Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

imaginaire

Détente amoureuse…

Recommended Posts

Avec un large sourire tu fis glisser le cordon de ton kimono et tu dévoilas une belle poitrine ferme et généreuse. Sans me demander mon avis tu m’enjambas et vint t’assoir sur moi. J’étais en caleçon et le contact de tes fesses sur mon bas ventre me procura un début d’érection. Partagé entre la surprise et l’envie d’aller plus loin je ne trouvais rien à redire à ta démarche. Tu t’activais toujours en me massant le corps et tu me souriais de plus en plus tendrement.

Ton visage s’est approché du mien et tu as déposé un baiser sur mes lèvres. Tes pointes de seins ont effleurées ma poitrine en me procurant un plaisir supplémentaire. Tu étais douce et mes mains ont commencées à te pétrir les fesses à travers le tissu du pantalon de kimono.

Tu m’as demandé si je n’y voyais pas d’inconvénient si tu le retirais. La réponse était bien sur positive et tu t’exécutas. Tu avais gardé une petite culotte de coton assez sexy et se remis en position.

Ton peignoir était tombé au sol et je me retrouvais presque nu à ta merci. Tu commenças à te frotter plus précisément le pubis sur ma verge qui me remontait sur le ventre. Je sentais la chaleur se dégager de ton entre jambe. Tu mouillais déjà, je pense. Tu as fait glisser mon caleçon et as pris mon sexe dans ta main tout en gardant ta position de cavalière. Je pelotais tes seins en suçant tes tétons, tu renversais la tête en arrière en poussant de légers soupirs de plaisir.

Mes mains ont glissées sur tes hanches et j’ai tiré sur le haut de ta culotte, tu t’es penché en avant pour te libérer de l’entrave de cette pièce de tissus. Nous étions maintenant nus tous les deux sur la table dans cette petite pièce où se mêlaient les odeurs de crème et de plaisir. Tu glissas vers mon bas ventre pour aller t’occuper de ma colonne en pleine action. Avec toute ta délicatesse tu me léchas puis me suças avec gourmandise. Tu restais simple mais très efficace, sans extravagance, vraiment cela était très bon. Tu me lançais des regards complices tout en me suçant délicatement le gland. Je te proposai de te retourner pour que tu me proposes ton petit bonbon rose.

Tu étais impeccable jusqu’au moindre détail. Ta chatte était épilée, ta peau douce et tendre, la fente trempée la rendant délicatement luisante. Avec délice j’ai entrepris de te lécher dans les moindres recoins en m’attardant sur ton clitoris gonflé de plaisir. Tu dandinais du derrière comme si tu voulais suivre le mouvement de ma langue.

Après quelques minutes passées dans cette position, tête bêche, tu es venu t’allonger sur moi. Ton corps couvert de sueur glissait contre le mien. Je sentais les pointes de tes seins frotter sur les miennes et maintenant c’était à ton tour d’en profiter les yeux fermés.

Tu me demandas de te céder ma place et tu t’allongeas sur la table et relevas les jambes. Tu te tournas vers moi dans cette position et me demanda de te regarder te branler sans bouger. Je te regardais faire vibrer tes chaires aller et venir avec un ou deux doigts sur ton clitoris, revenir sur tes lèvres humides pour y enfoncer un doigt dans la fente rose. De ton autre main, tu te caressais les seins, pinçant la pointe et te suçant les doigts comme si tu avais une bite imaginaire à la main.

Je sentais ton souffle s’accélérer et des petits cris sourds sortaient d’entre tes lèvres. Je te vis te faire jouir devant moi avec tes doigts, ce spectacle bien que surprenant m’avait mis dans tous mes états. Tu avais re-ouvert les yeux et avec un sourire m’a demandé de te faire jouir une autre fois. J’ai positionné mon membre à l’entrée de ton vagin, d’une petite poussée j’ai facilement forcé le barrage de tes lèvres roses qui m’accueillaient tendrement.

Tu continuais à te masser les seins pendant que j’allais et venais en toi. Tu appréciais ce mouvement lent de va et vient et tu me le faisais savoir par tes gémissements. Tu as joui une autre fois très rapidement. C’était la première fois, pour moi, qu’une fille jouissait aussi rapidement deux fois de suite.

Nous avons varié les positions pour que je puisse apprécier toutes les parties de ton corps, tes fesses bien faite et fermes, ton dos cambré et tes hanches qui donnent envie de s’accrocher.

A quatre pattes sur le sol, le kimono et le peignoir nous servant de tapis de sol, tu étais devant moi les fesses en l’air attendant mes assauts.

Je te contemplais, le visage sur le sol en train de te pétrir un sein d’une main et te branlant le sexe de l’autre. Il ne me restait plus qu’une façon de te faire plaisir, je posai mon sexe sur l’étoile de ton anus, tu te redressas d’un coup et je pensais que tu allais m’en interdire l’accès. Tu te remis seulement en position et avant de te tourner te dit « mets la moi toute entière et fais toi plaisir ». Je fis rentrer délicatement ma bite dans cette cavité étroite et chaude. Tu te cramponnas au kimono sur le sol et tu te mis à haleter de plus en plus fort.

De mon côté j’étais arrivé au plaisir suprême et je jouis et répandant de longues giclés de sperme chaud dans ton corps. Tu jouis une troisième fois sous les coups de boutoir. Nous sommes restés un instant l’un contre l’autre.

Après avoir repris notre souffle, nous nous sommes rafraîchis dans la douche attenante à la pièce. Nous avons profité de la douche pour nous frotter l’un sur l’autre et nous embrasser tendrement. Nous nous sommes séchés mutuellement sans dire un mot, tu n’as pas remis ton kimono, tu m’as déposé un tendre baiser sur la bouche et m’as dit que cela était que le début…

:welcome:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

:bisou: :bisou::biere: Très beau texte bien écrit et minutieusement détaillé :bisou::bisou::bisou::bisou::welcome:

Vite un suite :pompom:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:welcome: :pompom::bisou:

Une suite !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest egan

Des instants que tu décris comme un plaisir suspendu dans le temps, une ambiance feutrée voilée de silence.

Très doux récit. J'aime...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.