Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

piewy

Une soirée de travail au restaurent

Recommended Posts

Mon gage pour Gotrekette

Après plusieurs mois de galère et 3 entretiens je tiens enfin mon nouveau travail : Serveur dans un restaurant. C'est pas trop ce que je cherchais mais bon. Le service commence sous l'œil des patrons. Elle derrière le comptoir et lui à la cuisine. C'est la course pour moi qui n'ait pas trop l'habitude, je fais de mon mieux. La patronne m'encourage de quelques mots lors de mes passages au bar pour chercher les boissons des clients; je ne l'avais pas vu lors de mes entretiens et je dois avouer que je lui trouve plein de charme. Le début de la quarantaine comme moi, élégante et mettant ces charmes en valeurs.

La soirée se termine, je suis sur les rotures. En partant, la patronne ma fait la bise (comme aux autres employés) et me dis :"Félicitation tu as assuré pour ton premier soir!".

A mon retour, je m'endors de suite... Un rêve érotique de ma patronne me réveille en pleine nuit, Je me caresse en m'imaginant lui faire l'amour derrière le bar, alors que ma femme dort à mes côtés.

Les journées passent, le travail devient moins dur avec l'habitude. Mes regards sur ma patronne se fond de plus en plus déshabilleurs et guètent la moindre parcelle de sa peau blanche de rousse. Mes nuits sont de plus en plus troublées de phanstasmes où elle tient la place principale. Un soir, en attendant qu'elle me servent la commande client, la voyant de dos, j'imagine ses fesses uniquement vêtues d'un string et moi en train d'y déposer de doux baisers. Un « A quoi rêves-tu ? » de ma patronne me fait rougir jusqu'aux oreilles. « A rien » est le seul réponse que je suis capable de lui donner; elle éclate de rires et me fait un grand sourire.A-t-elle compris mes pensées, il y a de fortes chances... Il va falloir que je me surveille.

Mercredi soir, soirée de foot la salle est presque vide. A 21h le patron décide de rentrer pour regarder le match, laissant le second au fourneau et la patronne au bar; moi et ma collègue au service. A 22h pas de nouveau client, la patronne décide de fermer. Les deux dernières tables étant au dessert, elle donne congés à ma collègue et au second, en me demandant si cela ne me gênait pas de fermer le restaurant avec elle.

Après avoir débarrassé la première table, en apportant les tasses et les verres au bar, il me semble que son décolleté montre un peu plus sa poitrine que d'habitude. J e ne peux me retenir d'y attarder mon regard, elle se penche vers moi pour me dire : « J'ai un petit creu, veux-tu manger un petit quelque chose après avant de partir, je n'aime pas manger seule ». Etant de bonne heure et les yeux plonger sur la naissance de ses seins, j'articule un petit « Pourquoi pas... ». Elle me répond avec un grand sourire.

Après le départ du dernier couple et débarrasser la table, elle m'invite à aller dans la cuisine « centrale » en me disant : « Allons voir ce que l'on pourrait se mettre sous la dent. ». Moi je pense « Toi ». Arriver dans la cuisine, elle me propose une salade ayant chercher de beaux légumes au marché le matin même et une tourte. C'est ok pour moi. Elle me dit : « Je m'occupe de la salade, va chercher la tourte en-bas dans le congélateur », tout en prenant le tablier pour le mettre. En sortant, elle me dit de nous servir une coupe de crémant en revenant. Je vais à la cave, reviens avec la tourte et deux coupes à la cuisine. Ma patronne est derrière la table, à couper un concombre dans un saladier. En me voyant arriver elle me dit : « J'espère que tu aimes, c'est mon légume préféré, je l'adore ! », tout en glissant ses doigts le long du légume; j'ai du mal à déglutir devant son regard plein de sous-entendu, je n'en crois pas mes yeux et mes oreilles : Elle me fait plus que des avances !

« Mets la tourte dans le four, il est chaud » me dit-elle en m'indiquant le plat pour la mettre dedans. Je m'exécute. Après l'avoir mise au four, je me retourne pour lui faire face et je vois dépasser un morceau de tissu rouge d'un tiroir, la couleur de sa jupe. J'ai du mal à le croire, je tourne les yeux vers elle, elle m'offre un grand sourire avec un « Ca va ? J'espère que tu as faim ? Moi, j'ai une faim de loup ! Je pourrai tout croquer ceux qui me passe à porter de mains, même toi ! » et elle éclate de rire.

Elle prend son verre, fait le tour de la table pour venir trinquer avec moi, Je vois le tablier court mais effectivement pas de jupe en dessous. Je manque de m'étouffer en buvant le crémant.

Si tu t'étouffes je devrais te faire du bouche à bouche ! Allez viens t'assoir à côté.

Elle se retourne, et sort de la cuisine. Je peux voir enfin le galbe de ses fesses entre son tablier et un minuscule string noir. Elle a un déhanchement plus que provocateur sur quelques mètres puis me fait face et viens vers moi :

Alors je te plais comme ça ?

Et elle met ses bras autour de mon cou et pose ses lèvres sur les miennes. Sa langue vient se glisser dans ma bouche. Je craque : ma bouche s'ouvre pour répondre à son baiser. Je pose mon verre pour l'enlacer. Mes mains descendent bien vite sur ses fesses pour les caresser avec douceur. Elle se colle à moi et sa cuisse vient au contact de mon entre-jambe qui se réveille sous les sensations qui me sont offertes.

Ses mains ouvrent un à un les boutons de ma chemise, pendant que je m'efforce à défaire les noeuds de son tablier. Il tombe à nos pieds au moment où elle commence à s'attaque à ma ceinture. Nos bouches sont toujours soudées de plus en plus avide l'une de l'autre. Ma main glisse sur sa poitrine, pour caresser ses seins qui m'ont tant fait rêver. A part le fin tissu de son chemisier; rien ne gène ma caresse; elle n'a pas qu'ôter sa jupe ! Mes doigts glissent dans le chemisier qui comme par hasard n'est plus boutonné. Je m'empare d'une de ses pointes que je fait tourner entre deux doigts, un râle de plaisir monte en elle. Ma bouche quitte la sienne pour venir m'occuper de son deuxième sein. Je le prend en bouche et ma langue tourne autour du mamelon. Un vrai régal ! Elle prend ma tête entre ses mains pour me faire passer de l'un à l'autre. J'en profite pour lui ôter son chemisier puis la pousse doucement vers la première table à notre portée et la fait s'assoir au bord.

Ma bouche descend alors doucement, s'arrête un moment à titiller son nombril puis fini sa course à la lisière de son string. Une odeur enivrante monte à mes narines. Je n'y résiste pas, je me mets à ses genoux, j'écarte d'une main le petit morceau de tissu que me cache l'accès à son bijou. Je le découvre émerveillé tout lisse, ma bouche vient embrasser avec douceur ces lèvres délicates. Ma langue s'insinue entre les grandes lèvres pour remonter vers son bouton d'amour, elle tend ses hanches vers moi. J'aspire son clito dans ma bouche et ma langue tourne autour, mon pouce se glisse entre ses lèvres déjà humide et commence un lent va et vient. Je la vois qui se caresse ses seins pendant que je suce et que je bois sa cyprine qui est de plus en plus abondante. Sa respiration s'accélère. Dans un râle elle me dit : « Oui fais-moi jouir avec ta langue ». J'enfonce alors ma langue dans sa vulve pour recueillir son plaisir et avec deux doigts j'emprisonne son bouton pour le caresser. Elle écarte ses cuisses et soulève son bassin pour me permettre de glisser plus bas ma langue vient titiller son anus avant de revenir sur son sexe mais mon autre main s'en approche et un doigts vient le caresser puis doucement s'y enfoncer, j'en profite pour glisser mon pouce entre ses lèvres. Mes doigts se rejoignent juste séparés par une fine paroi, Je la branle ainsi ma langue sur son bouton. Un cri de jouissance envahit le restaurant. La bouche plein de sa jouissance je remonte pour l'embrasser, les yeux brillants elle répond avec fougue à mon baiser. Sa main glisse alors sur mon sexe tendu de plaisir, elle me fait carrément m'allonger sur la table, Et là, elle vient embrasser mon gland puis engloutir doucement ton mon sexe dans sa bouche, Je râle de plaisirs devant cette caresse que j'ai rarement eu le plaisir de recevoir, Je subis un long moment sa bouche voluptueuse pendant que ma main était repartir explorer son nid d'amour tout chaud et humide. Deux doigts s'enfoncent en elle en de lent va-et-vient. Je sens ma jouissance venir et je la préviens.

Elle grimpe alors sur la table et se met à califourchon sur moi, avec sa main elle guide mon gland dans son sexe, Nous gémissons tous les deux de plaisir quand nos sexes s'unissent. Ma bouche s'empare des ses seins pendant que mes mains caressent ses fesses. Ses mouvements verticaux sur mon sexe s'accélèrent, mon sexe gonfle encore en elle. Je vais jouir elle aussi, nous jouissons presque à l'unisson.

Nous restons un long moment couchés l'un sur l'autre avant de reprendre nos esprits.

La tourte est brûlée, le saladier pas manger plus faim...

Après un dernier baiser, nous fermons le restaurant et rentrons chacun de notre côtés retrouver nos conjoints...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:oops: :P:P Piewy!!!

Magnifique histoire !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest angegigi

mummm :P de si bon matin ,ça donne envie d'une tourte bien chaude :oops::P:P

récit trés trés excitant :P:P:P

une chaleur immense monte en moi et mouille tout mon tablier !!!zut!!!! :P:P je récolte mon élixir dans un saladier :P pour en faire des glaçons délicieux !!!! :P et hop au congélateur !!!! :P:P

un petit apéro Piewy :P avec un ou deux glaçons !!! :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Viens de réaliser pourquoi ma mère met toujours tant de temps après son service au resto: elle se fait une tourte avec son patron! :oops::P :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mummm :P de si bon matin ,ça donne envie d'une tourte bien chaude :P:P:oops:

récit trés trés excitant :P:P:P

une chaleur immense monte en moi et mouille tout mon tablier !!!zut!!!! :P:P je récolte mon élixir dans un saladier :P pour en faire des glaçons délicieux !!!! :P et hop au congélateur !!!! :P:P

un petit apéro Piewy :P avec un ou deux glaçons !!! :P

Avec toi, il me faudra bien deux glaçons pour me rafraichir :P:P:P

Merci pour vos commentaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest angegigi

Mort de rire! Des glaçons qui seront servis pour un apéritif arrosé

un cocktail pleins de vitamines :oops:

ivresse assurée :P :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest angegigi

Avec toi, il me faudra bien deux glaçons pour me rafraichir :P:P:P

Merci pour vos commentaires.

J'en ai toujours au frais au cas ou :P

je le ferai fondre le long de ton corps brullant :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'en ai toujours au frais au cas ou :P

je le ferai fondre le long de ton corps brullant :P

Et moi j'en glisserai volontiers dans ton corps

:P:P :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de voir que je n'ai pas mis de commentaire!!! Alors que j'ai bien aimé cette histoire... hummm...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:oops::P

Hey il est interdit de se moquer, j'ai lu ton histoire alors que j'allais me coucher et je m'étais dit "Je répondrais demain" pis voilà.

J'ai aimé te proposer ce gage en tout cas... et le lire!!!

Merci bien!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hey il est interdit de se moquer, j'ai lu ton histoire alors que j'allais me coucher et je m'étais dit "Je répondrais demain" pis voilà.

J'ai aimé te proposer ce gage en tout cas... et le lire!!!

Merci bien!

Et moi j'ai pris beaucoup de plaisirs à l'écrire, et en espérant que d'autres auront du plaisir à me lire

:P :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest angegigi

Et moi j'en glisserai volontiers dans ton corps

:P:P:P

des glaçons dans mon intimité grrrrr j'en grelotte de froid :P

je préfère une langue bouillante ,excitante ,trés gourmande :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Histoire bien sympathique ma fois, ça valai le coup d'attendre, encore merci pour ton recit, plein d'érotisme. Bravo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

:roll: :aime: J'avais râté cette magnique narration de l'époque :roll: ... je fais donc remonter ce topic, car l'histoire est terriblement excitante :P:ange::langue::langue: et me rappelle tant de petites suggestions coquines :wink::bbl:

:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ravis Que mon récit te plaise.

:langue::langue: :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

Ravi que mon récit te plaise.

:wink::bisou::P

Oh oui :P:P et je reconnais quelques suggestions coquines et la manière de les décrire :D:D:wink::(

:P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.