Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Bedou

Sous le porche

Recommended Posts

Nous sommes de sortie ce soir dans un bar où la fête bat son plein. Je te

prend par la main et t’invite à danser. Tu me lances un regard coquin

comme pour m’annoncer que tu te ne seras pas sage sur la piste de danse.

En effet, très rapidement tes mains se font baladeuses, elles passent dans

mon dos et sur le haut de mes fesses, je te souris amusé, tu me réponds

d’un air provocateur. Quand parfois, pendant un bref instant, les lumières

s’éteignent, tu en profites même pour caresser mon entre jambe et venir

palper mes fesses. Puis lorsque nous sommes à nouveau visibles de tous

tu remontes vers mon torse et le long de mon dos.

Tu avais définis les règles et je décidais de les suivre avec joie et

application. Le contact de mes mains sur tes bras dénudés semble

t’électriser. Nos corps se rapprochent, ta poitrine vient se coller à moi, je

peut sentir la chaleur de ton corps traverser le fin tissu de ton débardeur.

Je n’en reste pas là, mes caresses se font plus précises et toujours plus

tendres, je te câline, t’embrasse. Ma main passe dans tes cheveux,

descend le long de ton dos et finit son voyage dans le creux de tes reins.

Les battements de ton cœur et ta respiration quelque peu saccadée

trahissent ton émotion. Notre petite danse t’aurait-elle donc émoustillé ?

Je t’emmène dehors, prendre l’air, qui est tout aussi chaud que

l’atmosphère de la fête. A peine sommes nous sortis de la pièce que tu te

rus sur moi pour m’embrasser fougueusement comme tu sais si bien le

faire. Ta langue s’insinue entre mes lèvres et s’enroule autour de la

mienne. Conscient que nous ne sommes pas seuls, tu me conduis un peu

plus haut dans la rue, dans un endroit qui n’est pas éclairé. Nous nous

retrouvons sous le porche d’un restaurant qui est fermé, la semi-obscurité

et la vue des personnes sortant du bar à quelques mètres de nous m’excite

au plus haut point.

Tu te jettes sur moi, m’obligeant à m’asseoir sur une des chaises laisser

dehors. Tu te places en califourchon sur moi, tu déboutonnes ma chemise

et commences à me caresser le torse. J’en profite pour te cajoler la

poitrine, la massant délicatement entre mes doigts. Elle se gonfle sous

l’effet de mes caresses et tu m’embrasses à pleine bouche pour ne pas

hurler de plaisir. Cette zone érogène est l’objet de toutes mes attentions,

je la couvres de baisers, laisse vagabonder ma langue et mes lèvres sur

tes seins en te fixant dans les yeux pour scruter la moindre de tes

réactions.

Nous avons maintenant bien plus chaud que tout à l’heure, tu bouillonnes

et tu ondules, frottant ton entrejambe contre ma verge. La chaleur qui t’a

envahit est comme un volcan que tu me supplies de venir éteindre. Avec

une grande dextérité, tu descends ma braguette et sors mon pénis déjà

gonflé de désir. Tu déposes un baiser sur le bout de mon gland et me

laisses sur ma faim en me souriant. Tu te lèves un instant pour m’offrir un

spectacle magnifique. Très sensuellement, comme si le fait d’être dehors à

la vue de tous ne te gênait pas, tu défais ta ceinture et laisse glisser ton

jean taille basse et ton string le long de tes jambes. Je me masturbe

devant la scène en attendant la suite.

Ce moment n’a duré que quelques secondes mais m’a parut une éternité.

Tu es vite revenu vers moi pour venir t’empaler sur mon sexe dressé qui

n’attendait que ca. De longs mouvements de bas en haut sur ma verge te

font gémir. Je vois tes seins qui se balancent devant moi, je ne résiste pas

à l’envie de les titiller pour te rendre dingue. Dans ma position, j’aperçois

le bar où la fête semble se prolonger, il y a toujours des gens dehors qui

discutent et rigolent alors que nous sommes à quelques mètres en plein

ébats. La scène est surréaliste et nous excite encore davantage, tu

amplifies tes mouvements de bassin, tu creuses tes reins pour que la

pénétration soit plus profonde. Tes allers et venu sur toute la longueur de

ma virilité sont la plus chaude des sensations. Je vois ma verge qui

s’enfonce en toi et que tu accueilles avec le plus grand plaisir. Ton ventre

et les muscles de ton vagin qui se contractent autour de ma hampe, n’en

finissent pas de me faire gémir. A cette allure nous ne tardons pas à sentir

l’orgasme se profiler à l’horizon. Alors que tu me chevauches à un rythme

frénétique je sens que je ne peux plus me retenir, de longues rasades de

sperme se répandent en toi. Au même moment une vague de chaleur de

traverse le corps et te laisse tremblante au dessus de moi.

Tu continus tes va-et-vient quelques instants, pour reprendre ton souffle.

Je te caresse le dos et te serre dans mes bras pour te remercier de ce

doux moment. Une fois que tu as retrouvé tes esprits tu te rhabilles et

nous partons bras dessus bras dessous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quel joli moment, torride à souhait! :wink::wink: et tu es parfait en victime totalement consentente! :wink:

:wink::aime2: :aime2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

Superbe expérience :wink::wink::roll::wink: et magnifique narration :wink::wink::aime2:

Encore !!! :aime2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quel joli moment, torride à souhait! :roll::wink: et tu es parfait en victime totalement consentente! :wink:

:wink::wink::aime2:

Oui je suis une victime !

On me martyrise en permanence .......... :wink:

Merci à toi :aime2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbe expérience :wink::wink::roll::wink: et magnifique narration :wink::wink::aime2:

Encore !!! :aime2:

Encore ? Gourmande va :P

Merci pour tes compliments :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.