Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest Anonymous

Une fille qui avait du mordant...

Recommended Posts

Guest Anonymous

On avait fait connaissance sur un pseudo-site de rencontres où le but premier était la photo. Elle venait de tout plaquer dans sa vie (compagnon, région, boulot) pour se retrouver après plusieurs visites de régions dans un petit village de Provence. Comme elle ne connaissait pas grand monde, je lui avais proposé de visiter la région tout en pratiquant une passion commune qui est la photo.

Le soir de notre première rencontre, nous clôturâmes cette journée par de longs baisers langoureux et une découverte de nos corps. Rapidement, je fus surpris de la perte de timidité au lit, sa façon de gémir, sa façon de se cambrer m'invitant à plus qu'une levrette. Surpris du fait qu'elle disait ne pouvoir pratiquer une fellation sans connaître un peu mieux son partenaire alors qu'elle m'offrait ses fesses pour une sodomie dont elle m'avoua ne pas avoir très pratiqué.

Après quelques semaines, beaucoup de lieux touristiques visités et des centaines de photos dont des photos de charme et d'autres plus coquines, elle m'avait confié qu'un de ses ex avait été très rustre avec elle mais que cela finissait souvent avec des bleus. Je pensais comprendre qu'à force de positions nouvelles, son corps avait fini par prendre des marques.

Un soir, après un bowling entre amis où j'avais pris beaucoup de plaisir à l'embrasser dans mes bras et caresser son ventre découvert grâce à un jean taille-basse, elle me dit que la fatigue ne donnerait pas suite à câlins cette nuit-là. C'est ainsi que nous nous couchâmes en chiens de fusil, moi, comme à l'habitude, nu, et elle vêtue d'un t-shirt et un petit boxer de nuit.

Après plusieurs minutes à savourer l'odeur de ses cheveux, je senti à peine perceptibles quelques ondulations de son adorable petit fessier. Je laissais faire, vu qu'elle m'avait fait comprendre que je ne devais pas être entreprenant cette nuit, mais je ne pu retenir un début d'érection.

Rapidement, mon sexe se retrouva coincé contre son derrière qui semblait bouger plus fermement. Ses mouvements étaient devenus plus amples, formant des cercles plaçant la pointe de mon entre jambe entre les siennes malgré le tissus de son vêtement. A force de bouger, son boxer commençait à glisser, et mon sexe se plaçait à la naissance de ses fesses.

Je n'en pouvait plus de me laisser faire, et mes mains passèrent sous son t-shirt pour empoigner ses petits seins.

Son souffle était devenu plus haletant et je fit descendre son boxer à mi cuisse. Elle se cambrait toujours autant dans ses mouvements de bassin ce qui calla mon gland contre son petit trou. Je fut à nouveau surpris lorsque je senti qu'aucune résistance ne se présentait et qu'elle me fit la pénétrer aussi facilement par derrière. La situation m'excitait énormément. J'allais et venais en elle au rythme de ses gémissements jusqu'à entendre sa jouissance et sentir son corps trembler…

De mon côté je n'avais pas joui entièrement et après lui avoir laissé cinq minutes pour reprendre son souffle, mon sexe se présenta à l'entrée du sien inondé de plaisir. Sa liqueur avait coulé le long de ses cuisses et son t-shirt avait volé je ne sais où. Elle se donnait entièrement, soumise à mes assauts et après quelques minutes d'un tel traitement elle se mit à jouir à nouveau alors que je n'avais toujours pas explosé ce qui la contraria un peu.

Nous prîmes une pause pour discuter de cette difficulté à jouir facilement même si le plaisir était là. Elle me dit que peut-être qu'il fallait une situation excitante un peu originale. C'est alors qu'elle se mis sur le dos et écarta les jambes dans une position très indécente.

Sans rien dire, je comprenais son appel à la prendre ainsi. Je me mis à la pénétrer doucement mais mes mains qui se crispaient dans mon dos m'appelaient à avoir des à-coups plus forts. Plus mes mouvements étaient brusques et plus je sentais mon dos se faire griffer. Elle plantait littéralement ses ongles dans ma peau ce qui avait pour effet de me cambrer et de la pénétrer avec plus de violence. C'est elle qui donnait le rythme par ses pressions sur mon dos qui commençait à me chauffer.

C'est alors que sa bouche vint titiller un de mes tétons. Habituellement, ce genre de geste à ce moment précis à tendance à me faire grimper au rideau mais soudant ce sont ses dents que je sentis. J'eu une seconde de recul, surpris par cette petite morsure assez piquante. Au lieu d'arrêter, elle plaqua ses griffes dans mon dos pour me ramener à elle et se mis à me mordre les pectoraux. Ses jambes relevées et croisées à ma taille me maintenant en elle, j'avais l'impression que ses dents commençaient à pénétrer la chair de mon torse. J'étais en partie surpris, effrayé par l'idée qu'elle semblait ne pas pouvoir contrôler sa morsure mais surtout par … l'excitation !

Tout à fait, je réalisais que j'étais à la limite de saigner sous ses dents alors que nous ne faisions plus l'amour, mais nous baisions bestialement. Je pu dégager une main qui vint machinalement pincer un de ces tétons et elle poussa un cris qui laissa quelques secondes de répit à mon poitrail. Mais très vite elle revint planter ses dents en moi ce qui eu pour effet de faire crisper mes doigts sur son sein, j'avais peur de lui faire mal mais plus elle serrait les dents et plus je lui écrasais le sein, et le pire elle aimait ça. Rapidement ce mélange de douleurs, de fougue et de sensations nous firent jouir dans un orgasme commun. De longs spasmes parcouraient nos corps relâchés de toutes les pressions qu'ils venaient de subir et inondés par notre transpiration. On s'endormit ainsi, son sein près de ma bouche et mon sexe au repos dans sa main.

Le lendemain matin, elle me fit promettre de ne jamais lui faire allusion quand à l'attitude qu'elle avait eu cette nuit-là…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

c'est chaud chaud chaud...

en tout cas bravo pour cette confession si bien écrite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest RQT

De très fortes sensations pour une qualité de naration exeptionnelle. Bravo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest alexiane_

:wink: :aime2: Si seulement tu nous écrivais des récits plus souvent.

Tes mots sont aussi beaux que tes photos :wink: :aime2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De la tendresse à l'ivresse des sens....à en perdre toute retenue... :wink::aime2:

à l'image de vos troublantes photos...vos mots enflamment nos esprits :aime2:

:wink::wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quand l'envie est tres forte des 2 cotes il arrive parfois que cela en devienne bestial et en général pour plus de plaisir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Quelle formidable aventure! C'est divin et super bien raconté. Rien qu'avec tes mots, on imagine aisément la scène.

Un tout grand merci à toi de nous avoir fait partager cette expérience.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mmmmmmhhhhhhhhhhhh :lal:

en 1 mot j'ador !!!

ca resemble a un de mes fantasme ( assouvi je l'avou...)

mais j'ador que l'on me griffe et me mordre pdt l'acte mmmhhhhh :lal:

et ton rcit :lal::-D :x

magnifique !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est passionné, fougueux, bestial et tendre à la fois, et c'est superbement écrit...

En un mot c'est divin... Je veux je veux je veux :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.