Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest Anonymous

"Mes 69"

Recommended Posts

Guest Anonymous

Je me réveille avec une drôle de sensation. Une sensation familière mais pas au réveil. Je sens comme une chaleur humide autour de mon sexe déjà dressé.

Ma respiration est forte, pour une réveil c’est inhabituel. Peut-être que je rêve encore ?

J’ai du mal à prendre mes esprits, j’ouvre les yeux et jette des regards tournoyants comme si j’étais ivre.

J’ai chaud et pourtant je frissonne. J’ai envie de gémir quand soudain ma main qui errait dans un mouvement pris au hasard touche ta peau. Je me redresse un peu et ma première vision est la fente dessinée par tes cuisses s’écartant et se rétrécissant en rythme d’une légère ondulation que semble effectuer tout ton corps. Je tourne légèrement la tête pour apercevoir ma verge se faire engloutir par ta bouche affamée. Tes joues sont creusées par l’aspiration appliquée sur ma « queue » rien que pour toi. Délicatement je courbe un peu afin de me placer entre tes jambes. Tu lèves une cuisse et ta « chatte » s’ouvre devant moi, tu m’enjambes me présentant ton puits dégoulinant de plaisir. Je suis attiré irrésistiblement par ce miellat hypnotisant que je lape sans attendre. A peine ma langue effleure tes nymphes lisses que je sens ton corps frissonner. Ton frisson se transmet à mon corps par le contact de ta peau de soie. Je ne peux trouver quelque chose de meilleur, une sensation aussi douce et brûlante. « Plaisir d’offrir et joie de recevoir » comme il était inscrit sur les boites surprises de mon enfance mais ce n’est pas un jeu d’enfant. Je sens une pression à la base de mon pelvis, tu enserres mon membre en le branlant de ta main couplée de tes lèvres. Ta langue râpeuse et douce à la fois échauffe mon gland à la collerette agacée par tes dents. Je suis comme drogué par tes caresses alors que je me délecte toujours de ton jus qui coule à flot. J’ai un doigt qui dans chacun de tes orifices intimes séparés par cette fine paroi frémissante et ma langue se frotte à ton bourgeon turgescent. Décalotté de son capuchon, j’aime faire sursauter ton clitoris en passant ma barbe naissante dessus et alterner léchouilles humides et baisers aspirants.

Sous cette excitation le temps semble suspendu mais mes abdominaux se contractent que ta poitrine écrasée dessus ne manque pas de ressentir. Tu te cambres légèrement et tes tétons roulent sur mon ventre, ma main libre t’entoure et se plaque sur cette limite floue entre ton dos et ton fessier, je sens sa chaleur sur cette zone si sensible tout en te plaquant. A ce moment là nos deux corps se contractent simultanément, je décharge dans ta bouche ma semence onctueuse pendant que ton sexe me transmet des convulsions. Nous jouissons ensemble dans nos bouches respectives… Certains sont adeptes de mai 68, moi ce sont de mes 69 avec toi… et je comprend comment la Lune a pu être investie cette année-là…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest alexiane_

Quel beau réveil et un 69 comme on les aime tous :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

:P :P:P Ton texte est superbe, PheniXXX, et les détails sensuels et érotiques que tu décris ne laissent personne indifférent :P:P:P :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui j'aime le 69 et elle aussi!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.