bras, mes épaules, mon torses, mes jambes la masse. Notre peau est luisante d’huile et j’aperçois les silhouettes de passants dans la rue ou j’entend les jeunes s’amuser dans la soirée.

Comme à plusieurs reprises je m’occupe de son « incroyable joli petit cul » par des passages pressants, tournoyant ses muscles fessiers. Son string un peu baissé j’aperçois son petit orifice qui s’écarte par mes mouvements alors que je crois entendre un léger clapotis provenant de son entre cuisse. Soudain, au moment où je pense qu’elle s’est endormi et que je vais m’arrêter elle me dit « masse moi la chatte ». Surpris je lui demande confirmation, et après sa réponse je lui retire le string. Je remonte ses jambes qu’elle écarte et je découvre son humidité. Je dis alors « ah oui, en effet, ça te plait », qu’elle s’empresse de répondre « tu m’étonnes, avec ton massage fessier, c’est irrésistible »… Mes doigts n’ont plus besoin d’huile pour être lubrifiés et s’infiltrent en elle pour être rejoints par ma langue qui glisse entre ses fesses, tournois dans son petit trou puis dans son antre de chaleur… Je lèche à nouveau son petit bouton rose, mon appendice nasal se trouvant presque en position phallique pour la pénétrer j’ai sous l’œil son petit œillet que je vois se contracter après quelques minutes de mes coups de langue. Elle se contracte toute entière et jouit de nouveau en silence après une succession de spasmes.

Elle se retourne en lançant « c’est dingue ta façon de lécher, après toutes ses années, si j’avais imaginée ça… »

Notre semaine se termine et je doit la ramener chez elle et notre amitié semble encore plus celée qu’avant sans aucun tabou, et je l’adore tout autant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou PheniXXX !

Récit troublant :lal:

Ta meilleure amie et toi ce n'est pas le début d'une relation amoureuse ? :-D

J'arrête de t'embêter même si je pense que pour tout les deux apparemment ça se passe assez bien ! :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Non, pas de relation amoureuse, et c'est très clair l'un pour l'autre.

De plus, on vit à 700km et si notre amitié est excellente, on sait qu'on ne pourrait pas vivre en couple, j'espère qu'elle se trouvera un gars beaucoup mieux que les précédents et elle me donne des conseils dans mes relations intimes. :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est peut être clair dans votre esprit mais dommage car apparemment vous pourriez être un duo de choc.

Je persiste à dire qu'il y a anguille sous roche, mon avis personnel après cette bonne lecture :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

trés joli texte

bravo :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Master0

Récit très... excitant :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si suite il y a on veut etre tenu au jus :lal:

Au passage, c'est quoi ta "facon de lécher", je suis preneur de tous conseils hehe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, pas de relation amoureuse, et c'est très clair l'un pour l'autre.

Je comprend parfaitement cette relation. C'est très rare et en même temps super. Bravo à vous deux! Et beau récit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Si suite il y a on veut etre tenu au jus :lal:

Au passage, c'est quoi ta "facon de lécher", je suis preneur de tous conseils hehe

Je crois en avoir parlé dans mes différentes histoires et peut-être dans un sujet plus approprié, on va faire du HS là, mais comme j'essaye de le dire dans mon post ci-dessus, j'oublie ce que j'ai entre les jambes et je ne cherche que le plaisir sensuel de ma partenaire.

Je veux bien chercher le bon sujet, mais je trouve toujours prétentieux d'étaler "sa technique" :-D

Au lieu d'une suite il y avait ce qu'on a vécu il y a 4 ans et demi quelque part sur ce forum: http://www.forum-intime.com/confession_intime/premices-a-3-t8244.html#208334

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau récit, voilà un homme qui a tout compris :P

Je l'envie la demoiselle, si j'avais eu un ami pour me remonter le moral pareillement dans mes moments difficiles ça m'aurait sérieusement facilité la vie et mon rapport avec les hommes ! :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois en avoir parlé dans mes différentes histoires et peut-être dans un sujet plus approprié, on va faire du HS là, mais comme j'essaye de le dire dans mon post ci-dessus, j'oublie ce que j'ai entre les jambes et je ne cherche que le plaisir sensuel de ma partenaire.

Je veux bien chercher le bon sujet, mais je trouve toujours prétentieux d'étaler "sa technique" :aime:

Au lieu d'une suite il y avait ce qu'on a vécu il y a 4 ans et demi quelque part sur ce forum: http://www.forum-intime.com/confession_intime/premices-a-3-t8244.html#208334

ah enfin un homme qui ne pense pas qu'à son plaisir ^^ (un homme selon mon coeur lol)

déslé les gars mais bon comme il le dit vous etes des bourrins

prenez votre temps ca n'en sera que meilleur :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo a toi

récit tres interessant et tres excitant ....

j'aime aussi ce "remontant" et le concept d'amitié poussée comme tu peux la vivre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau récit Phenixxx, bravo, cela me touche d'autant que j'ai eu quelques "amitiées" de ce genre avant de connaitre ma femme...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

belle amitié

au faite on fait quoi pour recevoir un massage si on n'est pas ton ami ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.