Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

dric35

Franchir le pas

Recommended Posts

Le dernier vendredi de l’année. A la sortie du travail, Wang passe au salon de thé et s’installe dans son coin préféré près de la façade vitrée .Il a bu la moitié de sa tasse quand une femme quadragénaire entre et se dirige vers sa table.Il se lève pour serrer la main de son amie Mélissa et commande pour elle une boisson .

…..

Au moment de s’en aller,Wang voudrait l’inviter au restaurant mais elle propose de manger chez elle. »Un dîner sans façon » prévient elle.

…..

Mélissa habite un appartement étroit mais aménagé avec goût, le blanc domine ainsi que les tables en verre et les étagères de toutes dimensions .Après le repas ,elle leur prépare une infusion.Wang lui demande son programme festif de fin d’année.

« Aucun » dit elle en se réchauffant les doigts autour de sa tasse. »Ma mère est chez ma tante à des centaines de kilomètres d’ici ».

Il s’apprête à partir quand elle lui demande d’une voix calme s’il veut passer la nuit avec elle.

Une surprise mêlée de doute laisse Wang sans voix.. Il s’est toujours montré réservé auprès de Mélissa , conscient du choc des cultures et aussi à cause du regard austère voire froid de cette femme. Finalement y-a-t-il un mal à cela, entre lui le vieux loup solitaire chinois et cette secrétaire de direction divorcée ? Il se laisse tenter.

« Je vais prendre une douche » annonce Mélissa.

…..

Elle le prend par la main et l’entraîne vers sa chambre.Mélissa défait le cordon et fait glisser son peignoir.Ses seins légèrement affaissés accusent son âge mais son corps reste mince et sec. Un buisson de poils entoure sa vulve.Wang se déshabille à son tour et s’installe sur le matelas,le cœur battant.Elle prend les mains de son ami et les pose sur ses seins.Encouragé par ce geste,il les pétrit par de fortes pressions,faisant gonfler les tétons saillants.Elle décalotte le sexe de Wang puis le branle en tirant sur la verge.

Ils arrêtent le jeu des mains pour s’embrasser.

…..

Melissa regarde le sexe de Wang bailloné dans le préservatif, le gland gorgé de sang.Il est moins long que ceux des hommes qu’elle avait connu mais bien droit , les poils noirs touffus et les testicules rondes à la peau grise dégagent une connotation fortement érotique.

Elle le chevauche , tenant le phallus d’une main et écartant ses lèvres intimes de l’autre. Sous le poids de la femme,le sexe transperce l’écrin de chair comme une lame jusqu’à la garde.Assise bien droite,Melissa masse le torse de Wang.

« Vous aimez ? » dit elle en souriant gentiment.

Que c’est délicieux de pénétrer une femme après une si longue abstinence ! Il la regarde avec reconnaissance et hoche la tête, ravi et gêné.

Elle commence quelques va-et-vients en se trémoussant lentement. Leur pilosité se touche et leurs sexes se mêlent en un frottement lascif.Le cœur battant, il savoure la pression du vagin autour de son sexe et résiste avec peine à l’envie d’exploser.

Mélissa change de rythme, elle fait tournoyer son bassin comme pour broyer le phallus enfoui en elle.La bouche bée,Wang lâche aussitôt prise.Son pénis se raidit sous l’orgasme et envoie deux jets puissants de semence.

Il s’excuse d’avoir joui trop vite ,confus.Elle sourit et le laisse aller se laver dans la salle de bains. Ils sombrent bientôt dans un sommeil réparateur.

…..

Wang ouvre les yeux.Il finit de récupérer en pensant à la veille.Hier encore c’était le désert sentimental pour lui.Puis cette femme qui l’entraîne dans une nuit étourdissante,le serre dans ses bras en l’acceuillant au plus profond ses chairs intimes.Il n’en revient pas..Pourquoi cette invitation, goût d’exotisme ou simplement aventure sans lendemain?

Melissa se réveille à son tour.Elle regarde Wang puis commence à lui cajoler le sexe.

» Pourquoi m’avez-vous dit de rester ? » demande-t-il.

Elle masse la verge et les bourses sans le quitter des yeux: » parce qu’on commence à être bien ensemble »

Après un quart d’heure, sentant le pénis suffisamment dur,elle le guide vers sa vulve.

« Fais moi l’amour » murmure-t-elle, le tutoyant pour la première fois.

Elle ouvre les jambes et il se couche sur elle, de nouveau leurs sexes se soudent pour une deuxième fête .Il profite de son érection lente mais persistante pour la pénétrer avec fougue.Ils roulent sur le lit comme deux bêtes en rut.

Wang pousse un râle.L’éjaculation est moins abondante que la veille mais le plaisir toujours aussi intense.Ils attendent les derniers soubresauts de Wang puis relâchent enfin leur étreinte,leurs corps couverts d’une fine sueur.Wang éclate de rire en haletant.Son gland est endolori après cette seconde tornade,il est épuisé mais heureux..

….

« Tu pourrais passer la Saint-Sylvelstre chez moi ? » se hasarde Wang.Elle accepte d’un large sourire.

Il marche la tête baissée le long de la rangée des platanes dépouillées sous le ciel gris.Il fait froid mais il a le cœur en fête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.