Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

louloupascal66

La rosée de la fleur

Recommended Posts

Il est 6 heure du matin, les cloches du village viennent de sonner, le bruit délicat de la fontaine me sort de mon sommeil et un rayon de soleil parcourt le corp dénudé de ma belle endormie, projetant l'ombre de ses seins sur son ventre.

Cette vue fait monter en moi le désir et je décide donc de me glisser vers le bas du lit pour atteindre avec ma bouche le haut de son mont de vénus.

Ma belle toujours endormie, je glisse délicatement ma langue au dessus de son clitoris et à la commisure de ses cuisses. Je me place face à elle et essaie d'atteindre son bouton, quand elle se met à écarter une jambe tout en laissant ces yeux fermés.

L'accés à ses bijoux m'étant maintenant ouvert. Je commence par passer ma langue de bas en haut sur ses lèvres en effleurant légèrement son clitoris. Je continue mon action tout en m'enfonçant de plus en plus entre ses lèvres. Je sens qu'elles deviennent de plus en plus humides mais aucune réaction de ma belle si ce n'est un souffle un peu plus forcé.

Je continue donc par lècher l'intérieur de ses lèvres toujours dans un mouvement de bas en haut en finissant par passer sur son bouton.

A chaques passages de ma langue, je m'attarde un peu plus sur celui-ci et je me rend compte enfin du tressaillement de ses muscles laissant deviner la montée du plaisir. J'enfourne le bout de ma langue dans son vagin et faisant de brefs mais rapides allés et venus. Son souffle devient plus long et insistant, son corps se cambre légèrement, elle reste étendue là, les yeux fermés réchauffée par la douceur chaude du rayon de soleil et de ma langue entre ses cuisses. Je sens sa séve dégouliner entre ses lèvres et je me délecte de ce néctar léchant maintenant avec le plat de ma langue l'entrée de sa grotte afin d'en récuperer la moindre goutte.

A chaques coups de langue sur son clitoris, je ressent ses spasmes qui deviennent de plus en plus rapprochés. Je m'attarde longuement sur ce bouton merveilleux qui gonfle sous l'action de ma langue. Maintenant ses cuisses sont bien écartée et je distingue largement l'entrée de son fourreau. j'y glisse deux doigts et continue à lécher son clitoris. je sens mes doigts trempés aller et venir doucement au rythme de ses soupirs. Ses muscles se rédissent son ventre à des mouvements de contractions rapides, elle hallete tout en gémissant.

J'acélère le mouvement sentant l'arrivée prochaine d'une explosion en elle. Mes doigts pénétre de plus en plus profond, le bout de ma langue frôle à une vitesse maximale son clitoris.

Elle se mit à se cambrer et poussa un gémissement de plaisir trés long. Je senti son corps enfin se détendre, elle me caressa la tête m'invitant à monter pour l'embrasser. Elle se colla trés fort contre moi et nous nous sommes rendormis dans les bras l'un de l'autre, sa jambe par dessus les miennes me permettant ainsi de sentir son sexe mouillé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest alexiane_

Quel beau et tendre réveil :bisous5:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.