Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

piewy

Le retour de Piewy

Recommended Posts

Sachant mes deux belles depuis un moment dans la chambre, j'étais passé au bar de l'hôtel pour prendre une bouteille de champagne. En arrivant dans la chambre, j’ai laissé le chariot dans l’entrée et me suis approché et avec mon portable je fais une photo de ces deux corps enlacés. Je l’envoie de suite à mon amie la libraire pour la remercier et lui faire envie.

Je rejoins alors mes deux belles et nous échangeons et doux et long baiser. Je leurs propose ensuite une petite coupe de champagne. M. regarde J. dans les yeux et avec un sourire plein de sous entendus lui dit : « On prend vite une petite douche ? ». Elles se lèvent et main dans la main filent dans la salle de bain en prenant soin de verrouiller la porte. Le bruit de la douche et la musique qu’elles ont mis m’empêche d’entendre ce qu’elles se disent ou se qu’elles font. Heureusement, l’attente n’est pas très longue. Elles ressortent les deux une serviette nouée sur la poitrine ; n’étant pas trop longue j’admire le galbe de leurs jambes. Elles viennent s’assoir en face de moi sur le canapé. Les draps de bain remontent encore ce qui me permet de voir qu’elles sont nues en dessous. Cette vue idyllique me fait oublier tous mes devoirs et je me fais rappeler à l’ordre, je nous sers alors ce champagne tant attendu et nous trinquons à notre rencontre.

Tout en discutant de tout et de rien je vois la main libre de J glisser sur la cuisse de M., au moment où elle passe sous le drap de bain M. pose son verre puis enlace ma femme et l’embrasse. Ses mains caressent la poitrine où elle défait très vite le nœud pour ouvrir la serviette. Les deux seins apparaissent, les pointes déjà dressées. Elle les fait rouler l’un après l’autre entre deux doigts ce qui fait gémir de plaisir J. Sous le plaisir, ses cuisses s’ouvrent et se ferment me laissant voir les lèvres déjà humides de ma femme et une ficelle qui m’intrigue énormément. L’excitation me gagne ; devant le spectacle je ne peux m’empêcher d’ouvrir mon pantalon et je commence à me caresser par-dessus mon boxer.

La main de ma femme passe complètement sous la serviette de M., puis l’écarte pour me laisser voir un petit ticket de métro juste au-dessus de sa main qui me cache le sexe de M. Dans un nuage, je l’entends me dire : « Alors le spectacle te plait ? » et en même temps et elle ôte la main posé et je vois éberlué et god enfoncé entre les lèvres de M. qui dit « Il va falloir lui faire du bouche à bouche sinon il va nous faire un attaque ton homme ! ». Elles se lèvent en même temps en faisant tomber à terre leur serviette. Elles s’approchent de moi, me repoussent au fond du fauteuil ; l’une après l’autre m’embrasse nos langues se mélangent, je suis aux anges. En peu de temps, sous les doigts habilles de ma femme je perd ma chemise puis elle s’attaque à mon pantalon et sa bouche vient croquer délicieusement mon boxer. Mes mains ne restent pas inactives, je les pose sur le dos de mes compagnes puis descend vers le creux des reins avant de remonter pour englober avec ma paume des seins. Je les caresse doucement l’un et l’autre en appréciant la différence entre les deux, le grain de la peau, la taille et la dureté des auréoles. M. décide de rejoindre ma femme sur mon bas-ventre, elle fait descendre mon boxer et s’empare de mon membre dressé.

Alors mes mains vont vers l’écrin secret de mes deux furies. Chez M. je caresse d’abord son petit bouton avant de saisir le god enfiché en elle et de le faire coulisser doucement en elle, un râle de plaisir répond à mon initiative. Pour J, je décide d’abord de lui caresse son petit trou avant de venir saisir cette petite ficelle qui m’intriguait. C’est avec surprise de ma part et un cri de plaisir que je retire des boules de geisha que je m’empresse de réintroduire puis je commence à jouer avec dans la vulve en feu.

La bouche de M se pose sur mon gland alors que J bisoute mes testicules, c’est divin !

Enfin nu également, je les entraine sur le lit où nous nous couchons les uns à côté des autres ; moi au milieu, M et J à mes côtés mais dans l’autre sens afin de pouvoir continuer leur jeu de bouches et de langues sur mon sexe. Leurs croupes à porter de mains et de ma couche je glisse vers M pour venir goûter sa cyprine après avoir retiré le god puis ma langue vient jouer avec son bouton dresser entre ses petites lèvres. Mais j’ai aussi envie de profiter de ma femme alors j’introduis à nouveau le god dans son puits d’amour et me retourne vers J.

Quand je commence à sucer son clito, je sens une bouche m’engloutir ; M ou J ? D’où je suis impossible de voir mais la caresse est merveilleuse. Avec mes doigts qui jouent avec les boules, J dégouline de plaisir, je la bois avec délice et manifeste mon plaisir pour la fellation que je reçois « Tu vas me faire jouir si tu continues comme ça avec ta bouche ». La réponse fut rapide à fuser « A non ! Je te veux en moi » s’écrit M qui se redresse et jette le god à côté de moi. Ma femme m’enfile un préservatif et tiens mon sexe bien droit pendant que M descend doucement pour s’empaler sur moi. J l’embrasse et lui caresse les seins en même temps.

Puis elle vient se mettre à califourchon sur mon visage, pour que je continue mon cunnilingus. J’en profite pour remplacer les boules de geisha et le remplace par le god encore luisant de la cyprine de M.. Le plaisir de chacun est intense. Les langues de M et J se croisent et se séparent le temps que l’une ou l’autre vient titiller la poitrine de l’autre.

Pour porter le plaisir de ma femme à son comble, je sors le membre factice de sa vulve et le présente devant son anus. Alors elle écarte ses fesses avec ses mains pour permettre une lente introduction, elle se cabre de plus en plus à fur et à mesure que le god la sodomise. M en profite pour mordiller les pointes ainsi offertes. Moi, j’introduis ma langue entre les petites lèvres maintenant libres.

Ma main se glisse sur le ticket de métro de M et vient caresser son clito. Du coup la chevauchée de M sur moi s’accélère.

C’est J qui la première, sous la triple stimulation de god, de ma langue sur son clito et M qui affole sa poitrine, crie sa jouissance. Pris dans la tourmente c’est M et moi qui jouissons à notre tour presque simultanément.

Repus nous nous couchons serré les uns contre les autres tout en se faisant de doux calins.

Le bip d’un portable nous surprend. « C’est le mien ! » dit M. Elle se lève pour le prendre.

« Tiens un message de A. notre libraire préférée ! », elle rit puis nous lit le message : « Alors ma petite M je vois que tu ne t’ennuies pas d’après la photo que Piewy m’a envoyé ! Je suis en bas, je vous attends ! »

Nous éclatons tous les trois de rire, alors après un petit tour dans la salle de bain. Nous nous rhabillons mais je leurs demande de ne pas mettre de dessous sous leur jupe et robe. « Ok si toi tu ne mets rien non plus ! ». Chiche ! et j’ôte le boxer que je venais d’enfiler.

Dans l’ascenseur, M se colle à moi pour m’embrasser, elle en profite pour me caresser à travers mon jeans et réveiller mon désir, la porte de l’ascenseur s’ouvre sur le hall.

C’est ainsi le jeans déformé, deux femmes resplendissantes dans les que nous allons à la rencontre de A qui nous sourit dès qu’elle nous voit.

Après nous avoir fait la bises, nous discutons un peu, je leurs propose d’aller ensemble diner dans un petit restaurant charmant…

:aime::aime: :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

quel retour fracassant mon ami :wink::wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest angegigi

Waouuuu!!!!! :roll::cry::o Piewy !!!! :P Quel récit trés trés excitant!!!! :twisted::shock:

J'ai le feu !!!!! :aime2: des frissons de partout!!!!! :P

Mmmmmm quelle envie d'etre M pour me délecter de ce beau sexe tout dur ou bien de faire l'amour à une sublime déesse :P:P:P:P:P

:oops::clap::clap::clap::aime: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest plaisir-mutin

sympa tres sympa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.