Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

imaginaire

Toi ma Belle...

Recommended Posts

Tu es dans la salle de bain, tu prends un bon bain pour te relaxer. Tu te rinces, te sèches, mets de la crème sur tout ton corps, tu te tiens debout nue. Pour une bonne application tu poses un pied sur la baignoire, tes mains agiles, et rapides court sur ton corps enduit de cette crème qui te pénètre. Une bonne fragrance s’en dégage, ta peau est belle est douce a son contacte. Tu es fier de ton corps bien entretenu. Tes mains glisse sur cette jambe en appuis sur la paroi de la baignoire. Tu es légèrement penché, tes cheveux retombe quel que peu sur ton joli minois. De ce fait, ils se portent en direction de tes poils pubiens. Tu en profites pour regarder ton minou, pour voir s'il faut parfaire la coupe. Tu aimes bien quand les bords sont bien nets et d’une la longueur régulière, il faut que tu retouches un peu. Tu tailles la longueur avec une tondeuse étudiée pour. Tu commences à faire les bords et là, la tondeuse s’écarte un peu de trop vers ta fente, tu en coupe plus que tu ne le veux. Tu essaies de rattraper en taillant de l'autre côté, mais tu n'arrives pas à faire quelque chose de symétrique. Eh puis zut ! Tu enlèves tout. Pour calmer le feu du rasoir tu appliques un peu de crème sur les côtes des ‘tites ailes de tes grandes lèvres. Une fois l'opération terminée, tu apprécies la douceur de ta peau totalement lisse. Tu te regardes dans le miroir, tu es plus nue que nue, tu te caresses doucement, l’excitation est en train de te gagner, tu te titilles le clito, puis un de tes doigts part à la conquête de ton antre d’amour, tu te trouves déjà tout humide d’excitation…

Allons tu te dis, ne nous égarons pas devant ma belle divinité. Tu te saisis de ta brosse à cheveux pour te les peigner. Au milieu de la salle de bain tu te penches en avant pour que tous tes cheveux tombent en avant pour mieux les brosser. Ces gestes accompli tu poses la brosse pour enfiler tes bas blanc. Tu enfiles ton chemisier blanc. Ton interphone retentit, tu réponds, c’est ton coquin préféré ! Tu le fais monter, entrouvres la porte pour qu’il puisse rentrer. Tu vas finir de te préparer. Voila que tu as des envies très intimes… Ton coquin rentre dans l’entré, tu lui dis de s’installer, que tu arrives… Tu te changes, car ta tenue décontractée ne va plus avec tes envies… Tu enlèves vite ton chemisier, passe un soutien gorge, met une robe toute blanche plus approprié à ce moment. Allons pas de sous vêtement, tu mets tes petites chaussures blanche que tu aimes, et qui vont parfaitement avec ta robe ! Et hop te voila dans le salon où je t’attends tranquillement tel ton Roméo. Je ne suis pas venu les mains vides, une fleure ta préférer, une bouteille de champagne. Hume tu penses, que j’ai aussi les mêmes tendres idées, chouette ! Tu me fais une accolade, récupère les fleurs que tu mets dans un vase et la bouteille que tu poses sur la table. Nous nous tenons debout, l’un en face de l’autre et nous discutons. Tu sens que j’en ai autant envies que toi. Pour vérifier où j’en suis (une chanson de ZAZIE !) Tu passes ta main sur mon pantalon au niveau de mon sexe. Tu n’es pas surprise de constater que je suis déjà en érection. Tu es fier de toi de pouvoir me mettre dans tous ses états simplement par une accolade ! Tu en profites pour te tourner et te frotter tout contre moi, onduler de tes formes sur mon sexe. Evidement, je tombe tout de suite sous tes charmes ! Alors pour me chauffer un peu plus tu relèves ta robe pour dévoiler ton joli fessier sans textile. Je m’approche pour caresser ton jolie postérieure, tu es toujours légèrement penché sur l’avant les mains reposent sur tes cuisses. Tu te laisses faire, tu aimes me provoquer, tu sais que je ne vais pas être déstabilisé trop longtemps. Exactement ce que tu penses, un baiser sur chaque fesses, et tu sens ma langue qui te parcoure ta raie, tu aimes cette sensation, et mes mouvement de langues qui glisse sur ton orifice, tes lèvres intimes… Maintenant je prends bien tes fesses à pleine main avec douceur. Tu sais depuis longtemps que la vue que tu m’offres m’excite tout le temps, et toi cela t’a toujours étonné, mais ton intimité te demande de plus en plus d’attention. L’excitation que tu as su provoquer te gagne aussi. Et te voila pendant que je m’occupe de toi, tu mets ta mains entre tes cuisses. Tu touches les contours de tes lèvres lisses. Tu ne te rase pas tout le temps le sexe, mais tu t’avoues que cela te plait de le sentir comme ça ! Et voila que tu aimerais bien qu’une ‘tite langue puisse s’égarer de temps à autre sur cette endroit… Tu me demande de venir te lécher ta fente, et de ne pas oublier de passer voir ton orifice… Tu es entrain de me chauffer à blanc, et en plus, j’adore te rendre de multiples service :content: ! Tu ressens avec délectation les soins que tu m’à suggérer. Tu es toujours penché sur l’avant, me montrant ton séant, et moi à genoux derrière toi a bonne hauteur pour te pratiquer des caresses avec ma langue. Je dépose mes mains sur tes fesses en les écartant légèrement, tu sens mon souffle chaud te parcourir ta raie, ta fente. Ma langue humide qui fait le tour des ‘tits boulets de ton orifices, et parfois j’insiste bien dans le centre, parfois tu sens un doigt qui te frôle légèrement en même temps que ma langue… Toi tu joues avec douceur, simplement en passant de ton doigt entre tes lèvres gonflé d’excitation. Tu te mets pour une question pratique à quatre pattes, cela n’à en rien entamer a mon ardeur, et je me remis de plus belle en action. Langue dans ton orifice, doigts qui court sur tes fesses, de temps à autre ma seconde main qui parcourt ton corps toujours recouvert de ta belle robe. Parfois cette main s’insinue sur tes seins qui sont tenue par ton soutien gorge. Et hop d’un mouvement vif, tu te retourne, surpris ne bougeant pas, tu n’avais pas vue que j’ai sortir mon membre de chaire de mon pantalon ! Cela devait vraisemblablement le serrer, tu te plait a penser… Tu le trouves beau ce membre qui se dresse si fièrement d’envie et d’excitation ! Tu déposes un bisou sur le gland, parcours un peu ta langue sur le frein, le bourrelet, de temps à autre tu l’enfermes dans ta bouche. Tu entends le souffle court de ton homme, ce qui ne fait que confirmer les plaisirs que tu lui gratifies de par tes actions sensuelles…

Tu t’occupes toujours de mon membre que j’aime tant, d’ailleurs je me pose la question qui l’aime plus, toi ou moi ! Tu le caresses, tu le branles, tu le gratifies de ta langue, ta bouche… Dans nos dons des plaisirs nous nous sommes rapproché de la table. J’apprécie énormément ce que tu me fais, en moi je récents un feu d’artifice des sens, ch’est tellement bon ! Je me dis que l’on peu fêter cela de la bouteille de champagne qui se sent orpheline sur la table. Je la débouche, tu as ma virilité en bouche, j’écoule d’un petit torrent de bulles sur mon sexe et dans ta bouche. Cela t’amuse, et tu en rigoles ! J’arrose mon sexe qui mousse, tu l’embouche derechef, je ne sais pas comment tu as fais mais tu m’arroses un peu de champagne ! Je me penche pour délivrer un baiser fougueux, diable comme tu es excitante ma Belle. J’adore ta gourmandise, surtout quant je suis le fruit dévoré. Je déverse une autre lichette, dans ta bouche, sur mon sexe, et le flot que tu n’as pas bu coule sur ta robe, et j’imagine que cela court sur ton corps qui doit être assez échauffé… Ta grotte est très contente que la fraîcheur du liquide chargé de bulles vienne te refroidir quelque peu. Je suis très loin d’imaginer que tu es plus que coquine en ce moment. Tu te dévêtus de ta robe, et vu comment tu l’enlèves moi je demeure de plus en plus dans l’envie de te posséder. Mon sabre est dignement dresser d’envie, tu t’assoie sur la table, mais je n’avais pas vue à quel moment tu t’aies mis un toys dans ton orifice, et tu souris de l’expression que j’ai quand je le découvre. ;-o Tu t’installes le plus confortablement possible sur cette table, je me suis mis à genoux devant toi ma déesse des sens, la princesse que j’ai envie d’honorer. Imagines, tu à les jambes écarté, ta fente toute lisse, que tu caresses car tu aimes cette sensation, et surtout que ta perles a très envie de douceur. Ton orifice à ton jouet, tu as toujours tes bas blanc, et ton soutiens gorge, gnac tu es diablement érotique tu sais ! J’ai envie de te boire, je secoue en mettant le pouce sur le goulot des milles bulles, on entends les gazes s’échapper je l’approche de ta fente et laisse s’en écouler son contenu dans ta grotte d’amour. Tu ressens les bulles qui éclatent, jamais tu n’as eu des sensations comme celle-ci ! Je me penche pour te lécher, te boire, mélanger des secrétions de ton excitation et de la bouteille. Nous entendons les bruits de sucions que je fais en te léchant avec le liquide et les lèvres de ton sexe. Ton clito, est turgescent de bonheur. Je me redresse pour reprendre la bouteille, tu prépares ton sexe a nouveau pour recevoir de nouveau les flots de bulles. Tu lèches tes doigts, moi je te déguste une nouvelle fois hum que j’aime être entre tes cuisses ma Belle. Ma langue se faufile entre tes lèvres charger de ce liquide, de ce nectar. Je joues avec ton bouton, je l’introduis, caresse de ma langue ton intimité, tu m’appuis la tête contre ta fente… Il ne reste quasiment plus rien dans la bouteille, je t’introduis le bourrelet du goulot dans ta chatte, et le reste du liquide te remplit, tu gémis de plaisir ! Surpris par tes doux cris, je suis étonné que tu as réussit d’expulser le toys anal, peut être que le champagne aidant… Je ne m’en préoccupe pas, me voila entrain de te lécher, et je reçois de ta part un ‘tit giclée de champagne, comme quand tu éjacules ! J’en raffole, je te bois avec plaisir, champagne mélanger de tes excitations, f’est booooonnnn ! Je te suce, te lèche embrasse ton sexe, ta fente, ta chatte, ton antre, ta grotte d’amour !.... Nous changeons de position, tu m’allonges par terre, tu m’enjambes, je vois ton dos, tu t’allonges un peu sur moi tu veux que je pénètre ton ’tit trou que tu as bien d’étendue. Voila je te pénètre tu règles l’avancement de mon membre dans tes entrailles. Centimètre par centimètre nous ne faisons qu’un. Tu commences a onduler de tes fesses sur mon membre, tu arrête je reprend le relais, je te pilonne tout doucement et de plus en plus vite, tu me donnes l’entière confiance de cette pénétration. Je m’arrête et tu reprends les mouvements de vas et viens dans ton trou. Tu aimes cela, sentir mon sexe en toi dans le trou serrer. Tu te repositionnes et pendant tes mouvements tu effleures ta perle qui est tout heureuse. Pendant ce temps tu me dis des mots d’amours, des mots qui t’excitent toujours un peu plus ! Je suis ton homme et tu changes de position tu es accroupis devant moi, je suis toujours allonger sur le dos, mon sexe brillamment en érection et te voila entrain de l’introduis toujours dans les fesses, aujourd’hui tu es très anal, c’est comme ça… Je pose mes mains sur tes fesses, je les écarte un peu, j’aime les prendre bien en main. Et je me met en action, tu t’es pencher un peu sur moi, nous nous embrassons mutuellement, et je déploies tout mon énergie dans les mouvement de mes reins pour te pénétrer et te donner toute l’attention que je te dois pour que nous ayons les plaisirs intimes… Nous avons nos respirations différentes, soufflent court, tantôt long et profond, nous conjuguons aisément nos envies, nos élans, nos quêtes des plaisirs… J’ai envie de te prendre sur la table, tu m’accordes cette envie. Tu libères tes seins que je goutte avec délectation. Un bon goût de champagne tu as Ludivine. Voila je m’active en toi, tu resserres tes muscles vaginaux pour un meilleur plaisirs de chacun. Tu poses sur mes épaules tes jambes, nous entendons les bruits de coup de boutoir que je te donne, le claquement de mon sexe sur ton entre cuisse, la table qui bouge un peu aussi. Nos gémissements se conjuguent. Tu me repoussent gentiment, te voila accouder sur la table les fesses bien devant mon membre, je te pénètre dans le trou du cul, tu me le demande, je suis étonne mais cala ne me dérange pas du tout ! Je varie mes pénétrations et je donne des mouvements de droites et de gauche, tu m’accompagnes dans cette danse des corps. Nous reprenons des vas et viens doucement, rapide, tu me regardes de temps a autre tu me glisses des mots riches d’expressions. Tu te caresses la fente pendant que je te pénètre. Je ne bouge plus c’est toi qui viens t’empaler sur mon sexe que c’est beau et bon de voir et de ressentir cela de toi. Parfois tu ne bouges plus quand tu es contre moi, mes mains son sur tes hanches, j’en glisses une pour te caresse ta fente humide et trempée de nos ébats. Nous reprenons nos mouvements. C’est moi cette fois ci qui veut te prendre dans ta grotte d’amour. Tu te remets sur la table je te pénètre avec envies et force tes gémissements, nos chaires se heurtent avec passions. Nous sommes tous les deux prêt à jouir, tu as tes orgasmes, violent qui te rend encore plus belle, je m’active tout le temps en toi. Je suis prêt de mon point de non retour. Tu te libères pour prendre mon membre et le masturber, tu poses mon gland sur ta bouches ouvertes, continu tes mouvements, l’embrasses, titille de ta langue. Tu me soulages, j’éjacule sur toi, un peu dans ta bouche, sur ton visage, tes cheveux. Nous nous embrassons…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

:clap: :roll::clap: Superbe texte magnifiquement détaillé pour un fantasme très excitant et tout-à-fair réalisable !!! :roll::P:roll::roll: :content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

c'est un sacré compliment venant d'une personne qui écrit: comme j'aime!

:clap::clap: Je pense toujours ce que je dis et écris :content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.