Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

cok_in

Une belle soirée

Recommended Posts

Vendredi soir, il pleut des cordes dehors. Derrière sa fenêtre, Seylia regarde la foule tenter de s’abriter sous les porches des magasins, certains bravent la pluie en courant sous les trombes d’eau. Elle pense avec ironie qu’elle était dans la même situation quelques instants plus tôt.

Elle sort de sa douche, enveloppée dans une serviette blanche lui arrivant aux genoux et qui laisse deviner une généreuse poitrine qui gonfle au rythme de sa respiration.

Son esprit se détache des passants et revient sur sa soirée qui s’annonce exquise.

Elle a rendez vous avec un de ses amants. Elle aime prendre son temps pour se préparer, flâner en serviette ou en peignoir un verre à la main et écouter de la musique. C’est son moment de détente à elle..

Seylia est une jeune femme de 20 ans d‘origine antillaise, elle est étudiante et vit dans un studio, comme beaucoup d’étudiant, dans Paris. Physiquement, elle est loin de la taille mannequin. Petite 1m60 des rondeurs bien placées, qui ne déplaisent pas aux hommes. Elle attire les regards masculins et sait parfaitement en jouer avec une timidité qui n’est en réalité qu’un leurre.

L’homme qu’elle doit rencontrer ce soir là est plus qu’un simple amant, il s’agit de l’homme qu’elle aime, Nicolas. Ils avaient été ensemble quelques mois, puis il avait mis fin a leur relation brusquement. Mais Seylia ne pu se résoudre à ne plus le revoir, et le seul moyen qu’elle avait trouvé était de le voir pour des moments purement sexuels qui ne l’était pas tant pour elle.

Nicolas est un jeune homme de 28 ans, d’origine italienne très bien physiquement et mentalement, rien à voir avec ses autres amants. Et c’est pour ça qu’elle l’aime.

Il se sont rencontrer sur un site de rencontre et s’étaient tout de suite trouvé des points en commun hors mis leur goût pour le sexe. Après trois rendez vous, ils avaient décidé de former un couple légitime. Ce qui s’était soldé par un échec au bout de quelques mois.

Ce soir là, Seylia se sentait de bonne humeur, et était prête à lui faire plaisir comme jamais. La table était prête. Deux coupes de champagne qui ne resterai pas longtemps vide et des petits fours qu’elle avait préparé avec soin un peu avant.

Tout ceci fait, elle fini de se préparer. Elle s’habilla avec un ensemble de sous vêtements en dentelle noir, un porte jarretelles, des bas assortis, tout ça sous une robe légère noire dont elle pris soin de vérifier que le décolleté était assez plaisant à la vue de l’homme qu’elle voulait charmer. Son maquillage était discret, un peu de poudre du fard doré du mascara et une touche de gloss pour parfaire le tout. Ses escarpins de dix centimètres aux pieds, elle était prête pour son homme.

Après quinze minutes d’attente, la sonnette retenti enfin. Les battements de son cœur s’accélère. Après un dernier regard dans le miroir, elle ouvre la porte…

Ils s’installent sur le canapé, ouvre la bouteille et rempli les deux coupes, elle le regarde avec qu’une envie c’est qu’il la prenne dans ses bras et l’embrasse. Mais elle se retient et se perd dans les bulles du nectar qu’elle apprécie tant.

Après quelques minutes de discussions, il s’approche enfin et l’embrasse avec sa tendresse de toujours.

Ses mains se faufilent sous sa robe et s’arrête un instant sur la bande de dentelle de ses bas. Il l’a regarde et elle voit à son regard et son sourire que cette douce découverte lui est agréable. Pendant leur relation Seylia n’avait jamais porté ces dessous avec lui. Le ton de la soirée était donné lorsqu’il dit: « Petite coquine, tu m’avait caché tout ça, tu m’excites trop. Suis moi on va dans le lit. »

Il se dirigèrent vers le lit, lui une main toujours sur sous sa jupe à lui caresser les fesses. Il l’a couche sur le lit et vient s’allonger sur elle tout en remontant sa robe au niveau de ses seins pour parcourir tout son ventre de baisers et de caresses jusqu’à ses lèvres. Elle en avait rêvé de se moment et en savourai chaque moment. Un sentiment de désir, d’envie et d’ivresse parcourait les moindres parcelles de leurs corps.

Elle glissa sa main sur la braguette de son pantalon et découvrit avec délice son sexe bandé à tout rompre. L’envie trop forte, elle se lève et libère son sexe de l’emprise de son jean et de son caleçon. Son sexe droit fière l’appelait sa main s’enroula autour et du bout des doigts elle caressa le gland déjà un peu humide avec tendresse. La main de Nicolas caressait son visage tout en la regardant dans les yeux. Elle se releva et fit tomber sa robe à ses pieds au grand bonheur de Nicolas qui s’empressa de venir caresser la poitrine qui lui faisait tant envie. Les tétons de Seylia se durcissait d’envie à lui en faire mal. Mais elle adorait cette sensation qui s’amplifia lorsque la langue de son amant douce et mouillée passa dessus. Elle sentait son sexe inonder et pris la main de Nicolas pour lui faire partager son bien-être. Il caressa son sexe à travers son le tissus de son string qui rejoint aussitôt la robe par terre.

Il faisait de longs cercles autour de son sexe prenant bien soin d’effleurer son clitoris déjà gonflé par l’excitation, et sa bouche rejoint bientôt ses doigts. Un premier orgasme arriva très vite sous les caresses buccales de Nicolas.

Elle s’empressa de descendre vers son sexe et de le branler tout en lui léchant les couilles. Elle adore ça, s’occuper des sexes des hommes, sentir leurs désirs monter au fur et à mesure que ses caresses s’intensifient. Sa langue passa sur tout le long de sa verge avant de s’attarder sur son gland qu’elle léchait et aspirait avec ardeur tant la chose était bonne. Puis le sexe de Nicolas se perdit dans sa bouche accompagné par un soupir de plaisir qui la ravissait et lui donnait envie de continuer. Elle le suçait en accélérant de plus en plus passant ses mains sur bourses douces. Elle avait toujours refusé qu’un homme lui éjacule dans la bouche, mais ce soir l’ivresse du moment lui faisait oublier tout ses tabous. Elle avait envie de sentir sa semence au fond sa gorge et ne pas en perdre une goutte. Et la délivrance arriva pour lui, il un léger recule, car il savait qu’elle n’aimait pas cela. Mais elle repris sa fellation avec beaucoup plus d’entrain, puis il cracha sa semence en elle dans un long râle. Le goût ne lui était pas désagréable au contraire, elle aimait ça car elle l’avait fait avec envie.

Après un moment de caresse et de silence apaisant pendant lequel Nicolas reprenait vie, elle se leva et remplir deux coupes de champagne qu’elle emmena dans le lit. Après voir bu leur champagne, Seylia se mit sur Nicolas et commença à caresser son sexe humide contre le sien. Son membre ne tarda pas à reprendre de sa vigueur, l’envie trop forte il entra en elle d’un coup sec et rapide qui fit Seylia crier de douleur et de plaisir. Il commença par des vas et vient lents et profonds puis accéléra tant l’excitation était présente. Il la retourna et la mis à quatre pattes, il savait que Seylia aimait énormément cette position de soumission, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Il l’attrapa par les cheveux et rentra en elle avec force. Seylia hurlai de plaisir sous ses coups de boutoir, sa chatte dégoulinait de sa mouille tant elle était excitée. Il ralenti un peu sa cadence pour ne pas éjaculer trop vite et ainsi profiter de son trou encore inexploré lors de cette soirée. Son doigt s’y aventura avec douceur et rentra lentement, elle savait qu’il était très doux pour ça. Puis ce fût au tour de son sexe de rentrer dans son orifice. Une fois bien rentré il marqua une pause le temps qu’elle s’habitue à cette présence, puis il accéléra le mouvement. Seylia sentait la douleur mêler à du plaisir l’envahir, elle se touchai le clito en même temps pour augmenter le plaisir au rythme de coups de pine que lui infligeai Nicolas. Elle allait jouir et le faisait savoir à Nicolas qui alla de plus en plus vite, jusqu’à ce qu’ils jouissent tout les deux presque au moment.

Ils se sentaient tout les deux bien et resta un long moment dans les bras l’un de l’autre. Seylia lui proposa prendre une douche avec elle et en profita pour lui lécher les bourses sous la douche.

La soirée se poursuivi dans la même ambiance jusque tard dans la nuit. Puis ils s’endormirent l’un dans l’autre avec tendresse…

J'espère que mon premier texte vous a plu... :langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il donne beaucoup d'envie.

Au plaisir de te lire a nouveau

:langue::D :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Houla la, il fait chaud par ici dites moi ... :D

Un joli mélange de tendresse passion plaisir... I like it !

Continue comme ça cok_in

:langue: :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.