Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

opale

Jour de grève

Recommended Posts

Opale décida ce matin là, de se vêtir d'une façon plus sexy que d'ordinaire. On en était au troisième jour de grève dans les transports, et voir tous les matins ces visages renfrognés la cerner de toute part commençait à lui filer le bourdon. Se sentir belle et désirable, voilà de quoi lui remettre du baume au coeur !

Après avoir enfilé ses bas de soie, une lingerie fine couleur grenat et ses talons aiguilles, elle renonça à se couvrir d’avantage et passa son manteau qu'elle ferma soigneusement ne laissant deviner d'elle, qu'une paire de jambes fines et fuselées que sa démarche dévoilait par intermittence à chacun de ses pas.

Comme d'habitude la rame de métro était bondée, en jouant des coudes elle parvint à se glisser jusqu'au poteau central et s'y agrippa d'une main. Elle sentait des corps qui la frôlaient, elle se savait à moitié nue sous son manteau, et cette sensation était des plus enivrante. Dans son dos, un contact se faisait plus précis, les balancements de la rame ne pouvait à se point presser un corps contre le sien. Voulant se retourner, une voix dans un souffle chaud et rauque lui intima l'ordre de ne pas bouger. Un sexe dur la caressait, passant d'un lobe fessier à l'autre, insistant sur sa raie culière. Une main soignée aux doigts longs et nerveux emprisonna sa main sur le poteau central et la pressa avec douceur et fermeté. D'une légère cambrure de rein, elle s'appuya contre le bas ventre de cet inconnu, sentant le feu se répandre dans son intimité, le souffle coupé, les seins douloureux à force de se tendre, elle voulait s’offrir là, sans retenue parmi la foule.

Une main douce et légèrement tremblante s’insinua sous son manteau, et du bout des doigts vint effleurer l’arrière de ses cuisses, savourant leur tiédeur et la douceur de ses bas de soie. Longuement cette main la caressa, montant toujours plus haut, comme hésitant à choisir entre le contact de sa chair et celui de la dentelle qui ornait le haut de ses bas. Sentir cette main à quelques centimètres de sa vulve, en percevoir la chaleur sans autre contact plus précis, la mettait au supplice. Elle fléchit les genoux pour aller à la rencontre des doigts de l’inconnu, il se déroba en lui murmurant à nouveau de ne pas bouger, elle n’était qu’un jouet, soumise à son bon vouloir, et loin de lui déplaire cette domination la rendait folle de désir.

Du plat de la main il frôlait maintenant son string trempé de cyprine, rendant le contact de plus en plus précis. Elle sentait son souffle tiède et oppressé dans sa nuque, leurs doigts s’entrelaçant sur le poteau central, les jointures blanchies à force de s’accrocher l’un à l’autre. D’un geste que l’impatience rendait rude, il baissa sa culotte et parcouru son sexe dans toute sa longueur, s’attardant sur ses petites lèvres perlées de rosée. Son clitoris gonflé appelait une caresse plus précise et lorsqu’elle senti enfin les doigts venir le pincer en douceur elle du se mordre les lèvres pour ne pas hurler de plaisir. Un doigt puis un deuxième vinrent la fouiller, ressortant pour mieux la reprendre encore et encore. Elle s’abandonnait complètement, prenant appui contre ce corps viril, ondulant des hanches et des reins, elle ruisselait de plaisir, le ventre en feu. Un pouce vint taquiner son anus, d’abord rétive devant cette caresse inconnue d’elle, elle voulu se dégager. Un rappel à l’ordre la trouva encore plus soumise et à l’écoute de ces nouvelles sensations. Il passait de son clitoris à son vagin ne lui laissant aucun répit, son pouce appuyait plus fortement contre son petit trou, essayant d’en forcer le passage. Elle sentit soudain la brûlure de ce pouce qui lui ôtait sa virginité, la douleur s’estompa et de légers va et vient finir par l’écarter complètement. L’index et le majeur plantés au fond de son ventre s’activaient de plus en plus vite, Il faisait rouler son clitoris avec de plus en plus de fermeté, la jouissance la submergea. Le corps tendu à l’extrême, son autre main devant sa bouche pour ne pas crier, elle laissa les vagues de plaisir l’emporter loin très loin de cette rame de métro bondée.

Lorsqu’elle repris ses esprits, elle s’aperçu qu’elle avait laissé passer trois stations, et que son string avait disparu. Un parfait inconnu l’avait peut être en ce moment dans sa poche, il en humerait son parfum à loisir, se donnant enfin le plaisir qu’il lui avait offert sans songer au sien. Égoïstes les hommes ? Qui avait bien pu lui mettre des idées pareilles dans la tête ! :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est divin. Mais pourquoi je ne suis jamais dans les bons métros.

Peut être que parce que les jours de grève tu prends ta voiture ? :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

:D :D Et bien il s'en passe des choses dans les transports en commun :D:D:oops:

Bravo pour ton récit, Opale :D:D :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un grand plaisir le voyage que tu nous offres là; ça sens le vécu.

:aime::ange::ange:

J'adore ta façon de raconter. Encore !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le temps s'est arrêté pour une explosion de sensualité, d'excitation et de plaisir!

bravo, ton récit ma transportée vers...le trouble :ange: :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lorsque j'aurai un peu plus de temps, j'écrirai une suite. :ange:

Alors prend vite le temps pour nous régaler! :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un ravissement du début à la fin. Je ne sais ce que je préfère, du style d'écriture ou de l'érotisme merveilleusement dosé de l'histoire. En tout cas, tout est un véritable régal.

:twisted::roll::roll: Opale! Une raconteuse dont je vais sûrement raffoler et suivre les aventures de très près.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un ravissement du début à la fin. Je ne sais ce que je préfère, du style d'écriture ou de l'érotisme merveilleusement dosé de l'histoire. En tout cas, tout est un véritable régal.

:twisted::roll::roll: Opale! Une raconteuse dont je vais sûrement raffoler et suivre les aventures de très près.

Je suis d'accord avec toi! Une bonne conteuse pleine de charme et d'imagination. Ses récits seront certainement attendues avec impatience. Un style d'écriture qui me plait bien. Je l'encourage à nous offrir d'autres histoires pleines d'érotismes et de sensualité :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest plaisir-mutin

encore une aventure qui fait monter le desir :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.