Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

gigagizmo

Sécurité et sexe

Recommended Posts

Hello à toutes et à tous

J'ai un scénario qui tourne dans ma tête depuis longtemps, c'est un de mes rêves érotique.

C'était à l'époque où j'étais agent de sécurité dans les bals de jeunesses et autres rassemblements.

En fait cette le début de ce rêve est tiré d'un fait réel, c'était le soir du réveillon 2002, j'étais en train de surveiller la salle au moment du passage de l'an.

Tout le monde est en train de décompter les secondes précédent la nouvelle année et à Zéro, tous ce petit monde se souhaite la bonne année.

Tous les agents on relachés un court instant leur attention pour souhaiter la bonne année avec les autres personnes.

Une jeune femme que j'avais vue à plusieures reprises lors de manifestations diverses, s'approche de moi, elle m'embrasse à pleine bouche et me mets la main au panier, j'étais sans voie, une superbe femme comme elle qui m'embrassait et me caressais, mais aussi vite qu'elle était venue aussi vite elle repartie.

Je vous dis pas la gaule que j'avais et il fallait que je tienne la fin de la soirée.

Je la cherchais des yeux pour savoir si elle me regardait, si elle en voulait plus, moi j'en voulais plus.

Les idées fusaient à plein régime, la rattraper, la mener dans un endroits discret dont j'avais les clés (avantage de faire la sécu :P ) et reprendre où nous en étions arrêtés.

Je l'ai rattrapée de justesse pour la voir partir aux bras d'un autre, je me suis dit que c'était juste une allumeuse.

Mais cela ne m'a pas empêché de penser à ce que je lui ferais et c'est ce que je vais vous narrer maintenant.

Je l'emmène donc dans une des salles annexes, on s'embrasse, je la caresse par dessus ces vêtements, lui faisant remonter son court top au dessus des ces seins, laissant apparaître son soutien gorge de dentelles noires (j'adore la lingerie).

Je prends à pleine bouche ses tétons à travers son soutien gorge, pendant ce temps de sa main gauche elle caresse mon dars, à travers mon pantalon, qui durcit de plus en plus.

Je glisse mes mains le long de ses courbes pour arriver à la courbure de ces reins, je frôle le tissu de sa mini jupe, caresse cette fine étoffe sur sa peau, ça l'excite, elle aime ça.

Je lui remonte sa jupe pour découvrir avec ravissement qu'elle ne porte rien du tout, laissant libre accès à son intimité rasée.

Au même moment elle defait mon pantalon et approche sa langue de mon gland, elle y dépose un baiser presque chaste, elle me regarde, son regard me fait encore plus bander, elle me caresse tendremement et elle me lèche les testicules.

Je sens un plaisir incommensurable monter le long de mon colonne vertébrale, mais déjà elle me suce, cette sensation de chaleur, d'humidité, de succion me font presque perdre les pieds.

Je ne peut retenir mon explosion, je lui jouis tout dans la bouche, cette cochonne avale tout, joue avec mon sperme dans la bouche, me le montre, et pour finir gobe tout d'un coup, elle me nettoye complétement, j'adore cette sensation, sa langue passant tout autour de mon gland et prettant une attention à ne laisser aucun millimètres de côté.

C'est à mon tour de lui procurer ce plaisir, je la déshabille complétement, la couche sur une table, l'embrasse tout en lui caressant un sein puis l'autre, descend doucement le long de son coup, embrasse cette gorge offerte de tendre baiser, lèche son torse.

Je tourne ma langue autour d'un de ces tétons, je le sens se durcir, je continue mon manège et le lappe avant de le sucer comme un nouveau né, elle soupir et se cambre un peu.

Ma main gauche descent vers son intimité, caressant au passage son ventre, son nombril, ses cuisses pour enfin remonter sur sa chatte rasée, je la sens qui mouille, le fait de l'avoir effleuré, la fait encore plus cambrer.

Je lui caresse les grandes lèvres toutes mouillées et offertes, insérant délicatement un doigt entre ces lèvres, mais sans allé plus loin.

Je remonte ma main à ma bouche et suce mon doigt, je me régale de cette odeur, lui offre mon doigt pour qu'elle le suce à son tour.

Je l'embrasse à nouveau et je mets ensuite ma tête entre ces cuisses, tout comme elle, je dépose un baiser presque chaste sur son minou tout luisant.

Je sors ma langue et commence à lècher cette fente qui ruisselle de plaisir, après plusieurs va et viens, j'introduis ma langue un peu plus loin, découvrant ces petites lèvres et son capuchon qui ne couvre plus rien, me laissant libre accès à son clitoris.

Je souffe dessus, sans le toucher tout de suite, la faire languir un peu, je continue à lui lècher son minou.

Je lèche mon pouce et l'applique sur son clito, elle réagit tout de suite, ses cuisses se resserent sur ma tête, ses hanches se relèvent, son cul se serre.

je continue ma caresse buccale et manuelle, et je passe ma langue sur son clitoris, je le sens qui gonfle, parcourut de spasmes, je le lèche encore et encore, et le suce avec attention.

J'introduis un doigt dans son vagin et puis un deuxième, je suis en train de la caresser et de la lècher, avec ma main gauche j'appuie sur son pubis et de mes doigts qui son en train de la caresser je lui caresse son point G, tout en continuant à la lècher.

Je sens son plaisir monter, sa respiration s'accélère, elle mouille de plus en plus, et comme moi tout à l'heure c'est à son tour d'exploser, sa cyprine coule à flot de son intimité, son vagin enserre mes doigts, ses cuisses font de même avec ma tête, m'empêchant de l'enlever, ce que je n'aurais pas fait.

Je continue de la lècher et de la caresser jusqu'à ce que le plaisir s'estompe.

Je m'allonge à ces côtés, reprenant chacun notre souffle et pour moi de l'ardeur.

Mes mains continues de lui caresser le corps, ses seins et son ventre, elle fait de même et elle descend sur ma queue, elle répond tout de suite à cette caresse.

Ma jolie compagne sentant cela se lève et me suce de nouveau et une fois bien mouillé, elle me chevauche et guide mon sexe contre le sien.

Elle joue un moment avec le faisant passer sur ses lèvres encore mouillées, le faisant rentrer un petit peu et le faisant ressortir de suite, je me laisse prendre à son jeu, c'est tellement bon.

Puis d'un coup elle s'empale sur mon gland, serrant les fesses et cambrant ses reins, je sens mon sexe pris en étau, cette pression mélée à cette chaleur et humidité me rendent électrique, les nerfs à fleur de peau, toutes les sensations sont décuplées rendant mon corps sensible à toutes caresses ou même souffle.

Ses seins pointent en avant et suivent le mouvement de va et vient qu'elle entame, tout douvement et accélérant au fur et à mesure.

Je lui empoigne les seins, les malaxant entre mes doigts, faisant rouler ses tétons.

Je lui caresse le dos, elle continue toujours son va et vient altérnant les vitesses et les pressions.

Je la tire vers moi, je sens ses seins contre ma poitrine, ses fesses tendues, ses jambes écartées, c'est moi maintenant qui prend le rythme, lui pressant sur les fesses, ces gémissement m'enhardissent et me font continuer mes étreintes, accélérant ma pénétration.

A ce moment là, je regrette de ne pas avoir eu de miroir, car cette vision de nos sexes m'aurais encore plus excité, mais l'idée et l'image que je m'en faisais m'excitais déjà.

Je roulais sur le côté pour la prendre en missionaire, elle léchaite mes mamelons, se qui m'électrisa encore plus.

Je lui pris les jambes pour les poser sur mes épaules, fermant ses jambes autour de mon cou, à chaque spasmes qui la parcourait, elle serrait ses jambes, j'aimais cette sensation.

Elle glissa sa main entre ses cuisses pour se caresser en même temps que je l'a pistonnait, voulant profiter du spectacle, j'ouvris ces cuisses, cette vision et surtout les sensations d'étreintes que je ressentais sur ma queue à chaque fois qu'elle se caressait m'approchait de la jouissance, je la sentais aussi venir, j'accélérais donc la cadences et à l'unisson, nous avons jouis.

Nos soubresauts se mélangèrent, nos contorsions se mélèrent, nous ne faisions plus qu'un, nos deux corps en symbiose.

A chaque fois que je repense à ce qui aurait pû se passer, et qui sait aurait pû se passer comme ce que je viens de te relater, je ne peux m'empécher de me caresser et de jouir.

J'espère que mon récit vous auras plu !!!

Je vous souhaite une bonne soirée et à bientôt.

Bisouxxx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouais je crois que si elle savait ce qu'elle à ratée elle recommencerait pour l'année suivante à coup sur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.