Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

codem

On s’était donné Rendez-Vous...

Recommended Posts

On s’était donné Rendez-Vous...

Pour toi, ma chérie en souvenir d’une belle journée.

On s’était donné rdv dans une forêt pas loin de chez toi.

Cet endroit qu’on aime bien tous les deux. On s’est embrassé tendrement, caressé. Tes seins étaient tout chauds malgré la fraicheur. Tu te collais à moi comme si tu avais peur que je me sauve. Tu as commencé à m’exciter en frottant ta cuisse entre mes jambes pour sentir ma bite en train de durcir.

Il y avait quelques semaines que l’on ne s’était pas

retrouvé comme ça. Comme je ne suis pas un homme libre il me faut toujours jongler avec ce genre de rdv.

Moi, ça allé, comme j’ai une femme à la maison, je n’étais

pas en manque mais toi, tu me l’as dit que ça te manqué et que seule tes caresses t’apaisées. Je te sentais très excité et très pressée. Nous étions dehors contre un arbre mais il faisait tellement frais que nous avions décidés d’aller à jusqu'à Lacanau-océan dans un petit hôtel discret que je connaissais.

On serait plus confortablement installé et au chaud. A peine rentrée dans la chambre, Tu t’es jetée sur le lit ; Tu as commencé à faire ta folle. Tu as enlevé ta culotte que tu t’es mis à faire tourner du bout de tes doigts et tu l’as lancé sur moi. Pour le reste des vêtements, tu as fait pareil. Ça commencé à m’exciter. Ton petit striptease dura quelques minutes. Tu as enlevé ta jupe en dernier et tu t’es allongée sur le lit, les jambes écartées et tu me narguais en te caressant sous mon nez. Tu m’observais pour me provoquer avec ses grands yeux coquins et Ton beau sourire. Ma queue était déjà bien gonflé ; je me suis mis nu, moi aussi, en faisant un striptease à mon tour mais moins spectaculaire que le tient ; moins doué aussi que les « chippendales» et puis je me suis masturbé très lentement devant elle. Je voyais que ça l’excité ; tu m’observais avec envie. Tu fermais les yeux par moment ; je te sentais très heureuse. J’ai approché mon visage entre tes cuisses. Ma langue a entreprit de te lécher la fente, déjà toute trempée. Avec tes mains, tu appuyais ma tête contre ta chatte et j’ai commencé à te sucer comme tu aimes, en aspirant son clitoris, en pinçant entre mes lèvres ta précieuse perle. Tes gémissements devenaient de plus en plus bruyants. Tu te tordais de plaisir. Je ne pouvais plus te tenir. Tu as pris mon sexe dans sa bouche et tu as commencé à me sucer ; me pomper comme j’aime que tu me le fasses; je t’avais guidé a faire comme ça. Tu es la championne maintenant et j’aime bien me faire sucer par toi, mon amour !

Je sentais mon orgasme monter comme je ne voulais pas

éjaculer tout de suite, j’ai retiré ma queue de ta bouche et pour me faire comprendre de te prendre, tu t’es mise en position de levrette. Position que tu sais que j’adore. Je peux promener ma queue partout le long de ta fente et voir en même temps mon sexe entrer et sortir de ta chatte ou de son petit trou, tout en pouvant te caresser les cheveux, les seins et les fesses.

Tu m’as criée « prend moi! ». Avec mon doigt et sa cyprine

je t’ai préparé la rosette. Je dilatais ton petit pour le rendre plus souple. Avec toi, ça va, ça rentre bien, pas de problème. J’ai poussé mon gland tout doucement et d’un petit sec je t’ai pénétré totalement. J’entends encore ton petit cri. Mon sexe était maintenant entièrement enfoncé ; seules mes couilles battaient contre tes fesses aux rythmes de mes coups de reins.

Je t’attrapais les cheveux pour t’attirer contre mon sexe, tout en continuant à la pilonner.

Tu me criais des grossièretés ; ça l’excitait.

Nous avons jouis tous les deux en temps. J’aime jouir avec

toi; ça donne plus d’intensité à nos orgasmes. Après un temps de récupération avec ta façon de me reprendre en main et de me masturber, mon sexe a vite reprit de sa vigueur. Tu m’as encore sollicité et là rebelote, tu n’en avais pas encore assez. Une fois mon sexe dans sa splendeur et dressait fièrement devant toi, tu es venue t’empaler dessus dans la position d’Andromaque. Tu as pris le contrôle de la situation ; tu me dominais ; tes mouvements me rendrait fou ; Tu te soulevais, sortais et t’empalais à nouveau. Ce petit manège a duré un bon moment. Humm ! C’était formidable; Tu t’’es allongé sur moi et tu t’es mise à accélérer la cadence. Une deuxième grande jouissance pour tous les deux nous épuisa en cette fin de journée. Nous sommes restés tous les deux enlacés sans dire un moment ; se donnant de tendres bisous en pensant qu’il fallait devoir se quitter bientôt.

Ce fut un après midi de rêve...très bon souvenir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

:wink: :aime::P Belle confession, Codem ... d'un rendez-vous très sensuel :aime::aime::P

Quel coquin quand même !!! :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:wink::P:aime: Belle confession, Codem ... d'un rendez-vous très sensuel :aime::P:aime:

Quel coquin quand même !!! :aime:

Merci Décibel!

Où vois-tu un coquin?

Moi, je vois un homme et une femme amoureux!

:P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonheur, tendresse et sensualité sont au rendez vous dans ce joli texte très chaud !!!

:aime::aime::aime: Codem !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Ben je suis dans le même cas... et j'aime quand cela arrive!!!!

:aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.