Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

goupil027

Une dernière journée formidable

Recommended Posts

Alors que l'année scolaire touchait à sa fin mon amie et moi avons décidé de terminer celle-ci en beauté. Mon amie, que j'appellerais Hélène, qui m'avait aidé en compta durant le semestre. Nous ne sortions pas ensemble mais nous nous voyons durant la semaine pour de torrides ébats. Durant cette derrière semaine du mois de mai, le temps était très chaud, les tenues légères d'été avec décolletés et petite jupe étaient de sorti et nous n'avons pas arrêtés de jouer au chat et à la souris, ne cessant de nous émoustiller mutuellement. Pour le dernier jour, hélène s'est vetu d'un haut au décolleté qui m'offrait une agréable vue sur ses gros seins fermes ainsi que d'une mini jupe. Nous avions un dernier cours de 3h en amphi, nous étions au fond à discuter. Après la pause, hélène m'a murmuré à l'oreille : " donne moi ta main, j'ai un petit cadeau ". J'obéis et quel ne fut pas ma surprise de me retrouver avec son string dans la main, hélène avait la chatte à l'air tandis qu'elle suivait le cours comme si de rien était. Je fis tomber mon stylo, me penchant pour le ramasser, elle écarta les jambes m'offrant une vue imprenable sur sa petite chatte provoquant une belle érection.

" Alors, ce que tu as vu à l'air de t'avoir plu" me dit elle en voyant la bosse que formait mon pantalon.

A la fin du cours qui m'a semblé durer une éternité, je l'amenais dans une salle au deuxième étage, fermant le verrou de la porte, je me jettais sur elle, l'embrassant, jouant avec sa langue, pétrissant son sein pour descendre remontant sa jupe exhibant sa chatte toute lisse, glissant un doigt dans son vagin déjà trempé de mouille et jouant avec son clito. Je descendis petit à petit léchant ses gros nibbards, mordillant ses tétons qui durcissaient sous mes carresses pour descendre jusqu'à sa chatte. Je commencais à caresser sa vulve, j'ai alors tiré sur ses grandes lèvres m'offrant une vue imprenable sur l'intèrieur que j'ai léché avec avidité, faissant coulissé mon index dans le vagin tout en jouant avec son clitoris. Hélène commencait à jouir alors je l'a fis s'allonger sur une table les jambes bien écartées, je sortis mon sexe gonflé de désir. Je frottais mon gland à l'entrée de sa chatte. Hélène me dit " prend moi, arrête de me torturer " , alors je fis pénétrer mon sexe dans son vagin bouillonant de désir entamant des vas et viens d'abord lents puis rapide lui arrachant quelques petits cris car nous ne pouvions pas faire trop de bruit. Nous étions tellement exités car nous avons jouis rapidement me répendant en elle.

Ne voulant pas en rester là, je la fis mettre debout face au mur lui écartant les fesses, admirant quelques secondes sa petite rondelle, je lui introduit un doigt dans l'anus préalablement lubrifié par sa mouille. Je lui malaxais les fesses que je léchais et embrassais jusqu'à atteindre sa petite rondelle frémissante de désir. Me relevant je lui dis tu veux te faire enculer, Hélène :" oui vas y , défonce moi ". Alors prenant un tube de lubrifiant dans mon sac, je lui lubrifiait l'anus puis après qu'elle m'est enduit la queue de gel, je placais mon sexe' à l'entré de son anus, que j'introduis lentement, écartant les chairs de son anus. Pour faire entrer complétement ma queue, tout en lui pétrissant les sein, je commencais alors à bouger doucement puis de plus en plus vite. Hélène haletait, poussant des petits gemissements de plaisirs. Je me retirais, lui écartant les fesses pour admirer son trou béant, me réintroduisant d'un coup sec jusqu'à la garde mes couilles tapant sur sa chatte qu'elle caressait d'une main s'appuyant au mur de l'autre. Je m'arrêtais me répendant dans son rectum dans un rale de plaisir. Après quelques secondes, je sortis ma queue faisant couler un filet de sperme le long de sa cuisse. Hélène se mit alors à genou suçant ma queue recouverte de sperme et de ses sécretions. Elle nettoya ma queue avec sa langue puis nous nous sommes rhabillés, nous donnant rendez vous pour les vacances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest alexiane_

Contexte trés excitant à part pour ma part la fin que je ne ferais pas :x

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça donne envie de retourner à la fac :aime::aime::aime: :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Joli récit, mais c'est fou cette étrangeté d'avoir comme par hasard toujours un tube de lubrifiant sur soit, surtout durnt ses cours en fac. Drôle d'objet de cours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tres beau recit et tres excitant!

pour ma part j'ai toujours voulu le faire a la fac,mais apart des caressesj'ai ete deranger par des etudiants alors qu'on aller passer a l'acte :P!

j'espere que sa changera dans ma nouvelle fac!

faut que je pense au lubrifiant!! :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quel cadeau! On ne refuse pas cela!

Ca fait rêver... et donne surtout des envies!! :-D:o :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

:twisted: :wink::wink: Belle narration d'une expérience très excitante :wink::wink::):wink:

... un bemol (comme le dit Alex) : le fellation finale après sodomie :)

Sinon, je retournerais bien à la fac' moi :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.