Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

codem

Un représantant bienheureux

Recommended Posts

Un représentant bienheureux (1)

Je roulais sur les routes du Médoc à quelques kilomètres de Bordeaux. Je devais rencontrer un client pour lui faire essayer le nouveau cabriolet 308cc. Pour m’y rendre, je m’ hasardais sur des petites routes accidentées à travers les vignes; la région me paraissait désertique ; je n’avais pas croisé une seule voiture depuis plus d’un quart d’heure; heureusement que j’avais embarqué mon GPS. Je ne devais plus être loin. Je poussais un ouf de soulagement quand j’aperçus au loin une maison avec des boxes à côté et un grand hangar. Dans le près non loin de là, une femme était en train de faire travailler une pouliche dans un round pen. Je stoppais mon véhicule à sa hauteur. Je descendais du cabriolet pour saluer cette femme qui me semblait agacée par ma présence.

« -Je me présente Mr G.A représentant chez Peugeot. J’avais rendez vous avec Mr P... »

« -Mon mari m’a effectivement parlé de votre visite ; il a du s’absenter pour plusieurs jours. Si vous le permettrez, j’en ai pour dix minutes, je termine et je suis à vous ! ».

Je lui fis une réponse de courtoisie. J’observais cette femme tout juste la quarantaine qui restait très féminine malgré son jeans et ses chaps, une vraie tenue de cow boy. Elle portait une casquette par le trou de laquelle sortaient ses cheveux attachés un peu négligemment comme une femme toujours pressée.

Elle se dirigea vers moi et me dit d’un ton ferme

« Bon, allons voir ce cabriolet ! »

Après lui avoir vanté toutes les qualités du modèle elle me dit

« Je peux l’essayer »?

La femme était bonne pilote, nerveuse et avec de bons réflex. De retour, elle me fit quelques critiques. Cette femme me fascinait. Sure d’elle ! Je sentais pour elle une étrange fascination. Nous étions en train de bavarder à l’extérieur quand quelques gouttes de pluie nous obligèrent à chercher un abri. Elle m’entraina dans l’écurie. Cette odeur de foin réveilla en moi des souvenirs. Dans se contexte et en présence de cette jolie femme toute seule avec moi, mes sens entrèrent en ébullition. J’avais pleins d’idées bizarres dans ma tête. Je risquais gros de faire des avances à cette femme qui n’avait pas l’air si facile. Pour changer de conversation et oublier pourquoi j’étais venu, je lui lançais

« Ahhh ! L’odeur du foin, que j’aime ça ! Que de souvenir ! ».

Soudain j’ai vu son visage s’illuminer. Elle me répondit avec un petit sourire réjouit

« - Moi aussi j’en ai des souvenir dans cette écurie ! »

Je me montrais intéressé par ce qu’elle me racontait. Après quelques explications coquines de sa part, la conversation devenait de plus en plus chaude. J’étais de plus en plus attiré par cette femme. Je ne sais pas ce qu’il m’a pris, je l’ai enlacé et lui ai déposé un doux baiser sur ses lèvres ; n’ayant pas vu de résistance de sa part, j’ai continué. Elle me rendait maintenant mes baisers. Nos échanges devenaient de plus en plus torrides. Je l’ai basculé dans le foin. J’ai suivit le mouvement. J’ai défais sa blouse, ouvert les boutons de son chemisier. Elle n’avait pas de soutiens-gorges. Ses seins étaient tous blancs, fermes; ses têtons se dressaient fièrement. Ma main les caressait avec application. Mes lèvres butinaient ses mamelons ; Je tournais ma langue autour des aréoles. Ma bouche cherchait son cou que je mordillais gentiment. Je sentais son excitation monter sous mes caresses. Mes mains progressaient dans l’exploration de son corps. Faisant des caresses circulaires sur son ventre ; longeant ses flancs; descendant vers ses hanches.

J’ai continué avec une certaine malice ma progression. J’arrivais entre ses cuisses. Mes doigts glissaient sous sa culotte que je sentais humide ; sa chatte était trempée. J’avais mon sexe qui ne cessait de se tendre avec la ferme intention d’honorer la dame. J’ai senti la main de la belle me caresser par-dessus le pantalon. Ses doigts habiles défaisaient les boutons de ma braguette un par un avec beaucoup de patience. Elle ouvrit largement mon pantalon qu’elle fit glisser le long de mes jambes. Elle empoigna mon sexe et se mit à me masturber. Mon sexe continuait à gonfler. La belle cavalière approcha ses lèvres de mon gland et très délicatement le prit dans sa bouche ; elle me suça et avec sa langue me lécha avec volupté. Elle avait une façon divine de s’occuper de ma queue comme si ce qu’elle avait entre les mains était sacré. Je la sentais très excitée. Elle réclamait une pénétration ! Allongée sur le dos les jambes écartées, elle m’offrait sa chatte. Mon sexe s’enfonça au plus profond de ses chairs. Je m’activais en harmonie avec elle. Elle se trouvait assise sur mon ventre contrôlant son plaisir et activant le mien. Nos corps fusionnaient. Nous étions en parfaite harmonie. Le moment était exquis. Notre orgasme se déclencha à l’unisson. Nous nous sommes effondrés l’un contre l’autre, enlacés nous sommes restés quelques instant sans dire un mot. Quelques petits baisers comme pour se remercier mutuellement.

Après tant de plaisir, elle m’invita chez elle pour me désaltérer et faire un brin de toilette.

Elle me demanda si j’étais marié. Je lui répondu que j’étais divorcé depuis un an ; donc un homme libre. Elle me proposa de rester chez elle, son mari étant absent pour la semaine...

Mais ceci est une autre histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:langue: :D:-D

C'est chaud!!! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:-D:D:-D

C'est chaud!!! :-D

Je dirai même plus C'est bouillant :langue::D:-D :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben il s'en passe des choses dans les granges :langue::D

l'odeur du foin et des chevaux est enivrante,la penombre et la chaleur des animaux,la paille qui vous fait un matelas moelleux!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

:langue: :(:D très excitante ton histoire :D:D:-D:-D:-D ... mais ce n'est qu'un fantasme, je suppose ? :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:langue::(:D très excitante ton histoire :D:D:-D:-D:-D ... mais ce n'est qu'un fantasme, je suppose ?

Je ne suis pas représentant en automobile donc !!!! :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

C'est bien ce que j'avais compris :-D:-D :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais des histoires de foin , ça se n'est pas du fantasme :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quel charme ravageur!!! :evil::wink::wink:

récit "olfactif" absolument intérêssant! voire même totalement excitant! :aime: ...ah l'odeur du foin! :aime: :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quel charme ravageur!!! :evil::wink::wink:

récit "olfactif" absolument intéressant! voire même totalement excitant! :aime: ...ah l'odeur du foin! :aime::wink:

L'odeur du foin ne rappelle-t-il pas à bon nombre d'entre nous quelques bons souvenirs... cette odeur qui nous fait penser tout de suite aux plaisirs amoureux :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.