Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest Master0

Histoire de look...

Recommended Posts

Guest Master0

En passant devant une vitrine, j’aperçois mon reflet, brun, 1,81 m, élégant dans mon costume bleu marine. Il y a juste un détail qui cloche : débordé par mon travail, cela fait trois mois que je ne suis pas allé chez le coiffeur et cela se remarque. Je passe ma main dans mes cheveux pour tenter de les remettre en ordre et là, j’entends quelqu'un pouffer de rire. Je tourne la tête et découvre une jeune femme appuyée sur le pas de sa porte.

Je la fixe en levant les sourcils, étonné de son amusement.

- "Il va falloir faire quelque chose pour vos cheveux !" dit elle en souriant.

Et là, je comprends, depuis 5 minutes j’étais devant un salon de coiffure, semblant hésiter et cette jeune coiffeuse désoeuvrée m’observait…

-" C'est comme ça que vous trouvez vos clients ?" lui demandais je.

-"Oh non ! D'habitude ce n'est pas nécessaire mais ces jours ci, il n'y a personne et je m'ennuie ferme.." me lance t'elle avec une moue boudeuse.

Pendant cet échange j'ai le temps de l'observer : petite mais très mince, elle a les cheveux coupés courts comme un garçon mais blanc peroxydé, une genre de rockeuse souligné par son jean en cuir noir ; son visage est fin et agréable avec de grands yeux verts mais elle arbore un rouge à lèvres brun foncé qui lui donne un air inquiétant, son petit débardeur noir et son inscription "I'am the boss!" contient à peine ses seins ronds et fermes.

"Allez, au travail ! J'ai du temps pour moi cette après midi, et il faut bien que j'y passe..». Ma déclaration l'amuse, elle se retourne et je la suis à l'intérieur du salon. J'en profite pour l'examiner, de jolies fesses.. Elle a des hanches assez étroites, et c'est maintenant classique, la ficelle d'un string rouge dépasse de son jean.

" On passe au shampoing ? Me demande t'elle, mais sans attendre ma réponse, elle me guide dans l'arrière boutique où se trouvent les lavabos. Retirer la veste, la cravate et s'asseoir dans le fauteuil.

Elle fait couler l'eau pour en régler la température, et pendant ce temps elle passe sa main dans mes cheveux pour en apprécier la texture. Ce geste au départ très professionnel me trouble. Est ce parce que cela fait 15 jours que je suis seul, ou parce que sa caresse semble se prolonger plus que nécessaire ?

Elle commence le shampoing, et plaquant ses doigts sur mon crâne elle masse avec douceur de la nuque vers le front en faisant plein de circonvolutions inhabituelles.Très concentrée elle reste silencieuse. Je ferme les yeux pour profiter de cet agréable moment et rapidement je m'imagine avec elle, dans une étreinte torride, lui retirant son string rouge pour découvrir sa vraie couleur.

Elle pouffe de nouveau.

-" Ca vous fait de l'effet ce massage !"

Je me rends compte qu'elle ne m'avait pas proposé de tablier et que placée comme elle l’est, elle ne peut que remarquer la bosse qu’a provoqué mon érection. C'est vrai qu'il ne m'en faut pas beaucoup pour me faire démarrer.. et depuis mon adolescence, je suis souvent embarrassé par ce témoignage visible de mon désir.

23 cm comprimé dans un pantalon, ça finit par se voir.. et en plus souvent obligé de glisser ma main dans mon slip pour replacer ma queue dans une position plus confortable.

Là je suis bloqué et le regard de ma coiffeuse m'excite, je ne peux rien faire.

Elle m'abandonne, je suis déçu, et se dirige d'un pas décidé vers l'entrée du salon. Sans un mot, elle verrouille la porte, reviens dans l'arrière boutique, tire le rideau et baisse la lumière.

Ca y est c'est sur, elle a des intentions particulières...Alors que je me redresse pour me sécher les cheveux avec une serviette, elle me repousse dans le fauteuil, s'agenouille devant moi et commence à littéralement à m'arracher les chaussures, chaussettes et s'attaque à la ceinture de mon pantalon en chuchotant comme si elle se parlait à elle même :

-"Voyons voir ça ! Ca a l'air d'un bon paquet.."

Cette situation m'excite vraiment et je me laisse faire.

Mon pantalon retiré, elle baisse mon slip en évitant de toucher mon sexe. Libéré, celui ci se redresse et gonfle encore un peu. Je connais trop le regard des filles qui découvrent pour la première fois ma queue. Je distingue toujours un mélange d'envie et de crainte, mais là ma petite coiffeuse me regarde avec désapprobation.

-"T'as une queue maousse, mais tu as trop de poils, ça gâche tout !"

Interloqué j'attends..Aucune fille à ce jour m'avait fait cette réflexion, j'en ai vue des épilées des velues, des pubis taillés, teintés mais aucune n'avait critiqué ma pilosité..Cette fois ci je crois que cela va tourner court.

-"Je ne peux pas te laisser comme ça! Je vais tout raser!" Elle parle avec conviction, quasiment comme si je n'étais pas là.

Etre à moitié nu, dans un endroit inhabituel continue à me faire bander et sa façon autoritaire de me parler m'amuse...si elle baise comme elle parle cela promet...

En quelques gestes elle réunit mousse, rasoir et bol d'eau chaude. Elle écarte mes jambes, s'agenouille et saisie ma queue avec délicatesse du bout des doigts, pour la placer de coté, j'aurai préféré qu'elle me saisisse franchement cela m'aurait calmé, au lieu de ça elle m'effleure, m'enduit le pubis et les bourses de mousse et commence à me raser.

Elle s'applique, passe dans tous les plis, touche mon sexe mais sans le caresser. Mon érection est à son comble, mon gland violacé est décalotté..Cela commence à être presque douloureux mais j'aime ça.

Elle relève mes genoux pour bien accéder à mes fesses et je sens ses doigts et la lame du rasoir parcourir ma raie, ma rosette..Racler tous les recoins possibles pour y chasser les poils..J'ai l'impression qu'elle insiste un peu trop autour de mon anus, et elle finit par réellement caresser avec des mouvements circulaires cette zone sensible. La mousse rend ces attouchements très doux, elle glisse ses doigts et pousse ma petite porte avec son index.

-"Il est pas farouche le garçon..." Elle feint de m'ignorer et je joue le jeu : je ne dis rien.

" Toi tu n'es plus vierge de ce coté là..." et en même temps qu'elle me pénètre doucement, elle prend ma queue dans sa bouche.

Enfin !! Elle m'engouffre profondément, elle aspire mais malgré ses efforts elle ne peut me prendre entièrement dans sa bouche.

C'est une experte des pipes elle m'enserre les bourses et la base de ma tige avec une main, fait coulisser ma queue entre ses lèvres chaudes. Quand elle sens que la glisse n'est pas suffisante elle redresse la tête et dépose de la salive sur mon gland.

Son index ne reste pas inactif et fouille mon anus avec douceur et résolution. J'ai l'impression qu'à chaque mouvement de son doigt, mon sexe réagit en gonflant un peu plus....Je n'ai jamais eu l'impression d'avoir une bite aussi grosse.

Elle l'apprécie et elle sait ce qu'elle veut ... elle va l'avoir. Par instant elle me surveille du coin de l'oeil sans arrêter son pompage infernal.

Je ne vais pas tenir longtemps..

Je tente : -"Relève toi.."

"mmm !!!!" Sans s'arrêter de sucer elle fait non de la tête, elle aime la bite et probablement le sperme.

Elle s'y prend si bien alternant douceur et fermeté, pure fellation et masturbation énergique que ma queue est prête à éclater...et que sans pouvoir me retenir je lui lâche tout dans la bouche. De long jets saccadés vident mes burnes.. Elle avale tout, me lèche à fond pour me nettoyer. Elle se redresse, attrape avec sa langue un filet de sperme qui coulait au coin de ses lèvres.

"A moi maintenant!! " Elle se lève, retire son jean. Elle a vraiment un corps svelte et des gros seins dont j'ai hâte de profiter. Elle m'enjambe et s'asseoit à califourchon. Elle attrape ma queue qui n'a pas eu le temps de débander et la frotte vigoureusement sur son string qui en fait est totalement trempé.

Elle me fixe droit dans les yeux, écarte d'une main son petit triangle de tissu et de l'autre guide mon manche dans sa chatte ruisselante. Elle se laisse tomber puis remonte, elle s'agite avec frénésie. Ca c'est de la baise physique..

Elle me chevauche avec force en grognant ...Elle est toute concentrée sur sa jouissance, j'ai l'impression de ne pas exister comme si elle utilisait un mannequin de baise.

Elle se triture les seins, les tétons et moi je guide ses hanches pour qu'elle retombe toujours sur ma queue sans la tordre ou l'écraser.

Ce traitement brutal au départ me brûlait le sexe mais grâce à sa mouille, petit à petit l'envie de jouir est revenue, j'ai repris de la vigueur et comme elle l'a bien senti..Elle s'est déchaînée. Ses mouvements acharnés et ses lèvres trempées font des petits clapotis qui m'excitent énormément.

Ses seins ballottent contre mon visage mais je ne peux pas les lécher ou les sucer, elle n'a pas eu le temps de virer son débardeur.

Elle monte et monte encore, ses cuisses se crispent et projetant la tête en arrière elle jouit en poussant un râle ...Je me retenais depuis plusieurs minutes et la sentant arriver..J’ai tout lâché une seconde fois, éjaculant presque en même temps qu'elle atteignait son orgasme.

Je suis vidé au propre comme au figuré, je la serre dans mes bras et pour la première fois je l'embrasse. Ma langue s'insère dans sa bouche. Elle a un goût de sperme et répond avec tendresse à mes baisers..

Ce moment de répit ne dure pas, quelqu'un frappe sur la vitrine du salon. Une belle femme rousse de 40 ans.

Elle se lève se rhabille sans un mot et va ouvrir à cette importune cliente.

Je me rhabille également mais reste derrière le rideau.

-"Ca sent une drôle d'odeur !!" dit la cliente." Jessica, qu'est ce que c'est ?

-"Non Madame, je faisais juste une épilation maillot à Monsieur" sur ces mots elle ouvre le rideau, et me guide vers la sortie, sous le regard amusé de la grande rousse.

-"Merci Monsieur, "me glisse t'elle avec un grand sourire, "revenez bientôt pour votre coupe, il ne faut plus tarder. Je vous donne la carte de la maison, la prochaine fois il faudra appeler pour prendre rendez vous."

PS : J'ai embellis les faits, le dialogue n'était pas le même, je dirais qu'il fût plus implicite à l'origine, mais je pense que cette version passe mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très belle histoire, elle donne envie d'aller chez le coiffeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.