Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Lovemachine

Surprise très coquine

Recommended Posts

Une journée de travail très éprouvante, métro, boulot, dodo. Que nous connaissons tous, le seul bonheur qui nous arrive dans ses conditions et de pouvoir quitter le bureau une heure plus tôt. La chance un métro arrive immédiatement, direction notre appartement, Je dis notre car je le partage avec l’être le plus chère a mes yeux. Cette femme, La femme qui ferait fondre tous les hommes de la terre, de son regard. Son regard étincelant de milles feux. Des cheveux lisses que j’adore caresser lors de nos longs et tendres baisers.

Tout le long du trajet, je me surpris à fantasmer sur ma chère est tendre, l’imaginer vêtue uniquement d’un tablier de cuisine blanc, avec de fin soulier à talons blancs. Se promenant dans notre cuisine sachant que cela me rend complément fou.

Mon arrêt arriva, c’est dans cet état d’esprit que je sorti du métro. Je débouchai à l’angle de ma rue. Quelques pas me séparer encore de mon immeuble. La vitesse de mes pas ne cessait d’accélérer, désormais je courais dans l’escalier. Discrètement j’ouvris la porte les yeux fermés, en espérant la voir comme dans mes fantasmes. Mais non désillusion personne, je ne comprenais pas. Aucun mot sur la table! Mais où était-elle? J’entrepris un tour de notre appartement. Avec comme son uniquement une douce musique, je reconnu notre Cd spécial « sport de.. De chambre »

Et là a ma grande surprise au fur et a mesure que je m’approche de la salle de bain. Je trouvais d’abord ses tallons jetés dans un coin de couloir suivit de ses bats. Plus loin son haut et sa jupe, ainsi qu’un string noir assorti à son soutien gorge. Je levais mes yeux vers la porte. Avec le bruit du jet de douche. Et la avec envie je venais coller mon oreille a la porte. Ses doux gémissants suivaient précisément chaque mouvement de jet d’eau que j’entendais venir cogner sur son corps. Ahh la coquine, à peine le seuil de la porte franchi qu’elle s’était dévêtue comme une bête en furie pour se donner du plaisir. La sentir si proche de moi, nue allongée dans l’eau savonneuse. Je ne me contrôlais plus, j’avais envie de la rejoindre, mais nullement envie de gâcher son moment de plaisir solitaire. L’idée venu de lui permettre de réaliser un de ses fantasmes celui de la masturbation en couple. Nous avions déjà essayer bon nombre de fantasme. Je prenais donc les chose en main (Oups un lapsus), vite notre chambre et son tiroir ou se trouve sa lingerie. Hum toutes ses petites culottes, rien que le contact de se tissus et de mes doigts me procurer une bien belle érection je choisis un jolie petit string rose. Me dévêtis complètement, l’odeur enivrante de se sous-vêtement. Quel heureux moment de tromperie, je pris une serviette et me voilà en direction de ma douche avec un de ses string pour m’amuser avec et une serviette sur l’épaule. Comme si ne rien n’été j’entrais. Elle eu un léger sursaut de frayeur, mais a la vue de mon sexe dressé et de sa petite culotte en main. Elle comprit alors vite mon jeu. Elle continua cette danse avec le pommeau de douche, pendant que je me mis debout devant elle les pieds dans l’eau. Pour qu’elle puisse ainsi admirer toute ma masturbation. Son sexe était parfaitement épilé, ses lèvres roses de désir D’où bourgeonnait un petit pistil d’amour. Qui recevait avec envie les assauts du jet d’eau. De son autre main elle me tentait de me toucher les fesses. Mais moi en coquin que je suis, avait tournait la pression de l’eau à son paroxysme. Ce qui lui procura de petits spasmes. Mon sexe désormais parfaitement dressé, ne demandant que d’être branler. Ma main droite commencer lentement a glisser sur ma verge, pendant que mon autre main jouer délicatement avec mes bijoux. Elle me voyant fermé les yeux prit mon sexe en main et lui procura une petite masturbation, a genoux devant moi avec le jet d’eau coller entre ses cuisses. Cela dura de longue minutes, mais je la senti partir donc je me mis assis devant -elle. Frottant mes doigts sur son clitoris pendant qu’elle me branlé de toute ses forces. A bout de force un véritable tremblement parcouru tous son corps, qui finit de m’achever en trois long jets.

Se succéda de tendre câlin allonger l’un sur l’autre dans l’eau tiède.

Voilà un petit pants de notre vie d’amoureux.

A bientôt pour d’autres histoires.. :content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.