Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

juana

La pleine lune

Recommended Posts

Qui n'a jamais rêvé de faire l'amour au clair de lune en pleine nature.

Fantasme ou réalité je ne m'en souviens plus. Seules les sensations délicieuses restent encore empreintes dans mon corps.

Ce soir de pleine lune je suis trés attirante semble t'il. La lune éclaire mon visage et mon sourire d'ange. Ma langue passe sur ses lèvres, il apprècie et râle déjà de plaisir. Je lui mords alors le menton, les oreilles, lui caresse les épaules de mes mains chaudes.

Nous sommes en pleine nature perdus dans les bois. Nous avions suivis la route sans savoir où aller, et nous sommes là à présent, et je m'offre à lui. Il m'ordonne de me déshabiller et de ne garder que mes sous vêtements et mes talons, je suis terriblement bandante. J'ai l'air si angélique, et si terriblement démoniaque lorsque je pose mon regard sur lui ! Car oui, j'ai envie de me faire plaisir là maintenant, oui je veux le sentir en moi maintenant. Hélas il a décidé de faire languir, comme toujours, je dois le supplier presque. Il me touche enfin le ventre, les fesses, et je reçois comme une décharge électrique au fond du ventre. C'est tortueux et divin. Tellement bon, et tellement excitant.

Je voudrais qu'il me pénétre, mais non il en a décidé autrement. Je vais donc devoir attendre patiemment, calmement, sous peine de me voir totalement frustrée et privée de ses caresses.

Il m'ordonne à nouveau de m'écarter les cuisses et il s'approche de mon intimité si mouillée, d'ailleurs si mouillée qu'il m'en fait la remarque : "je ne t'ai jamais vu dans un état pareil" dit-il !

"Tu es vraiment prête, mais tu devras encore attendre!"

Il approche sa bouche enfin sa langue me caresse, ses mains me parcourent les hanches, les seins, le cou, les chevilles ! Quel plaisir. Il me me fait tant de bien. Je crois que je vais jouïr à ce moment précis, mais non, il vient d'arrêter ses caresses. "tu allais jouïr?" "oui "ai je soupiré.

Il me regarde et dit "ce n'est pas encore le moment appuie toi sur le capot et cambres toi bien"!

Je m'éxécute il me plaque les reins sur le capot et ses doigts agiles glissent à mon entrejambe où il commence une masturbation divine, je suis de nouveau sur le point de jouïr et de nouveau il s'arrête ! Cela devient de plus en plus terrible, j'ai mal à l'entrejambe, j'ai mal au ventre, je rage de ne pas être prise et pourtant quand il me demande de lui faire une fellation je ne refuse pas et je m'y applique et mieux encore j'y prends un plaisir inouï. Je crois en perdre la tête alors il décide de prendre là sur le capot, mais non pas furieusement, bien au contraire, lentement, lentement, et trés profondément.

Je jouïs une première fois, puis une deuxiéme fois lorsque ses mouvements se font plus rapides et plus saccadés. Je viens de perdre la tête, mes jambes ne me portent plus, cependant je m'offre à lui encore et encore, jamais je n'avais atteint un tel degré d'intensité, le comble sera atteint lorsqu'une dernière fois il m'aura ouvert les portes de l'extase avec sa langue.

Quelle nuit, qui aurait dit qu'en pleine nature , un soir de pleine lune, il m'aurait été donné de connaître une telle intensité !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest alexiane_

On ne croirait même pas lire un fantasme, :oops: :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Mélusine

c'est peut être par qu'il a été réalisé depuis!

Bah alors fallait le mettre dans Expériences :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

Fantasme :( ou Expérience ;) , c'est superbement raconté ;):( :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.